Métro Belgique n°4314 1er jun 2021
Métro Belgique n°4314 1er jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4314 de 1er jun 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : un crocodile à Namur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
2 Le guide carrière de Metro MARDI 1 JUIN 2021 ›START Travailler 55 heures ou plus par semaine serait (très) dangereux pour la santé Les longues heures de travail seraient à l’origine de centaines de milliers de décès prématurés dans le monde. Le fait de travailler 55 heures ou plus par semaine augmenterait même la mortalité liée aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux. Une chose qui pourrait s’aggraver avec la pandémie de Covid-19 qui a bousculé nos habitudes et fait émerger de nouveaux modes de travail. Pas moins de 745.000 décès dus à un accident vasculaire cérébral (AVC) ou à une cardiopathie ischémique en lien avec de longues heures de travail ont été enregistrés dans le monde en 2016, d’après le bilan publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation internationale du Travail (OIT) dans la revue Environment International. Cela représente une augmentation de 29% depuis 2000. LES HOMMES PARTICULIÈREMENT EXPOSÉS En détail, l’OMS et l’OIT estiment à 398.000 et 347.000 le nombre de personnes décédées des suites d’un AVC et d’une maladie cardiaque, respectivement, en raison d’une charge de travail d’au moins 55 heures par semaine. Les hommes seraient davantage touchés que leurs homologues féminins, avec près des trois quarts des décès enregistrés (72%). Autre constat et non des moindres, les semaines de travail de 55 heures et plus seraient à l’origine d’une hausse estimée de 35% du risque d’AVC par rapport à une semaine plus légère de 35 à 40 heures de travail. Un chiffre qui s’établit à 17% pour le risque de décès par cardiopathie ischémique. Ph. Getty Images UNE AGGRAVATION AVEC LA COVID ? On peut se demander si la crise sanitaire peut aggraver les choses dans les années à venir, notamment en raison de la généralisation du télétravail qui a tendance à faire croître le nombre d’heures travaillées. « Le télétravail est devenu la norme dans de nombreux secteurs d’activité, estompant souvent les frontières entre la maison et le travail. Par ailleurs, de nombreuses entreprises ont été contraintes de réduire ou d’interrompre leurs activités pour économiser de l’argent et les personnes qu’elles continuent d’employer finissent par avoir des horaires de travail plus longs », explique le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. Invitant les gouvernements et employeurs à mettre en place certaines mesures pour protéger la santé de la population mondiale, le directeur général de l’OMS conclut  : « Aucun emploi ne vaut que l’on prenne le risque d’un accident vasculaire cérébral ou d’une maladie cardiaque. Les gouvernements, les employeurs et les travailleurs doivent collaborer pour convenir de limites permettant de protéger la santé des travailleurs ». ◀ RECHERCHE  : RÊV.LBUSES JEUNE ? SANS EMPLOI ? SANS EXPÉRIENCE ? SANS DIPLÔME ? REBELLE ? AVEC 1000 DOUTES ? PARFAIT ! TU ES SÉLECTIONNÉE) ! Participe gratuitement à la formation YouthStart. Nous t'aidons à croire en toi et en tes rêves. Inscriptions via  : WWW.REVEURS.BE You"Start Empowering Youth metro pirgee IliStity2rx Fu 104 " ubrilet MATEXI
START 3 Le guide carrière de Metro MARDI 1 JUIN 2021 À Bruxelles, un infobus pour répondre aux questions des entrepreneurs Ph. Pexels Je cherche un job d’employé(e) ! Saviez-vous que 3 chercheurs d’emploi sur 4 trouvent un job après une formation Cefora ? Consultez nos formations sur www.unjobdemploye.be Nos formations sont organisées en collaboration avec nos différents partenaires en fonction de leur expertise. e Waouw, impressionnant !  : CERA 2&'Apprendre et grandir ensemble L’Agence bruxelloise pour l’Accompagnement de l’Entreprise hub-.brussels lance l’Infobus du 1819, un bus qui sillonnera la Région-capitale de fin mai à fin septembre pour répondre aux questions des commerçants et entrepreneurs. Ce service de proximité vise à informer les commerçants qui se posent des questions sur les aides disponibles, et les entrepreneurs à la recherche d’un accompagnement pour démarrer leur projet. « Délocaliser le service 1819 via l’Infobus pour se rendre au cœur des quartiers bruxellois, c’est augmenter la possibilité de faire connaître les aides, primes et accompagnements que propose la Région bruxelloise », souligne la secrétaire d’État en charge de la Transition économique, Barbara Trachte. L’Infobus stationnera dans un premier temps à Anderlecht, à partir du 25 mai, avant de sillonner différentes communes jusqu’à la fin du mois de septembre. Son itinéraire est disponible sur le site www.1819.brussels/infobus. LA CONFIANCE DES CHEFS D’ENTREPRISE AU PLUS HAUT DEPUIS 2007 La confiance des chefs d’entreprise s’est encore renforcée en mai, pour le sixième mois consécutif, sur fond de déconfinement, mais à un rythme moins soutenu qu’en avril, annonce la Banque nationale de Belgique (BNB). La courbe synthétique brute a gagné 2,1 points par rapport à avril, à 6,5 points. C’est son niveau le plus élevé depuis juillet 2007 ; elle avait alors atteint 7,2. La hausse la plus marquée de la confiance est enregistrée dans les services aux entreprises, en dépit d’une dégradation dans les services informatiques, qui avaient bénéficié d’un net relèvement en avril, selon la BNB. Dans le commerce, ce sont les prévisions de la demande qui se sont le plus redressées, alors que dans la construction toutes les composantes sont à nouveau orientées à la hausse. Enfin, dans l’industrie manufacturière, l’indicateur s’est pour ainsi dire stabilisé. LA REPRISE DE L’EMPLOI EN BELGIQUE PARMI LES PLUS LENTES D’EUROPE Si la reprise du marché du travail en Belgique se redresse progressivement à mesure que la situation sanitaire s’éclaircit, elle reste l’une des plus lentes d’Europe, affirme le site de recherche d’emploi Indeed. Le nombre d’offres d’emploi augmente progressivement depuis la fin du mois de novembre, lorsqu’on comptait 29% d’offres d’emploi en moins qu’en février 2020. « Fin avril, le nombre d’offres d’emploi n’était ‘que’de 17,5% inférieur à celui d’avant » la pandémie, indique Indeed. Après la première semaine de mai, la différence s’est encore atténuée pour atteindre 15,4%, poursuit-il. Mais, « malgré un redressement qui semble s’amorcer, la Belgique reste toujours en queue de peloton européen » ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :