Métro Belgique n°4250 20 oct 2020
Métro Belgique n°4250 20 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4250 de 20 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : la Wallonie en alerte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
FAUT-IL NOURRIR LES OISEAUX EN HIVER ? Avant de commencer, la première question qui se pose est de savoir s’il est réellement utile de nourrir les oiseaux. Les oiseaux sont capables de se débrouiller seuls pour trouver leur alimentation, même en hiver. Ils trouvent des graines et des fruits de plantes sauvages, ils picorent dans les pommes et les poires de nos vergers, et se nourrissent de vers de terre ou encore de petits insectes qu’ils trouvent sur le sol ou dans les arbres. Néanmoins, la réduction de la biodiversité et les aléas climatiques ne les aident pas. Vous pouvez donc tout à fait décider de donner un petit coup de pouce aux oiseaux de votre jardin pour les aider à passer l’hiver. Mais pour cela, il y a quelques règles importantes à respecter. COMMENT LES NOURRIR ? Il est conseillé de nourrir les oiseaux le matin, de préférence au lever du jour. En effet, c’est à ce moment de la journée qu’ils doivent trouver de la nourriture le plus rapidement possible pour combler les réserves qui se sont épuisées pendant la nuit. Si vous en avez la possibilité, en plus du matin, vous pouvez également les nourrir en fin de journée. À chaque fois, privilégiez des petites quantités. À l’approche du printemps, arrêtez le nourrissage de manière progressive. Il est également conseillé de choisir plusieurs endroits où vous allez placer la nourriture et ensuite de ne pas modifier ces emplacements. Des oiseaux comme le merle et le rouge-gorge se nourrissent essentiellement au sol. La mésange préfère quant à elle les mangeoires suspendues. Quant à d’autres oiseaux comme le pinson, ils se nourrissent plutôt dans les mangeoires stables. Enfin, et c’est un élément très important, veillez à nettoyer régulièrement la mangeoire pour éviter tous risques de contamination et d’épidémie. Si vous nourrissez les oiseaux, vous en avez sans doute déjà fait l’expérience  : les graines que vous disposez sur le sol attirent rapidement des oiseaux imposants qui mangent tout sans laisser la moindre miette pour des oiseaux plus petits. Afin d’éviter ce genre de situation, il existe des protections métalliques où seuls les petits gabarits peuvent se glisser pour manger en paix. Du côté de la nourriture, les différentes espèces d’oiseaux ne se nourrissent pas toutes de la même manière. Vous pouvez déjà avoir une idée de leurs préférences alimentaires en regardant leur bec. Les oiseaux avec un bec fin acéré sont insectivores, tandis que ceux avec un bec plus obtus et rond sont granivores. Il est donc aussi important de varier la nourriture  : des fruits secs, des cacahuètes (décortiquées ou non, mais pas grillées ou salées), des graines, des céréales ou même des vers de farine. C’est moins connu mais vous pouvez également leur proposer une pomme de terre cuite, des restes de viande sur un os cuit ou encore des fruits comme une pomme ou une poire. green Ne donnez pas n’importe quoi aux oiseaux de votre jardin ! À l’approche de l’hiver, les magasins de jardinage, de bricolage et même les grandes surfaces regorgent d’aliments à donner aux oiseaux sauvages. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Voici quelques conseils et bonnes pratiques en la matière. Ph. Belga CE QU’IL FAUT ÉVITER Si vous décidez de nourrir les oiseaux, il y a de quelques règles à respecter et surtout des aliments à ne pas donner. Par exemple, ne donnez pas d’aliments salés (viande, cacahuètes ou graisse salée). Évitez également de donner du riz cru, de la noix de coco séchée ou encore des agrumes. Ne donnez pas aux oiseaux des graines de lin car leur enveloppe est toxique pour les oiseaux. Concernant le pain, il s’agit également d’un aliment à éviter. À condition de préalablement le réduire en miettes, vous pouvez néanmoins en donner en petite quantité. Il est aussi important de veiller à ce que la nourriture soit bien sèche. En effet, des graines humides ou de la mie de pain mouillée peuvent provoquer des troubles digestifs graves chez les oiseaux. Il est donc indispensable de déposer la nourriture à l’abri ainsi que de surveiller et d’éliminer les graines humides. Enfin, les accidents sont rares mais ils existent et le danger peut être réel. Certains oiseaux comme les mésanges peuvent se coincer les pattes dans les fi-
metrotime.be MARDI 20/10/2020 GREEN 9 lets qui entourent les boules de graisse vendues dans le commerce. De plus, la composition de ces boules n’est généralement pas indiquée sur l’emballage et les mauvaises surprises peuvent être au rendez-vous. Après analyse, certaines boules de graisse contenaient de l’huile de friture usagée et même du sable pour les alourdir. Mieux vaut donc préparer ses propres boules de graisse pour les oiseaux (voir encadré) ! ATTENTION AUX CHATS Les chats sont les principaux prédateurs des oiseaux de nos jardins. Mal positionnée, une mangeoire peut ainsi se transformer en véritable poste de chasse pour nos félins domestiques. Si vous installez une mangeoire sur pied, faites en sorte que le pied mesure au moins 1,75 m de hauteur et évitez de le mettre à proximité d’un muret ou d’une plateforme qui pourrait dissimuler, voire servir de tremplin, à des prédateurs. Si vous optez pour une mangeoire, suspendez-la à une branche, en respectant les mêmes règles. Optez également pour un endroit à découvert et accessible à coup d’aile pour les oiseaux. L’IMPORTANCE DE L’EAU En hiver aussi les oiseaux ont besoin de boire. Une tâche qui peut rapidement devenir très compliquée durant les périodes de gel. Vous leur serez ainsi d’une très grande utilité en leur proposant de l’eau pure à température ambiante dans un récipient peu profond. Il est important de changer cette eau régulièrement et de préférence à des horaires relativement fixes. De la sorte, les oiseaux sauront quand de l’eau fraîche les attend avant qu’elle ne gèle. Pour IKEA, #ChaqueGesteCompte. Une économie circulaire fonctionne  : quand un produit bie ife ft. Thomas Wallemacq tout se reconditionné ou encore recyclé et connaît une pour la même quantité moins de matières premières et on crée moins de déchets. progression vers la circularité passe par trois étapes. Le commencement conception du produit l’objectif de l’entreprise est de fabriquer tous ses produits à partir de ou renouvelables. IKEA ne propose 1 plus aucun produit comme les pailles. Faites vos propres boules de graisses Vous trouverez sur Internet de nombreuses recettes maison pour nourrir les oiseaux, du cupcake de graines à la guirlande de cacahuètes, en passant par les petits gâteaux à l’avoine, la pomme et aux raisins secs. Vous pouvez également très facilement réaliser vos propres boules de graisse. Voici la recette  : ● Préparez quelques récipients propres. Cela peut être des moules à cupcakes en silicone mais aussi des vieux pots de yaourt ou des gobelets à café en carton. ● Découpez des bouts de ficelle d’environ 30 cm et déposez-les au fond des récipients tout en laissant dépasser un bout. ● Remplissez-les trois quarts du récipient avec un mélange de graines, des graines de tournesol ou des s’assurer que les objets dureront dans le temps. Certains produits de la marque ont été spécialement conçus pour. Comme le extensible jusqu’à croissance de votre enfant à son rythme. Ou encore la série de rangements pour vous pouvez selon l’évolution de vos besoins et envies. Mais IKEA propose aussi des pièces de rechange pour réparer plus d’une garantie qui vous met à l’abri de tout imprévu (5 ans pour l’électroménager ou 25 ans pour les matelas). La cacahuètes. ● Faites fondre dans une casserole, sans le faire bouillir, du saindoux (une matière grasse qui se trouve dans les boucheries). ● Remplissez les récipients dans lesquels vous avez mis les graines et la ficelle avec la graisse. ● Laissez refroidir le mélange au frigo ou à l’extérieur s’il fait suffisamment frais. ● Démoulez votre préparation, en réchauffant les parois quelques instants avec vos mains ou en versant de l’eau tiède dessus. ● Votre boule de graisse est prête à être suspendue à l’extérieur et à régaler les oiseaux. Quand aucune nouvelle occasion de prolonger la vie d’un produit n’est maximum pour inciter le consommateur à le recycler. Un matelas usagé ou un vieux canapé peut être repris par une revalorisation optimale. C’est aussi pourquoi vous pouvez déposer en magasin vous trouverez des articles produits à partir de matériaux housses de coussin MUSSELBLOMMA en plastique recyclé (dont une partie a été repêchée en mer Méditerranée). donné une seconde vie à pas moins de 47 millions revendus ou recyclés). transforme n’est plus une utopie mais une réalité. #ChaqueGesteCompte



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :