Métro Belgique n°4232 18 sep 2020
Métro Belgique n°4232 18 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4232 de 18 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : place au dimanche sans voiture à Bruxelles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
:a 6 NEWS VENDREDI 18/9/2020 metrotime.be AFP/W. West Un vol vers « nulle part » La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé qu’elle opérerait un vol de 7 heures nonstop autour de l’île-continent pour les voyageurs en manque de vols long-courriers. Les frontières extérieures et intérieures du pays restent largement fermées, pénalisant gravement le secteur aérien. Un Boeing 787-9 Dreamliner décollera de Sydney le 10 octobre prochain pour ce vol spécial vers « nulle part », puisque sans destination. La Commission doit présenter le 23 septembre sa proposition de réforme de la politique migratoire européenne. Très attendue et plusieurs fois repoussée, elle arrive alors que le débat sur le manque de solidarité entre pays européens a été relancé par l’incendie du camp de Moria, sur l’île grecque de Lesbos. Le feu a laissé à la rue plus de 12.000 personnes, dont 4.000 enfants. Située aux frontières extérieures dans le sud-est de l’Europe et l’une des portes d’entrée en Europe des migrants et réfugiés de la Turquie voisine, la Grèce n’a cessé de critiquer le Règlement de Dublin. Elle réclame plus de solidarité de ses partenaires européens sur ce sujet. Le ministre grec adjoint des Migrations, Giorgos Koumoutsakos, s’est entretenu à Bruxelles avec des responsables européens sur cette question. Il estime que les négociations le 23 septembre au sein de l’UE « seraient compliquées et difficiles » car « les intérêts des pays membres ne sont pas les mêmes ». Le texte « Dublin III » en vigueur depuis 2013, est un accord entre les membres de l’UE ainsi que la Suisse, l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein. Il stipule que la responsabilité de l’examen de la demande d’asile d’un exilé doit incomber au premier pays d’entrée en Europe. Si un migrant passé par la Grèce arrive par exemple en France, ce dernier pays n’est, en théorie, pas tenu d’enregistrer sa demande. La crise migratoire de 2015 a révélé ses failles et provoqué notamment la colère des pays en première ligne, la Grèce et l’Italie, qui se sont estimés abandonnés par l’Europe. LA BELGIQUE EN AIDE TEMPORAIRE Giorgos Koumoutsakos et son homologue belge, Maggie De Block, ont annoncé que la Belgique accueillera de 100 à 150 demandeurs d’asile qui se retrouvent particulièrement démunis après le double incendie du camp de Moria. Cette annonce vient en plus des douze mineurs d’âge non accompagnés (MENA) que la Belgique a déjà annoncé AFP/M. Ngan Pour Athènes, « le Règlement Dublin a échoué » ATHÈNES Au lendemain de l’annonce de la Commission européenne « d’abolir » le controversé Règlement de Dublin, le ministre grec adjoint des Migrations, a estimé que la règle sur la responsabilité du traitement des demandes d’asile dans l’Union européenne (UE) « a échoué » et « doit changer ». AFP/A. Tzortzinis L’OIAC examine des échantillons prélevés sur Navalny Ph. Instagram BERLIN L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a confirmé avoir dépêché des experts en Allemagne pour prélever des échantillons sur l’opposant russe Alexei Navalny. Les résultats de ces tests pour déterminer s’il a été empoisonné au Novitchok seront prochainement connus. L’opposant numéro un au Kremlin est hospitalisé à Berlin depuis qu’il a été victime d’une tentative d’empoisonnement le 20 août en Sibérie. Un laboratoire militaire allemand a déjà conclu le 3 septembre à l’empoisonnement d’Alexeï Navalny par une substance de type Novitchok, ce que Moscou conteste. Des laboratoires français et suédois ont confirmé les conclusions allemandes, conduisant Paris et Berlin à insister sur la nécessité d’une enquête russe. Berlin a cependant indiqué qu’il attendait l’évaluation de l’OIAC. « Une équipe d’experts du secrétariat technique a prélevé de façon indépendante des échantillons biomédicaux de M. Navalny pour être analysés dans les laboratoires de référence de l’OIAC », a annoncé l’institution. Le chef de l’OIAC, Fernando Arias, avait exprimé au début du mois sa « grave préoccupation » au sujet de l’affaire Navalny. ◀ mardi être disposée à accueillir, ainsi que des 18 autres déjà arrivés cet été sur le sol belge à la suite d’une précédente demande de la Grèce. Les 100 à 150 personnes concernées sont des demandeurs d’asile dits vulnérables, tels que des familles avec enfants, des mères et des femmes isolées. Les deux pays doivent encore examiner comment mettre en œuvre cette collaboration, qui a été formellement sollicitée par la Grèce. La Belgique rejoint ainsi un groupe de pays de l’UE disposés à recourir provisoirement à une nouvelle solution « ad hoc » face à un drame de l’immigration comme l’Europe en connaît depuis plusieurs années, avec les sauvetages en Méditerranée. ◀ EN BREF Donald Trump encore accusé Le président américain Donald Trump a été accusé par une ancienne mannequin d’une agression sexuelle qui se serait produite à l’US Open en 1997. Amy Dorris a raconté au Guardian comment le milliardaire républicain l’aurait embrassée et touchée sans son consentement. Les avocats du président ont nié farouchement ces accusations, dévoilées à quelques semaines seulement de la présidentielle du 3 novembre. ▶ La Biélorussie fera l’objet d’une enquête d’experts internationaux sur les violations des Droits humain et la fraude électorale, selon un mécanisme déclenché hier par 17 pays. Le groupe, qui comprend notamment les États-Unis, la Grande- Bretagne et la France, a annoncé sa décision lors d’une réunion de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). ▶ L’ancien président américain Barack Obama a La Chine loue sa politique au Xinjiang AFP/P. PachecoXINJIANG La Chine a loué l’efficacité de ses « centres de formation professionnelle » pour assurer la stabilité au Xinjiang. Cette annonce fait suite à des accusations des États-Unis les présentant comme des « camps de concentration » destinés à l’internement massif de musulmans. Longtemps frappée par des attentats sanglants attribués à des membres de l’ethnie des Ouïghours, cette immense région semi-désertique fait l’objet depuis plusieurs années d’une ferme reprise en main sécuritaire au nom de la lutte antiterroriste. Plus d’un million de personnes ont été internées dans ces « camps ». annoncé la sortie de son livre le 17 novembre, deux semaines après l’élection qui départagera Donald Trump et Joe Biden. « Promised Land », qui sera publié simultanément en 25 langues à travers le monde, est le premier de deux volumes. ▶ En Bolivie, la présidente par intérim, Jeanine Áñez, a déclaré l’état d’urgence nationale à la suite des incendies de forêt. Ils ravagent principalement la région de Chiquitania, à l’est du pays. ◀
metrotime.be VENDREDI 18/9/2020 SEMAINE DE LA MOBILITÉ 7 Le CNG  : le carburant (de transition) du futur ? Les véhicules au gaz naturel ont le vent en poupe auprès de plus en plus de personnes et d’entreprises. Pas étonnant quand on sait que la conduite au gaz est moins chère, plus verte et plus confortable. Conduire au LPG ou au CNG est également plus avantageux sur le plan fiscal. En Flandre, vous ne payez ni taxe annuelle de circulation ni taxe de mise en circulation pour les voitures roulant au gaz naturel. Aujourd’hui, la plupart des grandes marques proposent déjà certains modèles avec l’option CNG. Avant tout, il est important de savoir ce que sont le LPG et le CNG et ce qui les différencie. Le LPG (abréviation de gaz de pétrole liquéfié) est un sous-produit dérivé du pétrole, qui est constitué d’un mélange de propane et de butane comprimé entre 5 à 7 bars. Le CNG (gaz naturel comprimé) est du simple gaz naturel, le même gaz que nous utilisons pour nous chauffer. Il se compose principalement de méthane et est comprimé à une pression comprise entre 200 et 300 bars et peut être stocké sous forme gazeuse à température ambiante. Fin mars, la CREG, l’organisme fédéral de régulation des marchés de l’électricité et du gaz naturel en Belgique, a publié une étude approfondie sur la rentabilité du gaz comme carburant pour les voitures. Il en ressort que le LPG et le CNG sont plus respectueux de l’environnement et plus efficaces que les combustibles fossiles traditionnels. Alors que les différences entre LPG et CNG en termes d’émissions de CO 2 sont minimes, les risques pour la santé (calculés sur la base des émissions nocives d’oxydes Belga/D. Stockman d’azote et de particules) sont d’environ 35% moindres pour le CNG par rapport au LPG et de 70% par rapport au diesel. Il apparaît également que les voitures fonctionnant au GNC émettent de 75 à 90% de particules fines et d’azote en moins que l'’essence et le diesel. De plus, les émissions de CO 2 sont de 7% à 16% inférieures à celles d’un modèle comparable au diesel. Cela fait du CNG de loin l’alternative Cui IUT fossile la plus propre disponible en grandes quantités. Comme il s’agit toujours d’un combustible fossile, beaucoup considèrent le CNG comme un combustible de transition. DU CARBURANT MOINS ONÉREUX Dans l’analyse du coût global, deux paramètres doivent être pris en considération  : le coût du carburant et le prix d’achat de la voiture. Lors de l’achat, il faut compter un surcoût d’environ 2000 euros par rapport à une version essence. En termes de coûts de carburant, c’est le CNG qui est clairement le plus avantageux. Le carburant est d’environ 35% à 75% moins cher que le diesel et l’essence, et environ 20% meilleur marché que l’électricité. En outre, le CNG présente un avantage de sécurité important  : le gaz est plus léger que l’air et se dissipe lorsqu’il est libéré. Contrairement au LPG, plus lourd que l’air, qui stagne au niveau du sol. C’est la raison pour laquelle les véhicules au CNG sont autorisés à stationner dans les parkings souterrains, ce qui n’est pas le cas de ceux roulant au LPG. La combustion propre des deux carburants contribue à réduire les frais d’entretien, si l’on compare des voitures de mêmes modèles à essence ou au diesel. ◀ C'EST ÉcoNolliQut ET ÇA VOUS TRANSPORTE Le CNG. Dépenser moins d’argent dans le carburant et plus dans les choses importantes ? Choisissez une voiture au CNG. Économique, respectueux de l’environnement, il vous fait aussi bénéficier d’une prime de 500  € . Envie de découvrir ce que le CNG peut vous apporter ? Surfez sur gas.be/fr/rouler-cng et optez en toute conscience pour un carburant propre et bon marché. rENERGIE TUF'1% gas.bej



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :