Métro Belgique n°4290 9 fév 2021
Métro Belgique n°4290 9 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4290 de 9 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : à quand un vrai déconfinement ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Eu 1 4 NEWS MARDI 9/2/2021 metrotime.be Un test négatif pour se faire coiffer à Vienne VIENNE Centres de dépistage et pharmacies étaient sollicités hier par des Viennois impatients de revenir chez le coiffeur, où il faut désormais présenter un test négatif à la Covid-19 avant d’avoir droit à un coup de peigne. AFP/A. Halada Les différents lieux mis à disposition par la ville étaient prisés en ce premier jour d’assouplissement du confinement décrété par le gouvernement autrichien au lendemain de Noël. Le taux d’occupation avoisine les 80%, et le célèbre château de Schönbrunn, reconverti depuis quelques jours en centre, a même augmenté pour l’occasion ses capacités d’accueil. Des files d’attente se sont formées devant les pharmacies, qui proposent des tests gratuits. Si la Slovénie voisine a décidé de faire de même, une telle mesure, qui s’applique aussi dans les salons d’esthétique et de massage, reste peu répandue en Europe. La patronne Susanne Schreiber est pour sa part partagée, « soulagée » de reprendre le travail mais « inquiète face à cet obstacle du test » qui pourrait en rebuter certains. La profession a pointé dans la presse locale des difficultés dans les zones rurales, où il est moins facile de se faire dépister. RÉOUVERTURE MASSIVE Les magasins et musées ont également rouvert leurs portes hier, de même que les écoles, avec l’obligation pour les élèves de procéder à des tests fournis par les établissements. L’Autriche affiche actuellement un peu plus d’un millier de nouvelles contaminations par jour, un chiffre qui peine à reculer malgré de longues semaines de restriction, et le gouvernement s’est dit prêt à instaurer un quatrième confinement en cas de dégradation de la situation sanitaire. ◀ Ph. AFP Le Premier ministre grec dans la tourmente ATHÈNES Une photo du Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, est devenue virale ce week-end et a provoqué un tollé dans le pays. On le voit participant à un déjeuner avec une trentaine d’invités sur l’île d’Ikaria. Le chef du gouvernement conservateur s’était rendu le week-end dernier avec d’autres responsables sur cette île éloignée pour superviser le processus de vaccination contre la Covid-19. La photo en question a été saisie par une voisine de la maison du député qui accueillait cette réception. Alexis Tsipras, chef du principal parti d’opposition, a estimé que le Premier ministre avait fait preuve « d’arrogance profonde » en violant le confinement « pour la deuxième fois ». En décembre, le Premier ministre avait déjà été critiqué pour une escapade en VTT avec sa femme au mont Parnès, à 45 kilomètres de son domicile à Athènes. Une photo le montrant sans masque aux côtés de cinq randonneurs de moto-cross, qui n’en portaient pas non plus, était devenue virale. La Grèce fait face à une recrudescence de cas de coronavirus ces dernières semaines. Le pays déplore près de 6.000 morts, dont la grande majorité depuis fin octobre, lors de la deuxième vague Couvre-feu prolongé aux Pays-Bas AMSTERDAM Le couvrefeu est prolongé jusqu’au 2 mars aux Pays-Bas. Les centres de dépistage et de vaccination sont par ailleurs restés fermés dans au moins huit villes, après la tempête qui s’est abattue sur le pays. AFP Photo de la pandémie. Le gouvernement a renforcé vendredi les mesures de confinement, imposant un couvre-feu à 18 heures le week-end et interdisant les rassemblements à domicile. ◀ Les Pays-Bas prolongent le couvre-feu jusqu’au 2 mars. La mesure évoluera conformément aux autres dispositions du confinement actuel, dans lesquelles le secteur de la restauration est fermé et les magasins non essentiels ne sont autorisés à avoir qu’un comptoir de collecte. Les centres de dépistage et de vaccination sont par ailleurs restés fermés dans au moins huit villes du pays, frappé dimanche par sa première tempête de neige depuis plus de dix ans. Les fortes chutes de neige se sont arrêtées hier, mais les Pays-Bas font toujours l’objet de différentes alertes météorologiques. UN PAYS AU RALENTI Les écoles primaires, fermées à la mi-décembre dans le cadre des restrictions les plus sévères qu’ont connues les Pays-Bas depuis le début de la pandémie, avaient été autorisées à rouvrir hier. Mais des dizaines d’écoles de la capitale Amsterdam, de la ville portuaire de Rotterdam, d’Utrecht et d’autres villes sont restées fermées, principalement en raison des difficultés de transport. Le trafic ferroviaire, interrompu dimanche, a lentement repris son cours hier, tandis que la circulation routière restait perturbée, avec notamment une autoroute dans le centre du pays partiellement fermée en raison de la neige et du gel. L’agence néerlandaise des infrastructures a en outre signalé 450 accidents depuis le début du week-end. MANIFESTATION INTERROMPUE La police néerlandaise a par ailleurs mis un terme à une manifestation non-autorisée contre les mesures anti-coronavirus à Maastricht, dimanche après-midi. Les manifestants n’ont pas respecté les règles de distanciation sociale. Quatre personnes ont été arrêtées. ◀ Retour à l’école pour certains élèves au Danemark AFP/T. Jensen COPENHAGUE Près de 300.000 élèves d’écoles primaires au Danemark sont retournés en classe hier après cinq semaines de téléenseignement. Cette étape marque le premier assouplissement des règles anti-Covid drastiques dans le pays. La rentrée a toutefois eu lieu dans des conditions sanitaires renforcées. Les classes ne doivent pas se mélanger, les repas sont pris en classe, mais le port du masque n’est pas obligatoire pour les élèves et les enseignants. Le pays nordique et ses 5,8 millions d’habitants sont soumis à un régime de semi-confinement depuis Noël. Commerces non-essentiels, bars et restaurants, lieux culturels, collèges, lycées et université sont notamment fermés et il est interdit de se réunir à plus de cinq. ◀
metrotime.be MARDI 9/2/2021 NEWS 5 Les recherches se poursuivent en Inde AFP/S. Hussain UTTARAKHAND A l’heure d’écrire ces lignes, au moins 26 personnes sont mortes et plus de 170 restaient portées disparues hier dans le Nord de l’Inde à la suite d’une crue subite attribuée à la rupture d’un glacier de l’Himalaya. Les recherches ont repris dès le lever du jour hier, avec un millier de sauveteurs mobilisés, dont des membres de l’armée et de la police. Selon le dernier bilan du directeur général de la police de l’État de l’Uttarakhand, Ashok Kumar, 26 corps ont été retrouvés et 171 personnes sont toujours portées disparues. Un précédent bilan fourni hier matin faisait état d’au moins 200 disparus et 18 corps retrouvés. La plupart des disparus travaillaient dans deux centrales électriques sur le barrage de Richiganga. Certains sont restés coincés dans deux tunnels obstrués par les flots, la boue et des rochers. Douze personnes ont été secourues dimanche dans l’un d’eux, mais il en reste 34 coincées dans le deuxième, a précisé le chef de la police de la frontière indo-tibétaine (ITBP). CE VENDREDI Journal spécial jeux rempli de sudokus, mots-croisés et autres casse-têtes à volonté. NE LE MANQUEZ PAS... HAUSSE DES TEMPÉRATURES L’énorme masse d’eau a dévasté la vallée de la rivière Dhauliganga, détruisant tout sur son passage, submergeant un complexe hydroélectrique et emportant des routes et des ponts, selon les images prises par des habitants terrifiés. Situé dans le massif de l’Himalaya, l’Uttarakhand est un État indien où débute le cours du Gange dont la rivière Dhauliganga est un affluent. Les autorités, qui ont d’abord déclaré que la rupture d’une partie d’un glacier avait causé la catastrophe, évoquent à présent un éventuel phénomène de vidange brutale d’un lac glaciaire (GLOF selon l’acronyme anglais). Quatorze glaciers surplombent la rivière dans le parc national entourant la montagne Nanda Devi. Ils font l’objet d’études scientifiques, en raison du changement climatique et de la déforestation qui accroît les risques de rupture. La fonte d’un quart de la glace de l’Himalaya observée ces quatre dernières décennies est imputée à la hausse des températures. ◀ Les États-Unis de retour dans le Conseil des droits de l’homme WASHINGTON Les États- Unis ont annoncé hier leur intention de « s’impliquer » à nouveau dans le Conseil des droits de l’homme de l’Onu en tant qu’observateur. Une institution dont l’administration de Donald Trump a claqué la porte en 2018 en l’accusant d’hypocrisie. « Le président a donné instruction au département d’Etat de s’impliquer immédiatement et avec force » dans ce conseil, a déclaré le chef de la diplomatie américaine, Anthony Blinken. Le chargé d’affaires américain Mark Cassayre a aussi souligné « qu’en étant présents à la table, nous voulons nous assurer que le Conseil peut remplir son rôle » dans « la EN BREF ▶ Le Royaume-Uni va continuer à utiliser le vaccin AstraZeneca, même après les résultats d’une étude montrant que le vaccin a une efficacité limitée contre le variant sud-africain. Le ministre français de la Santé Olivier Véran a également déclaré avoir confiance dans le vaccin. ▶ Les avocats de Donald Trump ont demandé hier au Sénat de refermer immédiatement le procès de l’ancien président, qu’ils AFP/R. Schmidt metro elABWIF afft,.1131710 as  : AFAW11 AFAV Elreefirler edireArlY Ar mazeirirmatir Ae Pz, MOMfflirffe ArmirmairfiWifffiff lutte contre la tyrannie et l’injustice ». La nouvelle administration du président Joe Biden avait dès son premier jour annoncé le retour des États-Unis dans les accords sur le climat et au sein de l’OMS. ◀ dénoncent comme une violation de la Constitution et une « mise en scène politique dangereuse pour la démocratie ». ▶ Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador est guéri de la Covid-19. Il a repris hier ses activités officielles. Le chef de l’Etat, qui souffre d’hypertension et a des antécédents cardiaques, a dit avoir souffert « de courbatures » et avoir eu « un peu de température ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :