Métro Belgique n°4367 18 oct 2021
Métro Belgique n°4367 18 oct 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4367 de 18 oct 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : nus pour le climat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 ci BD LUNDI 18/10/2021 1 metrotime.be Les Gendarmes tome 17 Bamboo édition - Cazenove, Sulpice & Jenfèvre - www.bamboo.fr - Prêt à rapporter lete igneu x, tu pourra is me prêter ton stylo 4 cou leurs ? j'au ra is aus s i bes oin de ta gomme... et de ton blanc correcteu r s i la gomme ne s uffit pas ! c'est à moi tout ça ! la règle, la perforatrice, les post- it, le scotch ! parce qu'en plus, tu ne me rends ja mais rien ! et tout ça là ?... ah, pu is ton a grafeuse, tiens ! tu ne pourra is pas avoir tes propres affa ires ? ! je les ai ! t'as qu'à voir... c'est pas vrai ! pis d'a bord, c'est que des petites bricoles ! pas de qu oi en faire un dra me ! des « petites b ricoles » ? ! ? ça ? c'est ce que j'ai emprunté à latou ille ! rien à voir ! NOUVEAU TOME 17 DISPONIBLE EN OCTOBRE AU RAYON BD
INFO DE LA STIB Pour votre sécurité, le tram a toujours priorité L’arrivée de l’automne s’accompagne de la chute des feuilles, qui rendent les rails plus glissants, et de jours plus courts, ce qui entraine une baisse de la visibilité. Cette période est donc délicate pour la cohabitation entre les trams et les autres usagers de la route. C’est pourquoi la STIB lance en ce moment de l’année sa campagne pour rappeler la priorité du tram. À cette occasion, nous avons rencontré Amal Kammachi, Risk and Safety Manager au sein du département Tram de la STIB. EN QUOI CONSISTE TON MÉTIER ? Il comprend deux grandes parties. Il y a tout d’abord la partie accidentologie. Dès qu’un accident a lieu, on analyse avec l’équipe ce qu’il s’est passé pour en déterminer les causes, mais surtout pour éviter que cela ne se produise à nouveau. On dispose par exemple d’une carte interactive dans laquelle on encode tous les accidents qui surviennent sur le réseau, ce qui nous permet d’identifier les zones à risques et permet d’en faire part aux communes ou à la Région quand on réaménage la voirie. On travaille aussi beaucoup avec d’autres départements en interne. On a des contacts avec le département responsable du matériel ATTENTION,'lu LE TRAM A BESOIN DE 40 MÈTRES POUR S'ARRÊTER C'EST LA LONGUEUR D'UN TROUPEAU DE 6 ÉLÉPHANTS VOILÀ POURQUOI LE TRAM A TOUJOURS PRIORITÉ.brussels 24. ENSEMBLE, FAISONS BOUGER BRUXELLES roulant pour tout ce qui touche aux véhicules, avec le Training Centre pour la formation des nouveaux conducteurs ou encore avec la maintenance pour l’entretien des aiguillages et des appareils de voies. ET LA DEUXIÈME PARTIE ? Le deuxième volet de notre travail concerne les projets. Nous sommes mis dans la boucle, même en cas de projet de moindre envergure, afin d’identifier tous les risques et d’élaborer des pistes de solution. Nous sommes en train d’élaborer un guide de bonnes pratiques, qui permettra pour chaque projet d’avoir une liste des choses à faire ou ne pas faire. Pour chaque projet, il y a un certain nombre de points auxquels il faut faire attention  : les places de stationnement, les arrêts, les passages piétons, les arbres qui peuvent diminuer la visibilité pour le conducteur, et puis aussi tout ce qui touche à la mobilité douce, comme les pistes cyclables. Le but est que, pour chaque réaménagement de voirie, on trouve la meilleure solution pour que chacun ait sa place et cela en sécurité, ce qui est un réel défi dans les rues de Bruxelles. ET ON VOIT QU’IL Y A MOINS D’ACCIDENTS ! GRÂCE À QUOI À TON AVIS ? C’est une combinaison de plusieurs choses, je ne pense pas qu’un seul facteur ait permis de faire diminuer le nombre d’accidents. Il y a les campagnes de sensibilisation, mais on travaille aussi au niveau de la communication et de la sensibilisation en interne. Et puis il y a tout le travail que l’on fait pour analyser les accidents et en déterminer les causes, ce qui nous permet de sans cesse nous améliorer. On travaille tous ensemble pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus. QUELS SONT TES CONSEILS AUX USAGERS DE LA VOIE PUBLIQUE ? Ça peut sembler bateau, mais je leur dirais que le tram est toujours prioritaire, non pas par autosuffsance, mais pour des raisons techniques et de sécurité, car il ne peut pas freiner aussi bien qu’un véhicule sur pneus. Il est donc important que les cyclistes s’écartent à l’approche d’un tram et que les piétons respectent bien les feux. Un tram en cache parfois un autre, il faut donc faire attention quand on traverse les rails. Et la fréquence est telle sur le réseau de la STIB qu’il n’est plus nécessaire de courir. Il vaut mieux attendre 5 minutes le tram suivant que se mettre en danger. Y safety.stib.brussels



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :