Métro Belgique n°4273 14 déc 2020
Métro Belgique n°4273 14 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4273 de 14 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : Bruges reprend sa couronne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
2 Le guide carrière de Metro LUNDI 14 DÉCEMBRE 2020 ›START 2020, une année pas totalement sombre pour le recrutement Chaque crise est synonyme d’opportunités. Et pour certains secteurs, la pandémie actuelle s’est traduite par un boom en termes de recrutement. Notre monde traverse une crise inédite aux profonds impacts économiques. Malgré ce contexte, des entreprises ont continué d’embaucher en 2020. Si le second confinement a clairement ralenti la reprise de l’emploi, « une légère amélioration a été observée ces derniers mois, même si l’offre en Belgique est encore largement inférieure à celle de l’an dernier », indiquait Arjan En Belgique, 42% des entreprises prévoient de recruter au moins autant, voire plus de travailleurs d’ici 2021, par rapport à la période qui a précédé la crise sanitaire. C’est davantage que les employeurs sondés aux Pays-Bas (38%), en Allemagne (36%) et en France (35%). Les employeurs belges confiants pour 2021 Plus de 60% des employeurs belges sont confiants quant à l’évolution du marché du travail au cours de l’année prochaine, selon une enquête réalisée par le site d’offres d’emploi Indeed. LES TRAVAILLEURS INQUIETS POUR LA SÉCURITÉ D’EMPLOI Les travailleurs belges, en revanche, se montrent nettement moins optimistes que les employeurs puisqu’à peine un quart d’entre eux se montre optimiste par rapport au marché du travail en 2021. Quatre CE VENDREDI 18/12 Journal spécial jeux rempli de sudokus, mots-croisés et autres casse-têtes à volonté. NE LE MANQUEZ PAS... Vissers, le responsable stratégie d’Indeed Belgique, dans les colonnes de l’Echo. Pour l’heure, les données semblent confirmer l’hypothèse d’une reprise en K  : avec des secteurs qui font encore face à d’énormes difficultés, et d’autres qui rebondissent rapidement, voire sortent gagnants de la crise. Dans cette dernière catégorie, on peut sans surprise citer toutes les entreprises qui gravitent autour du commerce en ligne. De la logistique au transport, il a fallu engager de nombreux travailleurs pour répondre au boom sans précédent qu’a connu la livraison de colis depuis le premier confinement. Ainsi, des centres de distribution ou des entreprises comme bpost (+3.000 emplois), DPD (+500) et DHL (+100) engagent en masse. Mais ces secteurs n’ont pas eu le monopole de la création d’emploi en 2020. Comme le note l’Echo, certaines entreprises biotechs, liées à la travailleurs belges sur 10 sont même prêts à abandonner une partie de leur package salarial pour s’assurer une sécurité de l’emploi. Employeurs et travailleurs sont par contre davantage sur la même longueur d’onde concernant le lieu de travail en 2021 et accordent une attention particulière à l’hygiène, à la santé et à la sécurité. Le bien-être et la santé mentale au travail sont également jugés importants, tout comme la flexibilité dans le travail. ◀ Ph. Belga Ph. Unsplash metro mearAver MOTU MM ami ar inv irgr ep ArmArizr7 ear AMEMIreallaff eZ1 NI7MFAIPffm amararilaWarlr distribution (Colruyt et Lidl en tête) ou encore au gardiennage, continuent elles aussi d’engager en nombre. ◀
START Le guide carrière de Metro LUNDI 14 DÉCEMBRE 2020 Hanne vient de terminer ses études. Nicholas vient de Nouvelle-Zélande. Et Adriaan a quitté l'aviation pour la haute tension. Trois témoignages, un point en commun  : 2020 était l’année de leurs débuts chez Elia. « On ressent une forte complicité. » HANNE, INTERNAL CONSULTANT YOUNG POTENTIALS « J'ai vécu en Allemagne l'année dernière et j'avais postulé pour un emploi chez 50Hertz. C'était un contact agréable, mais le moment n'était pas idéal. Un peu plus tard, j'ai vu une offre d’emploi dans leur société mère Elia en Belgique. Ici aussi, la communication a été fluide et claire. J’étais à mon aise dès le début. » SE DÉCOUVRIR SOI-MÊME « Je travaille ici en tant que Consultante Interne, un programme de deux ans pour jeunes diplômés. On travaille sur différents projets de plusieurs mois chacun, dans différents départements. En variant les environnements, on se familiarise avec toute l'organisation et on découvre ce qui vous correspond le mieux. » FORTE COMPLICITÉ « J'adore la culture d'Elia. On investit en vous, on est à l’écoute de vos questions et de ce que vous ressentez. Il n'y a aucune rivalité, bien au contraire, on ressent une forte complicité. » SATISFAITE DE MA SITUATION « Je suis encore dans la phase des premières impressions, qui sont d’ailleurs positives. Mais il est trop tôt pour dire comment je vois mon avenir. Je suis curieuse de découvrir à quoi ressemble la vraie vie professionnelle. Humer l’ambiance d’un bureau bondé. Pour l'instant, je ne connais que la version corona. » « Un cadre stimulant intellectuellement. » NICHOLAS, TECHNICIEN HAUTE TENSION JE NE CONNAISSAIS RIEN À LA TECHNOLOGIE « J’avais fait des études de comptabilité en Nouvelle-Zélande. Mais grâce au club de rugby ici, j'ai pu me lancer en tant que technicien dans le secteur de l'énergie. Ce que j'ai fait pendant cinq ans. Je ne connaissais rien à la technologie et j'ai tout appris sur le tas. Quand j'ai postulé chez Elia, ils ont vu mon potentiel, mais mes connaissances étaient trop limitées. » PAROLE TENUE « Ils ont été très sympas. ‘Travaille sur les fondements et reviens plus tard’, m’ont-ils dit. C’est ce que j'ai fait. J'ai étudié l'électricité en cours du soir tout en acquérant de l'expérience. Un an et demi plus tard, je me suis représenté et j'ai été embauché. Ils ont donc tenu parole. » DEUX PAS EN AVANT « À ce moment-là, j'étais déjà chargé de travaux, mais chez Elia, tout le monde commence à zéro. On fait un pas en arrière, puis deux en avant. La haute tension est un monde complexe et la sécurité est trop importante pour qu’on vous jette à l’eau. Il faut d’abord regarder et apprendre. C’est logique. » TRÈS CONTENT « Il y a encore un tas de choses à apprendre et les opportunités de carrière sont nombreuses. Je continuerai aussi à étudier pour me perfectionner. Je suis très content d'Elia et compte rester longtemps en Belgique. Bien que la vie en Nouvelle-Zélande soit plus amusante en ce moment. Il n'y a presque pas de corona et il y a moins de restrictions. » « Je connaissais Elia de nom, c’est tout. » elia top 3 ADRIAAN, GOVERNANCE SAFETY MANAGER 37 ANS, ET MAINTENANT ? « Je ne cherchais pas activement un emploi, mais gardais un œil sur LinkedIn. Même si j'ai apprécié mon ancien travail toutes ces années, j'ai raté certaines opportunités. Surtout depuis le corona. Puis j'ai vu cet emploi chez Elia et je me suis renseigné. » LES ENFANTS EN BRUIT DE FOND « À chaque étape du processus, l’offre devenait plus intéressante et mon intuition a vu juste. Une entreprise saine, des ambitions de croissance, de l’innovation … Dès les entretiens d'embauche, j'entendais des enfants en bruit de fond et j'ai découvert l'ambiance familiale d'Elia. Tout le monde était toujours terre à terre et chaleureux. » UN SENTIMENT DE BIENVENUE, MÊME EN VIRTUEL « Tout le monde parle ‘d'onboarding’aujourd’hui. À juste titre, car ma période de préavis était très longue. Dès lors, l’appli fournie aide à se mettre dans l'ambiance. Un accueil chaleureux du CEO et des RH, et tout ce que vous devez savoir sur Elia. Ambitions, valeurs, sécurité... » LES CHALLENGES DES PREMIERS MOIS « Un nouveau secteur, de nouveaux collègues, une nouvelle façon de travailler. Mais j’ai pu y apporter mon expertise et mes savoirs. C’est utile pour trouver sa place. Et tout le monde fait de grands efforts pour rester en contact. Même pendant le confinement. » Un emploi chez Elia vous tente ? Be our spark ! Regardez sur jobs.eliagroup.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :