Métro Belgique n°4297 5 mar 2021
Métro Belgique n°4297 5 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4297 de 5 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : le Codeco rediscute certains assouplissements.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS VENDREDI 5/3/2021 metrotime.be AFP/M. Sharma Une vache pleine de déchets Une vache errante, soignée à la suite d’un accident sur une route du nord de l’Inde, avait 71 kg de déchets dont des clous, des billes, du marbre et beaucoup de plastique dans l’estomac, a déclaré le responsable de l’organisation qui a secouru l’animal. Environ cinq millions de vaches errent dans les villes indiennes, la plupart ne se nourrissent que des énormes quantités de déchets, plastique et métal compris, qui jonchent les rues du pays. AFP/W. West Le « Women in Work Index » de la Belgique n’évolue pas BRUXELLES À l’approche de la Journée internationale des droits des femmes, PwC a révélé son classement annuel du « Women in Work Index », qui rend compte de la place des femmes sur le marché du travail. La Belgique conserve sa dixième place, faute de réels progrès effectués en la matière. La Belgique conserve sa dixième place au classement du « Women in Work Index » sur l’émancipation économique des femmes dans les pays de l’OCDE, malgré un taux de participation relativement faible au marché du travail. Pour élaborer son classement, le bureau de consultance PwC tient compte de cinq indicateurs, à savoir la parité des salaires masculins et féminins, la proportion de femmes actives sur le marché du travail (en termes absolus et par rapport aux hommes), le taux de chômage féminin et le pourcentage de femmes travaillant à temps plein. Sur base de ces cinq critères, la Belgique conserve sa dixième place au classement portant sur l’année 2019, dominé par l’Islande, la Suède et la Nouvelle-Zélande. Ph. Unsplash 64% DE FEMMES ACTIVES Bien que la Belgique soit historiquement le troisième pays à avoir fait le plus de progrès (passant de la 20 e place en 2000 à la 10 e en 2019), peu d’avancées ont été engrangées en 2019, notait PwC hier. « À peine 64,9% des femmes en Belgique sont actives sur le marché belge du travail (contre 73% des hommes) et seulement 72% d’entre elles travaillent à temps plein, alors que les moyennes de l’OCDE s’élèvent respectivement à 70% et 76% », souligne le bureau de consultance./_d Un ado tué par une méduse Un adolescent australien est décédé après avoir été piqué par une méduse très venimeuse, ont annoncé hier les autorités pour lesquelles il s’agirait du premier décès de ce type depuis 15 ans. Les autorités sanitaires ont révélé que le jeune homme, âgé de 17 ans, a été piqué le 22 février, alors qu’il nageait au large de la petite ville de Bamaga. Il a été transporté par hélicoptère dans un hôpital où il est décédé le 1er mars. L’ÉCART SALARIAL SE RESSERRE À titre de comparaison, l’Islande a un taux de participation féminine au marché du travail de 84,4% (contre 89% des hommes), ce qui en fait le pays présentant la plus forte proportion de femmes actives sur le marché du travail. L’écart salarial entre les hommes et les femmes en Belgique s’est en revanche réduit, passant de 5,8% en 2018 à 4,8% en 2019, ce qui place le pays au troisième rang des pays de l’OCDE, alors que la moyenne atteint encore 15%. La représentation des femmes au sein des conseils d’administration s’est également améliorée dans notre pays, passant de 31,1% en 2018 à 36,7% en 2019. ◀ Dossier La condamnation de deux lanceurs d’alerte dénoncée AFP/G. Guercia KINSHASA Le collectif d’ONG « Le Congo n’est pas à vendre » (CNPAV) a condamné hier les représailles judiciaires contre les lanceurs d’alerte et appelé la République démocratique du Congo (RDC) à enquêter sur les allégations de blanchiment d’argent contre le milliardaire israélien Dan Gertler, accusé de corruption dans le secteur minier, et la banque camerounaise Afriland First Bank. Deux lanceurs d’alerte, Navy Malela et Gradi Koko, ont été condamnés à mort par le tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe, « à leur insu et en leur absence », a dénoncé ce collectif. ◀ STUDY CHOICES Mardi dans ton journal !
8 ON THE ROAD VENDREDI 5/3/2021 metrotime.be AIWAYS U5, SUV ET 100% ÉLECTRIQUE Le Chinois qui veut séduire les familles Après une séance de tests grandeur nature sur le marché norvégien et en Corse via le loueur Hertz l’été dernier, le constructeur Aiways commercialise son SUV électrique U5 chez nous. En bon Chinois, son argument principal est son prix d’attaque serré, mais c’est loin d’être son seul atout. Avec son design propre et sans fioriture, l’Aiways U5 ne fera pas tourner les têtes sur son passage et son style ne constituera sans doute pas un élément décisif d’achat même s’il s’inscrit bien dans son époque. Relativement imposant avec ses 4,68 m de long, il peut en revanche se targuer d’une habitabilité impressionnante. Derrière la banquette 60-40, 532 litres de bagagerie prennent aisément place grâce aux formes régulières. Et les passagers de ladite banquette sont particulièrement gâtés puisque l’espace aux jambes est digne des meilleures limousines, même avec un conducteur 1,80 mètre ! Conducteur qui dispose quant à lui d’un joli volant à la forme originale et d’un poste de conduite numérique. Si ce dernier n’est pas aussi soigné ni personnalisable qu’à la concurrence, on regrette surtout que les informations soient réduites au minimum. On aurait aimé, par exemple, un menu dédié à l’usage électrique dont on ne trouve pas de trace, pas plus que dans le système multimédia. Mais, pour le reste, l’habitacle affiche une belle qualité de fabrication dans ses parties supérieures. Certes, le bas du tableau de bord et, plus embêtant, la console centrale, semblent plus sensibles aux rayures. On regrettera aussi l’absence de boîte à gants. CONVAINCANT, POUR LE PRIX L’Aiways U5 ne fait pas dans la surenchère de puissance  : son moteur délivre ROYAL lb 125 YEARS 140 kW (190 ch). Une puissance bien suffisante dans la pratique, d’autant que le Chinois n’a aucune prétention dynamique. En bon véhicule familial, il privilégie le confort, avec un amortissement bien dosé qui absorbe parfaitement les irrégularités du revêtement. Au volant, on aurait apprécié pouvoir moduler la récupération de l’énergie à la décélération, histoire d’avoir moins à user les freins, ou au contraire, de pouvoir laisser la voiture en roue libre. Et ainsi réduire la consommation, mesurée autour des 25 kWh/100 km lors de notre essai dans des conditions loin d’être optimales pour une voiture électrique il est vrai. Nous avons surtout parcouru des kilomètres sur autoroute et avec une température extérieure d’environ 5°C. Des conditions plus clémentes devraient permettre de s’approcher des 400 km promis par le constructeur. Voilà, vous savez (presque) tout. Ah non, il manque le prix  : 39.627 € chez Cardoen, qui se charge de l’importation en Belgique. De quoi faire oublier ses menus défauts, non ? Vincent Hayez PRO Habitabilité Qualité de fabrication globale Autonomie convaincante Rapport prix/équipement Ph. D.R. EN QUELQUES CHIFFRES Moteur Electrique ; 140 kW/190 ch ; 315 Nm Transmission.aux quatre roues Boîte.automatique L/l/h4.680/1.865/1.684 mm Poids à vide 1.750 kg Volume du coffre.532 l Batteries... 63 kWh 0 à 100 km/h. 7,8 sec Vitesse maxi.150 km/h Conso mixte15,3 kWh/100km Autonomie WLTP.400 km Prix. 39.627 € CONTRA Pas de régénération modulable Chargeur embarqué de 6,6 kW AC seulement Menus et informations pauvres Console centrale sensible aux rayures « Le racisme, c’est de l’énergie négative. Heureusement je l’ai transformé en motivation. « Toute petite, je me faisais déjà insulter en jouant avec les garçons. Grâce à ma maman, j’ai su remonter la pente. Je me suis dit  : « Nous allons voir qui remportera finalement la partie ». Et regardez, aujourd’hui je joue pour le RSC Anderlecht, je suis Belgian Red Flame et je ne suis qu’au tout début de mon rêve. Vous vous reconnaissez dans cette situation ? Ou vous en êtes témoin ? Ne vous laissez pas tackler et signalez-le sur rbfa.be/cometogether afin que des mesures effectives soient prises. Kassandra Missipo, Belgian Red Flame REPORT RACISM rbfa.be/cometogether



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :