Métro Belgique n°4270 8 déc 2020
Métro Belgique n°4270 8 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4270 de 8 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : premiers flocons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 El CULTURE MARDI 8/12/2020 I metrotime.be SAFETY'  : UN FEEL-GOOD MOVIE BASÉ SUR UNE HISTOIRE VRAIE « Le vrai Ray m'a entraîné pour le rôle » Dans `Safety', l'acteur Jay Reeves incarne un footballeur contraint de prendre la garde de son petit frère. Une histoire vraie, servie par Disney+ pour vous tirer une larme avant les fêtes. Pourquoi le film s'appelle-t-il'Safety' ? Jay Reeves  : « C'est un jeu de mot en anglais.'Safety'est une stratégie de football permettant à la défense de marquer des points pour l'équipe. Dans l'histoire, le petit frère de Raya besoin de sécurité. Sa mère ne peut plus s'occuper de lui, et Ray refuse de le confier, quitte à l'embarquer secrètement sur son campus. Le film ne parle pas que de football. Il s'agit de famille, au sens large, et de la protection qui vient naturellement avec. » Connaissiez-vous l'histoire du vrai Ray ? « J'ai tout découvert en lisant le scénario ! Une fois que j'ai eu le rôle, il m'a proposé de m'entraîner physiquement. Et... j'en avais bien besoin (rires) ! La douleur qu'on voit à l'écran est réelle, chaque jour arrivait avec son nouveau défi. » Le film arrive un mois après une élection présidentielle ayant exacerbé les divisions de votre pays... REVIEWS SAFETY (Disney+) En s'inspirant de l'histoire vraie du footballeur Ray McElrathbey, Disney nous sert un mélo sportif et familial comme seuls les Américains peuvent en pondre à la période des fêtes. On y suit le combat de Ray, qui héberge secrètement son petit frère sur son campus quand leur mère part en cure de désintoxication. Il risque sa bourse et son futur s'il est démasqué, mais tout est possible avec un esprit de winner et des coéquipiers sympas. D'entrée de jeu, la guimauve est de mise, et les discours révérencieux sur l'esprit d'équipe sentent bon l'évangélisme ricain. Mais les fans de success stories prévisibles comme `Le Plus Beau des Combats'devraient se régaler. Tout comme une certaine Oprah, qui recevait (le vrai) Ray sur son sofa en 2007. Comme quoi, le rêve américain n'est pas mort ! (si) Ph. D.R00 « C'est une des raisons pour lesquelles j'aime jouer. En tant qu'acteur, on a cette responsabilité de tendre un miroir vers le monde et de lancer des conversations, de faire émerger de nouvelles idées. Jouer dans un film comme'Safety'ces jours-ci, c'est une aubaine. On a besoin de ce type d'histoire, là, maintenant ! Si on parvient à parler d'unité, à faire en sorte que les gens la ressentent à travers l'écran, on aura gagné. » Mais le film ose aborder le sujet des tensions raciales... « Au bout du compte, il s'agit d'honnêteté. Quand Ray reproche à son coach de l'aider'seulement pour faire sa bonne action avec un gamin noir', c'est tout sauf gratuit. Je suis tellement content qu'ils aient gardé ce dialogue au montage. C'est important pour les spectateurs qui ressentent ça quotidiennement. En donnant l'exemple, on s'encourage à parler plus fort. » Stanislas Ide Instagram  : @stanislas.ide HAPPIEST SE AS ON(Proximus) La romance LGBT de Noël la plus attendue de l'année est arrivée ! Après avoir battu des records sur la plateforme américaine Hulu,'Happiest Season'débarque sur Proximus chez nous. Quoi de mieux que les fêtes de fin d'année pour rencontrer les proches de la femme que vous aimez ? Sauf qu'en dernière minute, Harper (Mackenzie Davis) annonce à Abby (Kristen Stewart) qu'elle n'a pas encore fait son coming-out à sa famille... Mais qu'elle le fera, promis. Devoir faire semblant d'être des colocs hétéro pendant cinq jours, ça donne autant de malaise que de moments rigolos. Réalisé par Clea DuVall (actrice dans'Urgences, Suffy'), et doté d'un casting'girl power'(Alison Brie, Aubrey Plaza sont là aussi), ce film feelgood sur les secrets de famille est parfait pour réchauffer notre petit coeur confiné. (em)o Ph. Sony Ph. D.R THE BOYS IN THE BAND (Netflix) En 1968, le huis clos new yorkais'The Boys in the Band'marquait l'Histoire en plaçant neuf personnages gays sur scène, pour une histoire d'anniversaire qui tourne en règlement de comptes. Dans l'adaptation produite par Ryan Murphy (Pose,'The Prom, voir ci-contre), l'intérêt de présenter une galerie si nuancée d'hommes gays reste pertinent, mais l'aigreur de leurs monologues sans queue ni tête finit par lasser. Cela n'empêche pas Murphy de poser une nouvelle pierre angulaire dans la pop culture ! Les neuf acteurs, tous ouvertement homos, sont célèbres bien au-delà de leur coming-out (Zachary Quinto pour'Star Trek, Jim Parsons pour'Big Bang Theory'...). Du jamais vu, alors qu'Hollywood tombait encore de sa chaise en apprenant l'homosexualité de Wentworth Miller, l'acteur de'Prison Break', il y a 15 ans. (si)eib000 Ph. Netflix THE PROM(Netflix) Double ration de Ryan Murphy cette semaine  : pour son nouveau film Netflix, le prolixe réalisateur-producteur de succès comme `Nip/Tuck', `Glee','The Boys in the Band'(voir ci-contre) adapte'The Prom, une comédie musicale inspirée d'une histoire vraie  : l'annulation du bal de promo d'un lycée, parce qu'une lycéenne voulait y inviter son amie. Meryl Streep, Nicole Kidman, James Corden (`Cats') y campent des stars new-yorkaises narcissiques débarquant au dit lycée, pour soutenir la cause LGBT... mais surtout redorer leur blason fané. Chansons, paillettes et chorégraphies sont forcément au rendez-vous de cette production enjouée et kitsch. Mais malgré l'enthousiasme, l'aspect spectaculaire ne traverse pas vraiment l'écran. Rien ne vaut Broadway en vrai ? Ph. Netflix00
INFO SNCB À la SNCB, nos métiers ne se limitent pas à ceux de conducteurs et d'accompagnateurs de train. Nous sommes également responsables de la conception, de la construction et de l'entretien des gares et des points d'arrêt, ainsi que des alentours. Et pour ces métiers-là, nous avons besoin d'ingénieurs, d'architectes et de dessinateurs en construction ! Vous aimeriez contribuer à l'amélioration considérable de notre infrastructure au profit des voyageurs ? sncb.be/jobs Visitez à 360° quelques-uns de nos chantiers ici !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :