Métro Belgique n°4290 9 fév 2021
Métro Belgique n°4290 9 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4290 de 9 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : à quand un vrai déconfinement ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
0.11.a w a 4 MARDI 9 FÉVRIER 2021 DOSSIER YOUNG GRADUATES Que faire de son premier salaire ? Vous l’attendiez depuis des années et il est enfin là. Après un premier mois de dur labeur, vous avez enfin touché votre premier salaire. Mais comment le dépenser ? DE NOUVEAUX FRAIS Dans un premier temps, il est essentiel de faire le point sur votre compte en banque et vos dépenses. Qui dit premier travail dit également indépendance, et donc (parfois) de nouveaux frais à payer  : logement, nourriture, transport, téléphone… Vous devez réfléchir aux différents frais qui arriveront inévitablement chaque mois et qui ont tendance à vite s’accumuler. Si vous avez déjà contracté de petits emprunts, c’est également le moment de les rembourser. Avec un peu de chance, il vous restera un peu d’argent dont vous pourrez disposer comme bon vous semble jusqu’à la fin du mois. INVESTIR ET ÉPARGNER Ce n’est certainement pas l’option la plus sexy, ni celle à laquelle on pense en premier, mais c’est probablement la plus sage. Si vous COURS OUVERTS EN LIGNE DE CARNAVAL À L’UMONS Safe & en ligne pour préparer son entrée à l’université À partir de lundi prochain, l’Université de Mons (UMONS) met en ligne ses cours ouverts des congés de Détente/Carnaval. La crise sanitaire n’autorise en effet pas l’accueil de public sur les campus, labos et amphis des établissements d’enseignement supérieur. Ces derniers ont donc dû s’adapter. À l’UMONS, cette session de Carnaval aura donc lieu à distance pour permettre aux jeunes participant.e.s de quand même de découvrir l’université, son fonctionnement et son ambiance… tout en préservant la santé de chacun.e ! C’est simple et gratuit  : les participant.e.s sont invité.e.s à parcourir un catalogue de vidéos de cours de Bachelier (en auditoire, des labos, ou même des TP), essentiellement de 1 ère année, accessibles depuis le site web de l’institution via www.umons.ac.be/cours-ouverts. Le choix déjà disponible est large parmi des disciplines telles que  : ●l’architecture et l’urbanisme ; ●la traduction et l’interprétation ; ●la psychologie, la logopédie et les sciences de l’éducation ; ●les mathématiques, la biologie, Ph. Unsplash flambez votre argent chaque mois, vous ne serez pas prêts pour faire face aux mauvaises surprises de la vie. Il est donc important de mettre une partie de votre argent de côté pour avoir un petit matelas de sécurité en cas de pépin. Épargner est également un excellent moyen d’investir dans ses projets futurs, l’informatique, la chimie, la physique ; ●les sciences de l’ingénieur civil (y compris en architecture) ; ●la médecine, la pharmacie, les sciences biomédicales ; ●l’économie et la gestion ; ●le droit ; ●les sciences humaines et sociales. « Attention que ces cours, même s’ils figurent au programme de 1 èr e année de Bloc de Bachelier, ont souvent commencé depuis plusieurs semaines et font parfois appel à des notions enseignées au 1er quadrimestre », insiste Coralie Trebot, Conseillère en Information à l’UMONS. « Pour certaines filières, il faut parfois avoir réussi préalablement un examen d’entrée spécifique. Pas de panique donc si les élèves du secondaire qui prennent part à nos cours ouverts ne comprennent pas tout. L’idée est avant tout de les aider à s’imprégner de l’ambiance, des interactions entre professeur et étudiants… » Ces cours en ligne resteront accessibles même au-delà des congés de Détente/Carnaval. Plus d’infos  : www.umons.ac.be/cours-ouverts.comme des vacances de rêve, une voiture, voire l’achat d’une maison. Il est généralement conseillé d’épargner votre argent dès la réception de votre salaire, sans quoi vous serez tentés de l’utiliser dans le futur. Avec votre argent, vous pouvez également réfléchir à différents plans d’investissement, comme des assurances-vie par exemple. SE FAIRE PLAISIR On ne vous incite pas ici à claquer tout votre argent dans une sortie au casino, ni à le dépenser dans le dernier modèle de télévision. Mais rien ne vous empêche de vous faire un peu plaisir avec votre premier salaire. Après tout, cela reste un événement spécial qui n’arrivera qu’une fois dans votre vie. Pourquoi dès lors ne pas marquer le coup avec ce petit achat coup de cœur que vous vous refusez depuis quelques mois ? Histoire de garder un souvenir physique de votre première paie. PENSER À SA PENSION Le cap de la pension semble bien loin lorsqu’on commence à travailler, il n’est pourtant jamais trop tôt pour épargner pour cette dernière. En épargnant 81 € par mois dès 18 ans, vous aurez récolté plus de 40.000 € lors de votre pension à 65 ans. Une très jolie somme qui, associée à votre pension légale de base, vous permettra de profiter d’une pension en toute tranquillité. ◀
DOSSIER YOUNG GRADUATES MARDI 9 FÉVRIER 2021 Jeune diplômé, et maintenant ? Vous venez de terminer vos études et de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Quelle voie emprunter ? Salarié, indépendant, fonctionnaire ? Voici un petit guide qui vous aidera à vous y retrouver parmi les différents statuts. En Belgique, il existe trois statuts du travail  : salarié, indépendant et fonctionnaire. Des combinaisons entre ces trois statuts peuvent intervenir comme le travail d’indépendant complémentaire ou le travail intérimaire. SALARIÉ Le travail salarié est accompli dans le cadre d’un contrat de travail entre un travailleur et un employeur. Il faut que quatre éléments soient impérativement rencontrés  : un contrat, un travail, une rémunération et l’autorité de l’employeur (un lien de subordination). Il existe le contrat de travail d’ouvrier (principalement manuel) et celui d’employé (principalement intellectuel). En fonction de la durée du travail, il existe aussi différents types de contrats  : à durée indéterminée (CDI), à Tina a la création dans le sang. Elle est graphiste, mais elle maîtrise aussi l’art de la reliure et de la conception de livres. Déjà pendant ses études, on lui a commandé la création d’un livre d’art. « Je ne voulais pas faire ma première commande en noir. Quand j’ai découvert l’existence du statut d’étudiantindépendant, j’ai tout de suite demandé un numéro de TVA. J’étais ainsi bien partie pour réaliser une carrière d’indépendante. J’ai donc travaillé en freelance pendant un an et demi en parallèle de ma formation. Lorsque j’ai été diplômée, j’avais déjà quelques réalisations à mon actif, ce qui me vaut aujourd’hui d’avoir pas mal de contacts. durée déterminée (CDD), d’intérim (l’employé est engagé par une agence d’intérim), de remplacement, mais aussi le contrat de travail nettement défini (qui fait référence à la nature du travail et non à la durée) et enfin le contrat de convention de premier emploi (pour les moins de 26 ans). Le contrat d’occupation étudiant est un contrat spécifique à durée déterminée qui demande de respecter plusieurs conditions. Les contrats de travail peuvent être à temps plein (38h/semaine) ou à temps partiel. Votre employeur communique automatiquement toutes les données administratives (et votre salaire) à l’Office national de la Sécurité sociale. Une fois que vous avez trouvé du travail, vous êtes automatiquement désinscrit du Forem ou d’Actiris. INDÉPENDANT Le travail indépendant est accompli par une personne qui est « son propre maître »  : Il fixe lui-même ses horaires, son planning et ses méthodes de travail, ses prix. Il travaille pour des clients qui lui passent des commandes et à qui il facture ensuite le prix de son travail. Avant de lancer son activité, le travailleur indépendant doit réaliser une étude de faisabilité commerciale et financière de son projet puis réaliser une étude de marché. Il doit ensuite déterminer un plan d’investissement de l’entreprise. Pour ce faire, il est accompagné par différents services (publics ou privés). Le travailleur indépendant doit ensuite faire de nombreuses démarches administratives comme s’affilier à une caisse d’assurances sociales. Il s’agit d’une démarche risquée. L’indépendant peut donc se faire accompagner par des couveuses d’entreprises ou des coopératives d’activités. Le statut d’indépendant complémentaire est également Belga/J. Hamers possible. On peut combiner son activité avec un emploi de salarié ou une allocation de chômage (ou de maladie). FONCTIONNAIRE Le travail de fonctionnaire est accompli au sein d’une administration (commune, province, région, communauté, État fédéral ou corps spéciaux) qui réalise des services pour le public. Les travailleurs du secteur public ont soit un emploi statutaire  : ils sont nommés dans Les affaires vont bien ! », raconte Tina. En tant qu’entrepreneure starter, Tina est devenue membre du groupe Facebook Freelancers in Belgium. « Cette organisation est divisée en plusieurs sous-groupes pour les freelances dans la vente, le digital marketing, les métiers créatifs… Vous pouvez vous adresser à elle pour de l’aide en cas de questions d’ordre pratique, des conférences, des ateliers et vous y faites la connaissance de beaucoup d’autres indépendants avec qui vous pouvez collaborer. L’organisation présente aussi des experts et des partenaires qui accordent des réductions sur des produits et des services intéressants pour les freelances. L’affiliation est totalement gratuite », précise Tina. PREMIERS PAS EN TANT QU’INDÉPENDANT Tina était loin d’être la seule étudiante-indépendante dans le groupe. Jenny Bjorklof, fondatrice de Freelancers in Belgium, avait remarqué que de plus en plus d’étudiants se mettaient à entreprendre pendant leurs études et qu’ils avaient des besoins spécifiques. C’est pourquoi elle a demandé à Tina et à deux autres jeunes freelances, Gitte Vande Graveele et Pieter Seyssens, de mettre sur pied le groupe Student Freelancers. « Les étudiants ont moins d’expérience et travaillent aussi à d’autres tarifs. Dans le groupe, a 5 une administration et assurés d’y passer toute leur carrière ; soit contractuel  : ils sont engagés dans une administration par contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée. Vous pouvez accéder à un poste de fonctionnaire quels que soient votre formation ou votre niveau d’étude. Si vous voulez postuler pour un emploi statutaire, vous devez passer par le Selor et suivre une procédure de sélection. La procédure est plus courte pour les emplois contractuels. ◀ TINA DE SOUTER A JETÉ LES BASES DE SA CARRIÈRE DE CRÉATRICE DE LIVRES INDÉPENDANTE PENDANT SES ÉTUDES « Travailler en freelance quand on est étudiant, c’est comme jouer dans une énorme plaine de jeux ! » Vous rêvez de vous lancer comme indépendant(e) ? Pas besoin d’attendre d’être diplômé(e) pour vous retrousser les manches ! Et Tina De Souter (24 ans) en est la preuve. Cette créatrice de livres enthousiaste a astucieusement mis à profit le statut d’étudiant-indépendant pour travailler à sa future carrière. Aujourd’hui, elle aide d’autres étudiants-entrepreneurs débutants. « Travailler en freelance pendant vos études, c’est la période d’essai idéale. » Ph. D..R. nous les aidons à faire leurs premiers pas sur le marché du travail », explique Tina. Mais pourquoi des étudiants qui veulent avoir un petit complément de revenu iraient opter pour un statut de freelance et pas pour un job étudiant classique ? « Ce n’est pas une question de l’un ou l’autre », répond Tina. « Je n’ai pas renoncé à mon job étudiant dans un cinéma. Mais, faire des boulots en tant qu’indépendant quand on est étudiant, c’est comme jouer dans une grande plaine de jeux. J’osais contacter des clients, demander de l’aide pour mon administration… sans que ce soit « pour de vrai ». Après tout, je n’avais pas encore besoin de gagner un salaire complet ! De plus, les gens sont bien plus serviables qu’on ne le pense. Même si vous n’avez encore jamais rencontré les freelances de la communauté, nous sommes toujours prêts à donner de bons conseils ! » ◀ Entrez-vous dans les conditions pour le statut d’étudiant-indépendant ? Vous avez minimum 18 ans et maximum 25 ans. Vous suivez une formation à part entière dans un établissement d’enseignement reconnu. Vous devez être inscrit(e) au minimum pour 27 crédits par année académique ou suivre au moins 17 heures de cours par semaine.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :