Métro Belgique n°4376 5 nov 2021
Métro Belgique n°4376 5 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4376 de 5 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : Magritte en mode immersif.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
im 1 4 NEWS VENDREDI 5/11/2021 metrotime.be La pilule anti-Covid prête à être autorisée LA HAYE L’autorité européenne des médicaments a ouvert, hier, la voie à l’utilisation des comprimés anti- Covid de Merck. Le régulateur européen a déclaré hier qu’il était prêt à conseiller les États membres de l’Union européenne (UE) sur l’utilisation en cas d’urgence de la pilule anti-Covid de Merck, premier comprimé anti-Covid sur le marché. Hier, le Royaume-Uni est devenu le premier pays à autoriser le molnupiravir. L’Agence européenne des médicaments (EMA) essaie par ailleurs d’accélérer l’examen lancé la semaine dernière sur le médicament avant une éventuelle mise sur le marché dans l’UE, alors que l’Europe connaît une vague massive de AFP/Merck & Co contaminations. Le régulateur, basé à Amsterdam, n’a pas le pouvoir de prendre une décision centrale sur l’utilisation du médicament en cas d’urgence dans l’ensemble de l’UE. Il ne peut donc conseiller les États qu’individuellement, a-t-il expliqué. MOINS DE RISQUES D’HOSPITALISATIONS Administré aux patients dans les jours qui suivent un test positif, le traitement réduit de moitié le risque d’hospitalisation, selon un essai clinique réalisé par Merck, également appelé MSD en dehors des États- Unis. Les antiviraux comme le molnupiravir agissent en diminuant la capacité d’un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie. ◀ GENÈVE L’OMS s’inquiète du rythme de transmission de la Covid-19, en Europe, qu’elle juge « très préoccupant ». L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est alarmée, hier, du rythme de transmission de la Covid-19 observé actuellement en Europe. « Nous sommes, de nouveau, à l’épicentre », a déploré le directeur de l’OMS Europe, Hans Kluge. « Le rythme actuel de transmission dans les 53 pays de la région européenne est très préoccupant (…) si nous restons sur cette trajectoire, nous pourrions voir un autre demi-million de décès dus à la Covid-19 dans la région d’ici février », a-t-il affirmé. Un vaccin limite les risques du cancer du col de l’utérus PARIS Les cas de cols de cancers de l’utérus ont particulièrement décliné parmi les femmes britanniques ayant reçu un vaccin contre l’infection au papillomavirus, à l’origine de ces cancers, constate une étude. « Notre étude donne les premières preuves directes de l’effet de la vaccination contre le papillomavirus humain (HPV), via le vaccin bivalent Cervarix, sur la fréquence du cancer du col de l’utérus », résument les auteurs de ce travail publié dans le Lancet. Jusqu’à maintenant, on connaissait bien l’efficacité des vaccins contre l’infection elle-même et contre l’apparition de lésions précancéreuses. Mais les données étaient moins précises sur la fréquence des cancers déclarés. Selon les conclusions de l’étude du Lancet, il y a une nette réduction des cas de cancers du col de l’utérus chez les femmes éligibles à la campagne de vaccination britannique, lancée à la fin des années 2000. Cette diminution, mesurée par rapport à la proportion de cas chez des générations précédentes, est particulièrement sensible chez les femmes susceptibles d’avoir été vaccinées tôt, à 12 ou 13 ans. Ces dernières années, les cancers du col de l’utérus y ont quasiment disparu. Les cancers du col de l’utérus sont quasiment toujours provoqués par une infection, sexuellement transmissible, au papillomavirus. Depuis le milieu des années 2000, des vaccins AFP/R. Schemidt Le rythme de transmission est « très préoccupant » AFP/A. Raldes existent contre celle-ci. De nombreux pays, dont la Belgique depuis 2016, ont donc engagé une campagne auprès des adolescents, l’idée étant de recevoir le vaccin avant d’être actif sexuellement. ◀ DIVERS FACTEURS LIÉS À CETTE AUGMENTATION Pour l’OMS, l’augmentation des cas s’explique par la combinaison d’une couverture vaccinale insuffisante et de l’assouplissement des mesures anti-Covid. Selon ses données, les hospitalisations liées à la Covid ont plus que doublé en une semaine. De plus, en moyenne, seulement 47% des personnes de la région, qui comprend les pays européens et plusieurs d’Asie centrale, ont reçu deux doses de vaccins. Parmi eux, huit pays ont désormais dépassé une couverture de 70%, mais dans deux d’entre eux, le taux reste inférieur à 10%. EN BREF ▶ Les syndicats CGSP et SLFP ont déposé un préavis de grève à la prison de St-Gilles, à cause du manque de personnel et à la surpopulation carcérale. Une deuxième réunion avec la soit devrait avoir lieu aujourd’hui. ▶ Le Risk Management Group (RMG) a décidé d’exempter, exceptionnellement et sous certaines conditions, le personnel soignant vacciné de l’obligation de suivre une quarantaine après un contact à haut risque dans l’attente LES MASQUES PEUVENT SAUVER DES VIES Pour lutter contre la pandémie, l’organisation a appelé à continuer à utiliser massivement les masques et pratiquer les mesures de distanciation sociales. « Des projections fiables montrent que si nous parvenions à un taux d’utilisation de 95% des masques en Europe et en Asie centrale, nous pourrions sauver jusqu’à 188.000 vies sur le demi-million de vies que nous risquons de perdre d’ici février 2022 », a noté M. Kluge. « Les tests, le traçage des cas contacts, la ventilation des espaces intérieur et la distanciation physique continuent à faire partie de notre arsenal de défense, avec la vaccination rapide », a-t-il insisté. ◀ d’un premier résultat négatif. ▶ Le groupe hospitalier CHC de Liège a décidé, hier, d’interdire temporairement les visites au sein de ses quatre établissements, y compris avec un Covid Safe Ticket valable à la suite du rebond de l’épidémie observée ces dernières semaines. Des exceptions sont toutefois prévues. ▶ Le gouvernement flamand a conclu un accord sur le climat. Il veut faire passer la réduction des émissions de CO2 de 35% à 40% d’ici 2030.
Trouvez facilement votre bonheur parmi plus de 20 millions de trucs Téléchargez l’appli bol.com et commandez rapidement la chose qu’il vous faut v v v Commandé aujourd’hui, livré demain Nouvelles promos chaque jour Articles issus de milliers de vendeurs belges e DISPONIBLE SUR lb Google Play./F. Télécharger dans IF l'AppStore bol.com le magasin pour tout et tous



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :