Métro Belgique n°4250 20 oct 2020
Métro Belgique n°4250 20 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4250 de 20 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : la Wallonie en alerte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS MARDI 20/10/2020 metrotime.be AFP/L. Marin) En raison d’une pénurie de matières premières, le groupe hospitalier Jolimont se trouve contraint de suspendre temporairement la prise de rendezvous en ligne, pourtant obligatoire, pour ses centres de dépistage Covid de Nivelles et de Braine-l’Alleud, annonce-t-il sur internet. Cela ne concerne toutefois pas les personnes qui ont déjà obtenu ces rendez-vous. La prise de rendez-vous est suspendue jusqu’au 31 octobre. CE CONCOURS N’EST NI ORGANISÉ NI SPONSORISÉ PAR LA LOTERIE NATIONALE 50 BILLETS « SUBITO » A GAGNER ! 6026 ENVOYÉ/REÇU 1,00 EUR/SMS MT20w43 201020WF-SUB Des tests suspendus RÉPONDEZ À LA QUESTION SUIVANTE  : Quel animal est appelé «raccoon» en anglais ? A Un kangourou B Un opossum C Un raton laveur CONNAISSEZ-VOUS LA RÉPONSE ? Envoyez RACCOON A, B ou C (ex.  : RACCOON A) par SMS au 6026 ou composez le 0905 23 180 à partir d’un téléphone fixe et tentez votre chance 50 fois de remporter 75.000  € . GAIN MINIMAL GARANTI DANS CHAQUE PAQUET Belga/E. Lalmand La Wallonie face à une situation très délicate BRUXELLES Le nombre d’hospitalisations est actuellement aussi élevé en Wallonie que lors du pic de la première vague de la pandémie. Une situation qui inquiète le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem. « Nous devons rappeler une fois de plus que tout contact épargné avec un collègue, un ami, une connaissance, est une diminution du risque de transmission et peut faire la différence », ont souligné hier les experts, alors que de nouvelles mesures entraient en vigueur pour tenter d’enrayer la propagation du virus. L’objectif est toujours Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be de la freiner, pour permettre aux soins de santé de « tenir le coup ». Le nombre d’infections par habitant est le plus élevé à Bruxelles et en Wallonie. Cependant, l’augmentation la plus rapide est actuellement observée en Flandre occidentale (doublement tous les six jours). Le point le plus « chaud » est « très clairement » la province de Liège, où 1.424 nouveaux cas par jour ont été relevés cette dernière semaine, constate Yves Van Laethem. UNE SITUATION PRÉOCCUPANTE DANS LES HÔPITAUX La situation est de plus en plus problématique dans les hôpitaux. En Les concours de la Loterie Nationale sont interdits aux mineurs d’âge Renseignements  : 03/216 46 84 - info@mconcept.be - Participation possible jusqu’au 30/11/20 à 23h59 - Coût de participation  : par appel 2,00 EUR - par SMS envoyé/reçu  : 1,00 EUR, participation complète par SMS  : 4,00 EUR - Participation interdite aux mineurs d’âge - Les prix ne sont ni échangeables ni convertibles en espèces - Les coordonnées fournies par les participants sont enregistrées dans une base de données de MConcept sp et sont destinées à l’organisation et au traitement de ce concours. Les participants ont le droit de consulter, corriger et/ou effacer leurs données. Ces concours sont organisés par MConcept sp, n°d’entreprise 0826.398.329, Desguinlei90 n°12B, 2018 Anvers. Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Metro’s content room : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be moyenne, 252 patients Covid sont admis à l’hôpital chaque jour. Samedi 17 octobre, 351 patients ont été hospitalisés dans le pays. La situation est « particulièrement précaire » en Wallonie, déplore Yves Van Laethem. Le nombre d’hospitalisations y est actuellement aussi élevé que lors du pic du printemps. « La tension dans les hôpitaux va continuerà s’accentuerdans les prochains jours », met en garde l’expert. En tout, 2.500 malades du coronavirus sont hospitalisés en Belgique, dont 412 sont en soins intensifs (parmi ceux-ci, la moitié est ventilée). Le nombre de lits « Covid » double tous les huit à neuf jours. ◀ -18 Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Un centre pour étudiants Les étudiants louvanistes peuvent depuis hier se faire tester au nouveau coronavirus dans un nouveau centre mis en place par l’université, en collaboration avec les hautes écoles de la ville. Les étudiants dont le test se révélerait positif seront ensuite suivis par un « contact tracer » de leur établissement. Le centre table sur 300 tests quotidiens. Les étudiants représentent un tiers de la population de Louvain. Belga/N. Maeterlinck Appel à la solidarité des hôpitaux liégeois LIÈGE Les hôpitaux en province de Liège fonctionnant actuellement à flux tendu, les lits encore disponibles risquaient d’être occupés d’ici la fin de journée d’hier, indiquait hier matin Philippe Devos, président du syndicat médical ABSyM et médecin aux soins intensifs du Groupe santé CHC de Liège. Il en appelait dès lors à la solidarité des autres provinces, notamment celle du Limbourg où, selon lui, le taux d’occupation est trois fois moins important qu’à Liège. Vendredi dernier, alors que se déroulait le comité de concertation, les hôpitaux de la province de Liège, après avoir dédié 50% des lits en soins intensifs à des patients Covid-19 (phase 1B du plan d’urgence hospitalière), Belga/B. Doppagne ont indiqué qu’ils craignaient la saturation d’ici 48 à 72 heures. Une inquiétude répétée durant le week-end par le directeur médical du CHU de Liège, Pierre Gillet, qui précisait qu’un transfert de patients entre sites était organisé. E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be ◀
metrotime.be MARDI 20/10/2020 NEWS 3 Un contexte différent pour un virus inchangé BRUXELLES Avec le nombre de contaminations en hausse exponentielle, le coronavirus semble plus virulent que lors de la première vague. En réalité, ce sont les conditions qui ont changé, pas le virus, ont expliqué les experts hier. « Nous étions au printemps et allions vers l’été, alors qu’aujourd’hui nous sommes à l’automne et allons vers l’hiver », a indiqué Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral, lors du point presse du Centre de crise. Les températures fraîches sont plus favorables à la propagation du virus, tout comme les conditions de vie actuelles. Les ménages passent davantage de temps à l’intérieur, dans des espaces peu aérés, ce dont le virus raffole. Cela explique en partie pourquoi l’extension du virus a lieu actuellement. LES PERSONNES À RISQUES REDÉFINIES Les experts ont également redéfini les groupes à risque de De plus en plus d’accidents avec du gel hydroalcoolique BRUXELLES Le nombre d’accidents domestiques liés aux produits chimiques a augmenté ces derniers mois en raison de la pandémie, avec la consommation plus importante de produits comme des détergents ou des désinfectants. Ceux impliquant du gel hydroalcoolique ont par exemple été multipliés par cinq. Le SPF Santé publique et le Centre Antipoisons a lancé hier une campagne de sensibilisation « Lire avant utilisation » (voir page 16) afin d’inviter la population à lire l’étiquette et de fournir des conseils sur la manière d’utiliser des produits dangereux en toute sécurité. AFP/M. Bureau Chaque année, environ 10.000 accidents impliquant des produits chimiques ménagers se produisent en Belgique, rappellent le SPF Santé publique et le Centre Antipoisons. ◀ ai MENU complication. Tout d’abord, il y a l’âge. Les personnes de plus de 65 ans sont frappées plus sévèrement et ont davantage de risques d’être hospitalisées en soins intensifs ou, dans des cas extrêmes, de mourir. Par tranche de dix ans, le risque augmente encore nettement, a ajouté Yves Van Laethem. Le deuxième type de risque accru concerne les personnes obèses et diabétiques, les personnes qui souffrent d’hypertension et de pathologies cardiovasculaires. Sont concernées également, les personnes qui souffrent de pathologies chroniques d’organes  : insuffisance respiratoire chronique, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, ou encore les personnes pour qui un cancer a récemment été diagnostiqué ou traité. Ces personnes doivent particulièrement être protégées. UNE VACCINATION AU PRINTEMPS En guise de perspectives, les experts ont déclaré qu’ils tablaient toujours sur une vaccination qui pourrait démarrer à partir du printemps. Couplée à des conditions météorologiques plus favorables, elle permettra à la population de retrouver une vie « presque normale » pendant l’été 2021. Le Centre de crise a reçu beaucoup de questions de citoyens sur les nouvelles mesures de restriction des contacts au cours du weekend. Les réponses peuvent dorénavant être trouvées dans la rubrique des questions fréquentes sur le site www.info-coronavirus.be. Ph. N. Maeterlinck BRUXELLES Pour alléger la pression sur les centres de tests et les labos, les ministres de la Santé en Belgique et le commissaire coronavirus PedroFacon ont décidé de revoir la stratégie de dépistage au moins jusqu’au 15 novembre. Les personnes asymptomatiques ne seront plus testées, mais devront respecter une quarantaine de dix jours. « On teste beaucoup, mais comme il y a énormément de malades, il y a un moment où les labos ne suivent plus, les êtres humains qui sont derrière » non plus, commente la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS). « Et donc, il faut qu’on prenne le temps, quinze jours-trois semaines, de faire descendre la pression, de s’assurer que le service suive, que les résultats arrivent à temps. On a décidé de réorganiser le testing en priorisant. » Seules les personnes avec symptômes, les membres du personnel soignant, les plus de 65 ans et les collectivités dans lesquelles il y aurait eu au moins deux contaminations avérées pourront désormais être testées. Pour les personnes ayant eu un contact à haut risque mais ne présentant pas de symptôme, ce sera la quarantaine de 10 jours. Une plateforme sera mise en ligne en fin de semaine pour prendre rendez-vous pour les tests. Les mesures seront par ailleurs traduites en plus de 20 langues. Pour rappel, le Comité de concertation a décidé vendredi de limiter encore davantage les contacts sociaux, mais aussi de fermer restaurants et cafés et d’instaurer un couvre-feu entre minuit et 5h du matin. Ces mesures sont valables pour un mois. ◀ Les asymptomatiques ne doivent plus se faire tester 11, - DEMI-POULET + dessert + boisson**Dessert jusqu’à 2,30  € & boisson froide sauf bouteilles de 50cl., boissons bio et boissons alcoolisées en bouteille. 2 € ◀ AFP/K. Tribouillard DE RÉDUCTION À L’ACHAT DE MIN. 15 € Valable dans tous les restaurants Lunch Garden jusqu’au 30/11/’20 à l’exception des restoroutes et Lunch Garden Wilrijk et Gent de Sterre. 1 bon par ticket. Non cumulable avec d’autres réductions. Non remboursable en espèces. E.R. : S. Vanderveken, Avenue des Olympiades 2, 1140 Evere. Ne pas jeter sur la voie publique. G1 0 A 855 VVVVVO,



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :