Métro Belgique n°4288 2 fév 2021
Métro Belgique n°4288 2 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4288 de 2 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : le Vatican rouvre ses musées.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS MARDI 2/2/2021 metrotime.be Belga/B. Doppagne Au cours des semaines à venir, les centres de vaccination se multiplieront à travers le pays. À Bruxelles et en Wallonie, la grande majorité des sites seront facilement accessibles en transports en commun. Aussi, les sociétés régionales de transports publics entendent s’inscrire en tant qu’acteurs de la campagne de vaccination via l’instauration d’un ticket gratuit pour accéder Le retour du « Nightjet » La compagnie ferroviaire ÖBB a fixé au 25 mars la reprise des trajets de nuit entre Vienne et Bruxelles. Le « Nightjet » quittera la Belgique pour l’Autriche ce jour-là avant d’effectuer le voyage inverse le lendemain, renseigne la compagnie sur son site internet. La connexion avait été interrompue début novembre en raison de la crise du coronavirus qui limitait bon nombre de déplacements intra-européens. aux centres de vaccination. « Il est très important de faciliter l’accès à la vaccination », avait affirmé le ministre wallon des Transports, Philippe Henry (Ecolo), lors de la dernière séance plénière du parlement wallon. « La question de la gratuité est à l’examen et j’y suis favorable. Ce serait à la fois un encouragement à la vaccination, et une manière de mettre en avant le rôle des Belga/T. Roge transports en commun », avait-il ajouté. Côté bruxellois, tant le cabinet de la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt que la STIB nous affirment « mettre tout en œuvre pour organiser cela pour les Bruxellois également ». Un projet est actuellement à l’étude, nous confirme le cabinet. LES MODALITÉS À FIXER D’un côté comme de l’autre, reste encore à déterminer les modalités pratiques. « Cela ne devrait pas représenter un coût démesuré, mais il faut organiser une manière simple de gérer cet accès », avait précisé, mercredi dernier, le Un nouveau nom féminin Durant tout le mois de février, les Bruxellois sont appelés à choisir le nouveau nom du plus long tunnel du pays, le Léopold II, parmi 15 noms de femmes célèbres. Bruxelles Mobilité a indiqué que la rebaptisation du tunnel entre dans une procédure pour « renforcer la place des femmes dans l’espace public ». Sur les 43% de rues à Bruxelles qui portent le nom d’une personne, seules 6,1% sont féminins. Les transports en commun, des acteurs de la campagne de vaccination BRUXELLES Alors que la campagne de vaccination se poursuit, les sociétés de transports en commun wallonne et bruxelloise entendent apporter leur pierre à l’édifice. La gratuité des trajets pour se rendre dans les centres de vaccination est actuellement à l’étude tant du côté de la STIB que du TEC. Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Metro’s content room  : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @metromedia.be Belga/L. Dieffembacq ministre wallon. Pour avoir accès à ce ticket gratuit « vaccination », les voyageurs devront justifier leurs déplacements, par exemple en montrant leur convocation reçue par SMS, mail ou courrier. La gratuité n’est en revanche Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites pas sur la table en Flandre. Toutefois, De Lijn étudie plusieurs pistes afin d’assurer une accessibilité maximale des centres de vaccination  : des arrêts pourraient être modifiés ou des lignes déviées, nous dit-on. (or) Où se faire vacciner à Bruxelles ? Belga/E. Lalmand BRUXELLES D’ici le mois de mars, Bruxelles devrait compter onze centres de vaccination actifs, permettant ainsi d’administrer 200.000 à 300.000 vaccins par mois. Le premier centre de vaccination de la capitale ouvre ses portes ce mardi, à Pachéco, à côté de la clinique Saint-Jean. Dès la mi-février, celui du Heysel, l’un des plus grands du pays, pourra accueillir et vacciner 5.000 personnes par jour. L’ouverture du centre de Forest (Albert) et de Schaerbeek est elle aussi prévue en février. Cinq centres devraient être prêts en mars, lors du lancement de la phase 1B de la vaccination  : à Molenbeek, Anderlecht (RS- CA), Woluwe-Saint-Pierre (Joli-Bois), à l’hôpital Militaire Reine-Astrid (Neder-over- Heembeek) ainsi qu’au Parlementarium du quartier européen(Ixelles). Selon les informations de BX1, la Région bruxelloise chercherait également à se doter de deux centres pour le sud. Un premier bâtiment aurait été identifié à Auderghem, tandis que l’on évoque le quartier de Saint-Job à Uccle. ◀ E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be MARDI 2/2/2021 NEWS 3 La SNCB renforce son offre automatisée BRUXELLES La SNCB va progressivement fermer 44 guichets sur 135, qui représentaient moins de 6% des transactions en 2019, d’ici la fin de l’année dans ses gares, a annoncé hier l’entreprise ferroviaire. Dans certaines gares, le nombre de clients s’adressant au guichet est devenu très faible, jusqu’à descendre en dessous d’un seuil minimum dans plus d’une septantaine d’entre elles (soit un temps d’inactivité entre 60% et 92% du temps), ce qui résulte en un coût de transaction plus élevé que le prix d’un ticket, avance la SNCB. L’accueil dans toutes ces gares restera toutefois garanti, assure l’entreprise ferroviaire. Dans chacune d’elles, la salle d’attente demeurera ouverte et les heures d’ouverture seront adaptées pour couvrir amplement les horaires des trains. Une présence humaine sera également assurée autant que possible, à la fois via la présence régulière d’agents de la SNCB et via divers partenariats. Des patrouilles supplémentaires de Securail et des investissements dans de nouvelles installations CE CONCOURS N’EST NI ORGANISÉ NI SPONSORISÉ PAR LA LOTERIE NATIONALE 50 BILLETS « SUBITO » A GAGNER ! 6026 ENVOYÉ/REÇU 1,00 EUR/SMS MT21w05210202WF-SUB Belga/Ch. Gekiere (systèmes de contrôle d’accès…) permettront en outre de garantir la sécurité des voyageurs. UNE PÉRIODE DE TRANSITION Une période de transition est prévue du 1er mars à fin 2021, pendant laquelle ces 44 guichets resteront ouverts 2 ou 3 jours par semaine. Des stewards seront présents sur place dès le mois de mars pour informer les voyageurs de toutes les fonctionnalités des automates de vente, qui équipent l’ensemble des gares du pays. Cette décision n’implique aucune fermeture de gares et n’y affectera en rien l’offre de trains, souligne encore la SNCB. Sur la période décembre 2020 – décembre 2023, l’offre de trains sera même renforcée à hauteur de 4,7% et près d’un millier de trains supplémentaires circuleront chaque semaine d’ici là, appuie-t-elle. La fermeture progressive de certains guichets sera réalisée à 100% par des départs naturels. Pour 37 autres guichets, les horaires d’ouverture seront alignés sur les moments les plus denses de la journée à partir du 1er mars. Après cette adaptation, l’entreprise ferroviaire disposera de 16% de gares avec guichets, alors que ce pourcentage s’élève à 13% en France, à 4% aux Pays-Bas et à 6% en Allemagne. RÉPONDEZ À LA QUESTION SUIVANTE  : Comment appelle-t-on le grand panier suspendu sous un ballon à air chaud ? A Un cabas B Une nacelle C Une corbeille CONNAISSEZ-VOUS LA RÉPONSE ? Envoyez PANIER A, B ou C (ex.  : PANIER A) par SMS au 6026 ou composez le 0905 23 180 à partir d’un téléphone fi xe et tentez votre chance 50 fois de remporter 75.000 € . GAIN MINIMAL GARANTI DANS CHAQUE PAQUET Les concours de la Loterie Nationale sont interdits aux mineurs d’âge -18 Renseignements  : 03/216 46 84 - info@mconcept.be - Participation possible jusqu’au 28/02/21 à 23h59 - Coût de participation  : par appel 2,00 EUR - par SMS envoyé/reçu  : 1,00 EUR, participation complète par SMS  : 4,00 EUR - Participation interdite aux mineurs d’âge - Les prix ne sont ni échangeables ni convertibles en espèces - Les coordonnées fournies par les participants sont enregistrées dans une base de données de MConcept sp et sont destinées à l’organisation et au traitement de ce concours. Les participants ont le droit de consulter, corriger et/ou effacer leurs données. Ces concours sont organisés par MConcept sp, n°d’entreprise 0826.398.329, Desguinlei90 n°12B, 2018 Anvers. ◀ La double immersion, une première en Wallonie BRUXELLES Première école de Wallonie à proposer il y a 15 ans déjà l’enseignement en immersion dans une langue (néerlandais), l’athénée royal Lucienne Tellier de Frasneslez-Anvaing organisera dès la rentrée de septembre 2021 un enseignement en double immersion anglais et néerlandais, a annoncé hier le réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE). Concrètement, les élèves auront la possibilité de suivre plus ou moins la moitié de leur grille horaire en français, et l’autre moitié en néerlandais (pour les cours de sciences et de technologies) et en anglais (pour les cours d’histoire et de géographie). « C’est pour nous qui sommes à la frontière linguistique l’occasion unique de proposer un projet innovant à nos élèves francophones et de permettre à ceux qui ont déjà suivi un cursus primaire en immersion de garder leurs acquis, tout en assimilant une nouvelle langue et ce dès la 1ère secondaire », explique la préfète de l’établissement, Catherine Chevalier. ◀ De plus en plus d’étudiants belges ont faim BRUXELLES Le nombre d’étudiants qui sollicitent une aide alimentaire est en nette augmentation, a alerté hier l’Association pour la solidarité étudiante en Belgique (ASEB). Pour cette année académique, ce sont plus de 3.000 étudiants qui sont aidés grâce à l’accès à ses épiceries solidaires, « du jamais vu en dix ans », selon elle. L’ASEB distribue des paniers alimentaires chaque jour dans les différents sites universitaires à Bruxelles et à Namur. Ces paniers sont composés de produits frais et non périssables, ainsi que d’autres produits de première nécessité. D’après EN BREF ▶ Le tableau « Le mois des vendanges » du peintre belge René Magritte sera mis en vente chez Christie’s le 9 mars prochain, a annoncé hier la maison de ventes aux enchères. La toile est estimée entre 10 et 15 millions de livres sterling. ▶ La brigade de sécurisation des transports en commun de la zone de police Bruxelles-Ouest a neutralisé, hier peu avant 15h, un individu armé d’un couteau dans la station de métro Gare de l’Ouest à Molenbeek- Saint-Jean, a indiqué la zone. Les faits relèvent d’un différend d’ordre privé, assure également la police. ▶ Pas moins de 22% des professionnels de soin et Belga/O. Delarouzee Yannis Léon Bakhouche, président de l’association, cette hausse des demandes d’aides est accentuée par la crise économique engendrée par l’épidémie de Covid-19. ◀ d’aide envisagent de cesser leur activité et de se réorienter. Avant la crise, ce chiffre était de 10%, a rapporté hier Sudpresse. ▶ Des croix gammées ont été peintes sur le domicile du Premier ministre Alexander De Croo, à Brakel, dans la nuit de dimanche à hier. Le parquet de Flandre-Orientale a ouvert une enquête. ▶ Dimanche, quelques centaines de personnes se sont rassemblées devant la gare centrale à Bruxelles pour protester contre les mesures Covid. 488 personnes ont été interpellées, 330 emmenées au commissariat avant d’être relâchées et les 158 autres ont seulement fait l’objet d’un contrôle d’identité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :