Métro Belgique n°4271 10 déc 2020
Métro Belgique n°4271 10 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4271 de 10 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : les enfants pas directement responsables du covid.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ca 1 2 NEWS JEUDI 10/12/2020 metrotime.be AFP/A. Pike Go gle La Covid en tête sur Google Google a révélé hier les recherches les plus populaires en Belgique en 2020. Sans surprise, le coronavirus a été le sujet le plus recherché de l’année. Les internautes ont interrogé le moteur de recherche à propos des symptômes, du confinement, de la situation dans les autres pays et ont cherché ‘Comment faire des masques’. Les élections américaines ont également été très suivies par les Belges. Belga/D. Waem « Les enfants ne sont pas le vecteur principal de l’épidémie » BRUXELLES Bien que la réouverture des écoles ait eu un impact sur les chiffres relatifs à la pandémie de coronavirus, les enfants ne sont pas le vecteur principal de l’épidémie, estime le porte-parole interfédéral Covid-19, Yves Van Laethem. Depuis quelques jours, la baisse du nombre de contaminations au nouveau coronavirus a sérieusement ralenti. Le total des nouveaux cas est même légèrement reparti à la hausse hier et avant-hier. Bien que cette situation intervienne quelques semaines après la fin des congés de Toussaint, le porte-parole interfédéral Covid-19, Yves Van Laethem, estime que les enfants ne sont pas le principal vecteur de l’épidémie. « Nous savons que les enfants peuvent être contaminés et transmettre la pathologie, mais ils sont rarement sévèrement malades », souligne l’infectiologue. « Ils peuvent avoir un certain nombre de contacts, ce qui peut jouer un rôle dans la transmission du virus. Pourtant, ils constituent moins des sources de contamination que les adultes, comme l’ont démontré plusieurs études internationales. » Avec la réouverture des établissements scolaires, une partie significative de la population qui demeurait à domicile est retournée sur le chemin de l’école. La mobilité et les contacts ayant augmenté, il est normal que cela ait eu Trois fois plus de cas graves chez les hommes LONDRES Les hommes contaminés par la Covid-19 ont trois fois plus de risques que les femmes d’être admis en soins intensifs, et également plus de risques d’en mourir, selon une étude qui met en cause les différences biologiques entre les deux sexes. Les auteurs de cette étude publiée dans Nature Communications ont analysé les données de 46 pays et de 44 États des États-Unis, soit 3,1 millions de cas confirmés de Covid-19. Selon ces données, il n’y a pas de différence entre hommes et femmes pour la contamination, Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be « exactement » la moitié des cas confirmés étant des hommes. En revanche, la probabilité pour un malade homme d’être hospitalisé en soins intensifs est presque trois fois plus élevée (2,84 fois) que pour une femme, et la probabilité de décéder est également plus importante (1,39 fois). Ce phénomène est mondial, hormis quelques exceptions, note l’étude. Elle explique cette situation principalement par des facteurs biologiques. Selon les auteurs, les femmes produisent naturellement plus d’interféron de type 1, substance qui limite la Metro’s content room  : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek AFP un impact sur le nombre de contaminations, souligne l’infectiologue. Il juge néanmoins important que les mesures de précaution soient maintenues dans les écoles, et insiste pour que les contacts entre les enfants et les personnes âgées soient encore évités. La revue scientifique The AFP réponse immunitaire anormale (« l’orage de cytokine ») pointée du doigt dans les formes graves de Covid-19. ◀ Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @metromedia.be De fausses infirmières en rue De nombreux faits d’agissements suspects et de vols commis par de « fausses infirmières » disant venir de la commune pour effectuer des tests Covid ont été signalés, met en garde la police fédérale. Les personnes visées sont souvent des personnes âgées vivant seules. L’une d’elles emmène la personne à la salle de bain afin de lui faire le test. Pendant ce temps, l’autre personne en profite pour faire le tour de la maison et voler. Lancet a notamment publié une étude réalisée en Angleterre durant la fin de la première vague. Celle-ci permet d’affirmer que le virus se transmettrait plus facilement entre adultes ou d’un adulte à un enfant plutôt que l’inverse, même si ce dernier cas n’est pas impossible. ◀ Le nombre de décès s’accélère encore GENÈVE Le nombre de nouvelles victimes du coronavirus dans le monde a encore augmenté la semaine dernière, de 4%. Après un recul des nouvelles infections la semaine précédente, les contaminations se sont stabilisées, selon des données de l’Organisation mondiale de la Santé. En Europe, le nombre de personnes qui succombent à la pandémie reste plus important que dans les autres régions. Sur le continent américain, le nombre de nouvelles victimes progresse Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Chez soi, première source de contamination Ph. Pexels BRUXELLES Le système de tracing du coronavirus essaie de comprendre comment se font les contaminations, afin de mieux les prévenir. Selon Sciensano, l’origine d’environ 40% des cas est inconnue. On sait par contre que la majorité des contaminations connues ont eu lieu dans le cadre familial (83,4%). Le virologue Marc Van Ranst pointe un autre endroit où les contaminations sont en plein boom  : les entreprises. Si elles ne concernent que 5,5% des cas totaux, les chiffres y augmentent rapidement depuis quelques semaines. ◀ Belga/D. Waem E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex largement, de 18%. Cette zone rassemble désormais 46% du total mondial des nouvelles infections. ◀ Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be JEUDI 10/12/2020 NEWS 3 Le report de remboursement des prêts prolongé Belga/T. Roge BRUXELLES Les personnes qui éprouvent des difficultés financières en raison de la crise liée à la pandémie de Covid-19 pourront demander un report du remboursement de leur crédit hypothécaire jusqu’au 31 mars prochain. Le gouvernement fédéral a approuvé la prolongation du report du remboursement des crédits hypothécaires, a confirmé le porte-parole du ministre des Finances. Cette disposition devait expirer à la fin de cette année. Cette possibilité avait été introduite lors de la première vague de l’épidémie au printemps dernier. La mesure était initialement valable six mois, soit jusqu’au 31 octobre. Elle avait déjà été prolongée jusqu’au 31 décembre. Désormais, le gouvernement fédéral prolonge la mesure de trois mois supplémentaires, soit jusqu’au 31 mars 2021. SOUS CERTAINES CONDITIONS « Nous sommes toujours en crise et il y a encore beaucoup de personnes qui éprouvent des difficultés financières », a justifié le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V). Ce report de paiement peut être octroyé sous certaines conditions. Ainsi, les revenus doivent avoir diminué ou être absents en raison de la crise du coronavirus. En outre, il ne faut pas avoir plus de 25.000 € d’économies au total. La demande de report ne peut porter que sur neuf mois maximum. Les banques ne peuvent pas facturer de frais administratifs supplémentaires, mais les intérêts doivent dans la plupart des cas être payés pour la durée du report. Cette dernière disposition ne s’applique toutefois pas aux familles dont les revenus sont inférieurs à 1.700 € nets par mois. La possibilité de reporter ses remboursements s’applique tant aux ménages qu’aux indépendants et aux entreprises. ◀ AFP/J. Tallis Le vaccin Pfizer/BioNTech déconseillé en cas d’allergies LONDRES Les autorités sanitaires britanniques déconseillent d’inoculer le vaccin de Pfizer et BioNTech contre le nouveau coronavirus aux personnes ayant eu dans le passé d’« importantes réactions allergiques ». Ceci après que deux personnes aient mal réagi aux premières injections. Le Royaume-Uni a été le premier pays à autoriser le vaccin de Pfizer/BioNTech contre la Covid-19, et a commencé mardi une campagne massive de vaccination, dirigée pour l’instant vers les soignants et les personnes âgées. « Deux personnes ayant connu des réactions allergiques importantes ont mal réagi », a indiqué Stephen Powis, directeur médical du service national de santé (NHS). « Les deux se remettent bien », précise-t-il toutefois. Ces deux personnes sont sujettes aux allergies au point de garder toujours de l’adrénaline sur elles. Par conséquent, l’agence britannique du médicament a émis une recommandation afin de ne pas vacciner « toute personne ayant un historique de réaction allergique importante à des vaccins, des médicaments ou de la nourriture (comme des réactions anaphylactiques ou ceux à qui il a été conseillé de porter un injecteur d’adrénaline) ». Quelque 800.000 doses de ce vaccin sur les 40 millions commandées par le gouvernement seront administrées dans un premier temps, avant d’étendre la campagne à l’ensemble de la population. ◀ Ce vendredi dans Metro Édition spéciale fêtes de fin d’année en temps de covid ! metro



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :