Métro Belgique n°4395 10 déc 2021
Métro Belgique n°4395 10 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4395 de 10 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : des mythes personnifiés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
W14 VENDREDI 10 DÉCEMBRE 2021 metro weekend Spécial Fêtes Et si vos papiers cadeaux se changeaient en… fleurs ? ! Et si cette année vos cadeaux de Noël étaient emballés dans un papier qui se mue en fleur ? C’est l’idée originale d’une entreprise française qui s’est lancée dans le commerce du papier ensemencé. Les années passent mais le nombre de personnes sans-abri ne semble pas diminuer. Cet hiver, la capacité d'accueil s'avère une fois de plus insuffisante. Avec l'image d'un bout de carton comme « matelas Padeböl », l’ASBL Infirmiers de rue relance sa campagne qui vise, d’une part, à attirer l'attention du grand public sur la possibilité de mettre fin au sansabrisme, et, d’autre part, à demander le soutien financier nécessaire pour pouvoir continuer à mener ses actions pour y arriver. UNE NUIT SOLIDAIRE DEHORS Cette année, la campagne « Padeböl » s’accompagne de l’action « Brussels Sleep Out @Home ». Avec ce défi, Infirmiers de rue invite les Bruxellois à passer la nuit du 17 au 18 décembre à l'extérieur (brusselssleepout.be). Le challenge  : échanger son lit contre un sac de couchage le temps d’une nuit pour dormir « dehors » à la maison (ou dans le jardin, sur le balcon, mais aussi dans une cour de récré, sur un Ph. Papierfleur/Instagram Du classique papier journal à l’art du furoshiki, les alternatives au papier cadeau unique et brillant (certes joli, mais désastreux pour l’environnement) sont désormais nombreuses. Certaines entreprises vont encore plus loin dans leur démarche, à l’instar de l’entreprise Papier Fleurs fondée par Franck Bansart, qui propose un emballage « ensemencé » et zéro déchet. Imaginez le tableau  : vous déballez un cadeau et la personne qui vous l’offre vous met en garde  : « Ne jette surtout pas le papier ! ». Car l’emballage recèle un secret de fabrication  : des graines de fleurs sauvages ou L’hiver est à nos portes et, chaque soir, plus de 700 personnes dorment dans les rues de notre capitale. Pour faire prendre conscience aux citoyens que la problématique du sans-abrisme peut être résolue, Infirmiers de rue relance sa campagne Padeböl et organise une action de nuit à Bruxelles. parking d’entreprise, dans un local scout ou patro, …). « La nuit offre l'occasion de réfléchir à la manière, souvent emplie de clichés, dont nous considérons les personnes sans-abri et à la façon dont nous pouvons résoudre le problème de manière structurelle », note l’association. Les participants seront invités à partager les photos de leur campement improvisé et leurs impressions. BESOIN DE SOLUTIONS DURABLES Active à Bruxelles et Liège, Infirmiers de rue lutte au quotidien contre le sans-abrisme en accompagnant des personnes sans-abri très vulnérables en termes de santé vers leur réintégration dans un logement stable. Outre la sensibilisation du public, l’association appelle les autorités à travailler à de véritables solutions, structurelles et durables, pour les personnes sans domicile, plutôt qu’à donner la priorité aux mesures de « gestion de crise ». Infirmier de d’herbes aromatiques (pâquerette, gueule de loup, coquelicot, basilic, ciboulette, persil, etc.) ont été ajoutées. INFIRMIERS DE RUE RELANCE SA CAMPAGNE PADEBÖL Du carton et une nuit blanche pour mettre fin au sans-abrisme =13 MATELA6 PAIDEBOL 0,10 gi i —r Pour les faire pousser, il suffit de tremper le papier ensemencé dans l’eau toute une nuit puis de le planter dans la terre à deux centimètres de profondeur en arrosant régulièrement. « Les premières pousses devraient émerger au bout de quelques semaines. Une fois la carte offerte, le cadeau déballé ou la décoration décrochée, le papier continue à vivre, sans générer de déchet, égayant les jardins et les intérieurs », promet la marque Papier Fleurs, qui propose toute une gamme de papier ensemencé (carte de vœux, étiquettes cadeaux, décorations à planter, etc). Si la tendance de faire pousser des végétaux dans du papier n’est pas nouvelle, elle continue d’être l’objet d’innovations surprenantes. En juin 2020, le botaniste I EILAGUEA PART. E NFSE1113 LE METTONS F I hr AU SANS- ABR ME farm'un mei sue "me (Ie.—. 4— = —9- rue défend un plan global comprenant de la prévention et un accompagnement individuel de qualité. Surtout, l’association insiste sur la création de logements plus abordables pour les personnes vulnérables. « La question n'est pas de savoir si nous avons suffisamment d'hébergements pour offrir à toutes les personnes sans-abri un abri temporaire anglais Merlin Sheldrake a défrayé la chronique en faisant pousser des champignons au sein même d’un ouvrage qu’il avait écrit. Le but de cette expérience ? « Dévorer ses propres mots ». Au sens propre, puisque le scientifique a publié une vidéo de sa dégustation des champignons cultivés à travers les pages de son livre. L’idée de planter des graines pour « surcycler » s’illustre même dans l’univers du textile. La graphiste designer néerlandaise Marianne de Groot-Pons a par exemple eu la bonne idée de lancer un masque ensemencé et 100% biodégradable. Une fois porté, ce masque de protection baptisé « Marie Bee Bloom » peut être planté dans un jardin ou dans un pot pour donner lieu à un parterre de fleurs. ◀ contre le froid hivernal, mais que nous fassions en sorte que ces personnes trouvent un logement stable le plus rapidement possible, afin qu'elles ne soient plus dépendantes de l'aide d'urgence. Le problème n'est pas le manque d'abris d'hiver, mais le faible flux de personnes dans les abris d'urgence vers des logements réguliers et permanents », explique Infirmiers de rue. « Si nous ne veillons pas à sortir systématiquement les personnes sans-abri de la rue et à les reloger, nous continuerons à créer des places d’accueil d'urgence année après année. Cela ne peut plus être une option ». Par son action, l’association prouve qu’il est réellement possible de sortir les personnes sans-abri de la rue, même celles qui y sont déjà depuis beaucoup d'années. Sur les dix dernières années, Infirmiers de rue a pu reloger plus de 140 personnes. Pour mener à bien ses actions, l’association est soutenue par les instances publiques mais ces subsides ne couvrent pas du tout le budget nécessaire à leur travail d’accompagnements intensifs. Pour soutenir l’ASBL  : infirmiersderue.be
metro weekend Spécial Fêtes VENDREDI 10 DÉCEMBRE 2021 W15 r Des astuces pour passer des fêtes de fin d’année solidaires Plus que n’importe quel autre moment de l’année, les fêtes de fin d’années sont une période où l’on a tendance à davantage penser aux autres. Pour beaucoup, c’est aussi l’occasion de poser un geste solidaire en aidant ceux qui ont moins de chance. Si vous cherchez à apporter votre pierre à l’édifice, voici quelques pistes pour passer des fêtes solidaires. Par Clément Dormal L’OPÉRATION SHOE-BOX Le principe de l’opération est simple  : en tant que particulier, école, ou entreprise, vous êtes invités à remplir une boîte à chaussures avec des aliments ou boissons (non alcoolisées et non périssables), faciles à ouvrir et prêtes à consommer. Vous pouvez aussi ajouter des articles d’hygiène, un petit cadeau (comme un bonnet) et une carte de vœux. Ces boîtes sont à déposer dans un des nombreux dépôts répartis aux quatre coins de la Wallonie et de Bruxelles. Une fois déposées, les boîtes sont emballées comme des cadeaux de Noël et distribuées aux plus démunis et sans-abri par plusieurs DE NOMBREUX APPELS AUX BÉNÉVOLES La Croix-Rouge, les Restos du Cœur, les Banques Alimentaires, le Samu Social, Oxfam, le réseau Volont’R… Pendant les fêtes ou le reste de l’année, de nombreuses associations sont constamment à la recherche de bénévoles. N’hésitez donc pas à franchir les portes des différentes associations caritatives se trouvant dans votre commune, elles seront ravies d’accueillir une paire de bras supplémentaire. AFP/P. Andrieu L’OPÉRATION PAPA NOËL Chaque année, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de rappeler que de nombreux enfants en Belgique vivent aussi dans la précarité. Pour leur donner le sourire et un peu de baume au cœur, l’opération papa Noël vous permet de vous transformer en véritable lutin de Noël. Pour participer, il vous suffit de vous inscrire en tant que parrain sur le site de l’association via un formulaire d’inscription en ligne. Vous vous engagez dès lors à envoyer à votre filleul une surprise choisie selon ses goûts qui vous seront précisés après l’inscription. Le n o de téléphone de la personne de ressource vous sera aussi communiqué pour que vous puissiez vous arranger pour la livraison de votre colis. Pour les plus généreux, plusieurs autres associations récoltent également des jouets pour donner un peu de bonheur aux enfants. operation-papa-noel.be AFP/G. Gobet associations. Il est également désormais possible d’offrir une boîte virtuelle via un virement bancaire. Les bénévoles se chargent alors d’acheter les différents produits la composant. Lancée en 2006, l’opération n’a cessé de prendre en importance d’années en années, avec un petit coup d’arrêt l’année dernière à cause de la pandémie de Covid-19. En 2020, ce sont 24.333 boîtes qui ont été distribuées, pour 47.094 boîtes en 2019 et 41.394 boîtes en 2018. www.shoe-box.be L’OPÉRATION THERMOS Depuis 1987, soit 35 années consécutives, l’opération Thermos offre un breuvage chaud (café, soupe, chocolat chaud) ou un repas à des personnes dans le besoin. Si vous cherchez à donner votre temps cet hiver, l’opération est toujours à la recherche de bénévoles pour aider à la distribution des colis alimentaires. Pour rejoindre les équipes, il suffit d’être disponible de 19h30 à 22h (minimum) deux fois par mois. Vous pourriez alors encadrer les distributions en préparant la station (les distributions se font à la station Botanique) et en veillant au bon déroulement de la soirée. L’opération recherche également des chauffeurs prêts à accompagner les équipes en gare. Leur mission principale est la conduite d’un bus depuis le local de préparation du repas jusqu’à la gare et le retour jusqu’au local. Les bus prêtés partent soit de Delta, soit d’Haren, mais d’autres dépôts peuvent être envisagés, selon l’association. Tous les trajets effectués restent sur la Région Bruxelloise. www.operationthermos.be DEVENEZ CONDUCTEUR RESPONSABLE Depuis plusieurs années, les « Responsible Young Drivers » se chargent, notamment, de ramener les fêtards la nuit de la Saint-Sylvestre. Cette année encore, l’association est à la recherche de conducteurs âgés de 18 à 29 ans pour participer au « rapatriement du nouvel An ». Mais l’actions des RYD ne s’arrête pas à ce rapatriement, même s’il s’agit de son action la plus visible par le grand public. Toute l’année, l’association recherche des volontaires pour sensibiliser d’autres jeunes sur les questions de sécurité routière, notamment dans les écoles ou aux abords des discothèques. www.rydwb.be Belga/N. Maeterlinck Ph. Unsplash LA SOLUTION DES DONS Ceux qui ne souhaitent pas s’engager auprès d’une association peuvent toujours effectuer un don d’argent pour une œuvre qui leur tient à cœur. La période des fêtes est d’ailleurs importante pour de nombreuses associations qui récolent souvent une majeure partie de leurs dons à ce moment de l’année. Pour rappel, les personnes ayant fait un don à une organisation ont droit à une réduction d’impôt si le don est de minimum 40 € . Cette réduction d’impôt est de 45% du montant de votre don. « Pour bénéficier facilement de la réduction d’impôt, il est important que l’association connaisse votre prénom, votre nom et votre adresse », rappelle le SPF Finances. Attention que pour bénéficier d’une réduction d’impôt, il faut que les dons soient effectués auprès d’organisations agréées.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :