Métro Belgique n°4380 15 nov 2021
Métro Belgique n°4380 15 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4380 de 15 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : une oeuvre gonflée !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 BD LUNDI 15/11/2021 metrotime.be ALoze LessgriNcePeZen't qzer-5 rockL.'aegereze cEG e'LL,Ee PoiAAiesç:'ee cee tirz Petre e FoNcee-. ? 111111:r, AH1 » 4KlaCi, s ; ',LI,4e- relu& -rate Jee6205RC.CsevefeuivAer, Ree cale LA r NOUVEAU TOME 24 DISPONIBLE AU RAYON BD Erroc, Sti & Léturgie Bamboo Édition BAMBOO ÉprriON www.bamboo.fr
INFO DE LA STIB Le bus 71 ? Plus régulier, mais aussi plus rapide ! Sites propres, zone piétonne, contresens… De nombreux aménagements ont été réalisés sur la ligne de bus 71 depuis 2016. Mais pour quels résultats ? Un bus non seulement plus rapide, mais aussi plus régulier ! En d’autres termes, les voyageurs peuvent aujourd’hui bénéficier d’une ligne plus fiable pour arriver à temps à destination. On vous en dit plus… UNE AMÉLIORATION DE LA VITESSE COMMERCIALE En heure de pointe le matin, les passagers du bus 71 gagnent 3 minutes vers Delta et 7 minutes vers De Brouckère par rapport au même trajet effectué en 2016. Le soir, en heure de pointe, la tendance s’inverse avec un gain de 2 minutes vers De Brouckère et de 5 minutes vers Delta. Cette différence s’explique du fait qu’il y a plus d’embouteillages vers le centre en matinée et vers faubourgs le soir. « Globalement, la mesure est très positive et bénéficie aux voyageurs des transports publics, qui sont très majoritairement des Ixellois ou des gens qui font vivre les commerces et entreprises situées à Ixelles », se réjouit Yves Fourneau, Transversal & Intermodal Studies Manager au département Network de la STIB. « On ne peut que se réjouir de ces résultats positifs. Ce sont les fruits de travaux de longue haleine qui concrétisent les efforts cumulés de la Région, de la STIB et des communes concernées, à savoir la Ville de Bruxelles et Ixelles. C’est la raison d’être du projet Avanti, réaliser des aménagements à des endroits ciblés pour apporter des améliorations en termes de mobilité… et c’est ici chose faite ! », ajoute Frank Gilson, coordinateur du projet Avanti détaché de la STIB auprès de Bruxelles Mobilité. DE NOMBREUSES MESURES D’AMÉLIORATION Au cours des cinq dernières années, la ligne 71 a connu de nombreuses adaptations sur son parcours afin d’améliorer ses performances. Des aménagements ont été réalisés avenue de l’Hippodrome et avenue Buyl, des sites propres ont été créés boulevard du Régent entre Trône et Porte Métiers à la loupe J’ai rejoint la STIB en 2017 en tant que Solution Architect. Mon rôle était alors plus technique et, pendant trois ans, j’ai pu travailler à l’architecture software dans le cadre de plusieurs projets. Quand on y réfléchit, en fait, chaque projet de la STIB a un volet informatique. Il faut un logiciel pour ainsi dire pour tout  : les portillons dans les stations, les annonces vocales dans les véhicules, la gestion des ascenseurs et escalators, etc. Cela donne l’occasion de participer à une multitude de projets différents ! En quoi consiste ton rôle aujourd’hui ? En tant que Head of Entreprise Architecture, je chapeaute en quelque sorte la communauté des Solution Architects au sein de la STIB. Je veille à ce qu’il y ait une cohérence entre les différentes solutions proposées dans le cadre des projets réalisés, j’anime la communauté des architectes, ce qui permet de créer un espace d’échange et de partage d’expériences, et donc de générer du contenu de meilleure qualité. Et comme je ne suis pas leur manager, cela permet d’échanger de pair à pair de manière totalement ouverte, ce qui est vraiment enrichissant. Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours ? J’ai fait des études d’ingénieur civil en électronique. Une fois mon diplôme en poche, j’avais envie de travailler dans une entreprise à la pointe de la technologie, ce que j’ai fait. Après quelques années, j’ai toutefois pris conscience du fait je ne me sentais pas à l’aise de contribuer à des projets qui n’étaient pas bons pour l’environnement. Je ne tirais plus de satisfaction de ce que je faisais au quotidien, j’avais envie de travailler dans un domaine qui soit plus en harmonie avec mes valeurs. Et c’est dans ce contexte qu’un ami m’a appelé pour me dire qu’un poste de Solution Architect se libérait à la STIB. J’ai donc postulé et ai été sélectionné ! Pourquoi avoir choisi la STIB ? Tout d’abord, il y a le fait de pouvoir contribuer à la mobilité et à l’évolution de Bruxelles. Pour moi, il n’y a pas plus bruxellois que la STIB ! Ensuite, j’ai l’occasion de travailler sur plein de projets innovants, entre autres au niveau du Cloud. Il y a un de Namur et rue du Fossé aux Loups entre Arenberg et De Brouckère. La chaussée d’Ixelles, auparavant sujette aux embarras de circulation, a été intégralement réaménagée à partir de 2016 pour en faire une zone piétonne uniquement accessible aux bus en journée. Le dernier aménagement en date est la création d’un contresens au niveau du pont Fraiteur, entre les arrêts Fraiteur et Cimetière d’Ixelles. À lui seul, cet aménagement a permis au bus de réaliser un gain de vitesse commerciale de 1,5 km/h en moyenne. « Tout le monde bénéficiera d’un tel gain, y compris ceux qui ne passent pas par le pont Fraiteur. En effet, il faut que le bus puisse bien respecter son horaire en début de ligne pour pouvoir atteindre les autres arrêts de la ligne « À 32 ans, j’ai la chance de déjà faire le job de mes rêves ! » réel challenge de digitalisation à la STIB et donc l’opportunité de faire évoluer le data management. Je suis par exemple particulièrement fier d’avoir pu travailler au projet du Brussels Mobility Center, qui centralise les différents dispatchings de la STIB ainsi que celui de Bruxelles Mobilité. Aujourd’hui, fini les gros boitiers d’ordinateurs sous le bureau ! On a créé une nouvelle solution de PC déportés, à temps, sinon les voyageurs perdent du temps en attendant un bus qui ne vient pas », explique Yves Fourneau. PLUS FIABLE GRÂCE À UNE DIMINUTION DES RETARDS Outre sa vitesse commerciale, la ligne 71 a également vu sa régularité améliorée. Les bus pouvaient accumuler des retards jusqu’à 10 à 15 minutes, voire plus en heure de pointe. Ils arrivaient ensuite par trois voire quatre au même l’arrêt. « Le temps de trajet des bus est beaucoup plus prévisible qu’avant. Par exemple, un voyageur qui monte à Delta pour aller au Cimetière d’Ixelles ne savait jamais si son bus mettrait 5, 7 ou 10 minutes à cause des problèmes du trajet. Ce temps est désormais beaucoup plus prévisible qu’avant », ajoute Yves Fourneau. UNE HISTOIRE À SUIVRE La ligne 71 est la ligne de bus la plus fréquentée du réseau ; des mesures restent donc nécessaires pour répondre aux besoins des voyageurs et assurer une capacité suffsante. Grâce à l’amélioration de sa régularité, il est à présent possible d’envisager une hausse de fréquence. Les utilisateurs du bus 71 bénéficient actuellement d’un bus toutes les 5 minutes. Des tests sont actuellement en cours, afin d’analyser les impacts et les défis qu’entrainerait une exploitation avec un intervalle plus court. ◀ Prénom  : Maxime Nom  : Vande Ghinste Fonction  : Head of Entreprise Architecture À la STIB depuis  : 2017 Âge  : 32 ans Domicile  : Bruxelles ce qui permet une meilleure ergonomie et plus de flexibilité. Et enfin, il y a bien entendu le côté humain ; j’ai l’occasion d’avoir des échanges vraiment enrichissants au quotidien. Qu’est-ce qui te passionne dans ton travail ? J’ai une passion pour la mobilité et j’aime Bruxelles. Je peux dire qu’à 32 ans à peine, je fais déjà le job de mes rêves ! Je suis fier de travailler pour une entreprise qui offre une telle excellence opérationnelle. Il y a une multitude de projets de grande envergure qui sont lancés, avec toujours le client au centre des préoccupations. En tant que Head of Entreprise Architecture, j’ai pour ambition de continuer à faire évoluer les mentalités pour rendre les projets possibles, en faisant du point de vue du client une priorité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :