Métro Belgique n°4302 23 mar 2021
Métro Belgique n°4302 23 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4302 de 23 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : un triste anniversaire, cinq ans après le double attentat du métro de Maelbeek et de l'aéroport de Zaventem.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS MARDI 23/3/2021 metrotime.be AFP/L. Presti « C’est encore une occasion gâchée pour sortir de l’impasse des relations russo-américaines qui existe par la faute de Washington », a estimé le ministère russe des Affaires étrangères. Vladimir Poutine avait proposé à son homologue américain un dialogue public par vidéoconférence pour discuter de leurs multiples différends. DISPUTE DE MOTS Selon la diplomatie russe, « la partie américaine n’a pas soutenu la proposition » de M. Poutine qui souhaitait discuter « des problèmes bilatéraux qui se sont accumulés et de la thématique de la stabilité stratégique ». Il avait lancé cette idée jeudi soir après un étonnant Soupçonnés d’espionnage D’anciens dirigeants d’Ikea France, mais aussi des policiers et le patron d’une société privée de surveillance, comparaissent depuis hier et ce jusqu’au 2 avril devant la justice française. Ils sont accusés d’avoir espionné des salariés de la filiale française du géant suédois de l’ameublement (10.000 salariés). Poursuivie en tant que personne morale, la société encourt jusqu’à 3,75 millions d’euros d’amende. Tensions autour de la relation Biden-Poutine MOSCOU La Russie a regretté hier le refus, selon elle, des États-Unis d’organiser un dialogue public entre Vladimir Poutine et Joe Biden, à l’initiative du président russe, après leur passe d’armes verbale la semaine dernière. échange par médias interposés, le président russe ayant répondu par « c’est celui qui le dit qui l’est » à M. Biden, qui le qualifiait de « tueur ». M. Poutine avait proposé que la vidéoconférence ait lieu vendredi ou lundi, expliquant être indisponible pendant le week-end en raison d’un séjour dans la taïga. En réaction aux propos de M. Biden, Moscou a aussi, fait exceptionnel, rappelé son ambassadeur à Washington Anatoli Antonov pour consultations. FERMETÉ AMÉRICAINE Le Kremlin a en outre dénoncé hier la multiplication des sanctions contre la Russie, Washington en ayant encore adopté de nouvelles la semaine Ph. AFP dernière. « La détermination à sanctionner de nos adversaires, en particulier les États-Unis, se poursuit de manière croissante », a relevé le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov. Le président américain affiche depuis son arrivée à la Maison Blanche en janvier une grande fermeté à l’égard du Kremlin, par opposition avec la bienveillance souvent reprochée à son prédécesseur Donald Trump jusque dans son camp républicain. Mais la passe d’armes entre MM. Biden et ESCALADE LIREM ENTRE BIUEN ET POUTINf INCROYABLE VLAD JE N'AURAIS PAS DIT MIEUX AFP/Nasa Poutine précipite la relation américano-russe dans une nouvelle spirale de tensions, alors que les deux puissances disaient aussi vouloir coopérer sur des dossiers d’intérêts communs. Les relations russo-américaines et plus généralement russo-occidentales sont délétères depuis des années  : annexion de la Crimée, guerre en Ukraine, conflit en Syrie ou encore empoisonnement puis emprisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny. ◀ Un astéroïde a frôlé la Terre Le plus gros astéroïde à frôler la Terre en 2021 est passé dimanche à deux millions de kilomètres de distance, selon la Nasa, offrant une formidable opportunité aux astronomes d’étudier une roche formée au début du système solaire. Le corps rocheux est passé à une distance représentant environ cinq fois la distance Terre-Lune mais suffisamment près pour être considéré comme « potentiellement dangereux ». Jugement d’un second Canadien détenu en Chine AFP/J. Redmond PÉKIN Le procès d’un deuxième Canadien détenu en Chine depuis plus de deux ans pour « espionnage » s’est tenu à huis clos hier à Pékin et le verdict sera connu à une date ultérieure, le Canada dénonçant une détention « arbitraire » en réponse à l’arrestation d’une femme d’affaires chinoise. Le procès de l’ex-diplomate Michael Kovrig, 49 ans, a eu lieu trois jours après celui de son compatriote Michael Spavor. Les deux hommes risquent la prison à vie peu après l’interpellation au Canada d’une dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei, à la demande des États-Unis. ◀ Deux Américains inculpés pour avoir aidé Carlos Ghosn AFP/A. Amro TOKYO Des procureurs nippons ont inculpé hier deux Américains accusés d’avoir aidé l’ancien patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn à s’enfuir du Japon vers le Liban dans des conditions rocambolesques en décembre 2019. Les procureurs de Tokyo avaient précisé début mars que les deux hommes risquaient jusqu’à trois ans de prison si leur rôle présumé était confirmé par la justice japonaise. Les Taylor avaient été arrêtés en mai 2020 par la justice américaine en vertu d’un mandat d’arrêt japonais. Ils étaient ensuite restés détenus aux États-Unis car considérés comme présentant un « grand risque de fuite ». Les deux hommes avaient multiplié les recours à leur extradition jusque devant la Cour suprême des États-Unis, en vain. Ils avaient notamment argué via leurs avocats qu’ils redoutaient d’être soumis à des conditions proches de la torture s’ils étaient livrés aux autorités japonaises. ◀
metrotime.be MARDI 23/3/2021 POSITIVE NEWS 7 455 tonnes de nourriture sauvées par Happy Hours Market BRUXELLES Depuis son lancement il y a deux ans, Happy Hours Market s’est fait une place dans le paysage de la récupération et de la distribution des denrées alimentaires jetées par les magasins. Cette initiative bruxelloise fait le lien entre les supermarchés et les associations à qui elle distribue la moitié du butin, l’autre étant revendue à prix cassé via son application. Ludovic Libert et Aurélien Marino ont lancé Happy Hours Market (HHM) après un constat qui leur a semblé intolérable  : d’un côté, sept tonnes de denrées consommables sont jetées chaque jour en Belgique et d’un autre, de plus en plus de personnes vivent en situation de précarité financière. Sans compter l’impact écologique de la production de ces denrées gaspillées. Rien qu’en Europe, le gaspillage alimentaire serait, selon l’UE, à l’origine de 170 millions de tonnes d’équivalent CO2 par an pour la production des denrées jetées, auxquelles il faut encore ajouter les coûts environnementaux liés au traitement de ces déchets. LE MAILLON MANQUANT En Belgique, de nombreuses associations distribuent des invendus alimentaires aux démunis. Malheureusement, elles n’ont pas toujours les moyens logistiques et humains de récupérer les denrées dans les magasins. Le système d’Happy Hours Market permet de résoudre ces problèmes logistiques, explique Marcel Hulin, le responsable de communication  : « Nous sommes le lien le plus court entre les associations et la grande distribution. Nous venons chercher les invendus sur place et nous les distribuons aux associations grâce à nos camions frigorifiques. De plus, nous nous déplaçons pour n’importe quelle quantité, même minime, ce que toutes les associations n’ont pas la possibilité de faire non plus. » Les enseignes avec lesquelles HHM collabore sont Delhaize, Carrefour ou encore Färm. Pour le moment, l’association collabore avec 16 points de vente dans une poignée de communes bruxelloises  : Ixelles, Etterbeek, Saint-Gilles, Forest, et nouvellement Jette et Bruxelles-Ville. Les autorisations des communes sont nécessaires pour permettre le deuxième pan de leur activité  : la vente de la moitié de leur butin à des particuliers grâce à des petits camions qui s’installent en rue non loin des magasins partenaires, un peu comme des foodtrucks. À MOITIÉ PRIX « Nous sommes une initiative privée et nous avons besoin de revenus pour rémunérer nos huit employés et les nombreux étudiants avec lesquels nous collaborons ou encore pour investir dans les véhicules. C’est pourquoi nous avons eu l’idée de revendre à moitié prix aux particuliers la moitié des denrées récupérées en magasins. Ce qui permet à de nombreuses personnes de manger à moindre coût », explique Marcel Hulin. La boucle est donc bouclée. Le consommateur va sur l’application de Happy Hours Market afin de réserver les denrées souhaitées avant d’aller retirer sa commande sur les lieux de stationnement des trucks. Ceux-ci proposent en moyenne un total de 400 produits à moitié prix. La tournée des camions vers les magasins a lieu entre 17h et 18h et les denrées récupérées sont disponibles entre 19h30 et 21h. Bien évidemment, les invendus sont également donnés aux associations. Photo D.R. FACILITER LA VIE DES COMMERÇANTS Ce genre d’initiative est un donnant-donnant. Il faut savoir que les denrées consommables ne peuvent être jetées n’importe comment. Les magasins sont obligés de faire appel à des sociétés privées et le coût de leur service est important. HHM leur permet donc de faire des économies, détaille encore Marcel Hulin. Un autre service intéressant est mis à disposition de l’enseigne  : « Nous leur offrons des statistiques précises sur les quantités et le type de déchets qu’ils nous donnent. Ce qui leur permet ensuite d’utiliser ces chiffres pour mieux organiser leurs commandes. Nous leur offrons également une aide au niveau de leur communication », explique Marcel Hulin, qui est un ancien publicitaire et qui sait à quel point il est important que les enseignes mettent en lumière leurs initiatives durables, précise-t-il. AU BON MOMENT On peut dire que l’idée est née au bon moment car une fois leur concept au point, on a vu débarquer la crise sanitaire avec ses conséquences dramatiques sur le pouvoir d’achat des consommateurs. Selon la Fédération belge des TIME TO TAKE REVENGE BELGIUM VS WALES 24/03 Banques Alimentaires, 42 millions de repas ont été distribués en 2020. Cela représente 20.967 tonnes de nourriture distribuées, soit 24% de plus qu’en 2019. Happy Hours Market est consciente qu’elle n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan et encourage d’autres initiatives  : « Seuls 13% des denrées jetées sont récupérées. Il y a encore de la place pour de nombreuses autres initiatives. » L’appli digitale de Happy Hours Market a été téléchargée près de 12.000 fois. D’autres communes devraient suivre à Bruxelles mais aussi à Namur d’ici quelques semaines et ils espèrent lancer l’initiative dans des villes flamandes à En chiffresSelon l’Onu, 17% des denrées consommables disponibles pour le consommateur dans le monde sont gaspillées.Quelque 345 kilos sont jetés par personne chaque année en Belgique, ce qui équivaut à 3.600.000 tonnes par an. La Belgique est le deuxième plus mauvais élève en Europe (la moyenne européenne est de 173 kilos par personne).En Belgique toujours, 13% des denrées destinées à la poubelle sont récupérés et environ 10.000 tonnes sont données aux associations chaque année. court terme. « Nous cherchons à engager de nombreux étudiants. Contactez-nous ! » insiste d’ailleurs Marcel Hulin. À bon entendeur ! Lucie Hage www.happyhours.be Un heureux changement de loi sur la TVA Avant 2012, les magasins d’alimentation avaient intérêt à jeter plutôt qu’à donner. Cela leur coûtait moins cher parce qu’ils devaient payer la TVA sur les dons. Depuis 2015, la loi a heureusement changé. Cette taxe n’est plus due et peut même être récupérée. En tout cas, depuis cet assouplissement, la Fédération belge des Banques Alimentaires a vu les quantités de nourriture distribuées passer de 13.000 tonnes en 2015 à pratiquement 21.000 tonnes en 2020. TÉLÉCHARGEZ LA TOUTE NOUVELLE APP RBFA et accédez à l’histoire du football ! 1 I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :