Métro Belgique n°4251 22 oct 2020
Métro Belgique n°4251 22 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4251 de 22 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : un ultime point vert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Le gel hydroalcoolique est-il réellement sans danger ? P.9 Le télétravail est plus que jamais encouragé en raison de la crise du coronavirus. Mais comment faire si vous n’avez pas le luxe de disposer de votre propre bureau à la maison ? Nous avons listé pour vous toute une série de trucs et astuces vous permettant de créer un chouette poste de travail productif dans votre chambre à coucher. 1. PRÉVOYEZ UN BON BUREAU… Un bon bureau, c’est important pour bien travailler ! Une table trop haute ou trop basse peut finir par vous donner mal au dos – et ce n’est bien évidemment pas le but recherché. Vous ne disposez pas d’un meuble de bureau adéquat ? Voyez si vous pouvez vous en procurer un, éventuellement en seconde main. 2.… ET UNE BONNE CHAISE DE BUREAU Idem pour la chaise de bureau. Vos chaises de salle à manger sont certes très confortables quand vous passez à table, elles ne sont généralement pas adaptées à 8 heures de travail quotidien. Autre bonne idée  : aménagez-vous un bureau debout. 3. RANGEZ Faites votre lit le matin. Un lit bien fait n’invite pas (ou moins) à aller s’y allonger « un peu » (et ne pas ILL 111,feelgood La fasciathérapie pour effacer nos douleurs Transformez votre chambre à coucher en bureau professionnel en sept étapes voir le temps passer) qu’un lit défait. Même principe pour votre bureau. Un bureau bien ordonné = une tête bien ordonnée, veillez donc à bien ranger vos affaires après usage. Un bureau plein de verres vides, d’assiettes sales et de papiers inutiles ne fait le bonheur de personne ! 4. UN DÉLICIEUX PARFUM Savez-vous qu’on est plus productif au travail quand on allume une bougie agréablement parfumée ? Certains parfums, comme le citron et le jasmin, vous permettent de mieux vous concentrer. Pratique ! 5. ACCORDEZ-VOUS DES PAUSES ET LA LUMIÈRE DU SOLEIL Maintenant que vous télétravaillez, la tentation peut être plus forte de bosser d’une traite. Et sans vous en rendre compte vous aurez sauté la pause de midi. Ne faites pas ça ! Accordez-vous un bon bol d’air frais et allez faire une petite promenade. Profitez du soleil. Vous reprendrez le travail avec beaucoup plus d’énergie. 6. TABLEAU DES HUMEURS Le fait de travailler pendant des périodes plus longues à la maison peut plomber votre créativité. Essayez d’éviter cette baisse de régime en vous créant Vous ne possédez pas de table de bureau chez vous ? Voici comment en fabriquer une vite en carton Une start-up danoise a conçu un bureau qui se compose de trois morceaux de carton. Ce qui permet aux personnes qui doivent travailler de chez elles du jour au lendemain de s’en fabriquer un. Vous pouvez aussi commander les éléments et les faire livrer à domicile. En raison du renforcement des règles de confinement, de nombreuses personnes doivent (à nouveau) très vite trouver un moyen de travailler de chez elles. Tout le monde ne dispose pas d’une table pour y travailler, une situation qui a inspiré la start-up danoise Stykka. Elle a conçu un bureau que l’on peut assembler très facilement soi-même et pour lequel il ne faut que trois morceaux de carton. Les designers ont très opportunément baptisé leur bureau « #StayTheFuckHome ». Le meuble se monte en quelques minutes. Les différents éléments sont fixés à l’aide de petits câbles. Assemblé, le bureau mesure 120 cm de large, 62 cm de profondeur et 82 cm de haut. Si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez télécharger le plan sur le site web de l’entreprise et vous mettre au boulot avec un cutter et une boîte en carton. « Nous voulons que le plus grand nombre Ph. Stykka P.10 de personnes en profite, c’est pourquoi nous avons décidé de rendre le plan open source et de Le syndrome de l’intestin irritable Foto Unsplash P.11 7, r e r un tableau des humeurs pour quand vous êtes en manque d’inspiration. C’est à vous, bien entendu, de compléter ce moodboard. 7. LA BONNE PLAYLIST La musique aussi peut vous donner le cœur à l’ouvrage. Vous optez pour une playlist avec de la musique douce qui renforce votre concentration ou vous préférez une playlist jazzy pleine de swing ? Diffusez les chansons et les musiques les plus aptes à vous faire vous retrousser les manches. ◀ l’offrir à tout le monde », a déclaré le fondateur du studio, JarlVidnæs. DE LA CONCEPTION AU PRODUIT COMMERCIALISABLE EN 24 HEURES JarlVidnæs et ses collègues ont eu l’idée de ce bureau lorsque le Danemark a décidé d’instaurer un confinement national et qu’il est apparu que plusieurs collaborateurs ne disposaient pas d’un espace chez eux pour travailler. En 24 heures, ils ont conçu et réalisé un produit prêt à la vente. « Certains devaient partager un espace avec leur compagnon ou compagne ou alors occuper la table de la salle à manger. Nous nous doutions bien qu’ils n’étaient pas les seuls à avoir ce problème et nous avons alors décidé de développer l’idée. » Il est également possible de commander le bureau via le site de la start-up. Il vous en coûtera un peu plus de 80 € et il sera livré à domicile. Stykka utilise un carton fabriqué par une entreprise danoise à base de 80% de fibres recyclées. Et comme tous les éléments sont en carton, vous pouvez ranger facilement le bureau et le réutiliser lors du prochain confinement ! ◀
metrotime.be JEUDI 22/10/2020 FEELGOOD 9 Le gel hydroalcoolique, un danger pour la santé ? C’est la « star » de cette année 2020 aux côtés du masque. On le retrouve d’ailleurs partout  : dans les magasins, au cinéma, au travail… Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le gel hydroalcoolique est devenu un allié dans la vie de tous les jours. Mais est-il vraiment sans danger ? On le savait, on l’avait peut-être oublié, mais le coronavirus est venu nous le rappeler. Le lavage des mains est la solution la plus efficace pour prévenir la propagation des maladies et des virus. Il n’est donc pas étonnant que le gel hydroalcoolique soit devenu, en quelques mois, notre nouveau compagnon dans la vie de tous les jours. Il faut dire qu’un petit flacon de gel est facilement transportable et permet de se nettoyer les mains avec facilité. À condition bien sûr de bien savoir l’utiliser. Pour rappel, la durée de la friction avec du gel doit être d’environ 30 secondes. Il faut appliquer le gel sur ses mains sèches et continuer à frotter tant qu’elles ne sont pas à nouveau sèches. A priori, s’il est de bonne qualité et qu’il est appliqué sur une peau saine, le gel hydroalcoolique ne représente aucun danger pour l’humain. Le gel doit contenir de l’alcool à au moins 60o, du peroxyde d’hydrogène (aussi appelé eau oxygénée), et du glycérol qui agit comme humectant. S’il est appliqué trop fréquemment, l’alcool présent dans le gel peut par contre être la cause du dessèchement des mains, et même d’une sensation d’irritation. Le gel peut également être un problème pour les personnes ayant de l’eczéma, ou des crevasses sur les mains. Heureusement, il est possible d’acheter en pharmacie des « crèmes barrières » qui déposent un film protecteur sur la peau et permettent ensuite l’utilisation du gel. UN TERRAIN DE JEU POUR LES PROCHAINS VIRUS ? Des médecins, notamment en Grande-Bretagne et en France, se sont également inquiétés d’une surutilisation du gel hydroalcoolique. Selon eux, le gel pourrait affaiblir à long terme notre peau Et les enfants ? Ph. Unsplash contre le virus. « S’ils nettoient bien, ces gels vont par contre supprimer la première barrière immunitaire naturelle. Plus on les utilise, plus on rend perméable et sensible notre épiderme à ce genre de virus. Il y a une hystérie autour du coronavirus, mais celle-ci provoque une précaution nécessaire. On risque toutefois de créer d’autres pathologies demain à cause d’un problème ponctuel », expliquait par exemple Stéphane Auberger, docteur en chimie, dans l’Est Républicain. En Grande-Bretagne, le docteur Andrew Kemp, chef du conseil scientifique de l’Institut britannique des sciences du nettoyage, allait dans le même sens. Selon lui, l’utilisation massive de gel favoriserait l’apparition de « superbactéries » contre lesquelles les produits que l’on utilise actuellement ne serviraient plus. « Le gel devrait être utilisé en dernier recours et comme méthode temporaire sur le court terme si jamais il n’y a pas d’eau disponible ». Sinon, « cette nouvelle routine pourrait finalement nous faire plus de mal que de bien », s’alarmait-il dans la presse britannique. Mais ces suppositions ne sont pour l’instant pas confirmées. D’ailleurs, dans le cadre d’une utilisation normale, le gel n’a jamais démontré de toxicité particulière, ni d’effets secondaires particulièrement néfastes. Il reste donc un allié de choix lorsqu’il n’est pas possible de se laver les mains au savon (voir ci-dessous). (cd) L’information a pas mal circulé ces dernières semaines. Si le gel ne représente pas en soi un danger pour les enfants, il est important de ne pas les laisser l’utiliser sans supervision. Plusieurs centaines d’incidents liés à une mauvaise utilisation de gel ont ainsi été rapportés depuis le début de la pandémie, que ce soit chez nous ou chez nos voisins. Ces incidents sont souvent liés aux distributeurs de gel que l’on retrouve un peu partout. Vu qu’ils se trouvent à hauteur du visage des enfants, il n’est pas rare que ces derniers soient victimes de projections accidentelles au niveau de la bouche ou des yeux. Dans ces cas, le gel peut être la cause de rougeurs, de douleurs, voire, dans certains cas, de lésions oculaires qui peuvent être sévères. Voilà pourquoi, en cas de projection dans l’œil, il est recommandé de rincer immédiatement l’œil pendant une quinzaine de minutes sous un filet d’eau. Pour éviter les incidents, le Centre Antipoisons recommande également aux parents de « pomper le gel eux-mêmes pour l’appliquer ensuite aux enfants ». ◀ Privilégiez le savon S’il est devenu incontournable en quelques mois, le gel hydroalcoolique ne reste pas moins une solution d’appoint lorsqu’il n’y a pas d’eau potable disponible. L’OMS appelle d’ailleurs à se laver en priorité les mains au savon et à n’utiliser du gel que quand il n’y a pas d’alternative possible. Et pour cause, le gel ne « lave » pas à proprement parler les mains de la personne qui l’utilise, même si l’alcool permet de se débarrasser des bactéries et des virus qui se trouvent sur la peau. En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament avait d’ailleurs déjà tiré un constat similaire en 2009 lors de la pandémie de la grippe A (H1N1). À l’époque, elle avait appelé à « privilégier le lavage des mains avec un savon », et ce pour une durée de 30 secondes. ◀ Semaines du vin Spar du 8 octobre au 4 novembre inclus Superbes promos sur nos meilleurs vins ! 1/1"‘ Château de Beaulieu La Chatelaine Côte du Rhône rouge 75 cl 2+1 GRATIS * 3 POUR13 38 soit € 4,46/bouteille XTRA 4=. * 33,33% de réduction à l’achat de 3 bouteilles au choix, déduit à la caisse Notre savoir-faire se déguste avec sagesse. monspar.be pour plus de promotions Magali et Francis du Spar de Bomal-sur-Ourthe



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :