Métro Belgique n°4280 5 jan 2021
Métro Belgique n°4280 5 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4280 de 5 jan 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : Tel Aviv dans les nuages.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 1:1 NEWS MARDI 5/1/2021 metrotime.be Une session d’examens stressante dans le supérieur BRUXELLES Après un trimestre passé en grande partie en code rouge en raison de la pandémie de coronavirus, les étudiants de l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles ont entamé hier leur traditionnelle session d’examens de janvier. Elle se déroule dans un climat teinté d’angoisse. Alors que le code rouge sera maintenu dans tout l’enseignement supérieur francophone jusque février au moins, certaines universités organiseront jusqu’à la moitié de leurs épreuves de janvier en présentiel. Les modalités ont été décidées fin novembre par la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), avec des mesures sanitaires strictes. Ainsi, les salles d’examens ne peuvent contenir que 200 personnes maximum. Le port du masque est obligatoire pour tous, ainsi que le respect des distances de sécurité de efm., COV1D-19 Test Center. 1,5m. Un sens de circulation unique est prévu dans les bâtiments pour éviter les croisements. Une aération régulière et suffisante des locaux doit par ailleurs être assurée. La possibilité d’organiser des examens de janvier en présentiel avait été réclamée par les établissements supérieurs, notamment pour différentes épreuves pratiques, ou alors pour garantir l’égalité des étudiants. La lutte contre la fraude (forcément plus facile lors d’examens à distance) n’a jamais été citée comme motivation première, mais il est Brussels Airport rappelé à l’ordre BRUXELLES Le Médiateur fédéral de Brussels Airport, Philippe Touwaide, a adressé un courrier au directeur du Service de régulation de l’aéroport de Bruxelles pour déplorer « le non-respect des règles sanitaires ». « Nous estimons qu’il est du devoir du régulateur d’intervenir pour respecter et faire respecter toutes les mesures sanitaires dans les locaux de l’Aéroport de Bruxelles-National. Il nous avait été promis que les incidents répétés de novembre auraient été maîtrisés par une meilleure coordination, ce qui ne semble pas être le cas », regrette Philippe Touwaide 6.000 tests dans les aéroports Belga/N. Maeterlinck BRUXELLES Lors de ce premier week-end de 2021, plus de 4.600 des 15.000 passagers arrivant à Brussels Airport ont été testés, annonce l’aéroport. Tous les résidents belges de retour d’une zone rouge où ils ont séjourné plus de 48 heures doivent respecter une quarantaine et se faire tester au premier et au septième jour. Ces derniers jours, Brussels Airport a ouvert, à côté de son centre de tests existant, trois nouveaux lieux, dont un « drive-in ». Ce dernier offre la possibilité de se faire tester en restant à bord de son véhicule. Tous ces lieux de tests sont ouverts tous les jours, de 3h30 à minuit. La capacité de tests à Brussels Airport est ainsi de 500 par heure. Les passagers testés revenaient principalement de Turquie, du Maroc, d’Espagne, du Portugal et de Martinique. ◀ Belga/J.A. Gekiere clair que cela a aussi joué. Cette décision inquiète toutefois les étudiants. Selon la Fédération des étudiants francophones (FEF), cette session d’examens pose un risque sanitaire inutile à l’heure où les autorités du pays entendent prévenir toute troisième vague pandémique. Chems Mabrouk, présidente de l’organisation estudiantine, dit son « incompréhension » face à l’autorisation, pour les étudiants ayant dans son courrier. De longues files d’attente se sont formées dimanche, entre 19h et 20h, à Brussels Airport. Il s’agissait de voyageurs sur le retour qui devaient se soumettre au contrôle de leur Passenger Locator Form(PLF) par la police. BRUXELLES L’UE examine actuellement s’il est possible de commander davantage de doses du vaccin contre la Covid-19 développé par Pfizer et BioNTech. La Commission européenne a déjà fait usage de l’option lui permettant de commander cette année 100 millions de doses en plus des 200 de base fixées dans le contrat avec Pfizer et BioNTech. Elle aimerait toutefois aller plus loin. Les pays de l’UE débutent actuellement leurs campagnes de vaccination avec le seul produit Pfizer-BioNTech, dont les doses sont livrées aux 27 au fur et à mesure de la production. Des critiques ont émergé le week-end dernier ◀ séjourné plus de 48 heures à l’étranger durant ces vacances de Noël, de déroger à leur obligation de stricte quarantaine le temps de passer leurs examens en présentiel. Par ailleurs, certains redoutent que des étudiants malades préfèrent se rendre à l’examen malgré le risque de contaminer leurs collègues, afin d’éviter de devoir réétudier une matière lors de la seconde session. ◀ EN BREF ▶ Dans les maisons de repos, 85% des résidents comptent se faire vacciner contre la Covid-19. Ce chiffre réjouit le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (sp.a). ▶ Seules 7.935 entreprises ont fait faillite en Belgique en 2020, soit 33% de De nouvelles doses de Pfizer-BioNTech Belga/D. Waem sur le faible nombre de doses déjà disponibles par pays. Il permet pour le moment de ne vacciner qu’un petit pourcentage de la population. La Commission a défendu son choix de miser sur un large Pas de variante plus contagieuse en Campine Belga/B. Doppagne BRUXELLES Il est encore trop tôt pour affirmer que les foyers de coronavirus signalés en Campine ces derniers jours ont été causés par une variante du virus plus contagieuse, estime le virologue Steven Van Gucht. Le journal télévisé de la VRT diffusé dimanche soir y « faisait état d’une variante du virus contenant la mutation D614 G ». Steven Van Gucht précise qu’il s’agit en réalité du « virus observé depuis des mois en Belgique » et qu’il « ne s’agit pas de la variante britannique ». ◀ moins que l’année précédente. Ce chiffre s’explique par les mesures de soutien à l’économie. ▶ L’Agence européenne des médicaments n’a finalement pas pris de décision hier soir sur l’autorisation du vaccin contre la covid-19 de la firme américaine Moderna. Une décision est dès lors attendue pour ce mercredi 6 janvier. panel de candidats vaccins de différents producteurs, et d’autres commandes ont été passées pour des vaccins qui voient encore être validés par l’Agence européenne des médicaments. ◀
metrotime.be MARDI 5/1/2021 NEWS 5 Interdiction des tests de virginité au Pakistan P,Chi Ni-nr LA 511E Vicerki AFP ISLAMABAD Un tribunal pakistanais a interdit hier le test « à deux doigts » effectué par les médecins légistes pour déterminer si une femme a été violée. Le test invasif, effectué dans le but de déterminer si la victime est sexuellement active, a été déclaré « illégal et contraire à la Constitution », selon une ordonnance de la Haute Cour de Lahore. Un groupe de militants des droits de l’homme, d’avocats et d’universitaires avait demandé au tribunal d’interdire cette pratique par le biais d’une pétition, qualifiant ce procédé d’irrespectueux, inhumain et contraire aux droits fondamentaux. Des centaines de femmes sont violées chaque année au Pakistan. Les auteurs de tels faits sont toutefois rarement poursuivis, en raison de la faiblesse des lois et de procédures compliquées. Cela pousse de nombreuses femmes à garder le silence. ◀ Un confinement « comme en mars » ÉDIMBOURG La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a annoncé hier que la région allait de nouveau entrer dans un confinement, sur un modèle « similaire à celui de mars » 2020. L’objectif est de contrôler l’envolée des contaminations attribuée au variant du nouveau coronavirus. « À partir de minuit et pour tout janvier, vous serez légalement tenus de rester à la maison », a annoncé la dirigeante lors d’une conférence de presse. Elle invoque un « coup dur » dû au « variant du virus qui se propage rapidement ». Les nouvelles restrictions devraient vraisemblablement rester en vigueur jusqu’au printemps. ◀ D’anciens chefs du Pentagone recadrent Donald Trump WASHINGTON Les dix anciens secrétaires américains à la Défense actuellement en vie se sont prononcés contre toute implication des forces armées dans la transition politique en cours. Ce recadrage intervient à quelques heures de la certification de l’élection de Joe Biden par le Congrès. Donald Trump est de plus en plus vivement critiqué, et les attaques fusent de toutes parts. Les dix anciens chefs du Pentagone toujours vivants, Ashton Carter, Leon Panetta, William Perry, Dick Cheney, William Cohen, Donald Rumsfeld, Robert Gates, Chuck Hagel, James Mattis et Mark Esper (ces deux derniers ayant servi Donald Trump), appellent dans une tribune le Pentagone à s’engager en faveur d’un transfert pacifique du pouvoir. Les signataires appellent le secrétaire à la Défense par intérim, Christopher Miller, et tous les responsables du département de la Défense à faciliter la transition vers l’administration du président élu Biden. « Ils doivent aussi s’abstenir de toute action politique qui saperait les résultats de l’élection ou compromettrait la réussite de la nouvelle équipe », ajoutent-ils. Les signataires ne citent pas précisément la raison qui les a poussés à intervenir publiquement. Mais la classe politique washingtonienne a été dernièrement troublée par des informations de médias américains selon lesquelles la possibilité d’instaurer la loi martiale aurait été évoquée lors d’une réunion à la Maison Blanche. Ces informations ont été démenties par Donald Trump. L’équipe Biden s’est aussi plainte des lenteurs, voir des blocages, qu’elle rencontre dans le cadre de la transition. CERTIFICATION DU RÉSULTAT DEMAIN Leur appel est émis à quelques heures d’une session conjointe des deux chambres du Congrès, qui HAPPY 2021 & HAPPY -5 € Du lundi 4/1 au mardi 12/1/2021 inclus, profitez de 5 € de réduction sur votre caddie à partir de 75 € d’achats, en plus des meilleurs prix. Avec. Le samedi 2 janvier, nous prendrons un jour de repos supplémentaire. Vous pourrez alors vous rendre dans le magasin Spar près de chez vous. Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir à nouveau dès le lundi 4 janvier. Maximum 1 réduction par ticket de caisse et par visite. Uniquement valable sur l’assortiment disponible dans les magasins Colruyt en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg et sur l’assortiment Colruyt sur collectandgo.be. Montant d’achats minimum calculé hors consignes. Cette action n’est pas valable sur les articles pour fumeurs, les vouchers, les cartes-cadeaux et les sacs-poubelles communaux. AFP/S. Loeb doit certifier le vote du collège des grands électeurs et confirmer Joe Biden comme président. Des parlementaires républicains ont annoncé qu’ils allaient contester les résultats de plusieurs États où ils considèrent qu’il y a eu fraude, alors que ce processus de certification est habituellement une formalité. Alors que cette certification du résultat de la présidentielle doit tomber demain, Donald Trump continue d’affirmer que c’est lui qui a remporté l’élection et que la victoire de Joe Biden, reconnue par les grands électeurs, a été obtenue par la fraude. Tous les recours du camp Trump contre les résultats de l’élection ont pourtant été rejetés par les tribunaux américains ces derniers mois. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :