Métro Belgique n°4237 28 sep 2020
Métro Belgique n°4237 28 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4237 de 28 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Alaphilippe en arc-en-ciel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
2 Le guide carrière de Metro LUNDI 28 SEPTEMBRE 2020 START Pour une majorité d’employés, la crise a renforcé le sentiment d’isolation sociale Pour une majorité d’employés, la crise de la Covid-19 a renforcé le sentiment d’isolation sociale. Près de quatre sur cinq d’entre eux (78%) soulignent ainsi une diminution de l’interaction sociale au travail durant ces derniers mois, d’après une étude de la KU Leuven relayée par la société de ressources humaines StepStone. La crise a également affecté leur motiva- sein d’un emploi plus stimulant, et 17% déplorent un constat opposé. Avec le télétravail devenu la norme, les contacts sociaux ont fortement baissé et le risque de se retrouver seul et isolé de la société a, lui, augmenté. Selon la moitié des participants à l’enquête (50,6%) , l’interaction sociale a même diminué de manière radicale. En revanche, les contacts sociaux sont restés les mêmes pour 16,7% des répondants et ont même augmenté pour 5,3% d’entre eux. L’évolution de la pression et de l’autonomie au travail est par contre moins uniforme parmi les travailleurs : 41% disent que cette pression a augmenté, pour 29,2% d’avis contraires et le même pourcentage disant qu’elle était restée la même. Une grande majorité (63,7%) ne rapporte aucun changement en ce qui concerne l’autonomie, pour 24,5% qui répondent qu’elle a diminué et 11,6% qu’elle a augmenté. D’après ce sondage effectué auprès de 1.500 personnes, 33% des répondants télétravaillaient au moins un jour par semaine avant le début de la crise sanitaire, contre 22% l’an dernier. Ils sont désormais deux fois plus. Le nombre de jours prestés à domicile a également augmenté puisque près d’un tiers (29%) des sondés disent télétravailler trois ou quatre jours par semaine et un sur cinq carrément toute la semaine. Après avoir expérimenté le travail à distance, 62% des répondants souhaitent travailler autant voire plus souvent à la maison après la crise. A contrario, 38% veulent ralentir la cadence. ABSENCE DE TRAJETS ET MANQUE DE CONTACTS Pour 44% des sondés, l’absence de déplacements domicile-travail constitue le principal motif à leur souhait de poursuivre sur le même élan. Mais le manque de contacts sociaux reste LE TRAVAIL MOINS STIMULANT ? Selon les conclusions de la KU Leuven, le contenu de l’emploi n’a pas changé pour environ 40% des employés, avec une autonomie et une pression ressentie au travail qui n’ont pas du tout été affectées par la crise de la Covid-19. La plupart des emplois ne sont pas devenus plus stressants après ces derniers mois, avec seulement 9% des sondés disant se trouver dans ce cas de figure. Un constat qui affecte particulièrement les répondants du secteur public. La crise a principalement affecté la motivation et l’énergie des travailleurs, et la capacité de leurs emplois à les stimuler à l’action et à la performance. Environ un quart indiquent en effet que leur emploi est devenu moins stimulant (moins d’autonomie et de charge de travail). moitié (45%) des Belges actifs travaillent à domicile au moins une fois par semaine, soit deux fois plus que l’an dernier, ressort-il lundi d’une enquête menée par le SPF Mobilité et l’Institut pour la sécurité routière Vias. un frein : l’argument est cité par 44% des travailleurs. Viennent ensuite la difficulté de scinder vie privée et vie professionnelle (16%) et le fait d’avoir un emploi non compatible avec le télétravail(14%). Un tiers des travailleurs ayant des enfants trouvent également qu’il est plus difficile de travailler de chez eux en présence des enfants. Dans tous les cas, l’extension du télétravail a eu un impact positif sur la mobilité. « La longueur des embouteillages a considérablement diminué », soulignent Vias et le SPF Mobilité. Des effets bénéfiques ont également été constatés sur l’environnement. Selon une enquête de SD Worx menée auprès de 500 employeurs de Flandre, Wallonie et Bruxelles, la très vaste majorité se déclare par ailleurs satisfaite. « Près de 90% des employeurs belges prévoient de continuer à proposer le télétravail à l’avenir », indique le spécialiste en ressources humaines. Certains points demeurent cependant à Ph. Unsplash Inversement, 17% des personnes interrogées indiquent que leur emploi leur a offert davantage d’opportunités de croissance et de développement depuis l’épisode de la Covid-19. À noter enfin que le stress de la sphère privée (scolarisation des enfants à domicile notamment) touchant la vie professionnelle n’a pas été pris en compte améliorer, comme la définition d’une politique claire en matière de télétravail, l’instauration d’une culture de mais a sans doute joué un rôle pendant cette période pour bon nombre de répondants, concède l’université louvaniste. Les données ont été collectées au moyen d’un sondage en ligne durant le pic de la deuxième vague du coronavirus (28 juillet - 9 août) auprès de 2.845 personnes. ◀ Près de la moitié des Belges actifs télétravaillent au moins une fois par semaine Ph. Unsplash confiance ou encore l’accompagnement et la formation des dirigeants. ◀
metrotime.be LUNDI 28/9/2020 BD 13 je tun71, :e me st.fis. Les.t..AteereseinsÉs Du coure —9— 1... LOS ZUS A Fiker enieZ É ipbz -)7).LP4'PilfflEe:Ite Iii d d d, NOUVEAU TOME 18 DISPONIBLE AU RAYON BD Sti & Saive Bamboo Édition BAMBOO ÉDITION www.bamboo.fr.."" H



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :