Métro Belgique n°4259 10 nov 2020
Métro Belgique n°4259 10 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4259 de 10 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : un vaccin serait efficace à 90%.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
2 Le guide carrière de Metro MARDI 10 NOVEMBRE 2020 START Une initiative pour favoriser le déploiement du personnel soignant L'entreprise de services RH ACERTA et Mederi, partenaire dans les soins à domicile, s'associent pour pouvoir déployer du personnel soignant là où cela est nécessaire, indique Acerta. Les deux entités rendront cela possible avec l'aide de Bridge, une plateforme en ligne qui offre la possibilité aux entreprises de pouvoir s'échanger du personnel. Ainsi, Acerta et Mederi veulent apporter rapidement et efficacement une réponse à la pénurie de personnel dans le secteur. Le secteur des soins de santé est soumis à une énorme pression en raison de la crise sanitaire. 6.948 patients sont hospitalisés à cause du coronavirus, dont 1.469 en soins intensifs. ALLIER TRAVAIL ET VIE PRIVÉE Laurent a travaillé longtemps à Bruxelles tout en habitant à la capitale. Quand il a déménagé dans la région de Charleroi, il s’est vite rendu compte que les trajets vers la capitale rendaient compliqués la gestion du travail et de sa vie privée. Il a dès lors décidé de se rapprocher de son domicile avec ce travail au Grand Hôpital de Charleroi. Son objectif  : retrouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Et c’est ce qu’il constate aujourd’hui  : tout en pouvant s’investir très fortement pour le GHdC, il peut également faire du sport tous les jours, il peut emmener ses enfants à l’école, à l’académie de musique, au foot, à la natation… Le GHdC lui permet de gérer son emploi du temps de manière flexible. Il nous explique « En travaillant à Bruxelles j’avais 3h de trajet par jour ce qui ne me permettait pas d’être aussi présent dans UN CONTRAT LÉGAL POUR SALARIÉ OU INDÉPENDANT Acerta et Mederi unissent donc leurs forces et proposent au secteur de la santé la plateforme Bridge. Le personnel soignant (salarié ou indépendant) et les organisations de soins peuvent s'inscrire sur la plateforme. Ce faisant, Il est le responsable de l’équipe application IT au Grand Hôpital de Charleroi. Laurent Dumont est un vrai passionné d’informatique et c’est au GHdC qu’il exerce son métier depuis 2012. Il a démarré comme chef de projets informatiques et deux ans plus tard il est devenu le responsable de l’équipe application IT où il gère une équipe de 25 chefs de projets, analystes et développeurs. Son équipe et lui sont en charge du développement ou de l’intégration de nouvelles applications au sein du Grand Hôpital de Charleroi. Belga mon rôle de parent et par ailleurs, après 1h30 de trajet on n’a plus l’impulsion nécessaire pour se donner à fond dans son travail, on démarre la journée déjà fatigué… ». SON MÉTIER, UNE VRAIE PASSION On le sent, pour Laurent l’informatique est une vraie passion. Selon lui, l’avenir de l’homme c’est l’informatique. Il a donc le sentiment de participer à la marche en avant du monde en faisant son métier. C’est ça qui le motive chaque matin en attaquant sa journée de travail. C’est un vrai moteur pour lui. Le GHdC lui offre un travail pour lequel il a l’envie de s’investir à 100% en lui laissant une grande autonomie dans la gestion du travail. Il y a bien entendu des balises à respecter dans les différents projets  : contraintes techniques, fonctionnelles, timing… L’objectif est de mener la mission à bien en tenant les prestataires de soins de santé qui disposent de quelques heures ou sont par exemple disponibles le week-end LAURENT DUMONT – RESPONSABLE DE L’ÉQUIPE APPLICATIONS IT AU GRAND HÔPITAL DE CHARLEROI compte de tous ces éléments ; en toute autonomie… un vrai bonheur quotidien pour Laurent. ◀ peuvent faire le lien avec l'organisation qui en a grand besoin. Bridge leur propose un contrat légal pour travailler « temporairement » pour une deuxième organisation avec maintien des conditions auprès de leur employeur ou projet actuel. « Via Bridge, nous répertorions les demandes de personnel de soins ainsi que les profils disponibles. Quand il y a une concordance entre un profil qu'une organisation de soins déterminée recherche et un profil disponible, Acerta veille à ce que le soignant ou l'infirmier puisse y travailler temporairement. Cela se fait évidemment sur une base complètement volontaire, c'est le soignant ou l'infirmier qui décide quelle formule il adopte », explique Kathelijne Verboomen, Directrice du centre de connaissances d'Acerta Les employeurs (institutions de soins), les salariés et les indépendants (activité secondaire) du secteur des soins peuvent s'inscrire sur la plateforme via  : www.acerta.be/bridge. ◀ Un métier alliant passion et flexibilité Ph. Grand Hôpital de Charleroi GHciC GRAND HÔPITAL de CHARLEROI
metrotime.be I MARDI 10/11/2020 ON THE ROAD 11 CUPRA FORMENTOR Le premier vrai modèle de la marque espagnole Photos D.R. Promis dès le lancement de la marque en 2019, le premier modèle exclusivement Cupra est enfin là. La version que nous avons essayée respecte un des crédos de base, mais en sera-t-il toujours ainsi ? Rappel des faits pour les distraits  : c'est en 2019 que Cupra, jusque-là nom des modèles sportifs de Seat, est devenue une marque à part entière, dont la destinée devait être sportive et… électrifiée. Petit détail toutefois, son premier modèle, l'Ateca, n'était qu'une déclinaison sportive du SUV Seat. Aujourd'hui arrive donc le Formentor, SUV coupé au look en effet sportif, sexy et expressif, qu'on ne retrouvera jamais dans la gamme Seat. Le Formentor accomplit ainsi sa première mission  : créer de la visibilité pour la marque. Si le Formentor éloigne extérieurement Cupra de Seat, c'est un peu différent à l'intérieur. Rationalisation oblige, la planche de bord est reprise telle quelle de la Leon. La « personnalité » Cupra n'est ici affirmée que par les décorations couleur cuivre (signature de la marque), des sièges avant plus sportifs et un volant à méplat présentant deux petits satellites, pour lancer le moteur et pour sélectionner le mode de conduite. À part cela, on retrouve donc l'environnement de la Leon, avec notamment une multitude de commandes « dématérialisées » (des zones tactiles plutôt que des boutons), et un système multimédia comptant parmi les meilleurs du marché actuel. Côté pratique, les places arrière sont largement suffisantes pour de vrais adultes, qui ne seront gênés ni aux genoux, ni à la tête malgré le toit plongeant. Quant au coffre, il présente un volume de 450 litres en versions 2 roues motrices, 420 litres en cas de transmission 4Drive, et 375 litres pour les plug-in. PAS TOUTES SPORTIVES… OU ÉLECTRIFIÉES Parce que le Formentor doit attirer un public aussi large que possible, certaines de ces mécaniques ne seront… ni sportives, ni électrifiées. L'offre de base se compose des 1.5 TSI et 2.0 TDI, tous deux de 150 ch. Suivent le TSI 190 ch et l'hybride plug-in 204 ch, puis les choses deviennent vraiment sérieuses avec un TSI et un plug-in de 245ch, et surtout le TSI 310 ch de haut de gamme, que nous avons essayé. À 10ch près en faveur du Formentor, la base technique est la même que celle du Cupra Ateca. Les 2 modèles ne pourraient pourtant être plus différents. En effet, autant l'Ateca nous avait déçus, autant le Formentor fait honneur à l'image sportive que revendique Cupra. Le moteur délivre à peu près les mêmes prestations mais le châssis réglable – livré en série – est d'une autre trempe. Il est plus rigoureux, plus typé sport. Explication  : dans le Formentor, on n'est pas perché comme dans un SUV. La hauteur d'assise est plus proche de celle d'une voiture, et ça change tout. Bref, le Formentor est la première carte de visite qu'il fallait à Cupra. Et même si on comprend que tous ses modèles ne seront pas forcément performants, leur sex-appeal suffit à rendre la marque assez attractive. Au risque de cannibaliser Seat ? Le Cupra Formentor démarre à 32.680 € , comptez tout de même 47.780 € pour le haut de gamme 310 ch. Laurent Zilli PRO Première « vraie » Cupra Style réussi Performances (TSI 310ch) Comportement engageant CONTRA Intérieur moins personnel Respect du concept « sportif et électrique » Sonorité sport artificielle Image à construire EN QUELQUES CHIFFRES Moteur 4 cyl. turbo essence, 1.984 cm3 ; 310ch ; 400Nm Transmission aux 4 roues Boîte DSG 7 rapports L/l/H 4.450/1.839/1.511 mm Poids à vide 1.644 kg Volume du coffre 420 l 0 à 100 km/h 4,9 sec Conso. mixte 8,2l/100km V-max 250 km/h CO 2 186 g/km Prix 47.780 euro



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :