Métro Belgique n°4287 29 jan 2021
Métro Belgique n°4287 29 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4287 de 29 jan 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : 92 millions pour un tableau du maître italien de la Renaissance Sandro Botticelli.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS VENDREDI 29/1/2021 metrotime.be Le renouvelable numéro un au Royaume-Uni Belga/E. Lalmand Photo Sénat Dominique Duchesnes ÉVADONS-NOUS DE NOTRE QUOTIDIEN. S’informer ? C’est primordial. S’évader, ça fait du bien aussi. Alors après avoir repensé votre quotidien avec Le Soir, offrez-vous un moment d’évasion avec votre nouveau So Soir. Rendez-vous chez votre libraire chaque samedi ou sur sosoir.be LONDRES Les énergies renouvelables sont devenues pour la première fois en 2020 la plus grande source de production d’électricité au Royaume-Uni, devant les énergies fossiles. L’éolien, le solaire, la biomasse et l’énergie hydraulique ont généré 42% de l’électricité britannique, indique le centre de réflexion Ember, qui a travaillé avec l’Allemand Agora Energiewende. Dans le même temps, les énergies fossiles, essentiellement le gaz, ont représenté 41% du total. Le Le grand retour du mobilier en rotin rapport de force s’est renversé, puisqu’en 2019, l’électricité provenait à 37% des renouvelables et 45% des énergies fossiles. Le Royaume-Uni, qui organise dans quelques mois la COP26 à Glasgow, profite en particulier de l’essor de l’énergie éolienne, notamment les installations aux larges des côtes venteuses du pays. L’éolien, qui est l’une des priorités du gouvernement conservateur de Boris Johnson, a représenté à lui seul 24% de l’électricité en 2020, deux fois plus que cinq ans auparavant. Le gaz représente encore 37% même si sa part continue de baisser. En revanche, le charbon ne pèse plus très lourd, avec seulement 2% de la production d’électricité, alors que le pays a décidé l’arrêt de son utilisation à horizon 2025. La part du nucléaire a atteint de son côté 17% et les pouvoirs publics entendent bien la maintenir à ce niveau, ce qui devrait aider à atteindre l’objectif de neutralité carbone pour le pays en 2050. ◀ EN BREF ▶ Joe Biden a révoqué hier la règle interdisant à l’État américain de financer des ONG étrangères offrant des services d’avortement. Le nouveau président américain signera un décret pour abolir cette règle, un marqueur politique fort  : instaurée par Ronald Reagan, elle a été annulée par chaque président démocrate et remise en vigueur par chaque républicain. ▶ Le président du Parlement européen David Sassoli a officialisé sa demande d’une extension au-delà du 28 février de la période d’application provisoire de l’accord post-Brexit, afin d’avoir le temps nécessaire pour l’étudier avant le vote de ratification. ▶ Alors que les États- Unis font face à une énorme demande de vaccins anti-Covid-19, la ville de Philadelphie se retrouve au cœur d’un scandale pour avoir confié à une organisation dirigée par un jeune étudiant des milliers de doses, dont certaines ont fini dans les bras de ses camarades en principe inéligibles à les recevoir.
metrotime.be VENDREDI 29/1/2021 POSITIVE NEWS 7 Les avancées environnementales observées en 2020 2020 n’aura pas été totalement néfaste. En tout cas pour l’environnement. Des ventes de voitures électriques qui explosent aux mesures visant à protéger les océans, découvrez les sept avancées environnementales observées l’année dernière par National Geographic. UNE LOI POUR LES PARCS NATIONAUX C’est la victoire des grands espaces ! Aux États-Unis, le Great American Outdoors Act a été adopté au mois de juillet dernier pour protéger les parcs nationaux du pays. Concrètement, ce sont près de 10 milliards de dollars qui ont été alloués aux territoires nationaux. Une dépense record depuis les années 50 ! Des fonds seront également destinés aux forêts, refuges et autres futures acquisitions de terres. Ph. Unsplash DES VOITURES PLUS VERTES Les voitures électriques sont devenues de plus en plus populaires ces dix dernières années, grâce à l’amélioration des technologies, à la baisse des prix et aux subventions des États De 17.000 voitures électriques en circulation dans le monde en 2010, on est passé à 7,2 millions en 2019. La Chine en compte la moitié mais d’autres pays suivent le mouvement. La Royaume-Uni prévoit d’interdire les nouveaux véhicules fonctionnant à l’essence ou au diesel dès 2030, la Norvège en 2025 et la Californie en 2035. De son côté, Volkswagen prévoit de dépenser 86 milliards de dollars pour rendre ses voitures plus écologiques dans les cinq prochaines années. D’ici 2030, le géant Amazon prévoit quant à lui de livrer ses colis grâce à 100.000 véhicules électriques. Ph. Unsplash DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN CROISSANCE À cause de la pandémie, le prix du pétrole a plongé. Quelque 36 compagnies pétrolières se sont déclarées en faillite et plusieurs projets de construction d’oléoducs sont restés en suspens. La consommation de gaz naturel (au prix très bas) a supplanté celle du charbon qui a connu une baisse de production de 30% aux États-Unis De leur côté, les énergies renouvelables ont connu une grande croissance. Durant le premier semestre de 2020, la part d’éolien et de solaire dans la production d’électricité a augmenté de 14% pour contribuer désormais à 10% de la production d’électricité mondiale. Il y a encore du boulot mais c’est une belle avancée. Ph. Unsplash L’EMPREINTE BELGE D’UN AGENDA MONDIAL 8 organisations - #Diaspora Vote, Act4change, Louvrange Broadcast, Netwerk Duurzame Mobiliteit, We’re Smart World, Technopolis Play4Peace et Synergrid et les gestionnaires de réseau d’électricité et de gaz - agiront en faveur des SDG sous le nom de « SDG Voice 2021 ». Les 17 SDG du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030 constituent un plan d’action mondial visant à éliminer la pauvreté, à lutter contre les inégalités et à s’attaquer au dérèglement climatique, entre autres choses. « Pour que les SDG deviennent une réalité d’ici DES INVESTISSEMENTS DANS LE CLIMAT C’est devenu tendance pour l’élite d’investir dans le climat et c’est une très bonne chose ! Les banques changent leur fusil d’épaule et se tournent vers les investissements durables. Elles s’attendent à davantage de contrôles quant à l’impact de leurs actions sur le changement climatique. Les États- Unis et le Royaume-Uni ont aussi l’intention d’imposer davantage de transparence de la part des sociétés cotées en bourse. Ph. Unsplash LE RETOUR DES BALEINES Pas moins de 55 baleines bleues ont été observées cette année au large de la Géorgie du Sud, au nord de l’Antarctique. Un fait très rare ! La chasse de l’espèce est interdite depuis 1966. Encore plus exceptionnel, les baleines à bosse ont quasiment retrouvé leur population d’avant la chasse dans les mêmes eaux. Si le Japon, la Norvège et l’Islande pratiquent encore la chasse à la baleine, l’Islande a toutefois annoncé au mois de mai dernier que ses dernières compagnies baleinières allaient peut-être mettre fin à leurs activités. - -ffle.:141.7- Ph. Unsplash LES OCÉANS MIEUX PROTÉGÉS Début décembre, 14 dirigeants mondiaux se sont engagés en faveur d’une gestion des océans 100% durable, d’ici 2025. Cela représente près de 30 millions de km 2 d’eaux nationales, soit une zone de la superficie de l’Afrique. Chaque pays a promis de lutter contre la surpêche, d’investir dans la réduction de la pollution et de classer 30% de leurs nationales comme zones marines protégées d’ici 2030. Début novembre, le Royaume-Uni, qui ne fait pas partie de cet accord, a quant à lui annoncé qu’il protégeait 7 millions de km 2 d'océans à travers le monde. Les ambassadeurs de la Belgique font la promotion du développement durable en 2021 Pour la cinquième année consécutive, l’Institut fédéral pour le Développement Durable (IFDD) et la ministre du Développement durable, Zakia Khattabi, sélectionneront une poignée d’ambassadeurs chargés de sensibiliser le grand public aux objectifs de développement durable (SDG). 2030, les initiatives de SDG Voices sont indispensables. Ces porte-drapeaux informent sur les objectifs de durabilité et poussent citoyens et entreprises à l’action », souligne la ministre Zakia Khattabi. Cette campagne doit faire prendre conscience aux organisations qu’elles peuvent améliorer leurs efforts en matière de durabilité en intégrant les SDG dans leur stratégie et leur fonctionnement général. LES SDG, UNE GRANDE FAMILLE Pour réaliser les SDG, tout le monde doit s’engager. Information, sensibilisation et bon exemple sont les maître-mots. « Aujourd’hui plus que jamais, alors Ph. Unsplash que la pandémie révèle les problèmes de notre société, les initiatives durables sont encore plus importantes », explique Dieter Vander Beke, directeur de l’IFDD. À titre exceptionnel, il a donc été décidé de prolonger les SDG Voices 2020 - Port d’Anvers, la Ville de Harelbeke, Diogène, l’Union Wallonne des Entreprises, le réseau SDSN, la Royal Belgian Football Association et le Service de lutte contre la pauvreté - jusqu’en avril 2021. Plus d’info sur les SDG Voices  : www.sdgs.be MOINS DE POLLUTION La pandémie de Covid-19 aura aussi permis de découvrir un avant-goût d’un monde sans pollution. Les scientifiques le surnomment l’anthropause, cet arrêt mondial de l’activité humaine induit par l’épidémie. Il nous a fait respirer de l’air plus sain. La chute des déplacements, aussi bien aériens que routiers, a fait baisser sensiblement la pollution. Dans certaines régions de l’Inde, habituellement très polluées, il était possible d’apercevoir la chaîne de l’Himalaya pour la première fois. Une belle lueur d’espoir pour le futur. Ph. ESA SUSTAINABLE DEVELOPMENT GOALS 5D0 vOICE5 BELGIUM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :