Métro Belgique n°4279 29 déc 2020
Métro Belgique n°4279 29 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4279 de 29 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : joyeuses fêtes !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Eu 1 4 NEWS JEUDI 24/12/2020 metrotime.be En moyenne 63 ans en bonne santé BRUXELLES Selon des données publiées hier par Eurostat, les hommes belges peuvent espérer vivre 63,2 ans en bonne santé, tandis que les femmes vivent environ 63,8 ans sans pépins physiques. Ces statistiques varient beaucoup en fonction des États membres de l’Union européenne. Ph. Unsplash L’espérance de vie en bonne santé des Belges s’établissait en 2018 en moyenne à 63,8 ans pour les femmes et 63,2 ans pour les hommes, selon les données d’Eurostat, l’office européen de statistiques. À l’échelle des 27 États membres de l’Union européenne, les moyennes sont légèrement plus élevées qu’en Belgique, avec 64,2 années d’espérance de vie en bonne santé pour les femmes et 63,7 ans pour les hommes. Eurostat relève que l’écart d’espérance de vie en bonne santé entre femmes et hommes est beaucoup plus réduit que lorsqu’on prend en compte l’espérance de vie totale, soit le nombre d’années que l’on peut espérer vivre, en bonne santé ou non. Ainsi, les femmes dans l’UE peuvent espérer vivre 5,5 années de plus que les hommes mais seulement une demi-année de plus en bonne santé. « Les hommes ont donc tendance à passer une plus grande proportion de leur vie un peu plus courte » en bonne santé, souligne Eurostat. L’office européen de statistiques constate également de grandes disparités entre États membres en termes de qualité de vie. En 2018, une femme née en Slovénie pouvait espérer vivre 64,7% de sa vie sans aucune limitation, une proportion qui atteignait 86,1% de la vie d’une Bulgare et 86,8% pour une Maltaise. ◀ La situation sous contrôle dans les écoles Belga/B. Doppagne Les Eurostar reprennent du service entre Londres et Bruxelles LONDRES Les trains Eurostar circulent à nouveau entre Londres et Bruxelles depuis hier, vu qu’il est désormais possible, sous certaines conditions, de voyager vers et depuis le Royaume-Uni. Les voyageurs doivent avoir la preuve d’un test négatif au coronavirus effectué jusqu’à 72 heures avant l’embarquement. Dimanche dernier, la Belgique interdisait les vols en provenance du Royaume- Uni. Les connexions ferroviaires Eurostar était également concernées par cette mesure et ont été temporairement suspendues. Or depuis hier, les Eurostar roulent à nouveau sous la Manche. Des centaines de BRUXELLES La situation épidémique, relative au coronavirus, semble assez stable dans les écoles du pays depuis le retour des congés d’automne. Du 14 au 20 décembre, 782 cas de Covid-19 ont été signalés aux équipes de promotion de la santé à l’école, dont 539 cas parmi les élèves et étudiants (neuf en maternelle, 247 en primaire, 254 en secondaire et 29 dans l’enseignement supérieur hors université) et 172 parmi les membres du personnel des écoles (71 cas non précisés). L’incidence est de 158 nouveaux cas pour 100.000 élèves de l’enseignement primaire calculée sur 14 jours et de 154 nouveaux cas pour 100.000 élèves en secondaire. Au total, 1.875 élèves et étudiants, ainsi que 55 membres du personnel, ont été écartés entre le 14 et le 20 décembre. Ce qui porte à 1.930 le nombre total de nouvelles mises en quarantaine. « Le respect des mesures sanitaires durant les congés de Noël aidera au maintien d’une situation épidémique gérable à l’école en janvier », rappelle l’Office de la naissance et de l’enfance. Ce dernier participe, avec l’Agence pour une vie de qualité et la Commission communautaire commune, au suivi et à la gestion de la pandémie de coronavirus en milieu scolaire. ◀ voyageurs se sont dépêchés de sauter dans un train pour rentrer à temps pour célébrer Noël. VOYAGES SOUMIS À DES CONDITIONS Pour les trains de Londres à Bruxelles, de nouvelles lignes directrices s’appliqueront du 23 au 31 décembre. Seuls les ressortissants et résidents belges sont autorisés à rentrer en Belgique, à quelques exceptions près. Selon Eurostar, il est interdit de se rendre à Bruxelles puis de prendre une correspondance vers une destination aux Pays- Bas, en Allemagne ou à toute autre destination hors de Belgique. Pour les trajets Eurostar entre Londres et les Pays- 3 milliards € de droit passerelle accordés BRUXELLES Le nombre de demandes de droits passerelles, tous types confondus, adressées aux caisses d’assurances sociales a explosé en 2020. Entre mars et novembre, 1.911.021 demandes ont été traitées pour un montant de près de 3 milliards € , a annoncé hier le cabinet de David Clarinval (MR), ministre des Indépendants et PME. Le nombre de demandes traitées a été multiplié par 225 entre 2019 et 2020, et le nombre de paiements effectués par 2.122. Un projet de loi voté à la Chambre la semaine dernière permettra d’octroyer aux caisses d’assurances sociales, AFP/T. Akmen Bas, seuls les trajets essentiels sont autorisés vers les Pays-Bas. Tous les voyageurs doivent avoir une preuve d’un test PCR négatif effectué jusqu’à 72 heures avant l’embarquement. De Londres vers Paris ou Lille, plusieurs conditions de voyage s’appliquent. Un test PCR négatif est requis pour voyager du Royaume-Uni vers ou à travers la France. Eurostar souligne que les voyageurs ne seront pas autorisés à voyager s’ils ne présentent pas un test négatif passé jusqu’à 72 heures avant le départ. Eurostar précise également que les voyageurs doivent soumettre une version imprimée des résultats des tests quelle que soit leur destination. ◀ Belga/V. Lefour de manière exceptionnelle, des avances d’un montant maximum de 35 millions € en matière de frais de gestion pour couvrir leurs pertes de recettes. ◀
metrotime.be JEUDI 24/12/2020 NEWS 5 Fumée blanche en vue pour le Brexit BRUXELLES L’Union européenne et le Royaume-Uni semblent tout proches d’un accord sur leurs relations futures, à quelques jours de la date-butoir du 31 décembre. Après quoi, le Royaume-Uni sortira du marché unique européen et de l’union douanière. « On est dans la phase finale », « un accord est en vue dans les prochaines heures », indiquait-on de source européenne hier soir. Il y avait de « grandes chances » que cet accord soit conclu dans la soirée, a assuré l’une de ces sources, sans que celui-ci ne soit confirmé à l’heure d’écrire ces lignes. À Londres également, les rumeurs d’un accord s’amplifiaient. Le Royaume-Uni et Bruxelles négocient depuis dix mois leurs relations futures, essentiellement commerciales, après le retrait du Royaume-Uni de l’UE le 31 janvier dernier. Il était convenu que le pays reste dans le marché unique européen et l’union douanière durant une phase de transition qui arrive à échéance le 31 décembre, le temps de négocier ces relations futures. Sans accord, les deux parties retomberaient dans les règles de l’Organisation mondiale du Commerce, synonymes de droits de douane et de quotas. DERNIÈRE LIMITE Les négociations sont depuis lundi entre les mains de « Preuve » médicale de l’empoisonnement de Narvany EN BREF ▶ Le président américain Donald Trump a annoncé hier avoir rejeté le vaste ensemble de mesures de soutien à l’économie pendant la pandémie, en le qualifiant de « honte ». ▶ La Russie n’attend « rien de bon » du futur président américain Joe Biden, estimant que sa politique étrangère sera guidée par la « russophobie ». C’est ce qu’a affirmé, Sergueï Riabkov, vice-ministre des Affaires étrangères. Ph. AFP BERLIN Les médecins berlinois qui ont soigné Alexeï Navalny ont rendu publics hier les détails cliniques de son empoisonnement au Novitchok. « Un empoisonnement grave avec un inhibiteur de la cholinestérase a été diagnostiqué. Son bon état de santé avant l’empoisonnement a probablement favorisé son rétablissement », expliquent les scientifiques, contredisant les conclusions des médecins russes qui ont mis en cause l’hygiène de vie et l’état de santé de Navalny. Ce dernier s’est félicité de la publication de cette « preuve » médicale. Critique féroce du régime de Vladimir Poutine, il est tombé gravement malade le 20 août à bord d’un avion en Sibérie. Il accuse les services secrets russes d’être derrière cette tentative d’assassinat. ◀ ▶ Le Mexique lance aujourd’hui sa campagne de vaccination contre la Covid-19, grâce au premier lot de vaccins Pfizer/BioNTech. ▶ L’Union européenne a adopté un programme d’aide supplémentaire de près de 100 millions d’euros pour aider le Liban à faire face aux conséquences de l’explosion meurtrière et dévastatrice du 4 août dernier dans le port de Beyrouth. Elle réclame aussi la formation rapide d’un gouvernement. AFP/A. Chown la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et du Premier ministre britannique, Boris Johnson, qui multiplient les ÉCOUTEZ NOTRE WEBRADIO CHRISTMAS VIA NOTRE APPLI OU SUR NOSTALGIE.BE à 4 à Écoutez Nostalgie Belgique dobn 1.11 Mi IP es. 4frï esidffluime'échanges pour arracher un accord. Conclu hier soir ou aujourd’hui, il laisserait suffisamment de temps pour entrer en application le 1er janvier, quand le Royaume- Uni aura définitivement abandonné le marché unique. EXPLOIT TOUT PROCHE La conclusion d’un texte en à peine dix mois constituerait un exploit pour les négociateurs puisque de tels pourparlers commerciaux prennent en général des années. La tâche a en outre été compliquée par la Covid-19, qui a contraint les négociateurs à échanger plusieurs semaines par visioconférence. Si un accord est confirmé, l’UE offrirait à son ancien État membre un accès inédit sans droit de douane ni quota à son immense marché de 450 millions de consommateurs, une première. ◀ NOSTALGIE une furieuse envie de chanter



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :