Métro Belgique n°4272 11 déc 2020
Métro Belgique n°4272 11 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4272 de 11 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : une exception pour Noël.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS VENDREDI 11/12/2020 metrotime.be II AFP/F. Mori Le président Sissi distingué Le président Emmanuel Macron a remis la plus haute distinction française à son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi lors de sa visite d’État à Paris. Cette attribution au président Sissi, décrié par les défenseurs des droits humains pour la répression dans son pays, a suscité des réactions outréesa suscité des réactions outrées. « Les échanges de décorations sont l’un des éléments traditionnels des visites d’État », s’est défendue une source diplomatique. AFP/D. Charlet Un déconfinement plus restrictif en France PARIS Face à une situation sanitaire moins favorable qu’anticipé, le gouvernement français maintient le déconfinement le 15 décembre mais avec un couvre-feu avancé à 20 heures et des restrictions plus sévères pour les fêtes. Le couvre-feu « sera strictement contrôlé avec des possibilités de dérogation limitées », a-t-il précisé. Le réveillon du 31 décembre « concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique », et « si la circulation avait continué à se réduire fortement, nous aurions pu assumer ce risque, mais ce n’est pas le cas » et nous devons « respecter la règle du couvre-feu, rester chez soi, donc, le 31 décembre », a déclaré le chef du gouvernement français. Les déplacements pour la soirée du 24 décembre seront par contre autorisés, sans couvre-feu ce soir-là. Le Premier ministre français a à nouveau recommandé de réunir « pas plus de six adultes à la fois » pour Noël. Il a aussi recommandé de « limiter (les) interactions au cours des cinq jours précédant » une rencontre avec une personne âgée ou vulnérable au coronavirus. DES RÉOUVERTURES REPOUSSÉES Jean Castex a par ailleurs confirmé que « la possibilité de se déplacer sur tout le territoire » serait de nouveau autorisée à partir du 15 décembre, malgré des « règles plus strictes » que prévu contre la Covid-19, et a invité à continuer le télétravail « partout où il est possible ». Les cinémas, théâtres et musées ne rouvriront pas le 15 décembre et resteront fermés trois semaines de plus, AFP/P. Lopez pour réduire le risque de propagation de l’épidémie de Covid-19, a également indiqué Jean Castex. « Même si tous ces établissements disposent de protocoles sanitaires, la logique que nous devons suivre est d’éviter d’accroître les flux, les Hassan Diab inculpé pour les explosions à Beyrouth BEYROUTH Le juge libanais chargé de l’enquête sur l’explosion dévastatrice au port de Beyrouth en août a inculpé le Premier ministre démissionnaire Hassan Diab et trois anciens ministres de « négligence et d’avoir causé des décès », a indiqué hier une source judiciaire. M. Diab a démissionné quelques jours après le drame, sous la pression de la rue, mais il continue de gérer les affaires courantes. Il s’agit des premiers responsables politiques à être inculpés dans le cadre de l’enquête sur l’explosion du 4 août, qui a fait plus de 200 morts et 6.500 blessés, et détruit le port et des quartiers de la capitale. La déflagration a été déclenchée par un incendie dans un entrepôt abritant depuis plusieurs années des tonnes de nitrate d’ammonium sans précaution. Hassan Diab avait dénoncé quelques heures après l’explosion le stockage de cette cargaison. « Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution », a-t-il dit. La décision du juge Fadi Sawan a été prise après que l’enquête « a confirmé que (les accusés) avaient reçu plusieurs rapports écrits les mettant en garde contre tout atermoiement pour se débarrasser du nitrate d’ammonium », a précisé la source judiciaire. Les AFP/A. Amro autorités libanaises ont affirmé que 25 personnes, notamment des responsables du port et des douanes, ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête mais elles n’ont publié à ce stade aucune conclusion. ◀ Des contenus vite supprimés Les plateformes comme Facebook ou YouTube devront supprimer tout contenu à caractère terroriste dans l’heure suivant son signalement, sous peine de sanctions. Un préaccord en ce sens est intervenu hier entre les négociateurs du Parlement et de la présidence du Conseil de l’UE. Les règles s’appliqueront aux fournisseurs de services dans l’UE, qu’ils aient ou non leur siège principal dans un État membre. concentrations, les brassages de public », a déclaré le chef du gouvernement. Cette mesure concerne aussi « l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos ». ◀ MINNEAPOLIS Le conseil municipal de Minneapolis a voté dans la nuit de mercredi à hier un budget 2021 prévoyant de réduire les fonds alloués à sa police de près de 8 millions $, à la suite de la mort de l’Afro-Américain George Floyd en mai, selon des médias américains. Le texte prévoit de transférer 7,77 millions $ depuis l’enveloppe de 179 millions réservée aux forces de l’ordre, soit moins de 5%, vers des mesures visant à « prévenir la violence et développer le bien-être de la communauté », selon le conseiller municipal SteveFletcher, cité par Jérôme Salomon pointé du doigt AFP/A. Jocard PARIS La commission d’enquête du Sénat français sur la crise de la Covid-19 pointe la responsabilité du numéro 2 du ministère de la Santé, Jérôme Salomon, dans la pénurie de masques en France au début de l’épidémie, selon son rapport rendu public hier. Elle impute « directement cette pénurie à la décision, prise en 2018 par le directeur général de la santé (Jérôme Salomon,ndlr.) de ne pas renouveler le stock de masques chirurgicaux », même si « elle est également la conséquence de choix antérieurs, tout au long des années 2010 ». « Alors qu’il s’établissait à 754 millions d’unités fin 2017, le stock stratégique de masques chirurgicaux n’en contenait plus que 100 millions fin 2019 », écrivent les sénateurs. ◀ Mort de George Floyd  : le budget de la police réduit AFP/A. Weiss CNN. Le nombre de policiers devrait par ailleurs rester inchangé, comme le souhaitait le maire de la ville du Minnesota, Jacob Frye. ◀
metrotime.be 1 VENDREDI 11/12/2020 NEWS im 7 Pékin justifie l’arrestation de deux Canadiens AFP/M. Cenata PÉKIN La Chine a de nouveau justifié hier l’arrestation, il y a deux ans exactement, de deux ressortissants canadiens. Soupçonnés « d’espionnage », Michael Kovrig, un ancien diplomate, et Michael Spavor, un homme d’affaires, ont été placés en détention le 10 décembre 2018 en Chine, une dizaine de jours après l’arrestation à Vancouver de Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois des télécoms, à la demande des États-Unis. Cette arrestation a entraîné une crise sans précédent entre la Chine et le Canada. Placée en liberté surveillée à Vancouver, Meng Wanzhou combat une demande d’extradition déposée par les États-Unis. La porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying, a répété hier que leur dossier était « différent » de celui de la dirigeante de Huawei.◀ EN BREF ▶ Le président turc Recep Tayyip Erdogan a proclamé hier que la « lutte » de son allié, l’Azerbaïdjan, contre l’Arménie n’était pas terminée après sa victoire dans le conflit au Nagorny Karabakh. « Le fait que l’Azerbaïdjan a sauvé ses terres de l’occupation ne signifie pas que la lutte est terminée », a-t-il clamé. ▶ Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne sont parvenus hier en début de soirée à un accord sur le budget 2021-2027 de l’UE et le fonds de relance post-coronavirus « Next Generation EU », a annoncé le président du Conseil Charles Michel. « Nous pouvons maintenant lancer la mise en œuvre (budgétaire) et reconstruire nos économies », a commenté M. Michel. Des mesures d’urgence pour adoucir le Brexit BRUXELLES La Commission européenne a proposé hier des mesures d’urgence ciblées qui devraient entrer en vigueur au 1er janvier prochain, de manière à assurer un minimum de continuité dans les transports et la pêche entre l’UE et le Royaume-Uni. Ces mesures seront limitées dans le temps. Elles ont pour but d’adoucir les perturbations qui se manifesteront inévitablement au 1er janvier, en cas de « no deal » entre Londres et Bruxelles ou si un potentiel accord n’est pas encore prêt à cette date. En effet, même si les négociateurs britanniques et européens parviennent in extremis à un vaste accord (commercial et autre) dans les prochains jours, il est peu probable qu’il soit prêt à temps pour la fin de la période de transition post-Brexit, vu qu’il devrait être formalisé et ratifié des deux côtés. Dans ce cas, les mesures d’urgence que met la or Notre savoir-faire se déguste avec sagesse colruyt Commission sur la table pourraient aussi jouer leur rôle pour quelques mois. QUATRE MESURES Quatre régulations sont proposées par l’exécutif européen, touchant soit aux transports soit à la pêche. Elles doivent permettre d’assurer un minimum de connectivité aérienne entre le Royaume-Uni et l’UE, entre autres en prolongeant la validité de certificats de sécurité. Elles doivent aussi assurer une certaine continuité du trafic routier, pour autant que Londres prévoie des mesures réciproques. Et elles visent finalement à assurer pour un an supplémentaire, ou jusqu’à un nouvel accord, un accès réciproque des pêcheurs européens et britanniques aux eaux de l’autre bord. UN WEEK-END DÉCISIF Ces propositions de règlements que la Commission annonçait hier doivent passer par le Parlement et le Conseil AFP/O. Hoslet (États membres). L’exécutif européen, dont la présidente Ursula von der Leyen a rencontré mercredi soir le Premier ministre britannique Boris Johnson, précise qu’il continue cependant à faire « de son mieux » pour parvenir à un accord de partenariat meilleurs prix ambitieux avec Londres. Les deux parties ont annoncé se donner jusqu’à dimanche pour décider de la suite. Boris Johnson a, lui, jugé hier qu’il y avait une forte possibilité que les négociations avec l’UE échouent. Nos meilleurs prix. Vos moments savoureux. Découvrez notre assortiment festif sur colruyt.be/meilleures-fetes ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :