Métro Belgique n°4217 14 aoû 2020
Métro Belgique n°4217 14 aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4217 de 14 aoû 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : une formation politique toujours sous tension.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ci 1 4 NEWS VENDREDI 14/8/2020 metrotime.be Les chèques-repas seulement pour le repas BRUXELLES Payer tout son caddie avec des chèquesrepas ne sera bientôt plus possible. Certains supermarchés ne faisaient jusqu’ici pas la différence entre les denrées et les produits non-alimentaires. Le groupe Colruyt annonce que tous ses supermarchés (Colruyt, Okay, Spar et Bio-Planet) distingueront bien les deux types à partir du 1er septembre. « En concertation avec les émetteurs de chèques-repas et la fédération sectorielle Comeos, nous sommes parvenus à un engagement d’automatiser le processus de distinction », a indiqué une porte-parole de Colruyt. « Une application simple et claire est transparente pour le client et décharge les caissiers. » Belga/T. Roge D’autres chaînes de supermarchés ne faisaient pas non plus la séparation. Delhaize a indiqué qu’au 1er septembre, les chèques-repas n’allaient plus être acceptés pour les produits non-alimentaires. Wim Van Edom, de Comeos, confirme les changements apportés. « VIA (l’organisation rassemblant les émetteurs de chèques-repas, NDLR) a décidé de mieux contrôler la bonne application du système. Ce n’était pas une mince affaire de réaliser cela correctement partout. Un calendrier avait donc été établi afin de laisser aux magasins le temps d’adapter leurs systèmes de caisse. La crise du coronavirus n’a pas accéléré les choses, mais l’échéance finale a été fixée à septembre. » ◀ Un examen d’entrée allégé en médecine ? BRUXELLES La Fédération des étudiants francophones (FEF) a demandé hier à la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), d’alléger les matières qui seront évaluées lors de l’examen d’entrée en médecine et dentisterie en raison d’une année scolaire 2019-2020 perturbée par la pandémie de coronavirus. « Alors que les rhétoriciens de cette année ne se voient plus dispenser de nouvelle matière depuis la fermeture des écoles à la mi-mars, les exigences en termes de connaissance n’ont pas été adaptées dans l’examen. C’est pourtant ce qu’a effectué la Communauté flamande qui a tenu compte des difficultés spécifiques dues à la crise. Alors que l’examen d’entrée est déjà un filtre social, maintenir la matière comme telle creuse encore plus profondément le fossé de l’inégalité entre étudiants issus d’un milieu favorisé ou non », estime la FEF. Sur base de ce constat, l’organisation étudiante redoute que l’examen cette année soit « encore plus sélectif » que les années précédentes. Chaque année, entre 3.000 et 4.000 étudiants présentent l’examen d’entrée en médecine. Le taux de réussite tourne autour des 20% d’habitude. Covid oblige, il n’y aura pas d’examen centralisé dans AFP/I. Fassbender La rentrée des classes en préparation BRUXELLES Après quelques semaines de trêve estivale, la ministre de l’Éducation Caroline Désir (PS) retrouve aujourd’hui les principaux acteurs de l’enseignement en vue de préparer la prochaine rentrée de septembre dans un contexte sanitaire marqué par la récente reprise des contaminations. En juin dernier, les ministres de l’Éducation des trois Communautés s’étaient entendus sur un code couleurs commun (vert, jaune, orange ou rouge) assorti de mesures pratiques à mettre en œuvre en fonction de l’évolution de l’épidémie. À l’époque, vu le reflux de la pandémie alors constaté, mais dans l’attente de la disponibilité d’un vaccin ou d’une immunité collective Belga/N. Maeterlinck un gigantesque palais du Heysel comme de coutume, mais plutôt différents examens organisés sur base décentralisée par les différentes universités de la Fédération Wallonie- Bruxelles. ◀ suffisante, il avait été décidé que la rentrée de septembre se ferait en code jaune, soit une présence en classe des élèves du secondaire quatre jours par semaine, et à temps plein pour tous ceux du maternel et du primaire. La récente reprise du nombre de contaminations pourrait-elle pousser les autorités à décider d’un passage en code orange pour la rentrée ? À ce stade, rien n’est encore décidé. BRUXELLES Une demande de levée de l’interdiction de mise à disposition de tests sérologiques de la Covid-19 dans les pharmacies a été introduite hier en appel, devant le tribunal civil de Bruxelles. Les débats ont été fixés au 3 septembre prochain à 14h00. C’est un Bruxellois, considéré comme une personne « à risque » face à l’épidémie de Covid-19, qui est à la base de cette requête. Début août, le tribunal, en référé, avait estimé cette demande « dénuée de fondement » car ne relevant pas de la compétence du pouvoir judiciaire. L’action, dirigée contre l’État belge et contre l’Agence fédérale des médicaments et À un peu plus de deux semaines de la rentrée, directions, enseignants et parents se posent en effet encore plusieurs questions, notamment sur le respect de l’obligation scolaire. Enfin, les acteurs de l’enseignement sont aussi en attente de consignes claires concernant la continuité des apprentissages après une année scolaire 2019- 2020 considérablement amputée, et marquée par un fort décrochage des publics les plus défavorisés. La réunion sera aussi l’occasion de faire le point sur la stratégie numérique et les enseignements à distance qui devront être assu- Des tests Covid-19 en pharmacie ? AFP/F. Tanneau produits de santé (AFMPS), vise à obtenir la levée de l’interdiction de mise à disposition de tests rapides de détection du virus et de faire cesser toute entrave au libre choix et au libre accès de ces tests en pharmacie. ◀
metrotime.be 1 VENDREDI 14/8/2020 NEWS MI 5 Les Philippines vont tester le vaccin russe MANILLE Les Philippines vont commencer en octobre à tester à grande échelle le vaccin russe contre le coronavirus mais il ne sera pas inoculé au président Rodrigo Duterte tant qu’il ne sera pas déclaré sûr, a annoncé hier son porte-parole. M. Duterte avait proposé de servir de cobaye, affirmant avoir une « grande confiance » dans ce vaccin, en dépit du scepticisme croissant d’un grand nombre de scientifiques internationaux. Le porte-parole du président, Harry Roque, a indiqué que M. Duterte devrait être vacciné au plus tôt le 1er mai, soit quelques semaines après la fin de la phase III, la dernière étape des essais cliniques avant l’homologation. C’est en avril que ce vaccin, développé par le Centre de recherches russe Gamaleïa, devrait être homologué par le ministère philippin en charge des aliments et des médicaments. « Le 1er mai, le groupe en charge de la sécurité de la présidence, pourrait l’autoriser (à recevoir le vaccin, EN BREF ▶ Israël et les Émirats Arabes Unis ont signé sous l’égide des États- Unis un « accord de paix historique », a tweeté Donald Trump, permettant à ces deux pays de normaliser leurs relations. ▶ Le livre « Rage », du journaliste Bob Woodward, publie 25 lettres échangées entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jongun. L’ouvrage paraîtra le 15 septembre aux États- Unis. ▶ Le président turc Erdogan a accusé hier son homologue français Emmanuel Macron de visées « coloniales » au Liban et qualifié sa récente visite à Beyrouth de « spectacle », dans un contexte de tensions croissantes entre Ankara et Paris. ▶ Les caves à peine vidées des hectolitres de vin en excédent laissés par la crise sanitaire, les viticulteurs français s’apprêtent à les remplir de nouveau avec le raisin d’une vendange 2020 historiquement précoce, après l’un des printemps les plus chauds du siècle. CHAQUE GAGNEZ JOUR & VIVEZ DES RETROUVAILLES INOUBLIABLESndlr), une fois que tous les tests nécessaires auront été effectués », a affirmé M. Roque. Moscou a affirmé cette semaine avoir développé le « premier » vaccin contre le Covid-19 assurant une « immunité durable » et qu’il est entré dans la phase finale de tests auxquels participeront plus de 2.000 personnes au total. M. Roque a indiqué que des experts philippins étudieront le mois prochain les résultats des essais clinique de phase I et II conduits par la Russie avant que ne débutent aux Philippines les essais de la phase III. « Nous le ferons en même temps que la Russie », a précisé M. Roque. Des experts philippins du ministère de la science et de la technologie ont rencontré mercredi des responsables de Gamaleïa afin de discuter de la portée et des protocoles essais cliniques qui seront conduits aux Philippines. « SPOUTNIK V » Le vaccin a été baptisé « Spoutnik V » (V comme vaccin,ndlr), en référence à la victoire politico-scientifique russe qu’était la mise en orbite du satellite du même nom en pleine Guerre froide. Les Philippines ont accepté l’offre russe de participer à cette phase d’essais ainsi qu’à sa production. Pour Anna Lisa Ong-Lim, professeur de maladies infectieuses à l’université des Philippines, le calendrier gouvernemental prévoyant la mise à disposition du vaccin d’ici mai est « très optimiste ». Le pays doit également commencer le 17 août les essais cliniques du médicament antiviral japonais Avigan destiné à traiter les malades du coronavirus. Ce pays d’environ 107 millions AFP/Russian Direct Investment Fund d’habitants continue de lutter contre l’épidémie de coronavirus qui a déjà contaminé plus de 147.500 personnes et fait plus de 2.400 morts. De son côté, le gouvernement ROME L’Italie a rendu obligatoire jusqu’au 7 septembre des tests de détection du coronavirus chez tous les voyageurs arrivant de Croatie, Grèce, Malte et Espagne, selon un nouveau décret signé mercredi soir, qui interdit aussi l’entrée sur son territoire de personnes en provenance de la Colombie. Plusieurs possibilités sont proposées aux voyageurs arrivant dans un aéroport, un port ou à une frontière  : des tests rapides sur place, la présentation d’un certificat obtenu dans les dernières 72 heures ou encore l’obligation de réaliser un test dans les deux jours suivant l’entrée en Italie (en se confinant en attendant). Toute personne, même asymptomatique, doit communiquer son retour en Italie aux autorités sanitaires locales. Outre la Colombie qui vient d’être ajoutée à la liste des États jugés à risque, l’Italie a déjà fermé ses portes aux voyageurs en provenance du Kosovo, de Serbie, du Montenegro, de Bosnie, de Macédoine du Nord et de Moldavie. Ceux venant de Bulgarie et de Roumanie doivent pour leur part observer une quarantaine et un suivi médical. Sont également interdites en Italie, les personnes ayant séjourné dans les deux semaines précédentes en Arménie, au Bahrein, au Bangladesh, au Brésil, au Chili, au Koweit, à Oman, au Panama, Achetez 2 multipacks de votre choix et profitez de vos repas comme jamais auparavant. (*) Concours avec obligation d’achat, valable en Belgique, jusqu’au 31 août 2020, sur présentation du ticket de caisse démontrant l’achat des 2 packs susmentionnés –ER  : SA Coca-Cola Services NV, Chaussée de Mons 1424, 1070 Bruxelles, RPM BE 0462.525.791 2020 The Coca-Cola Company. « Coca-Cola, Coca-Cola Zero, Coca-Cola Light, Sprite and Fanta » are registered trademarks of the Coca-Cola Company. 2020 DP Beverages. « Fuzetea » is a registered trademark of DP Beverages. de l’État brésilien du Parana a également signé un protocole d’accord avec la Russie pour essayer et produire son nouveau vaccin Spoutnik V. De nouvelles mesures pour les voyages en Italie AFP/A. Pattaro au Pérou, en République dominicaine. Le nouveau décret gouvernemental vise à uniformiser les mesures parfois prises de manière unilatérale par plusieurs régions italiennes. ◀ ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :