Métro Belgique n°4392 6 déc 2021
Métro Belgique n°4392 6 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4392 de 6 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Lumajang, un village de cendres.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 1M NEWS LUNDI 6/12/2021 I metrotime.be Ph. Twitter/@RepThomasMassie Sapin de Noël et armes à feu Un élu républicain était hier au centre d’une polémique causée par une photo le montrant avec sa famille, tout sourire devant un sapin de Noël orné de guirlandes… et des armes à feu à la main, quelques jours après une nouvelle fusillade meurtrière dans une école américaine. « Joyeux Noël ! PS  : Père Noël, apporte des munitions », a commenté Thomas Massie, représentant du Kentucky à la chambre basse du Congrès américain, en tweetant l’image. Belga/Ph. AFP L’éruption d’un volcan indonésien fait au moins 14 morts JAKARTA Les sauveteurs ont multiplié les efforts hier pour retrouver des survivants de l’éruption spectaculaire du volcan Semeru, en Indonésie. Elle a fait au moins 14 morts et des dizaines de blessés, selon un dernier bilan. Le volcan situé dans l’est de l’île de Java a projeté un vaste panache de cendres samedi, déclenchant la panique chez les habitants des villages environnants, et a recouvert la région autour du cratère d’une épaisse couche grise. Au moins 11 villages du district de Lumajang ont été recouverts d’une épaisse couche de cendres, qui a enseveli presque complètement certaines habitations et véhicules, et tué du bétail. Plus de 1.300 personnes ont été évacuées et ont dû trouver des abris temporaires dans des écoles, des salles municipales ou des mosquées. « Nous ne savions pas que c’était des flots de boue brûlante », a expliqué Bunadi, un habitant du village de Kampung Renteng. « Tout d’un coup, le ciel est devenu sombre et des pluies et de la fumée brûlante sont arrivées ». Les projections de cendres du volcan ont pris les habitants par surprise samedi. Des vidéos ont montré des villageois s’enfuir en courant devant le nuage gris grandissant. « Le nombre des victimes décédées a atteint 14 personnes », a indiqué le porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes, Abdul Muhari, au cours d’un briefing télévisé dimanche soir, soit une de plus qu’en début de journée. L’éruption a fait au total au moins 56 blessés, dont 41 atteintes par des brûlures, selon l’agence. DES SAUVETAGES DIFFICILES Le président indonésien Joko Widodo a ordonné aux services de secours de tout faire pour venir en aide aux victimes quand l’ampleur de la catastrophe s’est révélée, a indiqué Pratikno, le secrétaire d’État à Ph. AFP la présidence. Une dizaine de personnes piégées par l’éruption ont été sorties par les services de secours d’une mine de sable où elles étaient restées bloquées. Mais les évacuations ont dû être temporairement suspendues hier à cause de nuages de cendres brûlantes, Les talibans nient les accusations d’exécutions sommaires WASHINGTON Les talibans ont rejeté hier les informations faisant état d’exécutions sommaires d’anciens membres des forces de sécurité afghanes, qui « préoccupent profondément » les États- Unis et leurs alliés occidentaux. « Nous sommes profondément préoccupés par les informations faisant état d’exécutions sommaires et de disparitions forcées d’anciens membres des forces de sécurité afghanes, comme l’ont documenté Human Rights Watch et d’autres », assurent une vingtaine de pays, dont la Belgique, le Royaume-Uni et le Japon, ainsi que l’Union européenne. « Nous soulignons que les actions présumées constituent de graves violations des droits humains et contreviennent à l’amnistie annoncée par les talibans », a déclaré le groupe d’alliés, appelant par ailleurs les nouveaux dirigeants afghans à garantir que l’amnistie soit appliquée et « maintenue dans tout le pays ». Pour Washington et ses alliés, « les cas signalés doivent faire l’objet d’enquêtes rapides et transparentes, les responsables doivent pouvoir rendre des comptes et ces étapes doivent être clairement annoncées pour agir comme moyen de dissuasion immédiat de nouveaux meurtres et disparitions ». Le porte-parole Belga/Ph. AFP du ministère taliban de l’intérieur a rappelé que les talibans avaient décrété une amnistie générale pour toutes les forces de sécurité de l’ancien régime. ◀ Un « naufrage de civilisation » Devant une quarantaine d’exilés, le pape François a donné un discours fort hier au camp de migrants de Mavrovouni à Lesbos, cinq ans après sa première visite sur cette île emblématique de la crise migratoire. La Méditerranée « est en train de devenir un cimetière froid sans pierres tombales (…) Je vous en prie, arrêtons ce naufrage de civilisation ! », a lancé le souverain pontife, au deuxième jour de sa visite en Grèce. selon la chaîne Metro TV, soulignant les difficultés auxquelles font face les sauveteurs. De fortes pluies prévues ces prochains jours pourraient encore compliquer les opérations, a indiqué le service météorologique. EN BREF ▶ « Assez d’hésitations, au combat ! » Jean-Luc Mélenchon a mobilisé hier à La Défense ses militants face à la droite et à l’extrême droite et veut montrer qu’il peut faire l’union via son « parlement » de campagne, à défaut de la faire à gauche. ▶ Dix cas de Covid-19 ont été détectés parmi les membres d’équipage et les passagers d’un paquebot de la compagnie Norwegian Cruise Line rentrant à la Nouvelle-Orléans hier avec des milliers de personnes à bord. ◀ Un Belge retrouvé mort à Malaga AFP/J. Guerrero MALAGA Un Belge a été retrouvé mort vendredi à son domicile de Malaga, dans le sud de l’Espagne, rapportent les journaux locaux Diario Sur et Málaga hoy. Son corps présentait plusieurs impacts de balle. La police privilégie la piste criminelle. Selon les deux quotidiens, c’est une proche de la victime qui, ne parvenant pas depuis plusieurs jours à joindre l’homme, âgé d’une trentaine ou d’une quarantaine d’années, a alerté la police espagnole depuis la Belgique. À l’arrivée des forces de l’ordre, la victime était déjà décédée. Le corps a été transporté à l’institut de médecine légale le plus proche afin d’y être autopsié. ◀ ▶ Le sortant Adama Barrow arrivait largement en tête de la présidentielle en Gambie hier après publication de résultats partiels provenant de la grande majorité des circonscriptions, au lendemain d’un vote crucial pour une jeune démocratie qui cherche à surmonter son passé dictatorial. ▶ Deux explosions ont ciblé hier un camp de la Mission de l’Onu au Mali (Minusma) à Gao, dans le nord du pays, occasionnant des dégâts matériels.
metrotime.be LUNDI 6/12/2021 CULTURE 7 MAISIE PETERS, PROTÉGÉE D’ED SHEERAN, FAIT SES PREMIERS PAS « C’est un mentor, un ami, mais aussi et surtout un grand frère » En août dernier, Maisie Peters sortait « You Signed Up For This », son tout premier album, à l’âge de 20 ans. De passage en Belgique il y a peu pour un concert, la jeune femme s’est livrée sur les débuts inattendus de sa carrière. Entourée par de beaux noms comme Ed Sheeran, la chanteuse livre 14 titres de pop électrisante. Ce voyage a commencé assez jeune, puisque vous avez commencé l’écriture à l’âge de 9 ans. Pourquoi vous êtes-vous lancée là-dedans et que racontiez-vous ? « Je ne sais pas trop comment ça m’est venu, cela a commencé comme un hobby. Évidemment, on ne peut pas dire que j’écrivais des choses très profondes, mais je parlais de ce qui m’entourait avec mes propres mots. C’était vraiment un exercice pour le fun au départ. Et puis quand j’ai eu 12 ans, j’ai commencé à jouer au clavier et c’est ainsi que j’ai commencé à mettre mes mots en musique. » REVIEW Vous n’aviez alors que 14 ans. Est-ce que vous avez toujours senti que vous étiez plus mature que les autres jeunes de votre âge ? « Non, je n’ai jamais eu ce sentiment. Je me suis simplement naturellement tournée vers la musique et la nature m’a donné la voix dont je dispose. Au plus je me suis intéressée à la musique, au plus j’ai absorbé les histoires des autres et celles-ci ont eu un impact sur moi. C’est peut-être ça qui m’a permis d’avoir, d’une certaine manière, plus de vécu que la moyenne des gens de mon âge. » Le nom de Maisie Peters ne résonne pas encore dans la tête de tout le monde en Belgique, mais elle a déjà un statut de star outre-Manche. Devenir la protégée d’Ed Sheeran a très certainement aidé la jeune femme à être propulsée sur les devants de la scène, mais c’est grâce à son talent qu’elle livre une première copie aussi réussie. Ce petit bout de femme maîtrise déjà l’art de la pop comme si elle en avait toujours fait et son nom sera assurément sur toutes les lèvres dans les prochaines années. ●●●○○ Est-ce que cela a été compliqué de trouver ses marques en tant qu’artiste face au public, à la presse, etc. par rapport à votre jeune âge ? « Je suis quelqu’un qui a plutôt confiance en elle à la base, mais quand il s’agit de ma musique, c’est encore plus le cas parce que c’est un reflet de moi-même. Le fait de devoir en parler devant les journalistes, mais aussi avec mes fans, ne me pose donc aucun problème parce que je me livre sans garder de secrets pour moi. Mais cette confiance ne veut pas dire que cela a été facile pour moi de me produire sur scène ou de me retrouver en studio, par exemple. Je suis encore en train d’apprendre. » Est-ce que vous avez peur de grandir trop vite ? « Peut-être un peu, oui. C’est important de rester jeune tant qu’on l’est et de ne pas aller plus vite que la musique. J’ai toujours à cœur de me rappeler de faire des choses en adéquation avec mon âge. Même en musique, je me rends compte que ce que j’écris est parfois futile, mais cela fait aussi partie de l’insouciance de ma jeunesse. Je ne doute pas du fait que ça va évoluer dans le futur et j’ai hâte de voir comment. » L’album commence par la phrase « Je viens d’avoir 21 ans et je n’ai toujours pas mon permis ». Depuis, vous l’avez passé. Quel est votre prochain « objectif d’adulte » ? « (rires) Le fait d’obtenir mon permis de conduire a été très symbolique et c’est un miracle que je l’ai. En y réfléchissant bien, je pense que j’aimerais devenir une meilleure cuisinière. » Vous fantasmez sur le fait de tuer votre ex dans plusieurs de vos chansons. Savez-vous comment il a réagi ? « Est-ce que j’ai entendu sa réaction ? Pas vraiment… Étonnamment, quand ton ex Photo D.R. SOUND CHECK parle de te tuer, tu n’as plus vraiment envie de lui adresser la parole (rires). Plus sérieusement, je pense que n’importe quelle personne pour qui on écrit une chanson, même si c’est négativement, doit être flattée, car cela veut dire qu’elle a de l’importance. Mais c’était avant tout très fun d’écrire ces chansons et de dramatiser ces moments parfois très durs. » Vous avez signé sous le label d’Ed Sheeran qui vous a beaucoup aidée dans l’écriture de cet album. Comment décrivez-vous la relation qui vous unit ? « Nous sommes très proches, C’est un mentor, un ami, mais aussi et surtout un grand frère. C’est la personne la plus douce et la plus gentille que je connaisse, et c’est sans parler de son talent duquel je ne dois pas vous convaincre. Je suis une grande fan et je le resterai toujours. D’ailleurs je pense qu’il aura toujours un œil sur ma carrière également. » Ce n’est pas la seule star qui croit en vous, puisque Taylor Swift a aussi tweeté récemment pour dire qu’elle adorait ce que vous faisiez. Qu’est-ce que ça vous fait ? « J’étais sur un petit nuage, c’est mon artiste préférée ! Si la musique veut tant dire pour moi, c’est aussi grâce à elle et à tout ce qu’elle m’a inspiré. J’ai grandi avec elle et j’admire beaucoup l’évolution de sa carrière. C’est une légende ! » Sébastien Paulus



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :