Métro Belgique n°4249 19 oct 2020
Métro Belgique n°4249 19 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4249 de 19 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Charleroi perd la tête à Genk.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 NEWS LUNDI 19/10/2020 metrotime.be SNCB, Stib et Tec maintiennent leur offre BRUXELLES La SNCB, la Stib et le Tec ont annoncé ce week-end qu’ils aillaient maintenir leur offre de roulage au lendemain du tour de vis opéré par le gouvernement pour tenter de freiner la propagation du coronavirus. Malgré les nouvelles mesures prises par le gouvernement fédéral, la SNCB a annoncé qu’elle maintiendrait son offre maximale. « Les personnes qui ne peuvent pas télétravailler doivent pouvoir compter sur les transports publics », souligne la société. « La SNCB a rehaussé son offre ces derniers mois afin de privilégier la sécurité. Nous maintenons cet effort pour transporter les voyageurs en toute sécurité. » Durant le confinement de printemps, la SNCB avait diminué son offre. STATU QUO POUR LA STIB ET LE TEC Dans la capitale, les métros, bus et trams de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles rouleront aussi normalement. La Stib veut d’abord évaluer l’impact des mesures sur la fréquentation de son réseau avant d’envisager une adaptation de son offre. Les bus wallons maintiennent également leur service habituel, indique le directeur marketing et mobilité du Tec Stéphane Thiery. « L’offre doit rester, comme pendant le confinement, à son niveau habituel pour permettre à ceux qui n’ont pas d’autre solution de mener leurs activités essentielles ». Le taux d’absentéisme des conducteurs est cependant parfois marqué et le réseau connaît des difficultés pour maintenir l’ensemble des parcours, en particulier à Belga/L. Dieffembacq Liège et à Charleroi. Les usagers peuvent se renseigner sur le site internet, l’application ou les réseaux sociaux du Tec pour vérifier quels parcours ont été supprimés. Des indépendants en justice contre les mesures BRUXELLES Des indépendants, restaurants, commerçants et autres, rassemblés pour la circonstance sous le nom collectif de CIMS (Collectif Indépendant Multi sectoriel) ont annoncé hier qu’ils introduiraient dans la semaine via un cabinet d’avocats liégeois deux recours, visant la fermeture des cafés et Le virus survit neuf heures sur la peau TOKYO Des chercheurs japonais ont trouvé de nouvelles preuves de la nécessité de se laver les mains régulièrement dans la lutte contre le virus SARS-CoV-2. Celui-ci survit sur la peau pendant neuf heures. Le nouveau coronavirus survit sur la peau humaine cinq fois plus longtemps qu’un virus de la grippe, soit 9 heures contre 1,8 heure. « La durée de vie de neuf heures du SARS-CoV-2 sur la peau humaine augmente le risque de transmission par contact par rapport au virus de la grippe, accélérant la pandémie », selon les chercheurs japonais. Ils ont Belga/D. Waem étudié la résistance du virus sur la peau de personnes récemment décédées. Le coronavirus et le virus de la grippe sont tous les deux « désactivés » en 15 secondes en cas d’utilisation d’éthanol, contenu dans les restaurants durant quatre semaines. Les tenanciers de cafés et restaurants se sentent discriminés et estiment que la mesure n’est pas soutenue par des preuves scientifiques suffisantes. « Par cette action, on ne défend pas seulement les cafés et restaurants mais aussi toute une série de commerces et entreprises qui seront impactés par la fermeture de l’horeca », explique Gilles Hoyoux, luimême restaurateur et membre actif de ce collectif. Cette double action en justice est soutenue par la Fédération Patronale Interprofessionnelle SDI et les fédérations Horeca de Liège, de Namur et du Brabant wallon. ◀ gels pour les mains. Plus le nouveau virus reste longtemps sur la peau, plus le risque de propagation est grand. « L’hygiène des mains peut réduire ce risque », rappellent les chercheurs. ◀ L’équipe a par ailleurs été renforcée pour communiquer plus rapidement. Les bus De Lijn ne réduisent pas non plus leur offre. ◀ EN BREF ▶ La police de la zone de Bruxelles-Midi est intervenue hier soir pour mettre un terme à une fête privée dans un bar à chicha rassemblant environ 200 personnes, a-t-elle confirmé hier. Plusieurs procèsverbaux ont été dressés, dont un pour rébellion. 2.255 patients sont hospitalisés en Belgique die Belga/D. Waem BRUXELLES Au total, 2.255 patients Covid-19 sont actuellement hospitalisés en Belgique dont 381 en soins intensifs. Le nombre moyen de nouvelles contaminations quotidiennes, calculé entre le 8 et le 14 octobre, continue d’augmenter et s’élève désormais à 7.388,1 (+88%). Entre le 11 et le 17 octobre, les hospitalisations ont donc continué leur progression, avec une moyenne de 233,9 admissions quotidiennes (+96%). ◀ ▶ Le Premier ministre Alexander De Croo a annulé sa visite officielle aux Pays-Bas qui était planifiée demain. Il devait normalement être reçu par son homologue néerlandais Mark Rutte à La Haye en soirée. L’absentéisme du personnel soignant bruxellois pose problème Belga/T. Roge BRUXELLES L’absentéisme parmi le personnel soignant risque, dans les semaines à venir, de poser un problème dans les hôpitaux bruxellois, avertissaient hier les responsables du réseau Iris et de l’UZ Brussel. « Un des défis auquel nous sommes confrontés, c’est effectivement l’absentéisme de notre personnel, en raison de congés de maladie, de quarantaines, de congé parental corona, de la prise des jours de vacances accumulés ou des jours de récupération pour les heures supplémentaires prestées. Il est donc difficile de maintenir l’activité dans nos hôpitaux, d’autant que nous n’avons pas de nouveaux diplômés cette année puisque les études ont été allongées d’un an », explique Etienne Wéry, l’administrateur délégué des hôpitaux du réseau Iris. Du côté de l’UZ Brussel, les craintes sont identiques. ◀
1 metrotime.be LUNDI 19/10/2020 NEWS 5 La Suisse durcit le ton BERNE Le port du masque sera obligatoire dès aujourd’hui dans les lieux publics fermés dans toute la Suisse. Et ce n’est qu’une des mesures mises en place par le gouvernement fédéral pour tenter d’endiguer le rebond inquiétant des cas de la Covid-19. Le conseil fédéral suisse a noté une « forte augmentation du nombre de contaminations ces derniers jours ». Le gouvernement a donc dû prendre des mesures parmi lesquelles l’obligation du port du masque dans les lieux fermés, l’interdiction de rassemblements spontanés de plus de 15 personnes dans l’espace publique et la réglementation de manifestations privées de plus de 15 personnes. Le gouvernement recommande aussi de recourir au télétravail. UNE MISE EN GARDE Comme au printemps déjà, le ministre de la santé Alain Berset a appelé à la responsabilité de la population. La situation actuelle « est un AFP/F. Coffrini test pour toute la société », selon lui. Il appelle à agir rapidement afin d’éviter un deuxième « lockdown ». Les hôpitaux ne connaissent certes pas encore de problèmes. Mais les conséquences du nombre élevé de cas devraient seulement se faire sentir dans deux à quatre semaines. C’est pourquoi il faut agir maintenant. Alain Berset a également lancé un appel urgent à reporter les fêtes de famille « à des temps meilleurs ». Avec ces nouvelles mesures, le conseil fédéral a rappelé qu’il n’entendait pas empêcher la vie économique et sociale, mais met tout de même la population en garde. ◀ Ph. AFP SOLNA Le cap des 200.000 décès liés à la Covid-19 a été franchi hier dans toute l’Union européenne ainsi que la Norvège, l’Islande, le Liechtenstein et le Royaume-Uni, qui forment l’Espace économique européen (EEE). Les chiffres publiés hier par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) rapportent un total de 4,8 millions de cas de contamination au coronavirus et de 200.587 morts. C’est au Royaume-Uni qu’ont eu lieu le plus de décès, avec plus de 43.000 personnes ayant perdu la vie. Ce pays est suivi par l’Italie (36.474 décès), Un nouveau cas de coronavirus en Nouvelle-Zélande WELLINGTON La Nouvelle-Zélande a fait état hier d’un nouveau cas de coronavirus, deux semaines après une déclaration de la Première ministre Jacinda Ardern qui se félicitait que son pays ait « de nouveau vaincu le virus ». Le directeur général de la santé, Ashley Bloomfield, a annoncé qu’un employé du port a été testé positif samedi après-midi. « Comme cette personne a été testée le jour où elle a développé des symptômes, le ministère de la Santé a pu placer à l’isolement les cas contacts », a indiqué M. Bloomfield. Cette annonce intervient au lendemain de la victoire éclatante du Parti travailliste de Mme Arden lors des élections générales, largement attribuée aux succès du gouvernement dans la lutte contre la pandémie. Avant le vote, Mme Ardern avait surnommé ce scrutin d’« élections du Covid ». Elle avait principalement axé sa campagne sur son bilan très solide dans la lutte contre la pandémie. La Nouvelle-Zélande -cinq millions d’habitants- a enregistré 25 décès dus au coronavirus. La première vague avait vraisemblablement été complètement endiguée fin mai à la faveur d’un strict confinement national. Et l’archipel a enregistré dans la foulée une remarquable série de 102 jours sans contamination locale. Mais un nouveau foyer l’Espagne (33.775) et la France (33.392). La Belgique se trouve à la 5 e place, avec 10.392 morts. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) compte quelque 53 pays dans la région « Europe ». Le nombre de cas s’élève dans cette zone à 7,8 millions et le nombre de décès grimpe à 255.000. Des chiffres qui incluent notamment la Russie et l’Ukraine. CM 200.000 décès en Europe liés à la Covid-19 AFP/D. Rowland épidémique a été découvert en août dans la plus grande ville du pays, ce qui a poussé les autorités à ordonner un nouveau confinement à Auckland, qui a duré trois semaines, jusque début septembre. ◀ MELBOURNE Depuis une centaine de jours, les cinq millions d’habitants de Melbourne sont soumis à des restrictions drastiques destinées à lutter contre une vague incontrôlée de cas de la Covid-19. Et après une diminution importante du nombre de contaminations dans l’État de Victoria, dont Melbourne est la capitale, les autorités ont décidé de lever certaines mesures. C’est notamment le cas de celle qui limitait à deux heures le temps que pouvaient passer les gens hors de leur domicile afin de se livrer à des activités autorisées. Les autorités ont également étendu à 25 km la distance qu’ils QUID DE LA GRIPPE ? Avec plus de 200.000 morts sur notre continent, la Covid-19 a donc déjà beaucoup plus tué que la grippe saisonnière, qui fait 60.000 morts par an en Europe selon des chiffres avancés en février dernier par un responsable de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le constat est similaire en Belgique où le coronavirus aurait déjà tué dix fois plus que la grippe. Interviewé par la RTBF en 2017, Yves Van Laethem rappelait qu’« environ 1.000 personnes meurent chaque année de grippe ». À l’heure actuelle, 10.392 personnes ont déjà perdu la vie à cause de la Covid en Belgique. Pour rappel, depuis le 1er octobre, les personnes de plus de 50 ans peuvent -munies de leur carte d’identité- aller chercher en pharmacie leur vaccin contre la grippe sans ordonnance. Assouplissement des mesures à Melbourne AFP/W. West peuvent parcourir pour pratiquer des exercices physiques, acheter des produits de première nécessité et exercer les professions jugées essentielles à la société. ◀ ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :