Métro Belgique n°4280 5 jan 2021
Métro Belgique n°4280 5 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4280 de 5 jan 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : Tel Aviv dans les nuages.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
2 MARDI 5 JANVIER 2021 Le guide carrière de Metro START Adaptez votre style à votre recruteur Si vous comptez postuler en 2021, voici quatre conseils extraits du guide d’entretien de Walters People pour vous aider à comprendre votre recruteur. Dans la plupart des entreprises, les processus de recrutement impliquent des entretiens avec, à la fois, un supérieur hiérarchique potentiel et un membre des ressources humaines. Mais quelle différence y a-t-il entre les deux et comment adapter votre style en conséquence ? UNE HARMONIE ENTRE LES VALEURS N’oubliez pas que le responsable des ressources humaines a la capacité de mettre un terme au processus de recrutement. Alors ne vous y trompez pas en préparant cet entretien, vous devez absolument comprendre sur quelles valeurs et quels fondements repose l’entreprise. Ph. Easyfotostock PRÉPAREZ-VOUS Préparez-vous à parler de vos compétences techniques et de votre expérience avec un supérieur hiérarchique potentiel. Il voudra en savoir plus sur votre expérience, vos compétences et vos réalisations professionnelles. Préparez-vous à expliquer en quoi vos compétences correspondent à la description du poste. RESTEZ CONFIANT Il s’agit de la tendance que nous avons tous à préférer ceux qui nous ressemblent et agissent comme nous, ainsi que ceux que l’on trouve charmants et séduisants. Cependant, ne vous découragez pas, il existe de nombreuses façons de vous assurer que les Voici les facteurs de bonheur des Belges au travail Pour un peu plus d’un Belge sur deux (53%), un bon salaire est le facteur de bonheur le plus important au travail, selon une enquête réalisée par l’entreprise de ressources humaines Acerta auprès de 2.000 Belges actifs. Les autres facteurs de bonheur au travail cités sont un bon équilibre entre vies privée et professionnelle (39%) et la sécurité d’emploi (35%). Pour le choix d’un nouvel employeur potentiel, les critères qui priment sont la distance entre le domicile et le lieu de travail (47%), la sécurité d’emploi (42%) et un package salarial fixe intéressant (38%). Pour Acerta, la crise du coronavirus influence certainement les réponses données. « En période de relance économique, l’attention se refocalisera sur la culture d’entreprise ou encore les possibilités d’évolution par exemple, des points qui comptent cependant moins pour les travailleurs à l’heure actuelle. En cette période difficile, c’est la somme nette versée chaque mois sur leur compte qui importe le plus », constate-t-on. Les Belges ont beau attacher énormément d’importance à leur salaire, près de six travailleurs sur 10 (57%) indiquent ne pas savoir comment leur salaire est établi, ou du moins pensent que la communication autour de la politique salariale menée dans l’organisation n’est pas transparente, révèle encore l’enquête d’Acerta. Enfin, le besoin d’autonomie des travailleurs au travail se traduit non seulement par des horaires ou des lieux de travail flexibles, mais également en termes de salaire  : 84% des travailleurs interrogés sont demandeurs d’un budget qui leur permette de faire leurs propres choix en matière de composition de salaire et d’éventuels avantages. De l’autre côté de la relation sociale, les employeurs n’ont semble-t-il pas encore pleinement compris que les travailleurs souhaitaient avoir davantage voix au chapitre concernant leur package salarial. Seulement quatre employeurs sur 10 (43%) supposent que les travailleurs souhaitent bénéficier de cette autonomie. ◀ Ph. Easyfotostock préjugés inconscients d’un recruteur ne s’appliqueront pas à vous. CRÉEZ UN LIEN Saisissez toute opportunité de créer un Cette mesure, qui vise à l’adaptation de l’outil de travail des fonctionnaires avec un handicap, au bureau comme chez eux, sera financée par l’enveloppe de la Task Force « Groupes vulnérables », ont-elles précisé dans un communiqué conjoint. Les fonctionnaires fédéraux avec un handicap bénéficieront ainsi de matériel adapté pour améliorer leurs conditions de travail tant au bureau qu’à domicile, lorsqu’ils sont en télétravail. DES BUREAUX À HAUTEUR RÉGLABLE Depuis la fin du mois d’octobre, le télétravail est obligatoire pour tous les travailleurs en Belgique, sauf si le télétravail n’est pas possible. Cette obligation s’applique également aux fonctionnaires, mais pour ceux en situation de handicap, le télétravail est plus compliqué que pour leurs collègues. « Nous pouvons grandement améliorer leurs conditions de travail grâce à quelques petites adaptations », a expliqué Mme Lalieux, citée par le communiqué. Elle prend comme exemple des claviers en braille pour les malvoyants, un sous-titrage automatique des appels vidéo pour les malentendants, ou des bureaux à lien personnel avec le recruteur. Vous pourrez le faire notamment en parlant de vos passe-temps et vos centres d’intérêt, ou dans le cadre d’une conversation informelle. ◀ Les fonctionnaires avec handicap mieux accompagnés Le gouvernement fédéral va investir 500.000 euros dans un meilleur accompagnement des fonctionnaires fédéraux en situation de handicap, ont annoncé les ministres de la Fonction publique et des Personnes handicapées, Petra De Sutter (Groen) et Karine Lalieux (PS). Ph. Easyfotostock hauteur réglable pour les fonctionnaires en fauteuil roulant. DES INVESTISSEMENTS SONT NÉCESSAIRES Selon les deux ministres, le rapport d’évaluation 2019 de la Commission d’accompagnement pour le recrutement de personnes avec un handicap dans la fonction publique fédérale (CARPH) montre que des investissements supplémentaires sont nécessaires. Il révèle notamment que le taux de fonctionnaires déclarés comme porteur d’un handicap a, à nouveau, diminué l’an dernier, comme les années précédentes  : il était de 1,22% en 2019, alors que l’obligation minimale d’emploi est fixée à 3% de personnes avec un handicap depuis des années. Le taux a été le plus haut en 2012, à 1,54%, mais n’a cessé de baisser depuis. ◀
RECHERCHE JEUNE ? SANS EMPLOI ? SANS EXPÉRIENCE ? SANS DIPLÔME ? REBELLE ? AVEC 1000 DOUTES ? PARFAIT ! TU ES SÉLECTIONNÉ(E) ! Participe gratuitement à la formation YouthStart. Nous t'aidons à croire en toi et en tes rêves. Inscriptions via  : WWW.REVEURS.BE YotiStart Empowering Youth metro Fonde° yy2rx Wak Foi 1 Jciecawir eed GU Foundation cr-ti publifer. MA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :