Métro Belgique n°4271 10 déc 2020
Métro Belgique n°4271 10 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4271 de 10 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : les enfants pas directement responsables du covid.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS JEUDI 10/12/2020 metrotime.be La Chine surveille les Ouïghours avec un logiciel AFP/T. Schwarz PEKIN Des musulmans ont été arrêtés dans la région chinoise du Xinjiang après avoir été « signalés » par un logiciel qui repère les comportements suspects, affirme une organisation de défense des droits humains. L’association Human Rights Watch (HRW), rapporte avoir mis la main sur une liste de 2.000 détenus arrêtés entre 2016 et 2018 à Aksu, une préfecture de la région en butte à des tensions entre la majorité ouïghoure, ethnie musulmane apparentée aux Turcs, et la minorité han (Chinois de souche). Selon HRW, ces détenus se sont retrouvés dans le collimateur des autorités après Otib'INA\44ERE 15 te avoir été repérés par un logiciel baptisé « Plateforme intégrée d’opérations conjointes ». Celle-ci analyse les données collectées par l’énorme dispositif de surveillance électronique en place au Xinjiang. MANQUE DES PREUVES L’association en déduit que « l’immense majorité » des personnes dénoncées l’ont été sur la base de comportements parfaitement légaux, comme recevoir des coups de téléphone de l’étranger, ne pas avoir d’adresse fixe ou bien éteindre fréquemment son téléphone portable. Les accusations de « terrorisme » ou « extrémisme », utilisées pour justifier la répression au Xinjiang, n’apparaissent que pour environ 10% des personnes figurant sur la liste, selon HRW. La liste mentionne dans de nombreux cas que la personne a été simplement « signalée » par le logiciel. Les policiers ont pu ensuite décider d’envoyer les suspects dans des camps de rééducation politique, estime HRW. Des experts étrangers affirment qu’un million de Ouïghours ont été placés en détention ces dernières années dans ces camps. Pékin dément ce chiffre et affirme qu’il s’agit de centres de formation professionnelle destinés à éloigner les personnes de la tentation de l’islamisme, du terrorisme et du séparatisme après une série d’attentats attribués à des Ouïghours. ◀ L’Onu s’inquiète pour la RDC AFP/A. Huguet NEW YORK Les Nations unies ont condamné hier « les incidents violents » qui se sont déroulés lundi et mardi dans le Parlement de la République démocratique du Congo (RDC). Lundi et mardi, des violences ont éclaté à l’intérieur du siège du Parlement entre les partisans du président Tshisekedi et les membres de la majorité parlementaire fidèle à son prédécesseur, Joseph Kabila. Les partisans du premier ont saccagé le mobilier de la salle des plénières, avant une bataille rangée mardi qui a fait des blessés. Dimanche, le président Tshisekedi avait annoncé la fin de la coalition au pouvoir, qui le voyait s’allier à son prédécesseur. Il s’est donc lancé à la recherche d’une nouvelle majorité à l’Assemblée, faute de quoi il devra dissoudre la chambre basse de l’Assemblée. Le FCC pro- Kabila voit là une tentative de « coup d’État constitutionnel ». En décembre, votre journal paraît les lundis, mardis, jeudis et vendredis ! * SOUTIEN AMÉRICAIN POUR TSHISEKEDI Soutien inconditionnel du président Tshisekedi, l’ambassadeur américain à Kinshasa Mike Hammer estime que « la RDC a l’occasion historique de mener à bien les réformes nécessaires », tout en mettant en garde contre les violences. L’ambassadeur a également relayé un communiqué conjoint États- Unis, Royaume- Uni, Canada, Suisse, Japon, Corée du Sud, qui appelle « toutes les parties à travailler de bonne foi et à s’engager pacifiquement dans le processus politique, en évitant toute action qui pourrait générer violence ou insécurité ». La représentante de l’Onu en RDC, Leila Zerrougui, « condamne les incidents violents qui ont eu lieu ces derniers jours dans l’enceinte et autour du Palais du peuple à Kinshasa. Ces incidents constituent une atteinte inacceptable à l’État de droit ». ◀ *Dernier journal de 2020  : 24/12.
metrotime.be JEUDI 10/12/2020 NEWS 7 Les cosmonautes seront vaccinés AFP/M. Shipenkov MOSCOU Les cosmonautes recevront le vaccin contre la Covid-19, annonce l’Agence spatiale russe Roskosmos. « Les membres du corps de cosmonautes et le personnel du Centre d’entraînement des cosmonautes seront parmi les premiers à être vaccinés » par le vaccin russe Spoutnik V, a affirmé le directeur de Roskosmos, Dmitri Rogozine. Spoutnik V va « jouer un rôle important pour assurer la sécurité biologique du programme spatial de la Russie », a commenté le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourachko. Les cosmonautes russes actuellement à bord de la station orbitale, Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov, avaient affirmé fin septembre qu’ils n’avaient pas l’intention de se vacciner contre la Covid-19, faute de certitude sur la fiabilité du vaccin. ◀ EN BREF ▶ Le Premier ministre britannique Boris Johnson est arrivé à Bruxelles hier, pour s’entretenir avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. L’UE et le Royaume-Uni cherchent à conclure un accord définissant la nouvelle relation entre les deux parties après le Brexit. ▶ L’Agence européenne du médicament, qui délibère actuellement sur la délivrance d’autorisations des vaccins contre la Covid-19, a été victime d’une cyberattaque. Des documents sur le vaccin Pfizer/BioNTech pourraient avoir été consultés par les pirates. La décision de l’agence pour l’utilisation du vaccin Pfizer/BioNTech est prévue au plus tard pour le 29 décembre. La planète tend toujours vers un réchauffement de 3 o C NAIROBI A deux jours d’un « sommet ambition climat », le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) sonne à nouveau l’alarme. Le sommet vise à donner un nouvel élan aux engagements internationaux pour maintenir le réchauffement climatique sous 2 oC, et si possible 1,5 oC, par rapport à l’ère pré-industrielle. Comparer les promos ? Inutile, nous le faisons pour vous. Et si besoin est, nous adaptons nos prix. Ainsi, vous profitez toujours des meilleurs prix. Champagne Pol Gardère brut Premier Cru 75 cl 23,98 € /L 17,99 € Valable jusqu’au 12/12/2020 inclus. Notre prix était déjà le plus bas Les prix peuvent être encore plus bas en magasin. Le PNUE prévient dans son rapport annuel comparant les émissions réelles de gaz à effet de serre et celles compatibles avec les objectifs de Paris que la relance post-Covid devra être sérieusement verdie, si le monde veut éviter le pire. Pour garder un espoir de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 oC, il faudrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 7,6% chaque année, de 2020 jusqu’à 2030. Ces émissions augmentaient en moyenne de 1,5% par an sur la dernière décennie, pour atteindre un record en 2019 (59,1 gigatonnes, ou milliards de tonnes, soit +2,6% de plus qu’en 2018). EFFET « POSITIF » DE LA PANDÉMIE Mais la pandémie de Covid-19, en mettant à l’arrêt pendant de longs mois une bonne partie de l’économie mondiale et des activités humaines, a entraîné une chute brutale. Les émissions devraient ainsi baisser d’environ 7% en 2020 pour le CO 2, principal gaz à effet de serre (un peu moins pour les autres). Mais ce retournement est conjoncturel, et n’aura qu’un effet « négligeable » à long terme, avec environ 0,01 degré de réchauffement évité d’ici 2050 préviennent les experts onusiens. Et d’ici la fin du siècle, la trajectoire de réchauffement est estimée à 3,2 o C de plus, même si tous les engagements actuels de Paris étaient tenus, ce qui est souvent loin d’être le cas. AFP/W. De Wet Chablis A.O.P. 2018/2019 Notre savoir-faire -iir-faire se déguste avec sagesse UNE « RELANCE VERTE » Derrière ce sombre tableau, l’Onu veut voir une bonne nouvelle. La pandémie peut « servir de leçon » pour que le mette en œuvre une véritable « relance verte »  : soutien direct et massif aux infrastructures et technologies décarbonées, réductions des subventions aux énergies fossiles, fin des Réaction promo concurrent 7,99 * € 3,26 € * + caution. centrales à charbon, développement des « solutions basées sur la nature », reforestation d’envergure, par exemple. Cela permettrait de « réduire jusqu’à 25% les émissions attendues pour 2030 sur la base des politiques pré-Covid-19 », et donnerait 66% de chances de contenir le réchauffement sous les 2 oC. ◀ Le prix, c’est nous. Chianti D.O.C.G. « Sensi » 2018/2019 Toscana - Italie Réaction promo concurrent meilleurs prix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :