Métro Belgique n°4392 6 déc 2021
Métro Belgique n°4392 6 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4392 de 6 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Lumajang, un village de cendres.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 LUNDI 6 DÉCEMBRE 2021 Le guide carrière de Metro ▶START Le télétravail démontre ses bénéfices mais reste peu encadré La Covid-19 et le télétravail qui en découle ont considérablement bouleversé nos vies et la sphère du travail. Or, seulement 22% des employeurs reconnaissent avoir établi une charte pour baliser les nouvelles habitudes professionnelles, ressort-il d’une enquête menée pour le compte de Tempo-Team, prestataire de services RH, en collaboration avec la professeure Anja Van den Broeck, experte en motivation du travail à la KU Leuven. Un aspect important qui affecte les employés et les fonctionnaires dans leur organisation depuis l’épidémie de Covid-19 concerne le travail hybride. « Le nombre de collaborateurs qui, depuis la fin du confinement, travaillent en alternance à domicile et en entreprise a quasiment doublé, pour passer de 11% à 21% entre le début de la pandémie et aujourd’hui », souligne Tempo- Team. Pour autant, les employeurs ne semblent pas vouloir s’investir en masse dans cette formule alliant le présentiel au distanciel. « Un sur cinq refuse d’ailleurs totalement le télétravail (21%) ; 16% des fonctionnaires et employés ressentent une pression de leur supérieur hiérarchique pour venir travailler au bureau ; tandis qu’un collaborateur sur quatre (23%) considère son dirigeant comme un chef qui vérifie tout », énumère le prestataire de services RH. PAS DE POLITIQUE « DIGNE DE CE NOM » L’impact du travail hybride sur le fonctionnement optimal des travailleurs s’avère néanmoins considérable. « En matière d’optimisme, YAU** YOUNG ACTIVE URBANS Ph. Unsplash Nous recherchons  : Un.e Account Manager Postule maintenant ! metromedia.be/jobs d’équilibre entre travail et vie privée, de motivation, de teneur des tâches et du bonheur ressenti, ceux qui travaillent en alternance à domicile et en entreprise enregistrent des scores significativement meilleurs que ceux qui sont obligés de venir chaque jour au bureau », assure Sébastien Cosentino, porte-parole de Tempo-Team. Encore faut-il, pour que le travail s’opère efficacement, qu’il soit bien encadré au niveau de l’organisation. Et visiblement les entreprises se cherchent encore sur ce point-là. « Dans un cas sur trois (32%), les collaborateurs établissent des accords individuels avec leurs dirigeants, qui autorisent ou non le télétravail. Presque autant d’entreprises (29%) précisent les règles en équipe ; 22% ont adopté une politique de télétravail formelle dans une charte spécifique. Cela implique qu’il n’y a aucune politique de télétravail digne de ce nom chez une majorité d’employeurs », constate l’étude. ◀
▶START Le guide carrière de Metro LUNDI 6 DÉCEMBRE 2021 Un besoin de formation pour quatre travailleurs sur dix Quatre travailleurs sur dix ont besoin de nouvelles compétences pour assurer leur maintien en emploi ou une reconversion professionnelle, a fait savoir Steven Vanackere, vice-gouverneur de la Banque nationale de Belgique (BNB) et vice-président du Conseil supérieur de l’emploi (CSE). Pourtant, « quatre adultes sur dix ne souhaitent pas participer à la formation continue », a souligné Steven Vanackere. « Certains groupes présentent malheureusement des taux de participation à la formation continue plus faibles », a ajouté Steven Vanackere. En particulier les personnes faiblement diplômées et les plus de 55 ans. Selon le dernier rapport du CSE concernant la formation continue des salariés, le taux de participation de formations continues en Belgique (54%) est dans la moyenne européenne (52%). Toutefois, « l’Allemagne, la France et surtout les Pays- Bas (74%) sont bien au-delà de nos performances », a relevé le vice-président du CSE. Ph. Unsplash UN IMPACT SUR LA PRODUCTIVITÉ La moitié (54%) seulement des travailleurs estime très important d’être formée dans le cadre de leur emploi actuel. Plus interpellant encore, note le CSE, les pourcentages de ceux qui jugent important (43%) ou très important (13%) de se former pour un autre emploi sont parmi les moins élevés au niveau européen. Le Conseil constate par ailleurs que la très grande majorité (84%) des entreprises contribue à la formation de ses travailleurs, « c’est davantage que la moyenne de l’UE et pas loin des meilleurs ». En moyenne, la taille de la firme reste cependant un aspect important de l’intensité de formation. Le CSE montre aussi que les investissements en formation ont un impact positif sur la productivité et sur les salaires, mais que l’effet sur la productivité prévaut. Les travailleurs mieux formés sont plus productifs et plus employables, ce qui réduit leur risque de chômage Une première « Semaine de l’emploi » à Namur Une première « Semaine de l’emploi » se déroule du 6 au 10 décembre dans la capitale wallonne. Pour ce nouvel événement, la Ville de Namur s’est associée avec les principaux acteurs locaux en matière de formation, d’aide à l’emploi ou à la création d’entreprises. Durant cinq jours, les personnes qui recrutent ainsi que celles en recherche d’emploi ou en reconversion sont invitées à participer gratuitement à toute une série d’ateliers, conférences et formations. L’événement se tient en présentiel du 6 au 10 décembre à la Bourse et au Trakk, et en distanciel pour une partie. Sur place, covid safe ticket et masque sont exigés, ainsi qu’une inscription préalable. Une série d’ateliers seront proposés autour des thèmes « conseils dans la recherche d’un emploi et d’une formation », « recrutement et création d’entreprise », « convaincre et recruter », « passer à l’action » suivis d’un jobday le vendredi. Les visiteurs pourront faire appel à un service du Forem pour leur CV, à un écrivain public pour leur lettre de motivation, être coachés pour convaincre un recruteur en 5 minutes et même s’informer sur la création d’une entreprise culturelle et créative. ◀ À la recherche d’un job d’employé(e) ? 3 chercheurs d’emploi sur 4 décrochent un emploi après une formation Cefora. Consultez nos formations sur www.unjobdemploye.be Nos formations sont organisées en collaboration avec nos différents partenaires en fonction de leur expertise. ea Waouw, impressionnant ! CERA 2& Apprendre et grandir ensemble a 11 (en tout cas de durée de chômage) et d’inactivité. Un ciblage spécifique sur certains groupes sous-représentés est d’autant plus pertinent pour le CSE que ce sont aussi ceux dont l’employabilité est la plus à risque. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :