Métro Belgique n°4385 23 nov 2021
Métro Belgique n°4385 23 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4385 de 23 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Pfizer efficace à 100% chez les ados.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 ON THE ROAD MARDI 23/11/2021 metrotime.be DS 4 Une révolution plutôt qu’une évolution Cette nouvelle DS 4 marque un tournant tant en matière de design que de technologies. Avec elle, DS donne l’impression d’avoir enfin trouvé sa voie. Comparez l’ancienne génération de DS 4 avec cette version 2021 et vous comprendrez qu’il y a un monde de différence entre les deux voitures. Elle étrenne la version 2.0 de la plateforme EMP2 de PSA qui sert aussi à la nouvelle Peugeot 308 notamment et qui a été adaptée à 70% sur le plan des matériaux et de la conception dans le but de réduire ses émissions de CO2 et d’offrir davantage d’évolutions. C’est ce qui lui permet d’être une révolution plutôt qu’une simple évolution. Côté look d’abord. Malgré son format compact, la nouvelle venue en impose par ses volumes (4,40 m de long), ses formes, ses faux airs de coupé ou encore ses grandes. Sa face avant se démarque par son énorme calandre DS Wings cernée de projecteurs LED très fins, eux-mêmes soulignés par un feu LED en forme deL. À l’intérieur, l’ensemble est raffiné et élégant. Les matériaux sont de bonne facture, tout comme l’assemblage. L’espace à l’avant est généreux, mais les places arrière sont un peu étriquées. Le volume de coffre se situe dans la moyenne du segment. La DS 4 revendique jusque dans les moindres détails son côté « luxe et savoir-faire à la française ». Elle intègre aussi toute une série de technologies et aides à la conduite inédites dans son segment. À commencer par le DS Extended Head-Up Display, un affichage tête haute unique de 21 pouces de diagonale avec réalité augmentée, de série dès le milieu de gamme. On notera aussi l’Active Scan Suspension, qui analyse les irrégularités EN QUELQUES CHIFFRES de la route pour adapter la suspension et optimiser le confort. EN BOÎTE AUTO UNIQUEMENT Au rayon des motorisations, la DS 4 n’abandonne pas encore le diesel. Un seul moteur BlueHDi de 130 chevaux est (encore) au catalogue, tandis que l’offre essence se compose de trois motorisations PureTech de 130, 180 et 225 ch. À noter, par contre, que la DS 4 n’est désormais plus proposée qu’en boîte automatique. Une version full électrique est annoncée pour 2024, mais en attendant, il faudra se contenter de la version hybride rechargeable E-Tense 225 qui allie le 4 cylindres PureTech 180 à un moteur électrique de 110 ch couplé à une batterie d’une capacité de 12,4 kWh. De quoi offrir jusqu’à 55 km d’autonomie en mode zéro émission (WLTP). C’est justement cette dernière version que nous avons pu tester dans la région de Chantilly. Et avouons-le d’emblée  : nous avons été agréablement surpris. Le confort de cette nouvelle DS 4 ne souffre pas la critique, certainement grâce à son Active Scan Suspension. On a particulièrement apprécié les sièges climatisés et leurs multiples fonctions de massage qui, couplés au confort général du modèle, offrent une expérience de conduite relaxante à souhait. L’insonorisation est excellente, excepté lorsque vous donnez un coup d’accélérateur un peu trop franc. La DS 4 n’est pas une sportive et elle vous le fait entendre. FDB (avec DM) Moteur.. 4 cyl., essence, hybride, 1.598 cm3, 180 ch, 250 Nm Transmission. aux roues avant Boîte... Auto 8 rapports L/l/h... 4.400/1.866/1.490 mm Poids à vide.. 1.653 kg Volume du coffre.. 390 l Réservoir... 40 l 0 à 100 km/h... 7,7 sec Vitesse maxi.. 233 km/h Conso mixte.. 1,3 l/100 km CO 2 29 g/km Prix.. 38.400  € INCONVÉNIENTS Sonorité à l’accélération Espace réduit à l’arrière Instrumentation compliquée Nombreux équipements optionnels AVANTAGES Look atypique Consommation faible Confort Technologie avant-gardiste'al 11 il ri Hi MI k in Mi lm Ph. D.R. mm - r —.nÉ 91 in mi az am RG au um MM b)1-194,
metrotime.be MARDI 23/11/2021 FEELGOOD 9 Froid et peau sèche  : que faire ? L’hiver compte bien de petits désagréments. Le vent, le froid et les variations de température entre intérieur et extérieur sont autant d’agressions extérieures pour notre épiderme. Quelques petites habitudes permettent d’éviter les lèvres gercées ou les mains sèches en hiver. Peau irritée, rougeurs, crevasses… Le froid n’épargne pas nos mains, nos visages et nos lèvres ! Quel que soit le type de peau, il met notre épiderme à rude épreuve. Une bonne crème hydratante est donc indispensable en hiver, pour protéger la peau des agressions extérieures. On privilégiera les formules les plus naturelles possibles. NOUVEAU PEAUX ET LÈVRES FRAGILISÉES Dermoplasmine La science des fleurs apaisantes À base de Calendula issu de l’agriculture biologique. Formulée avec un minimum d’ingrédients, juste l’essentiel pour les peaux sèches et agressées. En savoir plus ? L’idéal est d’en appliquer plusieurs fois par jour, après avoir nettoyé sa peau. Nourrir sa peau est d’autant plus essentiel après le bain ou la douche  : en effet, l’eau a tendance elle aussi à dessécher la peau. Évitez par ailleurs les douches brûlantes  : la peau n’apprécie guère les changements de températures. En soirée, on peut opter pour des huiles végétales et des beurres végétaux (comme le beurre de karité), plus riches, mais plus gras. Toutes les semaines, réaliser un gommage doux pour enlever les cellules mortes. Cette action exfoliante joue un rôle essentiel dans la régénération de la peau. Elle permettra à la crème de pénétrer d’autant mieux, et donc de nourrir davantage votre peau. LÈVRES ET MAINS Prendre soin de ses lèvres est impératif dès le début de l’hiver. Car les lèvres, très fines, sont bien souvent les premières à montrer des signes d’assèchement. Pour éviter les gerçures douloureuses, emportez votre baume à lèvre partout avec vous et ne lésinez Ph. Pexels e BOIRON pas sur les couches. Les baumes à base de cire d’abeille, d’huile de jojoba ou de beurre de karité sont particulièrement nutritifs et protecteurs. Quant à nos mains, elles sont aussi particulièrement exposées au froid. Pour éviter qu’elles ne deviennent aussi rugueuses que du papier de verre, il faut les hydrater plusieurs fois par jour. Avant d’aller dormir, on les enduit d’une bonne couche de crème bien nourrissante. Pour un effet « masque », on les glisse ensuite dans des gants en soie ou coton afin qu’elle fdr11. Dereloplasmirre Çaltneeoc.IV Mem 4 Votre santé mérite le plus grand respect Der moprasm i pénètre entièrement dans la peau. L’astuce idéale pour retrouver des mains douces au réveil ! Enfin, une bonne hydratation de la peau passe par l’intérieur. Même s’il fait froid, n’oubliez pas de boire votre litre et demi d’eau par jour  : boire en quantité suffisante permet à votre organisme d’hydrater la peau de manière optimale. Eau, thé, jus de fruits frais aident à garder un épiderme régénéré et une peau suffisamment élastique et donc à préserver son capital anti-âge. ◀ IBO Disponible en pharmacie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :