Métro Belgique n°4257 3 nov 2020
Métro Belgique n°4257 3 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4257 de 3 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Trump ou Biden ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 NEWS MARDI 3/11/2020 metrotime.be Douze millions d’élèves français reprennent l’école malgré le confinement PARIS Après deux semaines de vacances, 12 millions d’élèves, dont ceux des écoles primaires désormais masqués, ont effectué hier une rentrée scolaire dans une France reconfinée. Contrairement au printemps, les écoles, collèges et lycées français restent ouverts pour cette deuxième phase de confinement, destinée à freiner la « deuxième vague » de contaminations par le coronavirus dans l’Hexagone, où quelque 46.290 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche, soit environ 10.000 de plus que la veille. PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE Les établissements sont cependant soumis à un protocole sanitaire renforcé, qui impose notamment le port du masque dès l’âge de six ans, alors que, jusqu’aux vacances de la Toussaint, il était seulement obligatoire à partir de onze ans. Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a souligné l’importance de la continuité pédagogique. « Ce qui compte, c’est que les enfants ne perdent pas le fil de l’école. On sait très bien qu’en milieu familial et dans la vie sociale autre que l’école, en réalité il y a plus de contaminations qu’à l’école, donc aller à l’école n’est pas un risque sanitaire excessif par rapport au reste de la vie », a-t-il déclaré sur France Inter. AFP/D. Meyer Le Portugal va décréter l’état d’urgence sanitaire LISBONNE Le gouvernement portugais a l’intention de décréter l’état d’urgence sanitaire pour se donner les coudées franches dans ses efforts pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé hier le Premier ministre Antonio Costa alors que la majeure partie du pays sera reconfinée à partir de demain. « Nous proposons que soit déclaré l’état d’urgence à caractère préventif, pour lever les doutes juridiques », a déclaré le chef du gouvernement socialiste à l’issue d’un entretien avec le président de la République, le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, à qui il revient de déclarer l’état d’urgence après consultation du Parlement. L’exécutif veut notamment s’assurer qu’il peut légalement restreindre la liberté de circulation, instaurer des contrôles de température ou réquisitionner des employés des secteurs public et privé pour lutter contre la pandémie. Ce nouveau confinement sera toutefois moins strict que celui du printemps. Dès que possible, le télétravail deviendra obligatoire mais les écoles resteront ouvertes, ainsi que les restaurants et les commerces, même s’ils devront fermer plus tôt. ◀ LES LYCÉES POURRAIENT FERMER Hormis le port du masque obligatoire dès 6 ans, le protocole sanitaire renforcé impose des limitations de déplacement à la cantine ou dans la cour de récréation. Dimanche, le ministre de la Santé Olivier Véran a évoqué la possibilité de fermer les lycées si les mesures prises ces derniers jours pour freiner l’épidémie ne sont pas « suffisamment efficaces ». « Nous adapterons les règles en fonction de ces données », a-t-il déclaré au Journal du dimanche. Plus de 3.500 malades de la Covid-19 sont désormais hospitalisés en réanimation ou en soins intensifs, selon Santé Publique France, qui comptabilisait dimanche 231 décès. ◀ EN BREF ▶ Le tribunal de l’entreprise de Malines a déclaré hier irrecevable la demande de réorganisation judiciaire introduite par l’enseigne Mega World, qui a récemment succédé aux magasins Blokker en Belgique. Le tribunal a nommé deux administrateurs provisoires qui géreront la chaîne. PARIS Plus de 1,2 million de décès dus au nouveau coronavirus ont été officiellement recensés dans le monde, selon un comptage réalisé à partir de sources officielles hier matin. Au total, au moins 1.200.042 morts, pour 46.452.818 cas, ont été déclarés. Près d’un décès sur cinq a eu lieu aux États-Unis, pays le plus endeuillé au monde avec 230.996 morts pour 9.207.364 contaminations. Suivent le Brésil avec 160.074 décès et 5.545.705 cas, l’Inde (122.607 morts, 8.229.313 cas), le Mexique (91.895, 929.392) et le Royaume-Uni (46.717, 1.034.914). L’Amérique latine et les Caraïbes sont la région la plus meurtrie avec plus de 402.787 morts, devant l’Europe (280.109), les États-Unis/Canada (241.175) et l’Asie (171.423). Plus de Nouvelles mesures en Italie AFP/F. Monteforte ROME Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé hier de nouvelles mesures contre la deuxième vague de coronavirus. Un couvre-feu dès 21h et des voyages réduits se retrouvent parmi les nouvelles décisions. Les différentes régions seront réparties dans trois groupes à risque, en fonction du nombre de contaminations. Les habitants de la Botte ne pourront plus voyager d’une région à l’autre. La capacité des transports en commun sera en outre ramenée de 80% à 50%. ◀ ▶ Les agents immobiliers ne sont pas autorisés à organiser des visites de biens dans le cadre des nouvelles mesures imposées, indique le SPF Intérieur. ▶ Après les loups et les lynx, des chacals dorés semblent également se diriger vers la Belgique, a indiqué hier l’organisation Welkom Wolf. La pandémie a fait plus d’1,2 million de morts AFP/D. Lovrovic 100.000 nouveaux morts ont été recensés dans le monde depuis le 16 octobre. Ces sept derniers jours, plus de 6.500 décès ont été enregistrés quotidiennement dans le monde. Près de 40% de ces morts ont été recensés en Europe, région où la pandémie progresse le plus vite actuellement. ◀
metrotime.be MARDI 3/11/2020 NEWS 5 Biden ou Trump  : qui sera le prochain président américain ? WASHINGTON À la veille de l’élection présidentielle américaine, Donald Trump a jeté hier toutes ses forces dans la bataille avec l’espoir de faire mentir les sondages qui placent son rival démocrate Joe Biden en position de favori. Dans une Amérique à fleur de peau, et dans le contexte anxiogène d’une épidémie de coronavirus en pleine recrudescence, l’ancien homme d’affaires de 74 ans continue à prédire une « vague » républicaine malgré des vents défavorables. « Nous allons gagner quatre ans de plus dans notre magnifique Maison Blanche ! », avait lancé dimanche celui qui redoute d’être le premier président à ne pas être réélu pour un second mandat depuis plus d’un quart de siècle. Selon le New York Times, Donald Trump a l’intention d’organiser une soirée élections dans les salons de la Maison Blanche 1 0.90.29 per kg - 30% r Lr AFP/A. Weiss/S. Loeb Bananen* ti J et envisagerait d’accueillir jusqu’à 400 invités. Joe Biden s’adressera lui à la nation depuis son fief de Wilmington, dans le Delaware. r QUATRE ÉTATS DÉCISIFS Les sondages donnent l’avantage au démocrate. Une enquête d’opinion du New York Times et du Siena College publiée dimanche le place devant Donald Trump dans quatre États décisifs, tous remportés par le républicain en 2016  : Pennsylvanie, Arizona, Floride et Wisconsin. D’après la moyenne des études d’opinion établie par le site RealClearPolitics, Joe Biden, avec 51% des intentions de vote, a une avance de 6,7 points sur Donald Trump (44,3%). Mais les observateurs répètent leurs appels à la prudence, pointant pour exemple le scrutin de 2016, où Donald Trump avait créé l’une des plus grandes surprises de l’histoire politique américaine, en battant Hillary Clinton. L’atmosphère de la soirée électorale dépendra largement de l’ordre dans lequel les États-clés basculeront d’un côté ou de l’autre. Une victoire de Joe Biden en Floride, où les résultats pourraient être annoncés assez tôt, pourrait mettre rapidement fin au suspense de la soirée électorale. Les deux candidats septuagénaires sont au coude-à-coude dans ce grand État du Sud-Est. Singularité du système américain  : ce sont les grands électeurs, et non le vote populaire, qui font l’élection. En 2016, Donald Trump avait recueilli près de trois millions de voix de moins qu’Hillary Clinton, mais avait remporté la majorité des 538 grands électeurs. Plus de 93 millions d’Américains ont déjà voté à la présidentielle, laissant présager d’une participation record. ◀ TOUT FRAIS DE CHEZ NOUS Nos escalopes de porc sont 100% belges parce que nous croyons en nos Escalope de porc * (7.98/kg) 4 3.99.99 500 g Pour que chaque jour soit particulier – ALDI, tout simplement La crainte de manifestations violentes AFP/D. Slim WASHINGTON Signe de la tension qui règne à l’issue d’une campagne d’une agressivité inouïe, des commerces de plusieurs villes américaines, dont New York et la capitale Washington, se barricadaient hier par crainte de manifestations violentes. Interrogé sur les spéculations dans les médias concernant la possibilité qu’il se déclare vainqueur demain soir si les résultats sont indécis, Donald Trump a catégoriquement démenti. « Non, non, c’est une fausse information », a-t-il affirmé. « Dès que l’élection sera terminée, nos avocats seront prêts », a-t-il cependant pris soin d’ajouter, laissant entrevoir la possibilité d’une longue bataille judiciaire. ◀ - 20%



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :