Métro Belgique n°4256 30 oct 2020
Métro Belgique n°4256 30 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4256 de 30 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : la France touchée par la terreur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
W2 vendredi 30 octobre 2020 metroweekend Les conseils d'un navetteur Quel livre film ou artiste conseilleriez-vous pour une journée d'automne pluvieuse ? Question musique. indubitablement The Durutti Column. Le leader de ce groupe. Vini Reilly, était un pote de la n Curtis de Joy Division. Son impact sur le monde musical a été énorme et Vini Reilly était un vrai virtuose de la guitare. Malheureusement, il est resté inconnu du grand public. Je conseillerais aussi de lire n'importe quel livre de Jeroen Brouwers et aussi de délicieusement régresser devant cc Ratatouille ».ll n'y a pas mieux pour lutter contre le blues de l'automne ! Chaque vendredi, un navetteur nous livre ses tips. Cette semaine. on donne le parole a Fred &et. TEXT CAMILLE VAN PUYHE4FtiDECK II-4U5TRATION : ELME IBUINTIN De quelle acquisition en seconde main êtes-vous k plus fier ? Cela peut sembler une faute de goût et ça l'est en principe effectivement, mais J'adore ma chemise à imprimé loup vintage. Je l'ai achetée chez Ibis* Twice à Anvers et je la porte encore toujours avec beaucoup de plaisir. voulez-vous aller le plus vite possible aprèsle cornnavi ru s ? La f am i I le de mon amie est originaire de Sardaigne et je n'y suis encore jamais allé. Je pense que nous MW-5 y rendrons le plus vite possible dès que la situation se sera améliorée. Je suis impatient de rencontrer enfin sa famille et de voir cette Ile qui a l'air tellement magnifique, notamment la côte. Mon beau-père est un fan absolu du club Cagliari Caldo. et donc peut-être que nous en profiterons pour aller voir un match de foot U- ; FrederikJacobs [25} Jour Bruxel..-,.- Bruxelle-Anvers epfreclerikjacobs7 . Dans quel endroit pouvez-vous totalement vous apaiser ? En fait, je ne suis jamais vraiment calme, niais s'il y e un endroit oit je peux relativement bien me détendre, c'est le parc Baudouin à Jette. Ce que j'y apprécie, c'est sa former contrairement à beaucoup d'autres parcs il est très long et étroit, si bien qu'en fin de compte on ne peut y parcourir qu'une seule allée. La balade est toutefois très variée, car chaque partie du parc est différente. En été, un petit bar s'y installe, ce qui permet d'y prolonger l'apéro et de profiter des longues soirées estivales. Que faut-ii absolument visiter â El ruxel tes ? Certainement les étangs d'Ixelles. Il y a probablement beaucoup de personnes qui connaissent cet endroit, niais je continue à le trouver magique. Au beau milieu d'un quartier animé et super vivant, vous tombez tout à coup sur deux énormes étangs tomme sortis de nulle part qui semblent un peu étrangers au reste de la ville. C'est là que j'ai eu mon premier rendez-vous avec ma copine, donc c'est sir que les bons souvenirs y sent aussi pour quelque chose Toi mou lu rium plume Ils 1ç5 ire Ib àuIrti fie...attela% ? Erreie-fulvi uhrnill h eztforruuncinetameduLbe Tip Trends 3 x snacks terrifiants à dévorer chez soi Maintenant que nous sommes bien obligés de fêter H al I oween à la maisan, autant rendre l'événement délicieusement terrifiant avec votre bulle. Et s i les déguisements horribles, les potirons creusés et un film d'horreur à glacer le sang sont d'office de la partie, avez-vous songé à prévoir des petites ch oses à grignoter sous le signe d'H allowee n ? Pour vous pourlécher les habines avec ces trol s en-cas originaux et horribles, vous n'avez même pas besoin de sortir de chef vous. Maintenant que les restaurants ont dictermer leurs portes, Del ive wu vous les livre pratiquement dans votre fauteuil, 1. DES DOIGTS SANGLANTS Des friandises ii s'en lécher les doigtsVous pouvez dévorer en toute tranquillité ces doigts coupés sanguinolents. puisqu'ils sont en massepain ! Ces doigts d'H alloween sont (littéralement) de la main du pàtissler Mord n Cuertjens. 2. DES DONuTS FOUS C'est tout spécialement pour Hal loween que le donut classique a revêtu une livrée à faire peur. Et si vous n'avez pas envie de les décorer vous-reme, vous pouvez commander chez Dunic ire Donuts un pimpant potiron, un chut noir, une efftayante pierre tombale, une Monge bien emballée ou un globe oculaire sanguinolent. oo.>ta nue Vandevelde% Aro Wceke «.1 3. UN HAMBURGER AU POTIRON Quand il pleut dehors, rien de tel qu'un délicieux hamburger devant la télé Cette variante véga ne évoque l'automne avec ses morceaux de ponton rôtis, son ragoût de potiron et de patate douce et sa sauce aux myrtilles. o
metro weekend vendredi 30 octobre 2020 W3 Jill Vandermeulen  : « J’ai toujours su que je voulais devenir une personnalité publique » Jill Vandermeulen (SilentJill) incarnera au printemps prochain l’émission « Osez ! », qui aborde le thème parfois délicat de la sexualité. La jeune femme nous en a dit plus sur le programme, qui sera exclusive- digitale, de ses enfants et de son parcours atypique. Vous serez au printemps prochain à la présentation d’« Osez ! », sur RTLplay. Quel sera votre rôle ? Jill Vandermeulen  : « Je n’ai pas participé à l’élaboration de l’émission et notamment des défis que l’on proposera. Mon rôle sera essentiellement de faire le lien entre les séquences dans le documentaire, mais aussi d’alimenter les réseaux sociaux avec du contenu digital. Je profiterai évidemment de mes propres réseaux sociaux pour promouvoir l’émission, ce que je fais assez naturellement de façon générale, sans que cela me soit demandé. » Pourquoi êtes-vous la personne à mettre aux commandes d’« Osez ! » ? « Les gens qui me connaissent de RTL TVI et qui me suivent sur les réseaux sociaux savent bien que je suis très ouverte sur tous les sujets. Je parle fréquemment de sextoys, de sujets féminins considérés comme tabous, en les dédramatisant. Je pense donc que c’est pour ça que j’ai été choisie pour incarner le programme, parce que la chaîne sait que j’aborde déjà la sexualité publiquement avec un ton simple et dans l’optique d’une ouverture d’esprit de la part du public. J’ai aussi accepté de présenter cette émission pour son côté éducatif et esthétique. » Le but de l’émission est donc d’aborder la sexualité avec énormément de bienveillance… « Tout à fait. On sortira les binômes de candidats de leurs zones de confort, mais toujours en étant dans le respect et avec l’accompagnement de professionnels. À aucun moment, on veut ridiculiser les participants ou créer une quelconque forme de malaise. On voulait proposer un panel d’activités liées à la sexualité, sans que cela nécessite un acte sexuel pour autant. Ce n’est pas de la télé-réalité ou du voyeurisme. C’est un programme esthétique qui permettra aux téléspectateurs de découvrir des univers à propos desquels ils ont peutêtre des préjugés, que l’on souhaite gommer. Le programme est autorisé à partir de 12 ans, donc ça vous donne tout de suite le ton. » Estimez-vous que la télévision accuse un certain retard par rapport à des sujets comme la sexualité ? « Je ne pense pas qu’on puisse parler de la télévision de façon si générale. Quand on regarde des chaînes flamandes ou néerlandaises, ces sujets sont totalement acceptés par la population. Les animatrices télé posent toutes pour des magazines de charme. Le côté ‘osé’et le fait que des femmes s’assument dans leur féminité sont beaucoup plus poussés que chez nous. J’ai l’impression que du côté francophone, nous sommes plus réservés et prudes. » Comment faire évoluer les mentalités chez nous ? « Cela a déjà beaucoup évolué ces dernières années. À mes débuts chez RTL, lorsque je postais une photo de moi en maillot de bain, ce n’était pas très bien vu, mais j’ai continué à le faire. Je sais que ce que je poste n’est pas vulgaire et que mon RECETTE À LA BELGE AVEC LES NOUVELLES BOULETTES IKEA Loïc Van Impe vous propose une recette 100% belge et durable. public l’apprécie. Tout le monde a fini par s’y faire. C’est la même chose en ce qui concerne mes tatouages  : au début, il fallait les camoufler et désormais, on les assume et on les montre. On a d’ailleurs reçu de nombreux remerciements de la part de nos téléspectateurs, qui étaient contents que le tatouage ne soit plus marginalisé. Il faut apprendre aux gens à accepter les autres comme ils sont. » #ChaqueGesteCompte Plus d’informations à la page XX. 13 L’émission sera diffusée exclusivement sur RTLplay. Quels sont les avantages de ce choix ? « RTlplay sera disponible sur les différents décodeurs à partir de l’année prochaine, ce qui permettra aux spectateurs de regarder le programme quand ils le veulent. Je fais partie d’une génération qui regarde des programmes sur Netflix quand elle en a envie, par exemple. Je ne me dis plus qu’il faut que je sois à une certaine heure devant mon écran pour regarder une émission. Du coup le concept d’RT- Lplay me plaît naturellement beaucoup. » Être une influenceuse avec une communauté aussi vaste que la vôtre est un boulot à plein temps ? « C’est du travail dès le moment où je Ph. Instagram/@silentjill me lève, jusqu’au moment où j’éteins mon téléphone avant d’aller dormir. Les gens ne se rendent pas compte du travail monstrueux que cela représente, mais je fais absolument tout moimême. J’espère pouvoir bientôt engager quelqu’un pour avoir une charge de travail moins importante. Parfois, c’est sûr que je sature et il ne faut pas oublier que je suis aussi une maman de trois enfants… » Comprennent-ils votre notoriété ? « Ils le comprennent et le voient d’un œil un peu blasé. Cela ne leur fait pas grand-chose de me voir à l’écran, par exemple. Mais ma fille aînée est tout de même assez fière que ses camarades me suivent de TikTok. Par contre, les cordonniers sont toujours les moins bien chaussés. Ils n’ont aucun accès aux réseaux sociaux et je suis très stricte à ce niveau-là. Leurs temps d’écrans sont très courts parce que je sais à quel point cela peut-être néfaste. Par ailleurs, j’essaie aussi toujours de leur rappeler que les privilèges qu’ils ont grâce à moi sont une chance énorme et que cela n’a rien de normal, pour qu’ils gardent les pieds sur terre. » « Star Academy » il y a quinze ans savait-elle déjà qu’elle voudrait être sous le feu des projecteurs ? « Elle le savait déjà, oui. J’ai eu une vie ‘classique’pendant longtemps après mon passage dans l’émission, et cela m’a rendue extrêmement malheureuse. On m’a souvent dit d’arrêter de rêver et que c’était trop tard pour crever l’écran, surtout que j’avais déjà des enfants. J’ai trouvé ce discours très réducteur et j’ai eu envie de prouver que j’en étais capable. J’ai multiplié les boulots pendant dix ans et je sais ce que c’est d’avoir un job classique. Avec le recul, cela m’a apporté une rigueur professionnelle et le respect de toutes les personnes qui m’entourent quand je suis à l’écran. » Sébastien Paulus



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :