Métro Belgique n°4285 22 jan 2021
Métro Belgique n°4285 22 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4285 de 22 jan 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : un tas d'os hors norme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Em CULTURE VENDREDI 22/1/2021 1 metrotime.be Les séries les plus attendues en 2021 Que nous réserve le petit écran cette année ? Au programme, pas mal de nouvelles productions Marvel mais aussi la série la plus chère de l’histoire qui n’est autre que Le Seigneur des Anneaux ! Petit aperçu des nouveautés attendues sur les principales plateformes. DES SÉRIES MARVEL (DISNEY+) Disney a commencé son marathon de séries Marvel avec la mise en ligne le 15 janvier dernier des deux premiers épisodes de WandaVision, série nous invitant dans le quotidien mouvementé de Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen), alias la Sorcière rouge, et de Vision (Paul Bettany). Le 19 mars, ce sera au tour de Falcon et le Soldat de l’Hiver d’être dévoilée. Loki, le frère maléfique de Thor, arrivera quant à lui au mois de mai sur Disney+ tandis que Hawkeye, l’as du tir à l’arc des Avengers, débarquera fin 2021 sur la plateforme. TOUJOURS LÀ POUR TOI (NETFLIX) Katherine Heigl (Izzie dans Grey’s Anatomy) fait son retour sur le petit écran dans la série Toujours là pour toi (Firefly Lane en VO). Disponible le 3 février, elle raconte 30 années d’amitié entre Tully et Kate, deux amies inséparables. Katherine Heigl donnera la réplique à Sarah Chalke, connue pour ses rôles dans Scrubs et How I Met Your Mother. Une série qui risque de nous faire sortir nos mouchoirs… THE PURSUIT OF LOVE (AMAZON) Co-produite par BBC One et Amazon, cette série d’époque est une adaptation du roman éponyme de Nancy Mitford, sorti en 1945. Elle met en scène, dans l’aristocratie britannique, deux amies -Linda (Lily James) et Fanny (Emily Beecham)- qui cherchent l’amour alors que leur pays connaît des bouleversements sociaux importants. Emily Mortimer, qui a développé la série, prêtera ses traits à la mère de Fanny. Andrew Scott (Moriarty dans Sherlock) et Dominic West (The Affair) sont également au casting. INVENTING ANNA (NETFLIX) Voici la nouvelle série estampillée Shonda Rimes, prolifique productrice derrière Grey’s Anatomy, Scandal ou plus récemment Les Chroniques de Bridgerton. Inventing Anna suit la journaliste ayant enquêté sur l’affaire Anna Delvey (interprétée par Julia Garner). Cette escroqueuse russe a réussi à se faire passer pour une riche héritière à New York à partir de 2013, avant de se faire arrêter quatre ans plus tard. THE UNDERGROUND RAILROAD (AMAZON) Le réalisateur oscarisé de Moonlight, Barry Jenkins, a adapté le roman de Colson Whitehead en mini-série. Elle nous plonge dans le sud des États-Unis, au temps de l’esclavage. Durant neuf épisodes, on suit la fuite de Cora et Caesar, qui tentent d’échapper à un chasseur d’esclaves et rejoindre le Canada via un chemin de fer clandestin (The Undergound Railroad). Une série qui s’annonce brillante, avec Thuso Mbedu, Aaron Pierre et Joel Edgerton. LISEY’S STORY (APPLE TV+) Stephen King adapte lui-même son roman Lisey’s Story en mini-série, livre qu’il considère comme son préféré. Julianne Moore incarnera Lisey, une veuve qui, deux ans après la mort de son mari, exhume petit à petit des souvenirs de son époux qu’elle avait profondément enfouis. Clive Owen et Dane DeHaan font également partie du casting. HALSTON (NETFLIX) C’est la nouvelle série du très prolifique Ryan Murphy, déjà derrière Glee, American Horror Story, Hollywood ou encore The Politician. Composée de 5 épisodes, elle nous plongera dans les années 70-80 pour nous raconter la vie du créateur de mode Roy Halston Frowick, plus simplement appelé Halston, et interprété par Ewan McGregor. Décédé du sida en 1990, il a marqué le monde de la mode en habillant notamment Jackie Kennedy, Lisa Minnelli et Elizabeth Taylor. FOUNDATION (APPLE TV+) Apple s’attaque à du lourd  : la saga littéraire de science-fiction « Fondation » d’Isaac Asimov. Ce recueil de nouvelles a fortement inspiré la saga Star Wars. Créée par David S. Goyer (Batman Begins) et Josh Friedman (La Guerre des Mondes), Foundation plongera le téléspectateur dans un futur lointain mettant en scène des personnages tentant de sauver l’Empire Galactique, des années après l’abandon de la Terre par les humains. THE BOOK OF BOBA FETT (DISNEY+) On l’a découvert lors du générique du dernier épisode de la saison 2 de The Mandalorian. Boba Fett, le chasseur de primes de Star Wars, aura droit à sa propre histoire dans le courant du mois de décembre. La série, qui se déroule à la même période que The Mandalorian, sera également portée par Jon Favreau et Dave Filoni. Les fans de la saga vont être ravis ! LE SERPENT (NETFLIX) Diffusée depuis le1er janvier sur la BBC, la série Le Serpent doit arriver prochainement sur Netflix. Tahar Rahim (Un prophète, Le Passé), méconnaissable, incarne Charles Sobhraj, un célèbre tueur en série Stranger Things Ph. Netflix The Pursuit of Love Ph. Amazon Wandavision Ph. Disney+ Holston Ph. Netflix The Book of Boba Fett Ph. Disney+ français des années 70. On le surnommait Le Serpent car il a réussi pendant de nombreuses années à glisser entre les mains des polices internationales, en s’évadant de prison et en changeant d’identité. Jenna Coleman (Doctor Who) joue quant à elle le rôle de sa complice, Marie-Andrée Leclerc. The Underground Railroad Ph. Amazon Foundation Ph. Apple TV+ Le Serpent Ph. Netflix Elles sont de retour sur Netflix… SERIES LE SEIGNEUR DES ANNEAUX (AMAZON) C’est LA série de l’année, et l’on peut déjà dire de la décennie ! Attendue pour fin 2021 -si elle n’est pas à nouveau repoussée –, Le Seigneur des Anneaux a été tournée en Nouvelle-Zélande et se déroulera au cours du Second ge, à une époque où Sauron monte au pouvoir et forge l’anneau unique. Cinq saisons sont prévues pour cette précieuse série déjà annoncée comme la plus chère de tous les temps. Ce sont les scénaristes de Game of Thrones, Patrick McKay et John D. Payne, qui ont la lourde charge de relever le défi. On trépigne d’impatience à l’idée de découvrir le résultat ! Marie Bruyaux On retrouvera aussi cette année quelques-unes de nos séries Netflix préférées ! La plus attendue est sans aucun doute Stranger Things, avec une quatrième saison qui a pris du retard. On pourra également découvrir la cinquième et dernière saison de La Casa de Papel, la saison 3 de You et de The Umbrella Academy, la saison 4 d’Elite, la dernière saison d’Ozark, la saison 2 de The Witcher ainsi que la suite de Sex Education et d’Emily in Paris. Il se pourrait aussi que les fans de The Crown profitent de deux saisons pour le prix d’une en 2021 ! ◀
metrotime.be VENDREDI 22/1/2021 TIME-OUT 13 Belga/J. Jacobs L’Hôtel Solvay devient un musée L’Hôtel Solvay, un joyau architectural caché situé sur l’avenue Louise à Bruxelles, sera dorénavant ouvert au public comme musée grâce à une collaboration avec la Région bruxelloise. Récemment, l’organisme régional urban.brussels a reconnu l’Hôtel Solvay comme institution muséale. Auparavant seules des visites privées étaient envisageables. Désormais, cette référence architecturale sera désormais accessible au grand public le jeudi et le samedi. « Cette ouverture est la première étape qui vise à faire de l’Art Nouveau une pierre angulaire de notre citymarketing en augmentant l’accessibilité, la visibilité de notre patrimoine unique au monde. Malgré la Covid et en respectant les mesures sanitaires, les musées sont ouverts », a commenté le secrétaire d’État en charge du Patrimoine, Pascal Smet. Ce remarquable hôtel particulier de style Art Nouveau, a été conçu par l’architecte Victor Horta pour l’industriel Armand Solvay, le fils d’Ernest Solvay, et son épouse Fanny Hunter, à partir de 1894. Les travaux de construction et d’aménagement dureront 8 ans. Il s’agit d’une des réalisations les plus abouties de l’œuvre de l’architecte de renommée mondiale qui a bénéficié d’un budget quasi illimité pour le réaliser. En outre, il s’agit d’un des bâtiments de Horta les mieux conservés. L’immeuble prend place sur une parcelle de 15 m à front d’avenue et se développe de 20 à 25 men longueur. La parcelle traverse l’îlot pour aboutir rue Lens ; au-delà du jardin se trouvent les anciennes écuries. L’hôtel Solvay est classé comme monument depuis 1988. Le jardin et les anciennes écuries sont, eux, classés comme monument en totalité par arrêté depuis 1999. Depuis 2003, l’hôtel est inscrit, à l’instar d’autres œuvres bruxelloises de Victor Horta, sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. www.hotelsolvay.be La photo à l’heure du confinementum L’Atelier ArtHouse présente, jusqu’au 14 février à Chaudfontaine, le travail de trois talentueux Liégeois autour du thème de l’art urbain. Hyer, Anthony Malamba et Olivier Hoffait ont comme passion commune le « street art » ou l’art urbain. Le premier, Hyer, est issu du mouvement graffiti et s’est orienté vers le portrait. « Il utilise le street art comme un exutoire, un besoin viscéral de s’exprimer », selon le communiqué de l’Atelier ArtHouse. Anthony Malamba, alias Kong le Foudeur, est un graphiste et pop artiste belge qui puise son inspiration dans les bandes dessinées, dessins animés, mais Hyer aussi dans la mode, les marques phares et les tendances. Mieux connu sous le blase « Soke », Olivier Hoffait est quant à lui membre du collectif artistique liégeois « La Cabane ». Amateur d’art, d’architecture et de graphisme, il détourne images et portraits pour en faire des scènes éclectiques. www.visitchaudfontaine.be En janvier, votre journal paraît les mardis et vendredis ! Ph. Hangar Du street-art en exposition Le centre d’art, Hangar, a lancé la 5 e édition du PhotoBrussels Festival. Jusqu’au 27 mars, les 27 photographes sélectionnés présentent lors de cette grande exposition thématique leur vision du confinement sous le thème du « monde intérieur ». Pas moins de 420 artistes confinés en Europe ont répondu au « Call for European Photographers », lancé pendant le premier confinement. Au final, les 27 projets sélectionnés rappellent la condition de « confiné » à travers une scénographie immersive. Chaque photographe dévoile sa vision du « monde intérieur », faisant ainsi voler en éclat l’univers pesant de la quarantaine, le temps d’une exposition. Ils exprimeront à travers leurs œuvres la résilience humaine avec humour, empathie et amour, selon les organisateurs de l’exposition. Équipé d’un plan de Bruxelles, le public est invité à passer d’une exposition photographique à une autre, dans des lieux d’art emblématiques ou des espaces moins connus, dont le centre d’art, Hangar, est le point de départ. Le PhotoBrussels Festival plonge ainsi la capitale dans l’art de la photographie dans des lieux tels que Bozar (malheureusement fermé au moins jusqu’à lundi pour cause d’incendie), Wiels, Le Musée Juif de Belgique ou encore Geopolis et l’Enfant Sauvage. www.hangar.art =



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :