Métro Belgique n°4237 28 sep 2020
Métro Belgique n°4237 28 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4237 de 28 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Alaphilippe en arc-en-ciel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 ON THE ROAD LUNDI 28/9/2020 metrotime.be El SKODA OCTAVIA Encore plus belle, toujours aussi pratique ! La 4 e génération de l'Octavia fut l'une des vedettes du salon de Bruxelles en début d'année. Et puis, crise de la Covid oblige, elle s'est fait un peu oublier. La voici sur nos routes, plus spacieuse et moderne que jamais... Sans surprise, la nouvelle Octavia reprend des éléments de style de ses sœurs, la Superb et la dernière Scala notamment. Bonne pioche, car même la berline paraît maintenant plus désirable et pourrait grignoter quelques parts de marché au break. Lui qui caracole toujours en tête des ventes. Avec 600l, son volume de coffre s’avère d’ailleurs presque aussi important que celui du break (640l), ce dernier conservant néanmoins ses aspects pratiques. À l’avant, la nouvelle Octavia présente un habitacle qui lorgne de plus en plus vers le premium. Cela se remarque aux belles matières utilisées (à quelques détails près) mais aussi au volant à deux branches et au petit levier de la boîte automatique, par exemple. Enfin, fidèle à son slogan Simply Clever, Skoda continue à offrir quelques détails bien pratiques à bord tels que les poches smartphone à l’arrière, des appuie-têtes qui se transforment en oreiller ou encore un parapluie intégré ! Quant aux écrans, ils atteignent maintenant les 10 pouces, voire même 10,25 pouces pour celui qui se trouve derrière le volant. Profitant du partage des éléments techniques du groupe Volkswagen, la Skoda Octavia propose des motorisations proches de celles de la Golf 8  : diesel (de 116 à 200 ch), essence (de 110 à 190 ch) mais aussi hybride léger (de 110 ou 150 ch) voire même hybride rechargeable (204 ch). Il y aura même, d'ici peu, une version au gaz naturel, (1.5 G-Tec de 130 ch) pour 470 km d’autonomie au CNG. VOYAGEUSE AU LONG COURT Comme l'Octavia -surtout dans sa version Combi- demeure un maître-achat dans le milieu des professionnels de la route, nous l'avons testée dans une version TDI/150 chevaux avec une boîte DSG. Qu'en dire ? Que le 2 litres est aujourd'hui le seul disponible, fini le 1.6, perdu pour cause de réglementations antipollution. Bien pour l'environnement, moins pour le portefeuille puisque les taxes sont un peu plus élevées. Sinon, l'Octavia ainsi dotée grimpe encore en confort de conduite et en prestations. L'accord entre le moteur (360 Nm de couple) et la boîte automatique à 7 vitesses en fait une reine des autoroutes ! Les consommations, même en conduite active, dépassent rarement les 7 litres et il est assez facile de rester autour des 5 litres en conduisant « normalement ». Niveau confort, on pourra juste reprocher au bloc diesel de « claquer » un peu trop à l'accélération... Pour avoir essayé d'autres versions en TSi (essence) c'est une réelle différence. À ce propos, Photos Skoda nous attendons avec impatience la sortie du « petit » moteur 1.0TSi (110 ch). Un moteur qui nous avait charmé sur la précédente génération et qui a le mérite de garder l'Octavia dans des tarifs plus « attractifs ». Entendez par là qu'avec le succès des générations précédentes, de la hausse de la qualité des finitions et de l'équipement, les Octavia actuelles sont aussi bien plus chères qu'auparavant. S'il fallait pointer un seul défaut, ce serait celui-là ! Vincent Hayez PRO Montée en gamme certaine Habitabilité et coffre géant Présentation/astuces pratiques Duo moteur/boîte DSG CONTRA 1 Tarifs revus à la hausse Quelques plastiques durs (vu le prix) Moteur diesel "présent" à l'accélération Seulement en 2.0 diesel (plus de 1.6) EN QUELQUES CHIFFRES Moteur 4 cylindres, diesel, 1.968 cm3 ; 150ch - 360Nm Transmission aux roues avant Boîte double embrayage DSG7 s L/b/h 4.689/1.829/1.470 mm Volume du coffre 640-1.700 l Poids à vide 1.465 kg Réservoir 45 l 0 à 100 km/h 8,7 sec Conso. mixte 4,3l WLTP l/100km Vitesse maxi 227 km/u CO 2 112 WLTP Prix à partir de 34.665  € 1
COMMENCEZ VOTRE NOUVELLE SEMAINE DE TRAVAIL AVEC AMBITION METROTIME.BE/START Ph. JDE START Malgré la crise sanitaire qui a bousculé notre quotidien, la Journée Découverte Entreprises revient bel et bien en 2020, mais dans un format différent. « On était plein d’espoir en mars, puis la crise Covid est passée par là. On a eu énormément d’annulations, des gens qui ont postposé. On a hésité longuement à la maintenir ou pas. Mais notre volonté est de dire qu’on le fait pour accompagner ceux qui ont le courage de continuer. Ce n’est pas dans six mois que les entreprises auront besoin qu’on parle d’eux. C’est maintenant qu’elles ont besoin de visibilité, de visiteurs, et de gens qui achètent leurs produits pour continuer à exister », détaille d’emblée Charline Wartel, gestionnaire du projet Journée Découvertes Entreprises. À côté des visites traditionnelles qui ont lieu chaque année, les organisateurs ont donc dû se réinventer en mettant en place un volet digital qui permet aux entreprises qui ne peuvent pas accueillir beaucoup de public de participer malgré tout à la JDE. Ce volet se divise en trois parties  : un film de présentation de 30 secondes, comme un spot tv, pour promouvoir l’entreprise ; une vidéo lifestyle, dynamique, qui montrera les coulisses des entreprises et une interview du directeur ; ou finalement une vidéo live, diffusée sur le plateau télé de la JDE le 4 octobre. Les six entreprises qui participent à ce dernier volet enverront une personne de leur choix sur le plateau télé pour commenter durant une heure des images tournées à l’avance et répondre aux questions des internautes. Le tout sera diffusé sur la page Facebook et le site web de la JDE, mais aussi sur les réseaux sociaux de Sudpresse. DES TESTS COVID AUX COSMÉTIQUES Ces présentations seront interrompues de 13h à 14h par un débat avec Willy Borsus, Vice-Président de la Wallonie, Olivier de Wasseige de l’UWE, un membre du Group S, et Pierre Leerschool, administrateur général du groupe Sudpresse. Les participants reviendront sur la crise sanitaire et les opportunités que d’inventifs entrepreneurs ont su se créer pour traverser cette période difficile. Si, cette année, beaucoup moins d’entreprises ont répondu à l’appel de la JDE, de nombreux secteurs seront tout de même représentés. Comme tous les ans, les brasseurs seront présents en force. Mais il sera également possible de partir à la découverte du laboratoire Olivier, qui réalise les testings CETTE SEMAINE DANS METRO START LE GUIDE CARRIÈRE DE METRO 2 ▶ Pour une majorité d’employés, la crise a renforcé le sentiment d’isolation sociale ▶ Près de la moitié des Belges actifs télétravaillent au moins une fois par semaine La Journée Découverte Entreprises s’adapte aussi au coronavirus Crise du coronavirus oblige, c’est une Journée Découverte Entreprises particulière qui se tiendra le 4 octobre de 10h à 17h. Certaines entreprises proposeront des visites classiques, dans le respect des mesures sanitaires, alors que d’autres seront à découvrir virtuellement. Leur but ? Montrer comment elles ont réussi à traverser la crise, en se renouvelant pour continuer à exister. Covid en Wallonie, de la SWDE, de chocolatiers, voire de créateurs de cosmétiques zéro-déchet. La liste des entreprises participantes et les inscriptions pour les visites en présentiel se font sur le site de la JDE  : www.jde-wallonie.be



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :