Métro Belgique n°4256 30 oct 2020
Métro Belgique n°4256 30 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4256 de 30 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : la France touchée par la terreur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 CD NEWS VENDREDI 30/10/2020 metrotime.be AFP/J. Thys Des contrôleurs anonymes La police obtiendra un allié important à partir de la semaine prochaine pour vérifier le respect des mesures contre la propagation du coronavirus. Une quarantaine de contrôleurs anonymes du SPF Santé publique pourront désormais également émettre des amendes. Ils se présenteront sans prévenir, notamment dans les salons de coiffure, les magasins, les cafés et les friteries. Belga/B. Fahy La capacité des soins intensifs sera renforcée BRUXELLES A la veille du comité de concertation durant lequel de nouvelles mesures pourraient être prises, Alexander De Croo a appelé à la solidarité, mais n’a pas précisé quel type de décisions pourraient être prises cette après-midi. Il a toutefois indiqué que la capacité en soins intensifs serait renforcée. Hier à la Chambre, Alexander De Croo n’a pas levé le voile sur les mesures qui pourraient être prises aujourd’hui. « On parlera des mesures de première ligne, santé mentale, etc. », a-t-il simplement énuméré, ajoutant faire le maximum pour renforcer la capacité en soins intensifs de 1.900 à 2.800 lits. Le Premier ministre a appelé les citoyens à faire preuve de courage et de solidarité. « Si nous voulons sortir de la zone à risque, cela demandera un effort de longue haleine. Nous nous trouvons dans un confinement partiel à l’heure actuelle », a-t-il rappelé, en référence à son discours prononcé mercredi soir. « Plus vite les mesures entrent en vigueur, plus vite on peut protéger les gens ». Belga/B. Doppagne Marc Van Ranst demande un reconfinement BRUXELLES Le virologue Marc Van Ranst soutient l’appel lancé par plusieurs responsables académiques et sanitaires pour mettre en place un nouveau confinement afin de freiner la propagation du coronavirus. « Pour le moment, rien n’indique que les mesures actuelles produisent déjà des effets », expliquait-il hier sur son compte Twitter. « Nous devons passer à un système avec des accents comme lors du premier lockdown », ajoute l’expert. Selon lui, les mesures actuelles n’ont pas entraîné de perspectives Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Metro’s content room : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek « POURQUOI ATTENDRE DEMAIN ? » Dans l’opposition, le cdH et DéFI ont appelé le Premier ministre à prendre des mesures fortes. « Les autres pays ont décidé de reconfiner. Nous, on fait quoi ? On chipote », s’est insurgée Catherine Fonck (cdH). « La situation est déjà hors de contrôle. Pourquoi la France agit-elle et pas nous ? Pourquoi attendre le Comité de concertation demain ? », s’est demandé Sophie Rohonyi (DéFI). Raoul AFP/A. Oikonomou d’amélioration. « Les déplacements non essentiels devraient être interdits, comme en France. Les écoles peuvent rester ouvertes en ce qui me concerne, elles pourront souffler grâce à l’allongement des vacances d’automne. » Le virologue évoque également la fermeture de certains magasins, tout en laissant ouverts les parcs et les plaines de jeux. « Le mois dernier, j’ai à nouveau utilisé le terme de lockdown pour la première fois », poursuit-il. « Ces chiffres ne sortent pas de nulle part. Ce sont des circonstances exceptionnelles, nécessitant des décisions exceptionnelles et des personnes exceptionnelles. » ◀ Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be Reconfinement douloureux Près d’une entreprise wallonne sur deux (49%) indique qu’elle ne survivrait à un second confinement de six semaines identique à celui du printemps que si les pouvoirs publics mettent en place les mêmes mesures de soutien, a fait savoir hier l’Union wallonne des entreprises (UWE). La reprise semble bien loin pour l’organisation. L’UWE signale également que 14.000 emplois salariés ont disparu au cours du premier trimestre. Hedebouw (PTB) a de son côté dénoncé la situation dans le monde du travail. Déplorant l’absence de réponse du Premier ministre à sa question, l’élu d’extrême-gauche a estimé y voir « un tabou ». ◀ Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Werillaraillieu"br E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Les décès quotidiens ont doublé AFP/L. Balais BRUXELLES La moyenne des décès quotidiens a doublé en une semaine, ressort-il des données publiées hier par Sciensano. Entre le 19 et le 25 octobre, 69,3 patients ont succombé chaque jour à la Covid-19 en moyenne, alors que la moyenne s’établissait à 33,6 morts quotidiens les sept jours précédents (+106%). La situation dans les hôpitaux reste critique, avec des admissions quotidiennes toujours en hausse. ◀ La Wallonie prête à aller plus loin Belga/E. Lalmand.7:11013 ite"e.'Wei.. é NAMUR Le gouvernement wallon attend du comité de concertation qu’il prenne vendredi les mesures adéquates pour endiguer la croissance exponentielle de l’épidémie. « Si ce n’est pas le cas, la Wallonie prendra elle-même les mesures nécessaires », a averti hier le ministre wallon des Affaires intérieures, Christophe Collignon. Le ministre socialiste s’inscrit dans le sillage des déclarations faites mercredi par le ministre-président, Elio Di Rupo, au parlement wallon. « Aux yeux de notre gouvernement, les mesures prises sont insuffisantes », a-t-il conclu. ◀ Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :