Métro Belgique n°4358 1er oct 2021
Métro Belgique n°4358 1er oct 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4358 de 1er oct 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'expo 2020 au milieu du désert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Ii, Avec 1.700 nouveaux habitants à Bruxelles, la capitale comptait 1,22 million d’habitants au 1er janvier 2021. « La Région n’a jamais été aussi peuplée. Néanmoins, au cours de l’année 2020, l’augmentation de la population a été très faible », rapporte le baromètre démographique 2021 de l’Institut bruxellois de Statistique et d’Analyse (IB- SA). En effet, suite à la pandémie, la croissance démographique est la plus faible depuis 1998. 2 NEWS VENDREDI 1/10/2021 metrotime.be Belga/L. Dieffembacq Plus d’habitants à Bruxelles Belga/L. Claessen Les prix de l’énergie battent à nouveau tous les records BRUXELLES Les prix de l’énergie battent à nouveau tous les records. Un phénomène qui pousse certains fournisseurs à s’adapter. Les prix de l’énergie battent à nouveau tous les records. Le prix de la livraison d’électricité en novembre a par exemple augmenté à 207 euros/MWh pour la Belgique. Le prix du gaz bat également record sur record. Le TTF-Future néerlandais, un prix de référence pour le gaz naturel, a augmenté de plus de 7% hier matin. Le gaz naturel coûte désormais près de 94 euros/Mwh, ce qui constitue également un record. LES FOURNISSEURS S’ADAPTENT Ce phénomène de hausse des prix pousse certains fournisseurs d’énergie à ne temporairement plus proposer de contrats fixes à leurs clients. « Les prix élevés sur les marchés de l’électricité et du gaz ne sont en effet pas intéressants pour le client car les avances pour un contrat fixe sont calculées au prix actuel, historiquement élevé. Cela signifie que les clients recevraient des factures anticipées trois fois plus élevées », illustre-t-on chez Octa+. LE GOUVERNEMENT PLANCHE SUR DES SOLUTIONS Face à cette augmentation, le gouvernement fédéral planche AFP/P. Huguen sur des solutions pour alléger la facture des ménages et des entreprises, ont indiqué hier le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V)et sa collègue de l’Énergie Tinne Van der Straeten (Groen). Une des pistes est de remplacer la Des résultats stables dans l’enseignement supérieur BRUXELLES Malgré une année fortement marquée par le coronavirus, le taux de participation et de réussite aux différentes sessions d’examens organisées 2020- 2021 dans l’enseignement supérieur s’est révélé globalement stable, selon des chiffres livrés par la ministre de l’Enseignement supérieur. Dans les universités, les taux de réussite pour la seconde session de septembre sont meilleurs qu’en septembre 2019, avec 44,30% de réussite pour les cours de bloc 1 du bachelier, contre, contre 40,84% en septembre 2019. Editeur  : n.v. Mass Transit Media Rue Royale 100, 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Metro’s content room : Janne Vandevelde (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek, Lien Delabie Belga/A. Dehez Pour les autres blocs du bachelier, le taux de succès est de 57,67%, contre 57,23% il y a deux ans. Enfin, dans les masters, le taux de réussite atteint 74,22%, contre 71,74% en septembre 2019. Dans les Hautes écoles, sur la base d’un échantillon, la participation effective aux examens de seconde session reste à 83%. Le taux moyen de réussite par cours en seconde session y diminue toutefois légèrement, de 53% en septembre 2019 à 48% en septembre 2021, mais le niveau de réussite sur l’ensemble de l’année académique reste stable par rapport à 2018-19  : de 73% en 2018-19 à 72% en 2020-21. Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @ metromedia.be ◀ La Covid-19 au travail Qui est contaminé à la Covid-19 sur son lieu de travail, pourra bientôt conserver 90% de son salaire. Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), souhaite élargir la reconnaissance du corona comme une maladie professionnelle. Tous les employés pourront en faire la demande. La condition est qu’au moins 5 personnes aient été diagnostiquées positives au cours des 14 derniers jours sur le même lieu de travail. cotisation fédérale par des accises. Augmenter la rente nucléaire, la taxe fédérale due par Electrabel sur les revenus issus de l’atome, est par contre exclu. Le contrat avec l’entreprise étant impossible à adapter, affirme le gouvernement. ◀ BRUXELLES L’indicateur du taux de reproduction du virus Sars-CoV-2 repasse au-dessus de 1, ressort-il des chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour hier matin. Il est actuellement de 1,02. Or, ce n’est que quand cet indicateur est inférieur à 1 que l’épidémie tend à ralentir. L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 242,7 sur 14 jours. De plus, 699 personnes sont encore Marketing  : Tél. (02) 227 93 81 metromarketing @ metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites E.r.  : M. Raaffels, Rue Royale 100, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Les chauffeurs LVC manifestent pour le plan Taxi AFP/T. Akmen BRUXELLES Les chauffeurs LVC, réunis en front commun, ont manifesté hier matin à Bruxelles pour exiger des avancées sur le plan Taxi en région de Bruxelles-Capitale. La première mouture était attendue pour l’été. D’autres problèmes s’ajoutent, comme le blocage des nouvelles autorisations pour exploiter un service LVC ou la question de la revalidation des licences qui arrivent à expiration au bout de cinq ans.◀ L’épidémie de coronavirus ne ralentit plus en Belgique Belga/D. Waem hospitalisées en raison de la Covid-19, dont 216 patients traités en soins intensifs. ◀ Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be VENDREDI 1/10/2021 NEWS 3 Un prêt de 1,2 milliard  € pour la Wallonie BRUXELLES Le gouvernement fédéral a confirmé le prêt de 1,2 milliard  € à la Région wallonne. Le Premier ministre, Alexander De Croo, souhaite à l’avenir instaurer un mécanisme de solidarité interfédérale. Le gouvernement fédéral mettra à disposition de la Région wallonne un prêt de 1,2 milliard  € , ont confirmé le Premier ministre Alexander De Croo et le ministre-président wallon Elio Di Rupo. Ce prêt sera accordé à un taux d’intérêt « conforme à celui du marché ». Il sera d’une durée de 15 ans, sans remboursement pendant les cinq premières années. D’AUTRES AIDES SONT MISES EN PLACE Le fédéral a aussi décidé d’instaurer un taux de TVA réduit à 6% pour la démolition reconstruction. Les propriétaires des immeubles touchés pourront faire appel à cette mesure. Il a aussi décidé de répondre favorablement à la demande d’extension des zones franches. Les employeurs qui y investiront pourront obtenir jusqu’à 25% de réduction du précompte professionnel sur les salaires des nouveaux travailleurs qu’ils embaucheront. En l’état, « les moyens financiers nécessaires sont de l’ordre de 3 milliards », a estimé Elio Di Rupo. Quant à l’aide proposée par la Région flamande à la Wallonie, « nous la prenons en considération », a indiqué Elio Di Rupo. « Nous y sommes très sensibles, mais pour le moment, on essaye de voir si ça peut suffire avec les mesures déjà sur la table. Mais nous gardons bien sûr le dialogue ». UNE DIVERSIFICATION DE FINANCEMENT « La solution sur la table nous intéresse à trois titres », a détaillé de son côté le ministre Les étudiants de l’UCL dénoncent l’expulsion d’un des leurs Belga/L. Dieffembacq BRUXELLES Des représentants des étudiants et membres de la communauté universitaire de l’UCLouvain, pointent « une nouvelle preuve de l’inhumanité de la politique de migration de notre pays » envers un étudiant d’origine congolaise, menacé d’expulsion après avoir été interpellé à la douane. Doté d’un VISA D valide jusqu’en mars 2022, Junior a été interpellé par la douane à son arrivée à l’aéroport de Zaventem « car il n’aurait pas été en capacité de répondre à des questions en lien avec le cursus dans lequel il est valablement inscrit au sein de l’UCLouvain », précise la FEF. L’étudiant a ensuite été envoyé en centre fermé Le Caricole de Steenokkerzeel. « La Fédération des étudiants francophones (FEF), l’Assemblée générale des étudiants de Louvain-la- Neuve, le corps scientifique et des académiques de l’UCLouvain dénoncent la décision arbitraire dont Junior Masudi Wasso a été victime le 18 septembre et appelle la communauté universitaire à se lever face à l’annonce de son expulsion ». La ministre Glatigny a sollicité M. Mahdi afin d’obtenir un complément d’information sur la situation de l’étudiant.◀ Belga/N. Maeterlinck EN BREF L’étourdissement préalable obligatoire BRUXELLES La Cour constitutionnelle a rejeté hier les recours introduits contre l’interdiction wallonne et flamande de l’abattage d’animaux sans étourdissement préalable. Cette obligation générale de prévoir un étourdissement de l’animal (éventuellement réversible) est en vigueur dans les deux Régions depuis 2019. Des associations religieuses islamiques et des personnalités de la communauté juive s’étaient tournées vers la Cour constitutionnelle pour tenter de faire annuler les décrets concernés. Le ministre bruxellois en charge du Bien-être animal, Bernard Clerfayt (DéFI), a annoncé, de son côté, qu’il mettra le dossier sur la table du gouvernement Vervoort avant la fin du mois d’octobre. ◀ wallon des Finances Jean-Luc Crucke. « Tout d’abord, le fait d’avoir cette somme nous permet de diversifier les sources de financement. Si nous n’avions pas ce soutien, seuls les marchés répondraient et nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Ici, nous profitons ainsi du ‘spread’fédéral, meilleur que celui de la Région. Ensuite, le remboursement se fera après un ‘stand still’de 5 ans. Cela nous permet de créer la croissance qui permettra le remboursement du prêt. Enfin, cet accord donne le signe qu’il est possible de se parler et que l’investissement paie », explique-t-il. UNE SOLIDARITÉ INTERFÉDÉRALE Ce prêt entre le fédéral et une entité fédérée constitue une première. Alexander De Croo souhaite à l’avenir aller plus loin et instaurer un mécanisme de solidarité interfédéral, à l’instar de celui existant en Allemagne. « Il est clair que l’on sera de plus en plus confronté à l’impact du changement climatique. J’ai donc envoyé une lettre à tous les ministres-présidents pour entamer un véritable débat sur la manière dont on gère ce futur plus incertain. N’aurait-on pas besoin d’un mécanisme de solidarité interfédéral en cas de calamité naturelle ? C’est un élément qui manque dans notre structure fédérale », a-t-il fait observer. ENJOY OUR ALL IN ONE CASINO PACKAGES !'ab GRAND BRUSSELS OPEN 7/7 LATE NIER OPENING BOULEVARD ANSPACH 30. BRUSSEL/VIAGE.ENTERTAINMENT WWWNIACIEJE VIAGE GRILL t ◀ ▶ Le Parlement wallon a approuvé hier après-midi, le projet de décret sur l’extension du Covid Safe Ticket (CST) au sein des entités fédérées. Pendant ce temps, des restaurateurs wallons étaient rassemblés, au Parlement wallon pour dénoncer l’imposition du CST dans les établissements horeca wallons. ▶ Le port du masque ne sera pas assoupli en Wallonie à partir d’aujourd’hui. GRAND CASINO BRUSSELS Un vent nouveau souffle sur Metro BRUXELLES Après plus de 20 ans sous la direction de Monique Raaffels, un vent nouveau souffle sur votre journal préféré. Monique Raaffels a décidé de quitter la direction générale de Metro, qui sera désormais rattaché au Pôle Soir de Rossel, dirigé par Olivier De Raeymaeker. Werner Sluys est nommé COO (Chief Operating Officer) de Metro et prend la direction opérationnelle de l’ensemble de ses équipes. Ce changement prend place dans des modifications plus profondes décidées par le groupe Rossel, qui crée un nouveau pôle pour regrouper ses « jeunes actifs urbains ». Le Young Active Urbans sera rattaché au Pôle Soir et réunit les marques Metro et Kotplanet (dans laquelle il vient de prendre une participation majoritaire), Geeko, Belgium Iphone, Out, Cinenews et Streamnews. ◀ LET'S MEAT BURGER PACKAGE  € 21 PER PERSON RAISING THE STEAKS CASINO PACKAGE  € 35 PER PERSON LICENCE TO GRILL VIP PACKAGE  € 59 PER PERSON



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :