Métro Belgique n°4392 6 déc 2021
Métro Belgique n°4392 6 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4392 de 6 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Lumajang, un village de cendres.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS LUNDI 6/12/2021 metrotime.be Ph. AFP Le cortège a atteint son point d’arrivée, la place Schuman dans le quartier européen. La marche s’est déroulée de manière plutôt chaotique mais à l’exception de quelques moments de tension, elle s’est plutôt passée dans le calme. La précédente manifestation contre le Covid Safe Ticket, il y a deux semaines, avait rassemblé 35.000 personnes, selon la police. LE RETOUR DE PÈREIIWETTIIRD i/ATCH IAA/(VILAINS Z'ENFANTS Deux semaines d’actions Les travailleuses des titres-services mèneront des actions entre le 6 et le 20 décembre auprès des grands acteurs du secteur afin de réclamer de meilleurs salaires et conditions de travail, ont annoncé les syndicats en front commun. Le secteur concerne quelque 150.000 aides-ménagères. Les syndicats entendent notamment obtenir une hausse des indemnités de déplacement, alors que les prix à la pompe grimpent. UN GROUPE DE PERTURBATEURS La police a dû sortir le canon à eau et des gaz lacrymogènes pour contrer un groupe d’émeutiers. Les premiers intervenants étaient en train de déclamer leur discours lorsqu’un groupe de jeunes a commencé à bombarder les nombreux policiers et policières présents avec toutes sortes de projectiles. Ils ont également tiré des feux (ENFIN !.., MASQUES -1-\\DISTAN/CJEL ANNULATIONS Belga/E. Lalmand d’artifice sur les agents. Ces derniers ont riposté à l’aide du canon à eau et de gaz lacrymogènes. Des groupes de manifestants ont atteint le point d’arrivée tandis que les autres ont quitté les lieux. La police a arrêté 20 émeutiers. Quatre manifestants et deux policiers ont été blessés. LA TOTALE. Le Royaume-Uni serre la vis Les voyageurs qui souhaitent se rendre au Royaume-Uni devront se soumettre à un test de dépistage du coronavirus avant de prendre la route, a décidé le gouvernement britannique samedi. Londres veut ainsi ralentir la propagation du variant Omicron. Cette nouvelle mesure temporaire entrera en vigueur demain. Les voyageurs devront être en mesure de présenter la preuve d’un test négatif datant de moins de 48 heures. La marche contre les mesures sanitaires calme dans l’ensemble BRUXELLES Huit mille personnes ont manifesté hier après-midi à Bruxelles contre les mesures sanitaires pour endiguer la propagation du coronavirus, selon une estimation de la police. Editeur  : n.v. Mass Transit Media Rue Royale 100, 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur Opérationnel  : Werner Sluys wsluys@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Metro’s content room  : Janne Vandevelde (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek, Lien Delabie Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @ metromedia.be CERTAINS PARTICIPANTS VACCINÉS Une partie des participants était vaccinée, ce qui ne les a pas empêchés de contester la gestion de la pandémie. « Les vaccins ne sont pas le problème, c’est le fait de penser à les rendre obligatoires », ont-ils dit. « Que ce soit pour le personnel soignant ou pour l’ensemble de la population, une telle obligation va à l’encontre de nos libertés et est inacceptable. » À la tête du cortège se Belga/Ph. AFP Marketing  : Tél. (02) 227 93 81 metromarketing @ metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites trouvaient des délégations de pompiers et de soignants, qui s’érigent contre une obligation vaccinale. D’autres manifestants dénonçaient, eux, les vaccins et parlent d’une expérience génétique à grande échelle. Le variant Omicron déjà présent depuis des mois LE CAP Le nouveau variant Omicron du coronavirus était déjà présent sous ses formes initiales depuis des mois, estime Wolfgang Preiser, chercheur allemand à l’Université du Cap et membre du consortium qui a découvert la mutation. « Selon l’état actuel des connaissances, une forme précoce d’Omicron s’est développée en type de virus distinct avant l’apparition des variants Alpha et Delta », pointe le scientifique, cité hier par les agences de presse allemande et néerlandaise. Ce AFP/L. Bonaventure type de virus a évolué pendant des mois sans être remarqué. La Belgique a déjà recensé neuf contaminations par le variant Omicron. ◀ E.r.  : Olivier De Raeymaeker, Rue Royale 100, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be ◀
metrotime.be i LUNDI 6/12/2021 NEWS 3 Port du masque en primaire  : « Ne reportez pas votre colère contre les directions » BRUXELLES La ministre francophone de l’Éducation Caroline Désir a lancé hier un appel aux parents dont les enfants vont devoir dès aujourd’hui porter un masque pour aller à l’école. « Je demande aux parents de ne pas reporter leur colère contre les directions ou les enseignants », a souligné la ministre sur le plateau de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » (RTL- TVi), réagissant aux inquiétudes d’un directeur d’école. Ce dernier, Perry Binard (de l’école Sainte-Marie Namur), indiquait que des pétitions circulent déjà entre parents du primaire, opposés au port du masque pour les enfants. Ceux-ci doivent désormais le porter à l’école dans les espaces intérieurs dès la première primaire (6 ans). « Ne mettons pas les enfants au centre de combats d’adultes », a insisté hier en télévision la ministre socialiste. « Respectez les règles, et ne reportez pas votre colère contre les directions ou les enseignants (…) Ils n’ont pas choisi cette mesure, ils s’y plient, comme moi », a-t-elle lancé. « On ne s’arrête pas au bon moment », clame Yves Van Laethem EN BREF ▶ Le ministre-président flamand Jan Jambon s’est excusé hier pour ses propos de vendredi au sujet de la fermeture des écoles maternelles et primaires lors de la dernière semaine avant les congés de fin d’année. Il avait laissé entendre que l’impact pédagogique serait faible, car c’est une semaine avec « une petite fête par-ci, un peu de lecture par là ». ▶ Le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot (cdH), a décidé de porter la jauge de personnes Belga/T. Roge BRUXELLES Invité hier sur le plateau de « C’est pas tous les jours dimanche » (RTL-TVi), le porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem a rappelé que, selon lui, « on ne s’arrête pas au bon moment » dans l’enseignement  : il aurait fallu fermer les écoles sans attendre. Même si « toute pause va servir », et que les trois semaines de Noël auront donc un effet, mais retardé par rapport à une fermeture immédiate. Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke est revenu, lui, sur ses critiques de vendredi. « J’ai dit que j’aurais préféré des mesures plus rapides, mais entre-temps essayons d’implémenter de façon correcte ce que l’on a décidé (…) Quand il y a un compromis, il faut exécuter le compromis. » ◀ pouvant se trouver à l’intérieur du marché de Noël de la capitale wallonne le vendredi et le samedi après 18h à 350 personnes, au lieu de 200 précédemment, indiquait hier la Ville de Namur. ▶ Le Liégeois Raoul Hedebouw, figure bien connue du paysage politique et médiatique francophone, a été élu hier à la présidence du Parti du Travail de Belgique (PTB). Unique candidat à cette élection, il a récolté 94,1% des voix, lors d’un congrès statutaire du parti. DES « MOMENTS DE PAUSE » Parallèlement, Caroline Désir estime aussi que « la culture du masque ne va pas se faire du jour au lendemain » et qu’une certaine compréhension est donc nécessaire. La dernière circulaire pour le fondamental impose le port du masque à l’intérieur dès la première primaire. Il doit donc être porté en classe, mais le texte autorise des « moments de pause » quand tout le monde est assis et que l’activité s’y prête. La forme et la régularité de ces « pauses » ne sont pas précisées, confirme la ministre. « Je fais confiance aux enseignants pour cela. » ◀ Belga/N. Lambert Passez un hiver magique à Anvers Découvrez le programme et les mesures sanitaires sur www.hiveraanvers.be



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :