Métro Belgique n°4264 27 nov 2020
Métro Belgique n°4264 27 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4264 de 27 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : quels sont les enjeux du comité de concertation ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Eu 1 4 NEWS VENDREDI 27/11/2020 metrotime.be L’Angleterre se prépare au déconfinement LONDRES La grande majorité des 56 millions d’habitants de l’Angleterre, notamment à Londres, continueront à vivre sous de strictes restrictions après la fin du confinement début décembre, a annoncé hier le gouvernement. Après un mois de confinement général s’achevant le 2 décembre, l’Angleterre reviendra à des restrictions imposées localement en fonction de l’incidence du virus, selon un système à trois niveaux de gravité. Les restrictions locales seront plus strictes que celles prévalant avant le confinement afin de « garder le virus sous contrôle », a déclaré le ministre de la Santé, Matt Hancock. Partout en Angleterre, les commerces non essentiels pourront rouvrir et les écoles resteront ouvertes. Le télétravail est recommandé dans tous les cas. AFP/O. Scarff DIFFÉRENTS NIVEAUX D’ALERTE Dans les zones placées dans le niveau d’alerte le plus élevé, comme Birmingham, Manchester, Newcastle, Bristol et Leeds, les pubs et restaurants resteront fermés, ne pouvant proposer que de la vente à emporter ou des livraisons. Il sera interdit de rencontrer des personnes n’appartenant pas à son foyer, sauf dans des parcs. Dans la capitale de Londres comme dans la majorité de l’Angleterre, le risque est considéré comme « élevé » (niveau 2)  : les pubs et restaurants ne peuvent ouvrir que s’ils servent des repas et les réunions entre différents foyers sont limitées à six personnes à l’extérieur, mais interdites à l’intérieur. Seules trois zones ont été placées dans le niveau d’alerte « moyen », le moins élevé  : les Cornouailles, l’Île de Wight et les Iles Scilly. ◀ PARIS Les stations de ski pourront rouvrir durant la période des fêtes de fin d’année, mais les remontées mécaniques devront rester fermées, a annoncé hier le Premier ministre français Jean Castex. Premiers vols « Covid-free » entre Europe et États-Unis ROME L’Italie va lancer le premier couloir aérien « Covid-free » entre l’Europe et les États-Unis pour les passagers dont le test de dépistage de la Covid-19 est négatif, supprimant ainsi l’obligation de quarantaine pour les nouveaux arrivants. Aeroporti di Roma (ADR), gestionnaire de l’aéroport de Rome Fiumicino, a annoncé hier dans un communiqué un accord entre les compagnies aériennes italienne Alitalia et américaine Delta Air Lines pour des vols spéciaux entre certaines villes nord-américaines et la capitale italienne à partir de décembre. Des couloirs aériens similaires seront également testés entre Rome et les villes allemandes de Munich et Francfort, selon la même source. Cette initiative fait suite au lancement, en septembre, de vols intérieurs Covid-free entre Rome et la capitale financière italienne Milan. « Les nouveaux protocoles de voyage, prévus à titre expérimental sur les vols des États- Unis vers Fiumicino (…), seront progressivement proposés aux passagers dès décembre », selon le communiqué. « La phase expérimentale visera à évaluer l’efficacité et la fonctionnalité du nouveau mode de voyage, dans le but de le rendre plus largement disponible en vue de la saison d’été 2021 », précise ADR. Le gestionnaire prévoit que les voyageurs arrivant de l’aéroport JFK de New York et ceux AFP. J. Pachoud Les stations de ski rouvertes pour les fêtes en France Belga/B. Doppagne de Newark et Atlanta aux États-Unis pourront éviter la quarantaine obligatoire pour les personnes provenant des États-Unis en effectuant un test 48 heures avant le départ et un autre à l’atterrissage à Rome. ◀ « Bien entendu, il sera loisible à chacun (…) de se rendre dans ces stations pour profiter de l’air pur de nos belles montagnes, des commerces -hors bars et restaurants- qui seront ouverts. Simplement, toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public », a déclaré le Premier ministre lors d’une conférence de presse. « Quelle que soit l’importance des efforts que sont prêts à consentir les gestionnaires et les responsables de stations, il ne serait en effet pas prudent de laisser se rassembler des flux très importants de population avec des activités susceptibles de solliciter par ailleurs les services hospitaliers », a justifié Jean Castex. « UN ENJEU ÉCONOMIQUE ET SOCIAL » Cette décision était très redoutée par les professionnels du ski et les élus des régions concernées. Dans une tribune publiée hier, ils ont estimé qu’il n’y avait « aucune raison crédible à ne pas rouvrir » dès les vacances de Noël, qui représentent entre 20 et 25% de leurs recettes. Selon eux, il y a « un enjeu économique et social majeur EN BREF ▶ Pour quatre Belges sur dix (39%), le télétravail n'est pas encore une option à ce jour, ressortait-il hier d'une enquête menée par l'entreprise de services RH Acerta et le bureau d'enquête Indiville auprès de 2.000 travailleurs du pays. Un net pas en avant a cependant été franchi, car il y a deux ans, 60% des travailleurs ne pouvaient pas travailler depuis chez eux. ▶ Bpost lancera le 7 février un projet pilote à grande échelle pour livrer des colis le dimanche, écrivait hier De Standaard. Les travailleurs du dimanche seront rémunérés à 150%. Douze dimanches prestés pour une filière qui représente plus de 11 milliards € de chiffre d’affaires annuel, 2 milliards € d’exportations » et qui « fait vivre un tissu d’entreprises locales, qui emploie plus de 120.000 personnes dans des territoires dont l’économie locale repose souvent pour l’essentiel sur ce secteur ». UNE INDEMNITÉ ENVISAGÉE Le Premier ministre a évoqué hier des discussions en vue « d’indemniser les pertes de recettes occasionnées par cette décision » et de « préparer au mieux la période suivante, à partir de janvier », où une ouverture « plus large » pourrait être décidée si la situation sanitaire s’améliore. ◀ par semestre donneront droit à un jour de congé supplémentaire. Les facteurs peuvent se porter volontaires au projet. D'ici fin 2021, l'entreprise veut employer plus 300 personnes chaque dimanche. ▶ Si les cafés et restaurants ne rouvrent pas leurs portes avant la fin de l'année, ils seront restés fermés cinq mois au total. Ils craignent toutefois d'avoir à payer la quasi totalité des droits d'auteurs pour la musique qu'ils diffusent habituellement dans leur établissement, écrivaient hier De Standaard et Gazet van Antwerpen.
metrotime.be 1 VENDREDI 27/11/2020 NEWS 5 Appel à une « pression maximale » pour libérer Djalali BRUXELLES Les cinquniversités flamandes appelaient hier les autorités régionales, fédérales et européennes à exercer une « pression maximale » sur l’Iran, où le professeur invité de la VUB Ahmadreza Djalali a été placé en isolement en vue d’une exécution imminente. L’épouse du médecin a déclaré mardi à l’agence de presse suédoise TT que son époux lui avait appris qu’il était transféré dans une prison où il devait être placé en isolement, ce qui signifie qu’une exécution est imminente. Dans un communiqué, le Conseil interuniversitaire flamand appelle à exercer « une pression maximale » BRUXELLES Six Belges sur dix (61%) vivaient à moins de 200 mètres d’un arrêt de transport public (bus, tram, métro, train) au 1er janvier dernier, selon des chiffres publiés hier par l’office statistique Statbel. Si l’on agrandit le périmètre à 500 mètres, on retrouve 93% de la population belge, et 99% si on l’élargit à un kilomètre. La proximité à sur les autorités iraniennes. Les recteurs se disent « horrifiés » de constater qu’« après plus de deux ans et demi d’efforts diplomatiques, la situation de M. Djalali s’est drastiquement dégradée ». De son côté, le Conseil des recteurs (CRef), lequel réunit les recteurs des institutions universitaires de la Fédération Wallonie- L’offre iPhone SE 64 GB – DAS  : 0,9 W/kg (C) à 29 € avec Apple AirPods 2 gratuits (valeur de 139 € )’est valable jusqu’au 02/12/2020 inclus (ou jusqu’à épuisement du stock) pour chaque nouvel abonnement Go Plus, Go Intense ou Go Unlimited combiné à l’option Smart Data 3 GB. Pour éviter les fraudes et abus, valable pour les nouveaux clients qui demandent un transfert d’abonnement et souscrivent à cette offre avec le transfert. Prix de vente conseillé  : 0,05 € de prime de recyclage et Auvibel inclus. Illustrations non contractuelles. Infos et conditions sur orange.be. Utilisez votre téléphone portable avec modération, privilégiez l’usage d’une oreillette et choisissez un appareil ayant une valeur DAS faible. A  : DAS < 0,4 W/kg, B  : 0,4 ≤ DAS < 0,8 W/kg, C  : 0,8 ≤ DAS < 1,2 W/kg, D  : 1,2 ≤ DAS < 1,6 W/kg, E  : 1,6 ≤ DAS ≤ 2 W/kg. 61% des Belges ont un accès facile aux transports 489, 95 € 29 € Avec Smart Data 3 GB (25 € /mois) + abonnement dès Go Plus. un kilomètre d’un arrêt est totale à Bruxelles et presque totale en Flandre-Orientale (99,7%). Elle est la plus basse en province de Namur (96%) et oscille entre 97% et 99% dans les autres. Les proches communes de Stoumont et Erezée sont les moins bien loties. Dans la première, en province de Liège, seuls 18% ont un arrêt à moins de 200m et Bruxelles, a dit hier se joindre à la Vrije Universiteit Brussel pour appeler les autorités iraniennes à empêcher l’exécution imminente. SOUTIEN DES AUTORITÉS Mercredi, la ministre belge des Affaires étrangères Sophie Wilmès a affirmé soutenir l’appel lancé par son homologue suédoise, AnnLinde, en faveur d’une annulation de l’exécution du médecin irano-suédois. L’Union européenne s’est dite quant à 53% à moins d’un kilomètre. Dans la seconde, située elle en province de Luxembourg, ces taux sont respectivement de 34 et 71%. Houyet et Assesse (Namur), Lens et Flobecq (Hainaut), ainsi que Vorselaar et Retie (Anvers) ne passent pas non plus la barre de trois quarts de leurs administrés résidant à moins d’un kilomètre d’un arrêt. ◀ Belga/N. Quintelier elle « extrêmement préoccupée ». Condamné à mort en 2017, Ahmadreza Djalali avait Découvrez tous nos Black Friday deals avant le 2 décembre sur orange.be Vous rapprocher de l’essentiel été arrêté au cours d’une visite en Iran en avril 2016. Il a été reconnu coupable d’espionnage pour les services de renseignement israéliens. ◀ iPhone SE avec AirPods 2 inclus (valeur 139 € ) Les admissions à l’hôpital toujours en baisse BRUXELLES Le mercredi 25 novembre, 4.570 personnes atteintes de la Covid-19 se trouvaient à l’hôpital, soit une baisse de 23% par rapport au mercredi précédent, indique l’institut de santé publique Sciensano dans ses chiffres quotidiens sur l’épidémie de coronavirus. 1.071 patients sont aux soins intensifs (-19%). Sur la période du 16 au 22 novembre, une moyenne de 3.082 cas de Covid a été détectée quotidiennement. C’est une diminution de 35% par rapport à la période de sept jours précédente. Une moyenne de 156 personnes est décédée par jour sur cette période (-17%). Entre le 19 et le 25 novembre, 270 patients Covid ont été hospitalisés par jour (-29%). ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :