Métro Belgique n°4249 19 oct 2020
Métro Belgique n°4249 19 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4249 de 19 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Charleroi perd la tête à Genk.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 cm NEWS LUNDI 19/10/2020 1 metrotime.be AFP/M. Ngan Macron « Premier ministre » Le président américain Donald Trump, qui se moque régulièrement des gaffes supposées de son rival Joe Biden, s’est à son tour illustré par une erreur en rétrogradant son homologue français, Emmanuel Macron, au rang de « Premier ministre ». C’est en donnant son avis sur l’accord pour le climat de Paris, dont les États-Unis se sont retirés après son élection en 2016, que Trump a fait cette bourde. AFP/M. Melville Hommage massif au professeur décapité PARIS Des milliers de personnes étaient rassemblées hier à Paris, place de la République, pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d’histoire décapité vendredi dans les Yvelines. Les hommages à ce professeur froidement abattu affluaient dans la capitale française. Brandissant des pancartes « non au totalitarisme de la pensée » ou « je suis prof », ils saluaient dans le calme la mémoire de cet enseignant assassiné après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de 4e, dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine. « Je suis Samuel », « Liberté d’expression, liberté d’enseigner », scandaient des personnes sur place. De longs applaudissements étaient régulièrement entendus. « ADIEU MONSIEUR LE PROFESSEUR » Le Premier ministre Jean Castex, la maire de Paris Anne Hidalgo, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et le chef des Insoumis Jean- Luc Mélenchon étaient sur place. Autour de la statue de la place de la République, qui continuait à se remplir, certains brandissaient des drapeaux tricolores, d’autres des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « il fait sombre au pays des lumières », « je suis musulman, je suis contre la violence, je suis pour la liberté d’expression », « je suis enfant de prof » ou encore « je suis prof ». Un homme a joué la chanson d’Hugues Auffray « Adieu Monsieur le professeur » à la guitare, que chantaient de nombreuses personnes réunies autour de lui. Des « Marseillaise » étaient également entonnées. Certains manifestants portaient des pancartes où étaient affichées des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo. La Une du journal satirique « Tout ça pour ça », publiée début septembre à l’occasion de l’ouverture du procès des attentats de AFP/B. Guay 2015 et qui reprenait les caricatures, était également brandie par certains. « Je suis là comme prof, comme maman, comme Française et comme républicaine », a affirmé Virginie, professeure de musique en région parisienne. Guigané, 34 ans et médiatrice socio-culturelle en Essonne, porte son fils de 4 ans sur les épaules. Elle est là pour rendre hommage à Samuel Paty, et « s’indigner contre cet acte odieux et affreux ». « Il ne faut pas que cette violence s’installe et devienne notre quotidien ni qu’on s’y habitue », affirme-telle. Véronique, en doudoune, Londres renvoie la balle à Bruxelles sur le Brexit LONDRES Le gouvernement britannique a déclaré hier toujours vouloir conclure un accord commercial post-Brexit avec l’Union européenne, malgré des négociations dans l’impasse, tout en estimant que la balle était « dans le camp » des Européens. Le ministre d’État Michael Gove estime que les Européens ne semblaient pas « sérieux » dans leur volonté d’aboutir. Déjà poussives, les négociations commerciales se sont envenimées jeudi quand les 27 réunis en conseil ont exigé des concessions de Londres, tout en disant vouloir poursuivre les pourparlers pour arriver à un accord de libre-échange avant l’année prochaine, quand les règles européennes cesseront de s’appliquer au Royaume-Uni. Mais Londres a répliqué en conditionnant la poursuite des discussions à « un changement fondamental d’approche » de la part des Européens. À défaut d’accord permettant au Royaume-Uni de retrouver sa pleine souveraineté, le pays n’hésitera pas à opter pour un « no deal » au 1er janvier, potentiellement dévastateur pour des économies déjà fragilisées par la pandémie, avec le rétablissement de quotas et droits de douanes entre les 27 et Londres. Les discussions butent toujours sur trois sujets  : l’accès AFP/J. Thys pour les Européens aux poissonneuses eaux britanniques, les garanties réclamées à Londres en matière de concurrence et la manière de régler les différends dans le futur accord. ◀ Échouage massif de baleines Dix-neuf baleines échouées sont mortes sur l’île du Nord, en Nouvelle-Zélande. Les habitants de Colville Bay, à l’est de la ville d’Auckland, avaient repéré samedi 40 à 60 baleines nageant près de la côte dans des eaux peu profondes et troubles. Environ 25 de ces animaux, vraisemblablement des globicéphales, se sont échoués sur des bancs de boue, mais six d’entre-deux ont pu être renfloués ce week-end. enseignante en conservatoire, est venue avec son mari mais sans leurs enfants adolescents. « Ils avaient peur de venir », a-telle dit. Pour elle, « il est temps de se manifester ». « IL A FAIT SON TRAVAIL » Plus tôt dans la journée, Kamel Kabtane, le recteur de la mosquée de Lyon, avait estimé que l’enseignant avait « fait son travail » et a été « respectueux », en proposant aux élèves qui pourraient se sentir choqués de sortir. « Il a voulu parler sans vexer, sans blesser », a insisté M. Kabtane qui a qualifié l’auteur des faits d’« illuminé ». ◀ EN BREF ▶ Une voiture piégée ayant pris pour cible le siège de la police afghane à Feroz Koh dans la province de Ghor (ouest) a tué hier au moins douze civils et fait une centaine de blessés, selon les autorités. ▶ Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé les Etats-Unis, la Russie et la France de fournir un soutien militaire à l’Arménie dans son conflit armé avec l’Azerbaïdjan sur la région contestée du Haut-Karabakh. Le président Erdogan a Un migrant retrouvé mort Ph. AFP SANGATTE Le corps d’un homme portant un gilet de sauvetage, « probablement » un migrant qui tentait de gagner l’Angleterre, a été découvert hier sur une plage de Sangatte, dans le nord de la France. D’après les pompiers, l’homme avait entre 20 et 40 ans et était d’apparence « plutôt moyen-orientale ». Pascal Marconville, le procureur de Boulogne-sur-Mer, a souligné qu’« il y a eu énormément de tentatives de traversées » dans la nuit. « Il y a eu une fenêtre météorologique qui semble avoir tenté les réseaux de passeurs », a-til constaté. Mi-août, un migrant soudanais s’était noyé en tentant de traverser la Manche sur un canot pneumatique, en compagnie d’un adolescent qui avait, lui, réussi à regagner la plage. Le corps avait été retrouvé, déjà, sur une plage de Sangatte. ◀ affirmé qu’il « priait » pour que le pays sorte vainqueur du conflit en chassant les Arméniens du « territoire occupé ». ▶ Le vice-président de Facebook, Nick Clegg, a indiqué que « 2,2 millions de publicités ont été rejetées » et « 120.000 posts Facebook et Instagram ont été retirés pour tentative d’entrave à la participation au scrutin », en amont de l’élection américaine, dans une interview au Journal du Dimanche.
1 Cl metrotime.be LUNDI 19/10/2020 NEWS 7 Les Boliviens aux urnes pour élire leur président LA PAZ Près d’un an après la démission de l’ex-dirigeant socialiste Evo Morales, les Boliviens ont été rappelés aux urnes hier pour élire leur président. Pour la première fois depuis 20 ans, Evo Morales (2006- 2019), emblématique dirigeant de la gauche sud-américaine, n’est pas candidat à la présidence. Le 10 novembre 2019, il avait démissionné en pleine crise politique, accusé de fraude par l’opposition, alors qu’il briguait un quatrième mandat. Depuis, de nombreux appels ont été lancés pour éviter une nouvelle crise politique dans ce pays fortement polarisé. L’ancien ministre de l’Économie d’Evo Morales, Luis Arce (à droite), 57 ans, candidat pour le Mouvement vers le socialisme (Mas), et son principal rival, l’ex-président Carlos Mesa (à gauche), 67 ans, sont les favoris parmi six candidats. Selon Ph. AFP CONCOURS DVD les derniers sondages, M. Arce, considéré comme le père du « miracle (économique) bolivien », arrive en tête des intentions de vote au premier tour, mais ne devrait pas échapper à un second tour, prévu le 29 novembre. DES PRESSIONS ? Pendant la journée, le Belge Maxime Ramirez, qui participe à la mission d’observation internationale, a dénoncé des pressions subies à son arrivée dans le pays. Le mouvement Demain, dont il est membre, se dit « inquiet » pour son « intégrité physique », a-t-il fait savoir hier La mission a été accréditée par l’autorité électorale bolivienne, mais ses membres « ont été harcelés et menacés dès leur arrivée par les’services de sécurité’ », dénonce le mouvement. D’autres observateurs internationaux rapportent également des pressions. ◀ fr.metrotime.be/warnerbros Nouvelles manifestations contre la monarchie en Thaïlande AFP/J. Taylor BANGKOK Des milliers de manifestants pro-démocratie ont bravé hier, pour la quatrième journée consécutive, l’interdiction de rassemblement à Bangkok. « Dissolution du Parlement ! », « honte au dictateur », scandait la foule, réunie au Monument de la Démocratie au cœur de la capitale. Les tensions de vendredi, où la police a évacué les protestataires à l’aide de canons à eau et procédé à une série d’interpellations, n’ont pas dissuadé la contestation. Plusieurs manifestants brandissaient d’ailleurs des portraits de leaders de la protestation arrêtés ces derniers jours, dont celui de l’activiste Anon Numpa détenu depuis vendredi à Chiang Mai. « Je veux pouvoir parler librement du roi, c’est un droit légitime », a relevé une étudiante. TRANSPARENCE ET DÉMISSION Le mouvement exhorte à l’abrogation de la loi de lèsemajesté qui punit de trois à quinze ans de prison toute diffamation ou insulte envers le monarque et sa famille. Il demande aussi davantage de transparence dans les finances de la richissime monarchie et la non-ingérence du souverain dans les affaires politiques. Le mouvement, qui défile depuis trois mois, réclame également la démission du GAGNEZ VOTRE COFFRET DVD PRÉFÉRÉ ! Participez à notre concours et tentez de remporter un des 20 coffrets DVD Warner Bros. Choisissez parmi Game of Thrones, Harry Potter, Friends et bien d’autres ! EN COLLABORATION AVEC Premier ministre, le général Prayut Chan-O-Cha, porté au pouvoir par un coup d’État en 2014 et légitimé par des élections controversées l’année dernière. Le militaire a averti qu’il ne démissionnerait pas, brandissant la menace d’un couvrefeu si la situation perdure. Pour tenter de briser la contestation, les autorités avaient déjà promulgué jeudi des mesures d’urgence, sans succès. Elles avaient motivé leur décision en dénonçant des incidents la veille à l’encontre d’un cortège royal  : des dizaines de manifestants avaient levé trois doigts devant le véhicule de la reine Suthida en signe de défi. WARNER BROS. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :