Métro Belgique n°4270 8 déc 2020
Métro Belgique n°4270 8 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4270 de 8 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : premiers flocons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 121 NEWS MARDI 8/12/2020 I metrotime.be Maduro s'empare du Parlement AFP/C. Hernandez CARACAS Le président du Venezuela Nicolas Maduro s'est emparé de la dernière institution qui échappait à son pouvoir en prenant le contrôle du Parlement lors des élections législatives de dimanche. Celles-ci ont été marquées par une très forte abstention et rejetées internationalement. La coalition qui soutient le président Maduro, le Grand pôle patriotique, a obtenu 67,7% des 5,2 millions de suffrages exprimés, a annoncé hier la présidente du Conseil national électoral. La fraction de l'opposition qui a participé au scrutin a obtenu 18% des voix, a-t-elle dit. Le chef de l'opposition Juan Guaido, qui considère comme illégitime le pouvoir de Nicolas metro Maduro, avait appelé à boycotter ces élections. ABSTENTION IMPORTANTE La présidente du CNE n'a pas précisé la répartition des 277 sièges qui étaient soumis au vote des 20 millions d'inscrits. L'abstention a atteint 69%, l'appel des principaux partis d'opposition à « rester à la maison » ayant été massivement suivi. Pour le chef de l'opposition Juan Guaido, autoproclamé président par intérim et soutenu par plus de 50 pays, États- Unis en tête, « le rejet majoritaire du peuple vénézuélien a été évident. Le Venezuela a tourné le dos à Maduro et à sa fraude ». Après l'annonce des résultats, le leader de l'opposition a lancé une consultation populaire. Il demande ainsi le soutien de la population pour que soit prorogé son mandat au-delà de sa date d'expiration, le 5 janvier, afin de pouvoir organiser « des élections libres, justes et transparentes ». En demandant aux Vénézuéliens s'ils « rejettent » les élections organisées par le pouvoir, il défend ainsi l'idée que s'il n'y a pas d' « élection légitime », les résultats du vote précédent restent en vigueur. De manière implicite est également posée la question du maintien des sanctions financières contre le Venezuela destinées à faire chuter Nicolas Maduro. Les États-Unis, l'Union européenne et de nombreux pays sud-américains n'ont pas reconnu ces dernières élections comme « crédibles ». (Révoquée après avoir dénoncé un viol KUSATSU Une élue locale japonaise, qui a accusé le maire de sa ville de viol, a été évincée par un référendum à l'appel des autres conseillers municipaux, qui jugeaient que ses accusations nuisaient à la réputation de la cité. Shoko Arai, 51 ans, a accusé l'an dernier le maire de Kusatsu de l'avoir forcée à avoir une « relation sexuelle » avec lui dans son bureau plusieurs années auparavant. Elle a expliqué avoir été trop effrayée pour porter plainte à ce moment-là. Shoko Arai avait alors été exclue une première fois par ses pairs, qui jugeaient que ses propos « scandaleux » avaient nui à « la dignité » du conseil municipal, mais la décision avait été annulée par les auto- EN BREF Après la pandémie, Ryanair compte renforcer sa position en Europe en pratiquant des prix bas, a annoncé hier le patron de la compagnie low-cost Michael O'Leary. Contrairement à de nombreux autres pays occidentaux, la Suisse, qui ne dispose pas de procédure d'homologation en urgence, ne devrait pas commencer à vacciner sa population avant 2021. En décembre, votre journal paraît les lundis, mardis, jeudis et vendredis r AFP/JIJI Press rités départementales. Les élus locaux ont par la suite récolté suffisamment de signatures pour organiser un référendum. 2.542 des 2.835 votants se sont prononcés en faveur de la révocation de la conseillère, sur 5.283 électeurs inscrits au total. Le Premier ministre libéral roumain Ludovic Orban a annoncé hier soir sa démission, au lendemain des résultats décevants de sa formation aux élections législatives sur fond de gestion critiquée de la pandémie de Covid-19. Après les États-Unis, la Roumanie et le Royaume-Uni, c'est aux Pays-Bas qu'un mystérieux « monolithe de métal » est apparu. *Dernier journal de 2020  : 24/12.
12 € * le livre, en vente chez votre libraire fi +e'est P9seé teue aiCh>oyebec..Lenenfi L green Quel est l'impact écologique des tickets de caisse ? Le ticket de caisse est-il en train de vivre ses derniers mois en Belgique ? C'est en tout cas le souhait de la députée wallonne Christine Mauel (MR). Peut-on vraiment se passer du ticket de caisse ? Quel est son impact réel sur l'environnement ? Quelles sont les alternatives ? On vous dit tout. En novembre dernier, deux faits marquants ont laissé penser que le ticket de caisse pourrait bientôt être de l'histoire ancienne. Tout d'abord, le Sénat a adopté une proposition de résolution prônant la suppression du ticket de caisse. Une semaine plus tard, c'est la députée wallonne Christine Mauel (MR) qui a soumis une proposition de décret prévoyant la fin de l'impression systématique des tickets de caisse d'ici la fin de l'année 2022. L'IMPACT ÉCOLOGIQUE DES TICKETS DE CAISSE Il n'existe pas de statistiques précises en Belgique concernant les tickets de caisse. En Grande-Bretagne, 11,2 milliards sont imprimés chaque année, ce qui représente 87.000 arbres abattus. En France, GreenTicket estime quant à lui que 30 milliards de tickets sont imprimés chaque année dans l'Hexagone. « C'est l'équivalent de 250 millions d'arbres abattus et de 950 millions de litres d'eau par an selon nos calculs », a indiqué le fondateur de cette startup à Libération. D'autres données, qui semblent être plus réalistes, indiquent qu'environ 12,5 milliards de tickets de caisse seraient imprimés chaque année en France, ce qui représenterait 150.000 tonnes de papier. S'il est difficile d'avoir des statistiques exactes, l'impact sur l'environnement de l'impression de tickets de caisse est bien réel. Mais ce n'est pas tout. C'est un élément moins connu mais la composition du ticket de caisse est également très problématique. En effet, ils ne sont pas imprimés sur du papier ordinaire mais bien sur un papier thermique qui contient du bisphénol A (BPA), qui est un per- turbateur endocrinien, ou des substituts comme bisphénol S (BPS) et le bisphénol F (BPF). D'ailleurs, de nombreuses personnes le jettent dans leur poubelle à papier mais le ticket de caisse n'est pas recyclable. LES DÉFENSEURS DU TICKET DE CAISSE Actuellement, de nombreux commerçants demandent déjà à leurs clients s'ils souhaitent, ou non, recevoir le ticket de caisse. Et force est de constater que beaucoup de citoyens y tiennent encore à leur ticket. Lors de l'achat de quelques produits, on peut très bien s'en passer. Mais, après avoir fait les courses, une bonne partie de la population vérifie son ticket de caisse à la recherche d'éventuelles erreurs. En dehors des produits alimentaires, le ticket de caisse est synonyme de garantie et de preuve d'achat pour un éventuel échange. Sans ticket de caisse, l'échange d'un produit ou d'un vêtement pourrait vite devenir un véritable parcours du combattant. Si le ticket de caisse en papier disparaît, les commerçants devront donc s'adapter pour proposer une alternative à la fois meilleure pour l'environnement et satisfaisante pour les consommateurs. LA VERSION NUMÉRIQUE, UNE FAUSSE BONNE IDÉE ? Pour remplacer le ticket de caisse en papier, l'alternative la plus « évidente », et celle qui est déjà proposée par certaines boutiques, est la version numérique envoyée par e-mail. Si le ticket de caisse électronique ne nécessite pas l'abattage d'arbres, son impact écologique est loin d'être nul. En effet, qu'il soit envoyé par e-mail ou AFP/Illucas stocké sur un serveur afin d'être consulté à distance, le ticket de caisse numérique a bel et bien une empreinte écologique. Une autre alternative serait l'obligation d'imprimer les tickets de caisse sur du papier recyclé. Certaines enseignes le font déjà. Ces tickets sont reconnaissables par le label « FSC mixte » ou « FSC recyclé » qui est apposé dessus. Si ces tickets sont plus écologiques et qu'ils peuvent être recyclés, ils ont malgré tout eux aussi un impact écologique. Dans un premier temps, avant que le ticket de caisse ne disparaisse complètement, il est fort probable que la Belgique adopte l'impression du ticket de caisse à la demande. Depuis quelques années, de nombreux pays comme les Pays-Bas, l'Espagne ou le Danemark ont adopté cette méthode. Dans ces pays, les commerçants n'impriment pas un ticket de caisse sans avoir demandé au client s'il en a besoin ou non. Ce n'est pas demain que le ticket de caisse disparaîtra complètement en Belgique. En attendant, si vous souhaitez faire un geste pour la planète, vous pouvez d'ores et déjà le refuser lorsqu'il n'est pas indispensable. Thomas Wallemacq Retrouvez le meilleur des chroniques de Julie Huon L'incroyable année 2020 racontée par Julie Huon. Un ouvrage reprenant les 100 meilleures chroniques parues dans le journal Le Soir depuis le début du confinement. Julie Huon nous fait rire ou sourire, nous interroge, nous bouscule, nous met en face de notre nouvelle réalité, celle qui est apparue avec le Covid 19. * Hors prix du journal. En fonction des stocks disponibles. LE SOIR Repensons notre quotidien



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :