Métro Belgique n°4393 7 déc 2021
Métro Belgique n°4393 7 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4393 de 7 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : le début d'un long voyage pour les bébés tortues sur les plages du Nicaragua.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
cz 1 2 NEWS MARDI 7/12/2021 metrotime.be Belga/N. Maeterlinck Restrictions pour Umicore La ministre flamande de l’Environnement Zuhal Demir (N-VA) oblige l’entreprise chimique Umicore, située à Hoboken en province d’Anvers, à prendre des mesures pour limiter strictement les niveaux de plombdétectés dans le sang des enfants cette année, annonçait hier son cabinet. Umicore Hoboken avait fait appel auprès de la ministre Demir contre les normes d’émissions qui avaient été renforcées par la province d’Anvers. Belga/Ph. AFP Salaires, pouvoir d’achat et droits syndicaux au cœur de la manifestation nationale BRUXELLES Une manifestation syndicale nationale a rassemblé hier plusieurs milliers de militants de la FGTB et de la CSC. Ils étaient 6.000 selon les organisations syndicales et 3.200 d’après la police dans les rues de la capitale pour protester contre la loi sur la norme salariale et demander le respect des droits syndicaux. Le cortège de la manifestation s’est élancé sur le coup de 11h00 depuis le siège de la Confédération européenne des syndicats, situé à proximité de la gare du Nord à Bruxelles, en direction du Boulevard de l’Empereur et du Mont des Arts. Thierry Bodson, président de la FGTB, et Marie-Hélène Ska, secrétaire générale de la CSC, ont pris la parole à tour de rôle au Mont des Arts, devant plusieurs centaines de manifestants. « Il n’y a pas de démocratie sans contre-pouvoir. (…) Aujourd’hui, il s’agit d’une grève pour le droit de faire grève. La façon dont les choses se passent me rappelle la petite phrase’je ne suis pas raciste mais…’La FEB (Fédération des entreprises de Belgique) n’est pas contre le droit de grève mais… », a illustré Thierry Bodson. PAS TOUCHE À L’INDEX ! Au niveau des salaires et du pouvoir d’achat, le président du syndicat socialiste a demandé « une augmentation des salaires en brut et une augmentation des allocations, avec la suppression du statut de cohabitant légal. » Il a également insisté sur l’importance de l’indexation automatique. « Si on touche à l’indexation automatique, ce serait Belga/H. Kaghat Plus de 40.000 signatures en Belgique contre la vaccination obligatoire BRUXELLES Les associations Initiative Citoyenne et Tegenstroom ont annoncé hier que leur pétition contre la vaccination obligatoire contre la Covid-19 avait dépassé les 43.500 signatures. Elles ont été déposées au parlement fédéral ainsi qu’aux parlements régionaux pour demander un droit de parole et obtenir des auditions publiques avec un panel pluraliste d’intervenants. « Christophe de Brouwer, ancien directeur de l’École de santé publique de l’ULB (Université Libre de Editeur  : n.v. Mass Transit Media Rue Royale 100, 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur Opérationnel  : Werner Sluys wsluys@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Bruxelles) s’est inquiété de la très importante sous-notification des effets secondaires des vaccins Covid en Belgique », a remarqué Sophie Meulemans, porte-parole d’Initiative Citoyenne. « Le ratio de rapport d’effets secondaires vaccinaux, à volume de doses comparables, est de 100 pour les Pays-Bas et de seulement 13 pour la Belgique. Cela peut être des troubles cardiaques, des maladies auto-immunes, des troubles neurologiques… Tant que cette opacité n’est pas levée, il est pour nous surréaliste Metro’s content room  : Janne Vandevelde (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek, Lien Delabie Belga/Ph. AFP que des parlementaires envisagent de décider à l’aveugle d’une vaccination obligatoire pour tous. » Les associations demandent à ce que la liberté de choix de chacun continue à être respectée. ◀ Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @ metromedia.be Nouvelle aide wallonne Le gouvernement wallon a décidé d’accorder une nouvelle aide aux boîtes de nuit à nouveau fermées depuis la fin du mois de novembre à la suite d’une décision du comité de concertation, a-t-il annoncé hier. Cette indemnité forfaitaire varie de 8.000 à 24.000 € , selon le nombre d’équivalents temps plein employé par l’établissement, précise l’exécutif. une véritable déclaration de guerre ! », a-t-il prévenu. Cela alors que la Fédération des entreprises de Belgique a appelé la semaine dernière le gouvernement et les partenaires sociaux à revoir ce système d’indexation des salaires. La secrétaire générale de la CSC, Marie-Hélène Ska a, elle aussi, rappelé que les « droits syndicaux doivent être garantis en droit mais aussi en pratique ». « Négocier collectivement suppose de pouvoir établir un rapport de force via des grèves et des manifestations. Sans cela, il n’y a que des supplications collectives. » Opposée, comme la FGTB, à la loi sur la norme salariale, la responsable du syndicat chrétien considère que celle-ci contribue à « refuser aux travailleurs la reconnaissance de ce qu’ils apportent à leur entreprise. » ◀ BRUXELLES Les partis francophones se montraient critiques envers la manière dont le dernier Comité de concertation consacré à la situation sanitaire a été organisé. « Je suis en colère depuis vendredi, par rapport à l’instrumentalisation du Codecopar la N-VA, et ses conséquences », indiquait le vice-Premier Ecolo Georges Gilkinet (photo). « On a dû travailler dans la précipitation, dans l’urgence », critique Pierre-Yves Dermagne. Selon Georges Gilkinet, Jan Marketing  : Tél. (02) 227 93 81 metromarketing @ metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites E.r.  : Olivier De Raeymaeker, Rue Royale 100, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex L’arrêt du pays « complique la reprise » Belga/V. Lefour BRUXELLES « La mise à l’arrêt du pays par des actions et des manifestations ne fait que compliquer la reprise économique et n’aide personne », s’est offusquée hier la Fédération des entreprises de Belgique, en réaction à la manifestation nationale à Bruxelles de la FGTB et de la CSC. La FEB dit ne pas comprendre que les syndicats choisissent d’organiser une manifestation et de repartir en guerre contre la norme salariale. ◀ « Sabotage » de la N-VA selon Gilkinet  : les critiques sont vives Belga/L. Dieffembacq Jambon aurait demandé au fédéral de convoquer un nouveau Codecoet d’interdire les activités en intérieur avant le week-end, sur demande de Bart De Wever. ◀ Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be 1 ! 4ii
metrotime.be MARDI 7/12/2021 NEWS 3 La Flandre manque d’enseignants Belga/T. Roge BRUXELLES Le gouvernement flamand a validé vendredi dernier un paquet de mesures destinées à pallier le manque d’enseignants, directement accueilli hier par des critiques de l’opposition. Le ministre Ben Weyts (N-VA) « a oublié le chantier principal », celui des jeunes enseignants qui quittent rapidement la profession, accuse Johan Danen, député Groen. Les mesures comprennent notamment une meilleure prise en compte de l’ancienneté (jusqu’à 10 ans plutôt que 8, dès janvier) pour ceux qui viennent du privé et rejoignent l’enseignement dans les matières et postes « critiques », dont la liste est étendue (on y ajoute biologie, chimie, physique, mais aussi économie, entre autres). ◀ EN BREF ▶ La Ville de Bruxelles a loué dans l’urgence un espace d’hébergement dans un hôtel pour loger les demandeurs d’asile qui dorment devant le Petit Château, a annoncé le cabinet du bourgmestre Philippe Close. ▶ Le nombre de contaminations au coronavirus et les admissions à l’hôpital ont légèrement baissé ces derniers jours, respectivement de 4 et 5%, indiquait hier Steven Van Gucht, porte-parole interfédéral Covid-19. ▶ Si les prix de l’électricité poursuivent leur augmentation, la Belgique pourrait perdre jusqu’à 10.000 emplois dans les secteurs à haute consommation énergétique, expliquait hier l’économiste Gert Bijnens. Un foyer de grippe aviaire détecté à la frontière franco-belge LILLE/BRUXELLES Un nouveau foyer de grippe aviaire a été découvert au cours du week-end dans un élevage du nord de la France, dont les animaux doivent être abattus, a annoncé hier la préfecture, dix jours après un premier cas dans un élevage situé dans ce même département. « Ce week-end, un nouveau foyer d’influenza aviaire a été découvert sur la commune de Winnezeele », écrit la préfecture du nord dans un communiqué. Afin de prévenir toute diffusion du virus audelà de ce foyer, l’abattage des animaux de l’élevage a débuté hier, avant une désinfection du site, poursuit la préfecture. Une zone de protection (3 km autour du foyer) et une zone de surveillance (10 km) ont également été instituées. Cette zone de 10 km s’étend en partie en Flandre occidentale et se superpose à certains endroits à la zone déjà délimitée en raison de la contamination identifiée à Warhem fin novembre, précise, côté a belge, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). DES MESURES AUSSI EN BELGIQUE Des mesures supplémentaires sont donc désormais d’application dans certaines parties des communes de Alveringem et Poperinge, et ce aussi bien pour les éleveurs professionnels que pour les particuliers. « Deux autres suspicions d’influenza aviaire, dans des élevages situés dans les zones de surveillance et de protection instaurées, sont en cours d’investigation », indique le communiqué de la préfecture. Après avoir été repérée parmi les oiseaux sauvages et dans quelques basses-cours françaises, la grippe aviaire avait été identifiée le 26 novembre dans un élevage de poules pondeuses de la commune de Warhem (Nord). Ce premier cas dans un élevage avait à nouveau fait perdre à la France son statut « indemne » d’influenza aviaire, qu’elle venait de retrouver le 2 septembre. Inv nvitez un Baron à v votre table. Passons à nouveau de bons b moments. Brut 75 cl 6,59 € (8,79 € /L) -20 0% OU à partir r é de 3 bouteill illes Belga/Ph. AFP DE NOMBREUX FOYERS DÉCOUVERTS DEPUIS L’ÉTÉ Contactée par l’AFP, la préfecture n’a pas fourni de précisions sur le nouvel élevage touché et le type de virus identifié. Sur l’élevage de Warhem, il s’agissait du virus H5N1, avait précisé le ministère. Depuis début août, « de nombreux foyers d’influenza aviaire ont été détectés dans Avec XTRA Sur tous les cavas Gran Barón Notre savoir-faire se déguste avec sagesse Valable jusqu’au 31/12/2021 inclus.Avec. Présentez votre appou carte Xtra à la caisse. Votre réduction sera déduite automatiquement. Envie de passer à ? Téléchargez l’appou demandez votre carte en magasin et profitez immédiatement de vos réductions. -25% à partir de 6 bouteilles colruyt la faune sauvage ou dans des élevages en Europe notamment au bord de la mer du Nord et de la mer Baltique. Ces derniers mois, les autorités sanitaires de nombreux États membres (Pays-Bas, Allemagne, Italie…) ont notifié des foyers dans les élevages de volailles (dindes et poulets de chair, poules pondeuses) », résume le ministère de l’Agriculture sur son site internet.◀ meilleurs prix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :