Métro Belgique n°4215 7 aoû 2020
Métro Belgique n°4215 7 aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4215 de 7 aoû 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : en mode canicule.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 El MADE IN BELGIUM VENDREDI 7/8/2020 1 metrotime.be La brasserie Leroy, une affaire de famille Ce n’est pas la brasserie la plus connue de Belgique, ni celle qui fait le plus souvent la une de l’actualité. Pourtant, la brasserie « Leroy », située dans le petit village d’un peu plus de 2.000 âmes de Boezinge (Ypres), mérite qu’on s’y intéresse de plus près. Que ce soit pour sa belle histoire, le goût de ses bières, ou tout simplement pour découvrir une partie du patrimoine de notre pays. UN PEU D’HISTOIRE Pour la brasserie, tout a commencé en 1572, soit il y a environ 450 ans lors de la création de la brasserie « Het Sas ». Environ 50 ans plus tard, une autre brasserie, tout aussi importante pour celle qu’on appelle « Leroy » aujourd’hui, voit le jour. Il s’agit de la brasserie « Van Eecke », fondée en tant que brasserie du château du Comte de Watou. Durant plusieurs dizaines d’années, les deux brasseries vont vivre parallèlement au rythme de l’époque, non sans subir les aléas des différentes guerres et révolutions qui jalonnent les 17e, 18e, 19e, et 20 e siècles. Avec, en point d’orgue, la destruction totale de la brasserie « Het Sas » par l’armée française lors de la Première Guerre mondiale (1915). Il faudra attendre 1924 pour que la brasserie soit remise sur pied dans le centre de Boezinge par Sylvère Leroy et son épouse Rachel Sys. Au début des années 60, la famille Leroy hérite de la brasserie « Van Eecke ». C’est le début d’un rapprochement entre les deux producteurs qui se regroupent finalement sous le nom de « Leroy Breweries » en 2016. UNE AFFAIRE DE FAMILLE Vous l’aurez compris, la brasserie « Leroy » est fière de son héritage vieux de plusieurs siècles. Aujourd’hui encore, c’est un membre de la famille, Philip Leroy, qui occupe le poste de General Manager de l’entreprise. Alors que Karel Leroy, de la génération suivante, est lui venu renforcer l’équipe en juillet 2016 pour perpétuer la tradition familiale. « Ce sont désormais les dixième et onzième générations de brasseurs de la famille Leroy qui assurent le bon fonctionnement brasserie », peut-on d’ailleurs lire sur la page d’accueil du site de l’entreprise. Grâce à cet héritage, la brasserie affirme être garante d’une tradition, d’un savoirfaire et d’une passion qui rendent ses bières uniques. Même si elle a dû s’adapter au fil du temps à un marché en constante évolution, cette adaptation s’est faite « sans mettre en péril la qualité de nos bières, ni menacer notre indépendance », affirment les brasseurs. DES BIÈRES DE QUALITÉ Aujourd’hui, la brasserie produit une vingtaine de Photos Facebook brasserie Leroy bières différentes qui se retrouvent sous les assortiments « Poperings Hommelbier », « Boezinge Classics », « Kapittel Watou » et « Watou Classics ». Les amateurs de bière devraient y trouver leur compte étant donné que la brasserie produit des bières d’abbaye de type blonde, double, triple, ou encore hiver. Mais aussi des pils (notamment la Sas, disponible aux quatre coins du monde), du Stout, des blanches, et même une fruitée depuis 2019. Petite anecdote, cette bière fruitée a été créée à la demande… des clients ! Le maître-brasseur, satisfait de la combinaison de fruits qu’il avait composée, a donné son feu vert après un an de recherche à celle qu’on appelle aujourd’hui la « Cuvée Watou Rouge ». Enfin, les amateurs de houblon devraient trouver leur bonheur dans les trois bières de la catégorie « Poperings Hommelbier », qui doit tout simplement son nom au houblon de Poperinge (houblon se dit « hommel » en dialecte local). Avec une mention spéciale à la « Hommel Dry Hopped » qui obtient son goût si Une journée à Ypres Pourquoi ne pas profiter de la découverte de la brasserie Leroy pour passer une journée à Ypres ? La ville, marquée par la Première Guerre mondiale à cause des tristement célèbres batailles d’Ypres, vaut le détour. Notamment pour la Porte de Menin, ce monument en mémoire des soldats britanniques morts entre 1914 et 1918. Sur ses parois, on peut d’ailleurs retrouver le nom de tous les soldats britanniques et du Commonwealth qui ont perdu la vie dans la région. Autre étape incontournable  : le « In Flanders Fields Museum », un musée interactif sur la Grande Guerre qui ne vous laissera pas indifférent. Mais avant d’être marquée par les atrocités, Ypres a d’abord été une ville importante de Flandre. Grâce à son statut de particulier grâce au houblonnage à sec (dry hopping), une technique qui consiste à ajouter du houblon dans la bière pendant sa fermentation. (cd) Le site de la brasserie situé à Boezinge est ouvert du lundi au vendredi (sauf le midi et le vendredi après-midi). Celui de Watou est seulement accessible sur rendezvous. Plus d’infos  : leroybreweries.be/fr Belga/N. Maeterlinck cité drapière, la ville a pu profiter d’un patrimoine architectural intéressant. Le Hallaux Draps (dans lequel se trouve le « In Flanders Fields Museum ») et son Beffroi en sont deux beaux témoignages. Tout comme la belle Cathédrale Saint-Martin et les anciennes fortifications de la ville. ◀
I cl metrotime.be VENDREDI 7/8/2020 BD 13 Voyageons léger Tuto Arkés what’s in the bag ? le typ de vêment a✁é au scter géoraphique (ntil de c✁gr sa v✁e avec un doue por fuil en égyt par exmle !). un ad✁ptaer scteu or ✁pail électriqus (maphones, t✁blte…). atentio ✁ux nrms e vgu i os partez à l’étrange,ls pries on ✁s e mês ! vous ilà paré o’aventur ! en fait, l’y a qu’une chos q’il ne vous fat urt p✁s oublie… ah ? cela put ✁raîe fti, m✁s préaer s ✁faie pour parti en ch✁r d’archéolgie n se f✁t pa à ✁ léèr ! et c’est… des chausr e séuit coque n acier un sac de och✁g (parfois, n et logé su une te) revêtmen microfbe respiant semle anti-perfo✁ sa truel fétiche ! casquet o h✁peau gourde, cèm slaire, aspiven, ✁ntimoustiqe… et surot, éviz en ègl érae, tou bjet sprflu ! pika ! la v✁ise ! ! lampe frontale NOUVEAU TOME 1 DISPONIBLE AU RAYON BD Garréra, Alkéo, Ghorbani Bamboo Édition BAMBOO ÉDITION www.bamboo.fr sac de tr✁in léger t paique c3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :