Métro Belgique n°4292 16 fév 2021
Métro Belgique n°4292 16 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4292 de 16 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : carnaval virus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
im 1 2 NEWS MARDI 16/2/2021 metrotime.be Transports en commun + vélo, une combinaison à encourager BRUXELLES Le nombre de cyclistes a augmenté de 64% à Bruxelles en 2020. Alors que la Région développe les aménagements pour favoriser les offres de mobilité multimodale, le MR bruxellois réclame un coup d’accélérateur pour encourager l’usage combiné du vélo et des transports en commun. Seuls 1% des usagers de la STIB combinent vélo et transports en commun, indiquait mardi dernier la ministre bruxelloise de la mobilité Elke Van Den Brandt, sur base de l’enquête de satisfaction de la société régionale. Un chiffre à nuancer  : « c’est un indicateur du baromètre, ça ne représente pas le nombre réel d’utilisateurs qui transportent leur vélo dans les transports publics à Bruxelles », nous indique la STIB. Toutefois, selon Anne-Charlotte d’Ursel (MR), présidente de la commission mobilité qui avait interpellé la ministre, « apprendre qu’à peine 1% des usagers utilisent le vélo pour rejoindre les transports en commun a fait l’effet d’une bombe ». « Ça paraît très peu, surtout quand on parle de la mobilité multimodale comme la solution à nos problèmes de congestion. » « IL FAUT PLUS DE STATIONNEMENTS SÉCURISÉS » « Il y a une vraie volonté de la STIB d’augmenter le nombre de véhicules et la fréquence  : ça, c’est très positif », poursuit la députée. Positif mais encore insuffisant pour le MR, qui demande au gouvernement bruxellois de mettre un coup d’accélérateur afin d’encourager davantage l’usage combiné du vélo et des transports en commun. En priorité, Anne-Charlotte d’Ursel réclame le développement de nouveaux stationnements vélo aux abords des nœuds intermodaux et des arrêts les plus fréquentés. « On demande depuis des années des parkings vélos sécurisés dans les couloirs des stations. Les vélos seraient protégés Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be des intempéries et le stationnement pourrait être sécurisé par un système caméra », nous précise la députée libérale. « Il faut évidemment continuer les développements en cours, mais faire en sorte qu’ils correspondent aux besoins des voyageurs », plaidet-elle. « Par exemple, installer des stationnements aux stations Bourse et de Brouckère (800 et 400 places), c’était très bien. Mais en réalité, ces parkings sont désespérément vides ». UNE OFFRE EN ÉVOLUTION De son côté, la Région bruxelloise vient d’annoncer le déploiement d’une nouvelle offre de places sur l’ensemble du territoire d’ici 20 ans. L’accent sera mis sur le développement du stationnement vélo sécurisé au niveau des pôles intermodaux. « C’est clair que la multimodalité c’est l’avenir », renchérit la STIB. « En plus des parkings vélos aux abords des stations, il y a, à proximité de nos grosses stations, des bornes Vilo ainsi que des vélos ou trottinettes en libre-service qui permettent de poursuivre son trajet via la location. » AMÉNAGER LES ESPACES Au-delà du stationnement, d’autres aménagements devraient être prévus pour faciliter la multimodalité, selon Anne-Charlotte d’Ursel. « Dans certaines villes étrangères, il est bien plus simple d’embarquer avec un vélo que chez nous. Il y a moyen de trouver des solutions qui ne provoqueront pas de conflits entre usagers », insiste la députée. Elle propose par Metro’s content room  : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Belga/S. Gremmelprez exemple d’instaurer un espace sur les quais pour les cyclistes afin qu’ils puissent monter dans le dernier wagon. Pour l’heure, des emplacements dédiés aux vélos (mais aussi aux parents avec poussette, aux PMR…) existent sur toutes les rames mais varient selon les modèles. « Lorsque le matériel sera plus homogène, un marquage sera posé sur les quais afin d’indiquer où l’on peut facilement embarquer avec son vélo, et sans déranger les autres usagers » nous répond la STIB. Pour rappel, transporter un vélo en heure de pointe est interdit. Il est possible de transporter (gratuitement) son vélo dans les métros et dans les trams à planchers bas (soit 70% de la flotte trams). Pour les bus, seuls les vélos pliables et pliés sont autorisés. On ne peut grimper à bord avec son vélo que si l’affluence le permet. (or) Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @metromedia.be Des offres pensées pour les navetteurs Au cabinet de la ministre bruxelloise de la mobilité, on insiste sur le potentiel d’intermodalité pour les navetteurs, bien davantage que pour le transport intrabruxellois. « En ce qui concerne la combinaison STIB/vélo, il faut prendre en compte la particularité de Bruxelles  : le maillage de la STIB est très fin [la distance moyenne entre les arrêts est de 430 mètres,ndlr.] Cela explique qu’il n’y a que 1% des utilisateurs qui combinent vélo et transports », nous dit-on. « Pour l’intrabruxellois, il n’y a pas besoin d’un vélo si on est en STIB, et il n’y a pas besoin de la STIB si on est à vélo. En revanche, on croit énormément à l’intermodalité train/vélo. » D’ailleurs, une étude réalisée pour le lancement du Masterplan stationnement vélo à Bruxelles indiquait que 10% de voyageurs pourraient combiner vélo et transports publics. Les nouveaux stationnements vélo seront donc véritablement pensés pour faciliter la combinaison train/vélo, nous assure-t-on. En outre, l’offre pour la combinaison vélo/voiture (stationnements vélo dans les parkings de dissuasion, déploiement de bornes Vilo et d’autres opérateurs de micromobilité à proximité des P+R…) sera elle aussi renforcée. Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be MARDI 16/2/2021 NEWS 3 La ventilation plus importante face aux variants Outre la contamination par l’intermédiaire de gouttelettes de plus grande taille inhalées à courte distance et le contact indirect via des surfaces contaminées, le CSS constate que les aérosols peuvent se disperser dans un local, rester en suspension dans l’air pendant des heures et s’y accumuler. Selon son nouvel avis, l’émergence de variants plus contagieux incite encore davantage à ventiler au mieux les espaces intérieurs. PLUS DE DEUX MÈTRES Ces minuscules particules pénètrent ensuite profondément dans les poumons et peuvent jouer un rôle important dans la transmission de la maladie sur de plus longues distances (plus de deux mètres), explique le conseil sur la base de l’expérience acquise et des données les plus récentes. « Un séjour prolongé dans une pièce mal ventilée en présence d’une personne infectée augmente ainsi considérablement le risque d’être soi-même contaminé, et ce, même en BRUXELLES La propagation du coronavirus via les aérosols joue un rôle important dans la transmission de l’infection dans les espaces clos, indiquait hier le Conseil Supérieur de la Santé (CSS), l’organe d’avis scientifique du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement. Belga/D. Gannon CUNU-MVIO 121 eEST QUOI CES MASQUES NON-CONFORMES LES COPAINS ? ! respectant la distance physique de sécurité », ajoutet-il. OUVRIR LES FENÊTRES Le CSS rappelle donc l’importance du port du masque à l’intérieur, même si la distance physique est respectée, et d’une ventilation du local avec de l’air neuf (50 à 80 m 3 par heure L’OMS valide d’urgence le vaccin d’AstraZeneca GENÈVE L’Organisation mondiale de la santé a annoncé hier avoir accordé son homologation d’urgence au vaccin anti-Covid d’AstraZeneca, qui ouvre la voie à la distribution de centaines de millions de doses à des pays défavorisés privés jusque-là d’immunisation. Cette procédure aide les pays qui n’ont pas les moyens de déterminer euxmêmes l’efficacité et l’innocuité d’un médicament à avoir plus rapidement accès à des thérapies, et permet au dispositif Covax, mis en place pour assurer un accès équitable au vaccin, d’en commencer la distribution. Le vaccin d’AstraZeneca représente en effet l’immense majorité des 337,2 millions de doses de vaccins que le dispositif Covax, piloté par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), entend distribuer au premier semestre de cette année. Ces doses destinées à Covax sont fabriquées en Corée du Sud et en Inde par le Serum Institute of India. ◀ et par personne). La recirculation de l’air est par contre déconseillée. Ces recommandations s’appliquent aussi aux voitures ou aux transports publics, pour lesquels il convient de couper la climatisation et d’ouvrir les fenêtres pour obtenir un apport d’air neuf. ◀ EN BREF ▶ Le comité des sanctions des Nations unies a refusé le dégel des fonds libyens au profit de la créance détenue par une asbldu prince Laurent aujourd’hui en liquidation, ont confirmé hier le cabinet du ministre des Finances, Vincent Van Petegehem, et le liquidateur de la société, BRUXELLES Concernant l’interdiction belge de voyages non-essentiels, le respect de la proportionnalité préoccupe la Commission européenne, a précisé hier un porte-parole de l’exécutif européen. L’interdiction belge de déplacements non-essentiels ne respecte pas les recommandations que se sont fixées les États membres sur base d’une proposition de la Commission. Celle-ci préconise aussi de ne pas interdire les déplacements non-essentiels mais de les décourager fortement de et vers les zones les plus à risque. Le commissaire Reynders a déjà fait part de ses préoccupations, ravivées par l’annonce de la prolongation de la mesure jusqu’au 1er avril. Il avait souligné que les mesures des Recul des hospitalisations Belga/S. Bozon BRUXELLES Entre le 8 et le 14 février, en moyenne 119 personnes contaminées par le Sars-Cov-2 ont été admises chaque jour à l’hôpital, ce qui représente une baisse de 10% par rapport à la période de sept jours précédente, selon les derniers chiffres publiés par l’Institut de santé publique Sciensano hier matin. Le nombre moyen d’infections au coronavirus s’élevait quant à lui à 1.882 par jour entre le 5 et le 11 février, en baisse de 19% par rapport à la semaine précédente. Me Alex Tallon. ▶ Suite à l’affaire Mawda, la police encadre plus strictement les coups de feu visant un véhicule en marche, ressort-il d’une révision du manuel ad hoc de la police consacré à la poursuite et l’interception de véhicules. Les restrictions de voyage préoccupent la Commission Belga/A. Dennis États membres devaient être « non-discriminatoires, nécessaires et proportionnées ». De son côté, le Premier ministre a souligné vendredi que l’interdiction, qui vise essentiellement le congé de Carnaval, serait réévaluée au prochain Comité de concertation. ◀ ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :