Métro Belgique n°4238 29 sep 2020
Métro Belgique n°4238 29 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4238 de 29 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : le show Trump-Biden.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS MARDI 29/9/2020 metrotime.be 11111%11.1tellalie _.. AFP/K. Nogi 14 fe#4,. CE CONCOURS N’EST NI ORGANISÉ NI SPONSORISÉ PAR LA LOTERIE NATIONALE 50 BILLETS « SUBITO » A GAGNER ! 6026 ENVOYÉ/REÇU 1,00 EUR/SMS MT20w40 200929WF-SUB Des salutations neutres La compagnie aérienne nippone Japan Airlines a annoncé que ses annonces à bord des avions et dans les aéroports adopteraient dès le 1er octobre un langage neutre en genre. Fini les « mesdames et messieurs », « JAL va bannir les expressions genrées » et utiliser des salutations neutres comme « bonjour » ou « bonsoir », a déclaré hier un porte-parole de la compagnie. RÉPONDEZ À LA QUESTION SUIVANTE  : Quel mois de l’année 2016 ont été décernés les Oscars du cinéma de la 88 e cérémonie ? A En janvier B En février C En mars CONNAISSEZ-VOUS LA RÉPONSE ? Envoyez OSCAR A, B ou C (ex.  : OSCAR A) par SMS au 6026 ou composez le 0905 23 180 à partir d’un téléphone fixe et tentez votre chance 50 fois de remporter 75.000 € . GAIN MINIMAL GARANTI DANS CHAQUE PAQUET AFP/D. Leal-Olivas Les concours de la Loterie Nationale sont interdits aux mineurs d’âge Renseignements  : 03/216 46 84 - info@mconcept.be - Participation possible jusqu’au 31/10/20 à 23h59 - Coût de participation  : par appel 2,00 EUR - par SMS envoyé/reçu  : 1,00 EUR, participation complète par SMS  : 4,00 EUR - Participation interdite aux mineurs d’âge - Les prix ne sont ni échangeables ni convertibles en espèces - Les coordonnées fournies par les participants sont enregistrées dans une base de données de MConcept sp et sont destinées à l’organisation et au traitement de ce concours. Les participants ont le droit de consulter, corriger et/ou effacer leurs données. Ces concours sont organisés par MConcept sp, n°d’entreprise 0826.398.329, Desguinlei90 n°12B, 2018 Anvers. -18 « Libérez Assange » L’artiste et dissident chinois Ai Weiwei a protesté hier en silence pour demander la libération du fondateur de Wikileaks Julian Assange, devant le tribunal londonien de l’Old Bailey. Ai Weiwei s’est dressé silencieusement, la main sur la bouche, dévoilant un tee-shirt rose sur lequel on pouvait le voir faire des doigts d’honneur avec l’Australien de 49 ans, au dessus du message « Libérez Assange ». Un affrontement très attendu WASHINGTON Le premier débat aujourd’hui entre Donald Trump et Joe Biden s’annonce comme un événement-spectacle majeur. Son impact sur le scrutin devrait toutefois rester limité, dans un climat ultra-polarisé ne comptant que de rares indécis. Le premier duel Donald Trump-Hillary Clinton en septembre 2016 avait enregistré une audience record de 84 millions de personnes  : si les chiffres d’aujourd’hui sont similaires, ce sera plus du triple de l’audience des discours du président et de son challenger lors des conventions républicaine et démocrate. Seul le « Super Bowl » fait mieux, avec quelque 100 millions de téléspectateurs. « C’est un moment unique, le seul moment où l’on voit les deux candidats ensemble et les deux grands partis débattre ostensiblement, hors du Congrès », souligne John Koch, professeur spécialiste des débats à l’université Vanderbilt. IMPACT LIMITÉ Pourtant, pour des spectateurs et internautes bombardés de publicités électorales depuis des semaines, ce duel a peu de chances d’avoir un effet déterminant sur le scrutin du 3 novembre, soulignent les analystes. Tous rappellent comment l’ex-secrétaire d’État Hillary Clinton avait été jugée gagnante des trois débats en 2016, avant de perdre l’élection. Cette déconnexion entre la prestation des candidats et l’issue du scrutin ne date pas de l’ère Trump  : le démocrate John Kerry avait aussi été donné vainqueur face au président sortant George W. Bush en 2004, en vain. La dernière fois qu’un débat a pesé sur les sondages remonte à 1984, avec une boutade de Ronald Reagan sur « la jeunesse et l’inexpérience » de son rival, l’aidant à remporter le scrutin. AFP/M. Ngan - J. Watson UN SPECTACLE AVANT TOUT Il faut dire que, depuis le premier duel télévisé américain de 1960, qui opposa Richard Nixon à John F. Kennedy, les débats sont devenus beaucoup moins informatifs, indique Michael Socolow, historien des Seulement 750 $ d’impôts payés par Trump médias à l’université du Maine. En 1976, le démocrate Jimmy Carter pouvait encore « présenter des idées nouvelles » face au président sortant Gerald Ford, dit-il. Aujourd’hui, les spectateurs « savent ce que (les candidats) vont dire avant que le débat ait lieu », et l’exercice est essentiellement « un spectacle, qui permet de vérifier s’(ils) connaissent bien leur texte ». D’autant que les indécis, que ces débats ont vocation à faire basculer, « sont devenus rares », souligne John Koch. À défaut de revirements, les débats permettent malgré tout à ceux légèrement hésitants de conforter leur choix  : en 2016, 10% des électeurs ayant regardé le débat disaient avoir décidé définitivement « pendant ou juste après le débat », selon l’institut de recherches Pew. Dans ce contexte, le style (et la sympathie) que dégage chaque candidat compte souvent plus que les mots. Une chose est sûre  : le format de ces débats, arrêté depuis 1988 par une commission spéciale, neutre politiquement, limite au maximum les risques pour les candidats  : un animateur fait les questions et les relances, sur des thèmes choisis à l’avance, avec des interventions chronométrées. 5t _11-2 AFP/K. Bleier WASHINGTON Donald Trump n’a payé que 750 $ d’impôts fédéraux en 2016, l’année de son élection à la présidence des États-Unis, puis autant en 2017, selon une enquête potentiellement explosive du New York Times qui publiait dimanche des informations sur 20 ans de déclarations d’impôt du milliardaire républicain. « Il n’a pas du tout payé d’impôt sur le revenu au cours de dix des 15 années précédentes, en grande partie car il a déclaré plus de pertes d’argent que de gains », écrit le quotidien américain. « Fake news. Ce sont des informations bidon, totalement inventées », a réagi Donald Trump lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche. « J’ai payé beaucoup, et j’ai payé beaucoup d’impôts sur le revenu au niveau de l’État aussi, l’État de New York taxe beaucoup », a-til ajouté sans plus de précisions. Les déclarations fiscales de l’ex-magnat de l’immobilier sont au cœur d’une bataille judiciaire. Donald Trump a toujours refusé de les publier, contrairement à l’usage. ◀ ◀
metrotime.be 1 MARDI 29/9/2020 NEWS 7 Lutter contre la déforestation liée à la consommation BRUXELLES Plus de 100 ONG lancent la campagne #Together4Forests pour lutter contre la déforestation liée à la consommation dans l’Union européenne (UE). Ensemble, les organisations font pression pour une législation plus stricte de l’UE dans ce domaine. L’UE devrait interdire l’importation de produits liés à la déforestation, aux incendies de forêt, à la destruction de la nature et aux violations des Droits de l’Homme en dehors de l’Union européenne, estiment une centaine d’ONG. Elles accusent en effet l’UE d’être responsable de plus de 10% de la destruction des forêts, que ce soit à travers la consommation de matières premières telles que la viande bovine, les produits laitiers, le soja pour l’alimentation du bétail, l’huile de palme, le cacao et le café. La Commission européenne s’est engagée à proposer une AFP/R. Arboleda nouvelle législation pour lutter contre la déforestation d’ici 2021. Ces ONG plaident également pour que la loi protège les droits des peuples indigènes et des communautés locales (ils sont reconnus comme les gardiens de leurs terres et leur savoir est crucial pour prévenir la perte de biodiversité). Les ONG appellent donc les gouvernements fédéral et régionaux en Belgique à soutenir activement le développement de cette loi européenne. Le WWF, Greenpeace, Rikolto, Natuurpunt, l’Institut Jane Goodall et BOS+ avec le soutien de la Coalition climat, BBL, IEW, Wervel, eva, VoedselTeams et OxfamBelgique lancent également la campagne #Together4Forests pour que les citoyens aient également la possibilité de faire entendre leur voix. Le mouvement appelle les citoyens à participer à la consultation publique de la Commission européenne sur la déforestation avant le 10 décembre. ◀ AFP/D. Leal-Olivas BRUXELLES Pressés par le temps et malgré une confiance ébranlée par le revirement britannique sur le traité du Brexit, le Royaume-Uni et l’UE renouaient hier le dialogue, avec l’espoir qu’un accord sur leur future relation commerciale reste possible. La semaine de discussions a débuté hier à la mi-journée par une rencontre à Bruxelles entre le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, et le secrétaire d’État britannique, Michael Gove. Au cœur de ces échanges, le très controversé projet de loi en cours d’examen au Parlement britannique, qui remet en cause certains engagements pris par le La Belgique reprend les opérations contre Daech BRUXELLES La Belgique reprendra jeudi sa place dans les opérations aériennes de la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre le groupe jihadiste État islamique (EI). Celui-ci est toujours actif en Irak et en Syrie, en dépit de la perte de son califat territorial instauré en 2014, à cheval sur les frontières de ces deux pays. Quatre avions de combat F-16 s’envoleront ce matin de la base de Florennes pour rejoindre « la Jordanie » (en fait la base aérienne d’al Azraq) et les quelque 120 militaires belges qui y ont déjà été déployés au cours des dernières semaines, après des mesures de quarantaine liées au coronavirus. Le matériel a pour sa part été acheminé par deux avionscargo géants Antonov An-124 ukrainiens affrétés par la Défense. L’objectif est que le détachement belge, dont l’essentiel provient du 2 e wing tactique basé à Florennes, soit opérationnel dès le 1er octobre pour une durée d’un an, ont indiqué plusieurs sources militaires. Il s’agira de la troisième participation de la composante Air belge au volet aérien de l’opération « Inherent Resolve » de la coalition anti- EI, après de précédents déploiements en 2014-2015 et en 2016-2017, souvent en alternance avec les Pays- Bas. Dès le mois d’octobre, Brexit  : retour au dialogue avec le Royaume-Uni Belga/F. Sierakowski ceux-ci devraient fournir un contingent d’environ 35 militaires pour assurer la protection au sol des avions belges et du personnel, a annoncé hier le ministère néerlandais de la Défense. ◀ Royaume-Uni dans l’accord encadrant son départ de l’UE le 31 janvier dernier. Le texte revient sur certaines dispositions douanières et relatives aux aides publiques pour la province britannique d’Irlande du Nord, prévues afin d’éviter le retour d’une frontière avec la République d’Irlande, un garde-fou essentiel au maintien de la paix sur l’île. Furieux de ce revirement, qui enfreindrait de l’aveu même du gouvernement britannique le droit international, les Européens ont donné à Londres jusqu’à la fin du mois pour retirer leur projet, sous peine d’un recours en justice. EN BREF ▶ Le couvre-feu nocturne qui était en vigueur depuis près de deux mois à Melbourne pour endiguer la flambée de cas de coronavirus a pris fin hier, à la faveur d’une baisse marquée du nombre de nouvelles contaminations. Seuls cinq nouveaux cas ont été répertoriés sur 24 heures dans l’État australien du Victoria, qui a Melbourne pour capitale. ▶ Une nouvelle réglementation, censée protéger les lanceurs d’alerte dans le domaine de la santé publique, est entrée en vigueur dans la ville de Pékin après de vives critiques en Chine sur la réponse des autorités NOUVELLES DISCUSSIONS Les négociateurs devaient ensuite entrer aujourd’hui dans le vif du sujet  : un nouveau cycle de discussions sur leur future relation, le neuvième depuis mars et le dernier pour l’instant inscrit à l’agenda. De sources concordantes, aucune percée n’est attendue pendant cette semaine de discussions. Mais « la voie vers un accord devra être identifiée », insiste un diplomate européen. Et le spectre d’un « no deal », qui ébranlerait un peu plus des économies déjà fragilisées par l’épidémie de coronavirus, viendrait à nouveau hanter les esprits. Les discussions doivent s’achever vendredi, au moment même où les chefs d’État et de gouvernement de l’UE seront réunis à Bruxelles, pour un sommet de deux jours. ◀ au début de l’épidémie. ▶ L’opposant russe Alexeï Navalny, victime selon trois laboratoires européens d’un empoisonnement à un agent neurotoxique, a annoncé hier avoir reçu une visite de la chancelière allemande Angela Merkel lors de son hospitalisation à Berlin. ▶ Le président russe Vladimir Poutine s’est fait administrer le vaccin russe contre le coronavirus avant son voyage en Corée du Sud, ont rapporté les médias russes hier. Les Russes ont été les premiers à développer un vaccin contre le Covid-19.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :