Métro Belgique n°4303 26 mar 2021
Métro Belgique n°4303 26 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4303 de 26 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : en route pour Tokyo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 im NEWS VENDREDI 26/3/2021 1 metrotime.be Ph. AFP Un recours citoyen rejeté BRUXELLES La Cour de Justice de l’UE a rejeté hier le pourvoi d’une dizaine de familles, essentiellement d’Europe, et d’une organisation de jeunes, qui avaient décidé il y a quelques années d’attaquer l’UE en justice pour forcer ses instances à adopter des objectifs plus ambitieux en matière de réduction des gaz à effet de serre. La Cour a confirmé la décision du Tribunal de l’UE de rejeter le recours pour cause d’irrecevabilité. AFP/M. Bureau La drogue chez les seniors inquiète les experts VIENNE Un rapport publié hier pointe du doigt l’usage de drogue chez les seniors, en forte augmentation. Face à une population vieillissante, les scientifiques s’inquiètent de l’accélération de ce phénomène et souhaitent une meilleure collecte de données. L’usage accru de drogue parmi les personnes âgées interpelle dans un rapport publié hier. Un phénomène qualifié d’« épidémie silencieuse » par l’Organe international de contrôle des stupéfiants. Alors que le vieillissement de la population mondiale s’accélère, notamment dans les pays à faible revenu, « il est indispensable » de se pencher « dès aujourd’hui » sur ce groupe d’âge, souligne cette institution rattachée aux Nations unies, basée à Vienne dans son document annuel. Parmi les pistes esquissées, l’OICS préconise d’améliorer la « recherche et la collecte de données » sur le sujet, pointant « de nombreuses lacunes ». « Les scientifiques ont eu tendance à ignorer l’usage de substances chez les plus de 65 ans », note le rapport, un manque d’informations qui a conduit des gouvernements généralement peu attentifs à ce fléau à ne pas mettre en place de programmes adaptés. Quel que soit le critère retenu, les données actuellement disponibles montrent une « tendance alarmante ». UNE CONSOMMATION GRANDISSANTE Aux États-Unis, l’usage de la plupart des drogues dans la AFP/P. Huguen GREET THE CZECHS CZECH REP. BELGIUM 27/03 TÉLÉCHARGEZ LA TOUTE NOUVELLE APP RBFA et accédez à l’histoire du football ! La fausse couche reconnue Les femmes faisant une fausse couche ou donnant naissance à un enfant mort-né, et leur conjoint, auront en Nouvelle-Zélande droit à un congé spécial de trois jours, selon une nouvelle loi votée par le Parlement néo-zélandais. La députée Ginny Andersen a expliqué que la mortinatalité devait être reconnue comme donnant droit à un congé de deuil dédié, alors que c’est encore considéré comme un sujet tabou. tranche d’âge supérieure à 65 ans a ainsi triplé au cours des dix dernières années. En Inde et au Nigeria, les 45-64 ans consomment en excès des médicaments opioïdes et sirops contre la toux, tandis qu’au Japon les médicaments contre les troubles du sommeil et l’anxiété sont « prescrits de manière disproportionnée aux personnes âgées ». Dans le cas des usagers vieillissants, l’OICS met en avant un « problème croissant » de « polymédication », correspondant à la prise d’au moins cinq médicaments délivrés sur ordonnance voire en vente libre ou de drogues illicites par jour. ◀ Le tireur du Colorado reste en détention AFP/J. Connolly BOULDER Le jeune homme accusé de la tuerie dans un supermarché du Colorado a comparu hier pour la première fois devant un juge qui a ordonné son maintien en détention pendant le reste de la procédure. Vêtu d’une tenue de prisonnier violette et d’un masque anti-Covid, Ahmad Al Aliwi Alissa, 21 ans, a écouté le juge Thomas Mulvahill lui lire ses droits. Issu d’une famille d’immigrants syriens, il est inculpé pour le meurtre de dix personnes, abattues lundi dans un commerce de Boulder, dans l’ouest des États-Unis. ◀ Un revenu garanti destiné aux minorités OAKLAND La ville californienne d’Oakland va prochainement lancer un programme pilote de revenu garanti à destination des familles pauvres ciblant ses habitants noirs et amérindiens, ont annoncé les autorités. Dans le cadre de ce programme inspiré par des expériences de « revenu universel » déjà menées aux États-Unis, quelque 600 familles d’Oakland pourront recevoir un chèque mensuel de 500 $ pendant au moins 18 mois, sans aucune condition, a précisé la maire de la ville, Libby Schaaf. Ce revenu de base garanti sera réservé aux foyers les plus pauvres ayant au moins un enfant à charge mais surtout « aux familles de couleur ». ◀
metrotime.be VENDREDI 26/3/2021 POSITIVE NEWS 9 Des fessiers bien installés sur des chaises récupérées La classe d’informatique de l’Institut Maris Stella à Laeken pourra désormais accueillir plus confortablement ses élèves depuis que Stéphanie Cornet leur a offert des chaises de bureau qu’elle a récupérées et retapées. La décoratrice d’intérieur voit ce petit mobilier pulluler dans les décharges alors qu’il est encore très souvent facilement réutilisable. Une chaise de bureau qualitative, cela coûte plus d’une centaine d’euros au bas mot. Alors, équiper une classe entière constitue un investissement conséquent, pas toujours facile à faire. Mais la solution a été trouvée par un heureux concours de circonstance  : Stéphanie Cornet avait stocké et retapé de nombreuses chaises récupérées dans les bennes des décharges ou en entreprises. En parallèle, l’organisme bruxellois Citydev a fait le lien avec l’école secondaire Maris Stella puis s’est chargé de faire la livraison. JETER DU PRESQUE NEUF Lorsque Stéphanie et son équipe récupèrent des chaises via leurs différents canaux en achetant à Oxfampar exemple ou en récupérant en entreprises, elles sont pour la plupart encore tout à fait utilisables, nous apprend-elle  : « Les sociétés amortissent ce matériel assez vite et en changent régulièrement. Du coup, comme cela leur demande un peu d’énergie pour les vendre ou les donner à des associations, elles préfèrent les jeter vite fait bien fait », explique-t-elle. A bon entendeur donc, si vous êtes une entreprise qui veut renouveler ce type de matériel  : « Qu’ils viennent me voir, on va récupérer leurs chaises, les retaper et les offrir à des associations », propose la décoratrice d’intérieur. Elle et son équipe passent environ une demi-heure par chaise, préciset-elle. DU CIRCULAIRE PORTEUR DE VALEUR Pour Stéphanie Cornet, récupérer des meubles et des matériaux, c’est un métier véritablement porteur de sens  : « Mon travail est passionnant car il me permet de développer le durable sur plusieurs points. En récupérant des matériaux et meubles usagés mais aussi en les réparant et en les personnalisant avec des produits écologiques. Et enfin, si je peux aider les plus démunis de temps en temps, je suis aux anges. » Elle est d’ailleurs particulièrement émue de voir ce que sont devenues ces chaises de bureau  : « Les élèves de cette classe d’informatique étaient sur des chaises en bois pas du tout confortable. C’était épouvantable. Quand je vois toutes ces jolies chaises installées là, je suis plus que ravie de me dire que grâce à cela, ils vont être beaucoup plus confortables et peut-être fournir un travail encore meilleur. » PAS SI SIMPLE… Pourtant, offrir ces chaises rénovées n’était pas gagné  : « Nous avons fait appel à plusieurs associations en lien avec des personnes précarisées afin qu’elles viennent récupérer les chaises mais finalement aucune n’avait les moyens logistiques de les livrer. » La solution a donc été apportée par Citydev. Le contact a été mis en place facilement. En attendant, Stéphanie stocke ses meubles dans une pépinière de projets durables gérée par la Région elle aussi  : « Recy-K » à Anderlecht. APPORTER LE DURABLE SUR LE BUREAU Un des projets actuels de Stéphanie Cornet est d’ailleurs soutenu par la Région bruxelloise dans le cadre du plan « Be Circular ». Avec son projet  : « Apporter le durable sur le bureau », elle voudrait faire entrer plus d’écoresponsabilité au sein des entreprises  : « Je peux aider les entreprises à investir dans du mobilier et une déco écoresponsables lorsqu’ils réaménagent leurs bureaux. Cela passe par plusieurs choses  : premièrement, qu’ils ne jettent pas bêtement leur matériel qui peut être revalorisé et deuxièmement, nous pouvons nous occuper de réaménager leurs locaux avec pratiquement 100% de matériaux récupérés. » L’équipe de « Trait Déco », le nom de l’entreprise de Stéphanie, s’est déjà chargée de plusieurs chantiers de ce type, et le rendu est particulièrement chaleureux et original, tout en étant une fierté pour l’entreprise elle-même qui peut par la même occasion se targuer d’avoir pris une jolie initiative écologique, précise-t-elle. Bien sûr, toute personne désirant aménager son intérieur de manière écoresponsable peut contacter l’équipe de Trait Déco  : particuliers, magasins, restaurants… Par ailleurs, Stéphanie forme des stagiaires en décoration et aménagement d’intérieur et des particuliers. www.traitdeco.be Lucie Hage Il faut environ une demi-heure pour rafraîchir une chaise La salle détente de Bruxelles Environnement par Trait Deco711r ; -1 ! "1161 !, àeihe Salle d'informatique équipée de chaises récupérées Photos D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :