Métro Belgique n°4388 29 nov 2021
Métro Belgique n°4388 29 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4388 de 29 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : les pays réagissent face au variant Omicron.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Eu NEWS LUNDI 29/11/2021 1 metrotime.be Pas d’autres groupes prioritaires pour la dose ‘booster’BRUXELLES Le 10 novembre, les ministres de la Santé avaient avalisé le principe d’une dose « booster » pour tous. Il restait à imaginer comment organiser dans la pratique cette nouvelle campagne de vaccination. Les ministres des différents niveaux de pouvoir en charge de la Santé se sont accordés samedi matin sur le déploiement de la dose « booster » de vaccin pour la population dans son ensemble. Principale décision : il n’y aura pas de groupe prioritaire (enseignants ?) au-delà de ceux qui ont déjà été définis, indiquet-on au cabinet de la ministre wallonne Christie Morreale. Actuellement, les personnes de plus de 65 ans, les personnes à risque (immunodéprimées) et le personnel des soins de santé sont déjà invités à se faire administrer une troisième dose de vaccin contre la Covid-19 (ou deuxième pour le vaccin Janssen). Entre-temps, toutes les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen (Johnson & Johnson) ont aussi déjà reçu une invitation pour une dose « booster », avec un vaccin à ARN messager. iideu iiii"'Belga/N. Maeterkinck DANS LES PROCHAINS JOURS Les principes décidés samedi pour l’ensemble de la population vaccinée sont les suivants : une invitation pour une dose de rappel 6 mois après la seconde dose pour les vaccins Moderna et BioN- Tech-Pfizer, 4 mois après la seconde dose pour AstraZeneca, et 2 mois après l’unique dose pour le produit de Johnson & Johnson (vaccin Janssen). Comme il n’y a pas de public prioritaire, on commencera par les personnes vaccinées éligibles les plus âgées, sachant que les plus de 65 ans sont normalement déjà concernés. Les invitations devraient commencer à être envoyées dans les prochains jours, et « on espère les avoir toutes envoyées, pour les publics éligibles, d’ici la fin mars », indique Stéphanie Wilmet, porte-parole de Christie Morreale. ◀ i el'Plus de séjours scolaires jusqu’à Carnaval NAMUR À la suite du Comité de concertation de vendredi, il a été décidé de suspendre les séjours scolaires avec nuitées jusqu’au congé de carnaval ainsi que les événements et fêtes scolaires impliquant des personnes extérieures à l’école (parents). Cela est confirmé par une nouvelle circulaire de la ministre francophone de l’Éducation Caroline Désir, publiée samedi et destinée à l’enseignement maternel et primaire. Les sorties scolaires d’un jour, sans nuitée, restent autorisées. Il n’y a pas de changement non plus en ce qui concerne le port du masque  : les élèves de maternelle et primaire ne devront pas se couvrir la bouche et le nez à l’intérieur de l’école. À partir de demain et jusqu’aux congés hivernaux, de nouvelles règles sont préconisées, qui visent essentiellement à éviter de mélanger les différents groupes d’élèves pour limiter les contacts potentiellement contagieux. En dehors des cours, les écoles sont donc invitées à « éviter autant que possible » les « mélanges de groupes classes », que ce soit dans le réfectoire, à l’étude, etc. On conseille de donner aux élèves une place fixe en classe. La circulaire insiste également une nouvelle fois sur la nécessité d’installer le plus rapidement possible des détecteurs de CO 2 dans les locaux (classes, cantine, salle de Des médecins rejettent la nouvelle stratégie de testing BRUXELLES La nouvelle stratégie de tests pour les personnes ayant eu un contact à haut risque avec une personne contaminée fait des mécontents chez les médecins généralistes. Les ministres de la Santé des différents niveaux de pouvoir se sont réunis samedi en Conférence interministérielle. Il a notamment été décidé de ne réaliser plus qu’un seul test (et non plus deux) lors de la quarantaine des personnes vaccinées ayant été en contact à haut risque avec une personne contaminée. Selon les explications du ministre, cela se traduit par l’abandon du test au jour 7, pour ne garder que le test qui théoriquement est prévu au jour 1, donc directement après le contact à haut risque. Côté flamand, l’organisation de médecins généralistes Domus Medica a immédiatement indiqué qu’elle ne suivrait pas les nouvelles lignes directrices. Elle préconise une quarantaine immédiate pour les personnes ayant eu un contact à haut risque, avec pour les personnes vaccinées la possibilité de sortir de quarantaine après un unique test PCR négatif réalisé à partir du jour 5. Et tout cela sans passer par les cabinets de médecine générale, car le code permettant Belga/E. Lalmand sport,’salle des profs’), pour garder un œil sur la qualité de l’air. Le nouveau texte indique que les locaux du personnel doivent être fermés s’il n’y est pas possible de maintenir les précautions d’usage (distanciation, aération). Les réunions en présentiel entre adultes doivent être évitées, sauf si le sujet impose une présence. ◀ Belga/N. Maeterlinck de se faire tester gratuitement devrait parvenir au patient via le contact tracing ou le futur système en ligne de renseignement des contacts. Paul De Munck, président du Groupement belge des omnipraticiens (syndicat francophone de médecins généralistes), a relayé sur le plateau de RTL-TVi les mêmes inquiétudes qu’au nord du pays. « La gestion des contacts à haut risque doit se faire en dehors des cabinets de médecine générale », a-t-il plaidé. Garder le test du premier jour de quarantaine comme le souhaitent les autorités « ne tient pas la route, pour des raisons opérationnelles. On ne saura pas tenir ça, tout le monde est débordé », indique-t-il. Le ministre fédéral de la santé, Frank Vandenbroucke, a précisé à ce sujet que le principe était avant tout de se faire tester « le plus vite possible » après un contact à haut risque. Dans la pratique, ce test se fera sans doute au jour 2, 3, 4 ou 5 de la quarantaine, mais l’abandon du deuxième test libère en tous les cas déjà de la capacité de dépistage, a-t-il expliqué. ◀ Les groupes limités à 50 personnes à l’intérieur pour les activités jeunesse Belga/T. Roge BRUXELLES Dans un contexte de rebond épidémiologique, les ministres de la Jeunesse des trois communautés du pays ont convenu de limiter les groupes de jeunes à 50 personnes maximum pour les activités intérieures (hors encadrement), ont-ils annoncé samedi matin. Cette mesure entre en vigueur aujourd’hui et sera d’application jusqu’au 20 décembre. Ils ont par ailleurs décidé d’imposer le port du masque à partir de 10 ans, « sauf si cela est impossible en raison de la nature de l’activité (activités physiques intensives) ». Un seul groupe sera autorisé dans chaque local, plusieurs groupes ne pourront donc pas co-exister dans un même local. Les activités sur plusieurs jours avec nuitées sont désormais interdites et il est à nouveau vivement conseillé d’organiser, autant que possible, les activités à l’extérieur. ◀
metrotime.be 1 LUNDI 29/11/2021 NEWS 5 Une réunion européenne contre le trafic migratoire s’est ouverte à Calais CALAIS Quatre jours après le pire drame migratoire survenu dans la Manche, une réunion européenne s’est ouverte hier à Calais pour renforcer la lutte « contre les réseaux de passeurs », mais sans les Britanniques, exclus par la France. Les négociations sur le nucléaire reprennent AFP VIENNE La reprise des négociations à Vienne pour relancer l’accord de 2015 sur le nucléaire entre l’Iran et les grandes puissances a lieu cet après-midi. Les pourparlers, qui ont été suspendus en juin, reprennent entre l’Iran d’une part et l’Allemagne, la Chine, la France, le Royaume-Uni et la Russie, les pays encore parties à l’accord de 2015, de l’autre. Les États-Unis envoient également une délégation, qui est dirigée par l’envoyé spécial américain Rob Malley et qui participe aux négociations d’une manière indirecte. ◀ Des représentants gouvernementaux de Belgique, des Pays-Bas, d’Allemagne et de France, ainsi que la commissaire européenne Ylva Johansson et les chefs d’Europol et de Fontex se sont accordés hier à Calais (France) sur la nécessité de renforcer leur coopération opérationnelle dans la gestion des migrants qui tentent de traverser la Manche vers le Royaume-Uni. L’agence de gardes-côtes et gardes-frontières européenne (Frontex) va parallèlement engager davantage de ressources pour surveiller la Manche et la mer du Nord, dont un avion qui devrait être utilisé dès le 1er décembre. Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, à l’origine de la réunion, a précisé que l’appareil va « survoler jour et nuit » la zone, de la France aux Pays-Bas. Pour la Belgique, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinen et le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Sammy Mahdi ont participé à la rencontre. Celle-ci faisait suite au naufrage d’une embarcation dans la Manche cette semaine, qui a causé la mort de 27 migrants tentant de rejoindre le Royaume-Uni. LE ROYAUME-UNI ABSENT La ministre britannique, Priti Patel, a elle été désinvitée vendredi, en riposte à une lettre publiée jeudi soir sur Twitter par Boris Johnson, demandant à Paris de reprendre les migrants arrivant en Grande-Bretagne depuis AFP/F. Lo Presti la France. En réaction, Mme Patel a annoncé dans un tweet qu’elle aurait « des entretiens urgents avec (ses) homologues européens » la semaine prochaine, « pour éviter de nouvelles tragédies dans la Manche », après que 27 migrants y ont péri mercredi en tentant de rejoindre l’Angleterre à bord d’une petite embarcation gonflable. Dans une tribune publiée Les Suisses disent oui au pass Covid GENÈVE En pleine cinquième vague, les Suisses ont dit oui à la loi Covid ayant permis d’instaurer le pass sanitaire, selon les premières estimations publiées hier par l’institut de sondage gfs.bern. Les opposants au pass sanitaire, qui avaient lancé le référendum, auraient donc, sans surprise, perdu le scrutin, les sondages réalisés avant le référendum ayant toujours donné une nette majorité au camp du oui. Seul le parti de la droite populiste UDC, première formation politique du pays, avait appelé à voter contre la loi. ◀ EN BREF ▶ La coalition gauchedroite qui gouverne l’Islande depuis 2017 a annoncé hier un accord lui permettant de rester au pouvoir quatre ans de plus, deux mois après avoir remporté les élections législatives. ▶ Deux ans après le suicide en prison du milliardaire Jeffrey Epstein, accusé de crimes sexuels, le procès de son ex-compagne Ghislaine Maxwell débute aujourd’hui à New York. Il devra déterminer si elle a recruté entre 1994 et 2004 un réseau de jeunes filles mineures pour le financier et son entourage. ▶ Le président Félix Tshisekedi a autorisé l’armée ougandaise à traverser la frontière pour combattre des rebelles du groupe Forces démocratiques alliées (ADF) responsables de massacres dans l’est de la République démocratique du Congo et d’attaques en Ouganda. dans le tabloïd The Sun, Priti Patel s’est par ailleurs dite « désolée » de « ne pas pouvoir assister aujourd’hui (hier) à cette réunion avec (ses) homologues européens pour discuter de cette question urgente ». Malgré la brouille avec Paris, le Royaume-Uni continue de proposer à la France plusieurs actions conjointes, comme dont le déploiement de patrouilles communes sur les côtes françaises. « C’est exactement le genre de choses que nous devons mettre en place », a martelé le ministre de la Santé Sajid Javid, pour qui le Premier ministre britannique n’a « pas du tout » eu tort de divulguer la lettre sur Twitter, un des principaux reproches émis par le gouvernement français. MARDI 30 NOV BELGIQUE POLOGNE KING POWER STADIUM LOUVAIN KICK-OFF 20.30 TICKETS VIA RBFA.BE ! #COMEONBELGIUM ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :