Métro Belgique n°4391 3 déc 2021
Métro Belgique n°4391 3 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4391 de 3 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : New York scintille pour Noël.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 NEWS VENDREDI 3/12/2021 metrotime.be L’impact de la crise sur les jeunes entreprises BRUXELLES D’après la sixième édition du « Rising Star Monitor », seul 41% des jeunes entreprises à fort potentiel ont subi un effet négatif pendant la crise sanitaire. Seules 41% des jeunes entreprises à fort potentiel en Belgique ont subi un effet négatif pendant la crise sanitaire et économique, d’après la sixième édition du « Rising Star Monitor » de la Vlerick Business School et Deloitte. Cette étude s’appuie sur des données récoltées auprès de 153 jeunes entreprises à fort potentiel, dans un large éventail de secteurs. LES ENTREPRISES À AMBITION DE CROISSANCE PLUS TOUCHÉES Selon cette étude, les sociétés AFP/J. Jumelet les plus impactées sont plus souvent des entreprises à forte ambition de croissance (HGV). L’étude montre que 20% des HGV ont indiqué qu’elles n’avaient pas respecté les délais de paiement, contre seulement 2% des entreprises à faible ambition de croissance (LGV). 41% des HGV ont annulé ou reporté une dépense d’investissement, contre seulement 22% des LGV. Si l’on considère les entreprises qui ont subi un impact négatif durant la pandémie, 11% d’entre elles indiquent un faible impact et 14% disent avoir retrouvé leur niveau d’activité habituel. 75% s’attendent à revenir à un niveau normal dans les mois à venir. Seules 7% des HGV indiquent être revenues à leur niveau d’activité habituel, contre 19% des LGV. ◀ 1 metro Le plaisir de lire à portée de main La sortie du nucléaire aurait peu de conséquences sur les prix Belga/N. Maeterlinck BRUXELLES Selon le rapport d’évaluation concernant la sortie du nucléaire, l’impact s’avère limité sur les prix. Le rapport d’évaluation sur la sortie complète du nucléaire d’ici fin 2025, que la ministre fédérale de l’Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), doit présenter aujourd’hui au conseil des ministres restreint, conclut que l’impact sur le prix serait « limité », rapportent Le Soir et la RTBF, qui ont consulté le document. La transition est évaluée à 257 millions  € par an pendant 15 ans. Ce rapport du SPF Économie est un élément important de l’analyse que doit réaliser le gouvernement, mais il n’est pas le seul, a indiqué le porte-parole de la ministre de l’Énergie. INCERTITUDES Néanmoins, le président de l’Open Vld, Egbert Lachaert, ne se sent pas encore rassuré à la lecture de ce rapport. Son collègue du MR, Georges-Louis Bouchez, s’est quant à lui dit « déçu et inquiet » et estime que prendre une décision sur la sortie du nucléaire sur cette base serait une « faute ». Le syndicat socialiste FGTB demande, quant à lui, la création « urgente » d’une « Commission pour une transition juste dans le secteur énergétique ». La FGTB déplore notamment le fait que le sort des travailleurs des centrales nucléaires et des entreprises annexes ne soit pas pris en compte. Le syndicat réclame donc des perspectives réelles pour les travailleurs concernés. L’Inter Environnement Wallonie (IEW) estime, elle, que le maintien de deux réacteurs nucléaires (Doel 4 et Tihange 3) après 2025 est un frein indubitable à la transition énergétique en Belgique et que trop d’incertitudes y sont liées. ◀ Dans les displays 4X PAR SEMAINE Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi 7j/7 sur Metrotime.be
metrotime.be VENDREDI 3/12/2021 NEWS 5 Fin de quarantaine dans un hôtel d’Amsterdam LA HAYE La moitié des personnes testées positives à la Covid-19, à leur arrivée d’Afrique, peuvent désormais quitter l’hôtel où elles effectuaient leur quarantaine. AFP/K. Tribouillard Quelque 61 personnes ont été testées positives à la Covid-19, après l’arrivée de deux vols en provenance de Johannesbourg et du Cap vendredi. Parmi elles, 14 sont atteintes du nouveau variant, Omicron. Après avoir été mise en quarantaine à l’hôtel Ramada d’Amsterdam, « plus de la moitié de ces personnes est maintenant libre de partir », a déclaré Willem van den Oetelaar, porte-parole des services de santé publique locaux, ajoutant que les passagers restants, « y compris ceux qui ont le variant Omicron », resteront en isolement à l’hôtel. Selon les autorités sanitaires néerlandaises, ce variant était déjà présent aux Pays-Bas, avant les deux vols, au regard de deux échantillons prélevés les 19 et 23 novembre. FUITE ET ISOLEMENT FORCÉ L’hôtel Ramada, situé à quelques kilomètres de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, a fait parler de lui dimanche après que la police metrorri, E E YAU** YOUNG ACTIVE URBANS des frontières néerlandaise avait arrêté un couple hispano-portugais qui s’était enfui et s’apprêtait à prendre un vol à destination de l’Espagne. Le couple avait ensuite été placé en isolement forcé dans un hôpital de la province de Groningue (Nord). Il en a été libéré mardi après que l’un d’eux, initialement testé positif, se fut révélé négatif après un second test. ◀ Washington durcit les exigences pour les voyageurs internationaux WASHINGTON Les États-Unis exigeront à partir du « début de la semaine prochaine » que tous les voyageurs étrangers entrant sur le territoire présentent un test négatif réalisé dans la journée précédant le départ, en plus d’être vaccinés, a fait savoir la Maison Blanche. Pour doper la vaccination et faire face à l’épidémie de la Covid-19, diverses mesures ont été adoptées, alors qu’un premier cas du variant Omicron vient d’être détecté dans le pays. En ce sens, Biden demande aux employeurs de payer leurs salariés lorsqu’ils vont se faire administrer une dose de rappel. Le président américain veut aussi octroyer un remboursement des tests rapides pour 150 millions d’Américains, via leur assurance. Pour les autres, des tests rapides seront fournis par les centres de santé locaux.◀ EN BREF ▶ Un premier cas du variant Omicron a été confirmé en France métropolitaine chez un homme résidant en région parisienne, dépisté à son retour d’un voyage au Nigeria. ▶ Trois chevreuils du Québec ont été infectés par la Covid-19, les premiers cas signalés chez une espèce sauvage au Canada, a annoncé le gouvernement fédéral. ▶ La cour d’appel de Sebha, dans le sud de la Libye, a ordonné le rétablissement de Seif al-Islam Kadhafi, fils de l’ex-dictateur libyen, comme candidat à l’élection présidentielle du 24 décembre. ir a Nous recherchons  : Un.e Account Manager Postule maintenant ! metromedia.be/jobs METRO MEDIA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :