Métro Belgique n°4259 10 nov 2020
Métro Belgique n°4259 10 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4259 de 10 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : un vaccin serait efficace à 90%.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 CULTURE MARDI 10/11/2020 metrotime.be ‘LA CINETEK’, LE CINÉ-CLUB DES CINÉASTES ARRIVE EN BELGIQUE « On a proposé aux réalisateurs du monde entier de participer » Cinéphiles confinés, la Cinetek débarque pour vous consoler ! Sur une idée de Pascale Ferran (‘Bird People’), Laurent Cantet (‘Entre Les Murs’) et Cédric Klapisch (‘L’Auberge Espagnole’), ce ciné-club en ligne a demandé aux cinéastes du monde entier de lister leurs films favoris. Le résultat est une cinémathèque virtuelle exhaustive, qui offre un écrin moderne aux bijoux du passé. La Cinetek est une nouveauté pour la Belgique, même si en France elle existe depuis quelques années… C’est quoi exactement ? Pascale Ferran  : « Oui, mais ça fait longtemps qu’on voulait ouvrir en Belgique donc on est heureux -même si c’est uniquement en Belgique francophone pour l’instant. Au départ, on rêvait (Laurent Cantet, Cédric Klapisch et elle NDLR) d’un endroit sur internet où on aurait accès à des grands films introuvables ou oubliés. Et on a trouvé comment réaliser ce rêve  : proposer aux réalisateurs du monde entier de participer ! On leur a demandé une liste de 50 films importants  : leurs films favoris, leurs films de chevet… On a d’abord commencé entre nous, puis des collègues français  : Jacques Audiard, Bertrand Bonello, Céline Sciamma… Aujourd’hui on a des listes qui viennent de Martin Scorsese ou Bong Joon-Ho. Et quand Martin Scorsese vous dit ‘Seulement 50 films c’est impossible !’, on répond ‘Mr Scorsese, vous faites comme vous voulez’(rires) ! » En gros, ça permet de découvrir les cinéastes préféré(e)s de nos propres REVIEWS LES PARAPLUIES DE CHERBOURG (lacinetek.com) Palme d’Or 1964 et acclamé dans le monde entier, le chef-d’œuvre de Jacques Demy avec Catherine Deneuve est cité dans la liste de Pascale Ferran… mais aussi dans celle de Damien Chazelle (‘La La Land’) et de Jaco Van Dormael (‘Toto le Héros’). Avec ses décors aux couleurs pop, ses dialogues entièrement chantés, et son mélange singulier de gravité et de légèreté, cette histoire d’amour entre Geneviève (Deneuve) et Guy (Nino Castelnuovo) contrariée par la Guerre d’Algérie a marqué des générations. Un « opéra populaire », comme disait son réalisateur, qui est devenu un film-culte – aussi dans la culture LGBT+. Le film est accompagné de bonus vidéo exclusifs avec des commentaires de Céline Sciamma et Bruno Podalydès, ainsi que des extraits d’archives avec Demy ou Deneuve. Ph. BFI, t7tp, le. ●●●●● MOVIES ea RideR IER EIMEIP eAltit h1.11 F. 1.mg Easy Rider Ph. Allociné cinéastes préféré(e)s ? « Voilà, c’est le concept de base. Et à la différence avec des plateformes comme Netflix, c’est que c’est en accès libre  : on peut se balader sur le site, voir quels sont les films préférés de Luc Dardenne, d’Alain Chabat ou d’un(e) autre réalisateur(ice) qu’on aime, louer un film à BORAT 2 (Amazon Prime) Comment oublier Borat, son accent kazakh et son maillot vert fluo ? Quinze ans après le premier opus, Sacha Baron Cohen revient avec ses caméras cachées pour choquer l’Amérique profonde, et nous ouvrir les yeux sur ses penchants réactionnaires. Le hic, c’est que ce constat n’a plus trop de quoi nous surprendre depuis l’arrivée de Trump à la Maison-Blanche. Résultat, Cohen pousse la vulgarité d’un cran, et notre fascination retombe net. On finit même par entrer en empathie avec (quelques-uns de) ces ‘rednecks’piégés, comme ce duo de mamas juives répondant aux remarques antisémites de Borat en le couvrant de câlins. Ou encore cette baby-sitter au grand cœur, encourageant la fille de Borat à découvrir son corps par elle-même. Quelques lueurs d’humanité, noyées dans un dispositif réchauffé. (si) ra ●○○○○ Lost in Translation Ph. Allociné l’unité, voir les bonus… ou pas. On veut la plus grande liberté pour l’utilisateur. À côté, on propose aussi un petit abonnement  : 10 films par mois pour 2,99 € autour d’une thématique. Ce 10 novembre, on commence avec une sélection autour du road-movie, avec ‘Easy Rider’, ‘Sans Toit Ni Loi’, ‘ Alice Dans Les Villes’, ‘Lost LES SEPT DE CHICAGO (Netflix) Un président controversé, des clashs violents avec la police, du racisme, du sexisme, et des milliers d’Américains décédés  : ça aurait pu être 2020, mais c’est 1968. Cheveux longs et pantalons pattes d’eph mis à part, le rapprochement avec l’actualité est aisément fait dans ce film de procès choral sur fond de Guerre du Vietnam. Il raconte l’histoire vraie des ‘Sept de Chicago’, un groupe d’activistes (plus ou moins) pacifistes accusés de conspiration et de violences par l’État. Connu (et oscarisé) pour ses scénarios bavards inspirés de faits réels et portés par un casting étoilé, Aaron Sorkin (‘The Social Network’, ‘Moneyball’, ‘Molly’s Game’) ne faillit pas à sa mission. Entre le clash des idéaux et celui des égos, le film concilie habilement politique et divertissement. (em) ●●●○○ Ph. Amazon Prime Ph. Netflix Ph. Netflix in Translation’… » lallielt-" ; 11% LA CINE TEK LA CINÉMATHÈQUE DECRÉALNUREURE Pascale Ferran Ph. La Cinetek Plutôt que les nouveautés, la Cinetek se concentre sur les films anciens… « Oui, une des idées principales du site était de n’avoir que des films du 20 e siècle. Les listes des réalisateurs vont des débuts du cinéma, jusqu’à 2000. Récemment, on a étendu jusque 2005. On voulait mettre en lumière les grands films du passé, des classiques reconnus aux chefs-d’œuvre oubliés. Que ces films-là soient’glamour’, alors que sur les grosses plateformes ils peuvent avoir un côté ringard à côté de tous les trucs ‘frais’. » www.lacinetek.com/be – Location à partir de 2,99 € , achat à partir de 7,99 € , Cinépass à acheter ou offrir à 10, 20 ou 50 € . Elli Mastorou @cafesoluble HIS HOUSE (Netflix) S’adapter ou dégager. Ce mantra scandé à droite à propos des migrants et des réfugiés, est bien connu. La réalité est -qui s’en étonnera ? - plus complexe que cela. Dans le film de Netflix His House, un couple d’Africains perd sa fille lors de la traversée vers l’Angleterre. L’homme est déterminé à refouler son immense chagrin et à suivre sagement les règles, aussi humiliantes soient-elles. La femme refuse de renoncer à cette part cruciale d’elle-même et se rebelle. Mais dans la maison temporaire qui leur a été attribuée se tapit un fantôme qui devient de plus en plus menaçant. His House est non seulement un thriller terrifiant, il vous oblige aussi à entrer dans la tête de gens que moins vous voyez, mieux vous vous portez. Et croyez-moi, ce n’est pas un endroit très agréable. (rn) ●●●●○
COMMENCEZ VOTRE NOUVELLE SEMAINE DE TRAVAIL AVEC AMBITION METROTIME.BE/START Belga La majorité des cadres dirigeants belges (63%) s’attend à ce que les salaires restent inchangés en 2021. 17% s'attendent à une baisse des salaires. Seulement 1 employeur sur 5 prévoit une augmentation des salaires pour 2021, tournant généralement autour de 10% du salaire de base. « Les employés ont vraiment repoussé leurs limites durant cette pandémie. Ils ont souvent dû travailler plus d’heures, assumer plus de responsabilités, acquérir rapidement de nouvelles compétences. De plus, certains ont dû travailler tout en s’occupant de leurs enfants. Cela a incité beaucoup d’entre eux à réfléchir à leurs priorités professionnelles, à leurs valeurs ainsi qu’à leurs salaires, » déclare Joël Poilvache, Directeur de Robert Half. DE NOUVEAUX AVANTAGES L'étude de Robert Half montre en effet que huit employeurs sur dix s’inquiètent de la rétention des talents. Ils sont particulièrement préoccupés par la charge de travail élevée du personnel, mais ils sont également conscients du fait que les augmentations de salaires sont limitées. Toutefois, la pandémie de la CO- VID-19 et, par conséquent, le travail à domicile massif créent de nouveaux avantages extra-légaux et des compensations pour les entreprises belges. Depuis le début de la crise, 71% des employeurs ont déjà mis en place de nouveaux avantages pour les salariés tels qu'un soutien psychologique (38%), une compensation pour CETTE SEMAINE DANS METRO START LE GUIDE CARRIÈRE DE METRO 2 ▶ Une initiative pour favoriser le déploiement du personnel soignant ▶ Grand Hôpital de Charleroi Un métier alliant passion et flexibilité Un employeur sur cinq prévoit une augmentation de salaire avant 2021 La majorité des employeurs belges s’attendent à ce que les salaires des nouvelles recrues restent stables, voire diminuent, en 2021, selon une étude de l’agence de recrutement Robert Half. Pour alléger l’impact de la pandémie de la COVID-19, de nombreuses entreprises introduisent de nouveaux avantages extra-légaux. START l'achat d'équipements de bureau à domicile (36%), des congés payés supplémentaires pour raisons familiales (33%), des services de garde d'enfants (32%) ainsi que des programmes de bien-être (27%). Assurer un équilibre entre vie professionnelle et vie privée reste une priorité pour de nombreux employés. Plus de la moitié des salariés belges (60%) souhaitent conserver la possibilité de travailler à domicile même après le confinement. La moitié des cadres dirigeants sont ouverts à de nouvelles alternatives, telles qu’un horaire flexible, plus de travail à temps partiel ou encore une semaine de travail à temps-plein étalée sur 4 jours au lieu de 5. « Les salaires restent un élément important pour les employés. Mais des avantages supplémentaires destinés à mieux gérer l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, comme le travail à domicile et le travail flexible, deviendront aussi absolument indispensables dans la période post-CO- VID-19 ». ajoute Joël Poilvache. « Dans la situation économique actuelle, même la perspective d'un gel des salaires dans les prochains mois peut être acceptée si les dirigeants peuvent s'assurer que les avantages non-financiers sont suffisamment favorables et adaptés aux besoins des employés ». LES ENTREPRISES CONTINUENT D’EMBAUCHER Malgré la pandémie, 91% des entreprises belges ont embauché ou formé à distance du nouveau personnel pendant le confinement. De plus, 88% d’entre elles prévoient d'engager du personnel d'ici la fin du mois de décembre. Les secteurs avec une forte demande de nouveaux collaborateurs après le confinement sont notamment le secteur de la comptabilité, de l'industrie, du commerce de détail, de l'agroalimentaire, ainsi que des produits de grande consommation. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :