Métro Belgique n°4209 14 jui 2020
Métro Belgique n°4209 14 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4209 de 14 jui 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : les nouvelles rames de métro arrivent à Bruxelles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS MARDI 14/7/2020 metrotime.be AFP/A. Fassbender BRUXELLES L’immunité basée sur les anticorps, acquise après avoir guéri du Covid-19, disparaîtrait la plupart du temps en quelques mois, selon une nouvelle étude. Cette donnée risque de compliquer la mise au point d’un vaccin efficace à long terme. « Notre travail confirme que les réponses en anticorps protecteurs chez les personnes infectées par le SARS-CoV-2 semblent décliner rapidement », soulignait hier le Dr Stephen Griffin, professeur agrégé à l’École de médecine eriCiPll LES CIIIRES M 1.1 BfiVî Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Des voyages annulés Le tour-opérateur TUI avait déjà annulé les voyages à destination des zones placées en code rouge par les Affaires étrangères avant cette annonce. « La Suède faisait l’objet d’interrogations depuis quelque temps déjà et nous avions très peu de demandes de la part des voyageurs », explique le porte-parole de TUI. Une décision identique a été prise concernant Lisbonne. de l’université de Leeds (Royaume-Uni). « Les vaccins en cours de développement devront soit générer une protection plus forte et plus durable par rapport aux infections naturelles, soit être administrés régulièrement », ajoute ce médecin qui n’a pas participé à l’étude. Metro’s content room : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be Belga/S. Gremmelprez LES ANTICORPS DÉCLINENT RAPIDEMENT Les chercheurs ont étudié la réponse immunitaire de plus de 90 cas confirmés (dont 65 par tests virologiques) et montrent que les niveaux des anticorps neutralisants, capables de détruire le virus, atteignent un pic en moyenne trois semaines environ après l’apparition des symptômes, puis déclinent rapidement. Seuls 16,7% des sujets avaient encore de forts niveaux d’anticorps neutralisant 65 jours après le début des symptômes. UNE INJECTION INSUFFISANTE « Si l’infection vous donne des niveaux d’anticorps qui diminuent en deux à trois mois, le vaccin fera potentiellement la même chose ». « Une seule injection ne sera dès lors peut-être AFP/N. Celis Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites J-3 sur Tax-on-web La délicate quête d’un vaccin durablement efficace Il y avait, hier matin, 7,6% de déclarations fiscales de particuliers soumises via Tax-on-web en moins que l’an dernier à la même date, selon le SPF Finances. À quatre jours de la date limite pour rentrer sa déclaration d’impôt, fixée au 16 juillet, 1.334.743 citoyens s’étaient déjà acquittés de leur devoir, contre 1.444.837 en 2019, soit une différence de 110.094 unités. pas suffisante », indique la Dr Katie Doores, principale auteure de l’étude, dans le Guardian. L’étude du prestigieux King’s College de Londres, qui n’a pas encore fait l’objet d’une évaluation par des pairs, a été mise en ligne sur le site medrxiv. ◀ Les chiffres alertent le virologue Marc Van Ranst Belga/N. Maeterlinck BRUXELLES Les chiffres des nouvelles infections au Covid-19 vont dans la mauvaise direction depuis quelques jours, déplore le virologue Marc Van Ranst. « La moyenne hebdomadaire augmente progressivement depuis maintenant cinq jours pour atteindre 90 nouveaux cas de Covid-19 quotidiens. Ces derniers jours, il y a eu à chaque fois plus de 130 nouveaux cas », constatet-il. Selon les derniers chiffres de Sciensano publiés hier, il y a eu en moyenne 90,3 cas par jour au cours de la période du 3 au 9 juillet contre 88 la semaine précédente, soit une augmentation de 2%. « À chaque fois, on peut dire que ce n’est pas si grave. Mais en additionnant tout cela, on voit que cela augmente. Heureusement, on ne voit pas encore de hausse du nombre de nouvelles hospitalisations, qui est stable, à une dizaine par jour. Mais si le nombre de nouveaux cas continue à augmenter, cela finira par conduire à davantage d’hospitalisations », avait également souligné le virologue, sur les ondes de la VRT. Il appelle à ne pas relâcher l’a vigilance. ◀ E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be MARDI 14/7/2020 NEWS 3 La loi sur l’avortement ravive les débats entre partis Belga/A. Gevaert BRUXELLES Le texte, qui assouplit les conditions autour de l’IVG et dépénalise totalement cet acte pour la patiente et le médecin, cristallise les tensions entre potentiels partenaires au sein d’un futur gouvernement. è Le CD&V, puis la N-VA, ont clairement fait savoir ces derniers jours qu’il s’agissait pour eux d’une affaire de gouvernement, et qu’ils ne pourraient envisager une coalition avec les partis qui voteraient en faveur du texte à la Chambre. Parmi les autres partis, les avis sont partagés. Le parti socialiste affirmait hier que le texte sur l’avortement « doit » passer au vote à la Chambre cette semaine. Auteurs de la proposition initiale autour de l’IVG, devenue un des symboles du blocage fédéral, ils évoquent amèrement une « flibuste parlementaire », des « manœuvres dilatoires », qui « doivent cesser ». LIBRE CHOIX POUR LES LIBÉRAUX Si le vote a lieu, les libéraux veulent laisser leurs députés le libre choix. Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a rappelé dimanche sur la RTBF que la liberté de vote sur les sujets éthiques restait d’application chez les libéraux. Le chef de groupe de l’Open Vld à la Chambre, Vincent Van Quickenborne, a tenu des propos similaires dès vendredi sur la VRT. UN ÉLU GROEN RÉTICENT Le député Stefaan Van Hecke (Ecolo-Groen) votera contre la proposition de loi sur l’avortement. « Il y a des éléments qui vont trop loin et sont même dangereux », a-t-il affirmé hier sur le site du « Standaard ». L’écologiste flamand vise notamment la dépénalisation complète, y compris pour les médecins. « Si la limite, c’est 18 semaines, ça doit être la limite. Mais si le médecin ou l’hôpital ne peuvent être punis, il n’y a de facto plus de limite », a-t-il expliqué. Chez Ecolo, qui forme un groupe commun à la Chambre avec ses homologues du nord, la liberté de vote est de mise. Les élus du groupe qui se sont exprimés à ce sujet ont toutefois émis un avis favorable sur le texte. ◀ Le crédit immobilier difficile d’accès pour les jeunes EN BREF ▶ Si la tolérance zéro envers l’alcool au volant était appliquée, la Belgique compterait chaque année 17 morts et 335 blessés de moins sur les routes, selon une estimation de l’Institut pour la sécurité routière Vias. ▶ Une large majorité des député(e)s bruxellois(e)s de la commission des Affaires générales s’est prononcée hier en faveur d’une résolution visant à entamer la décolonisation BRUXELLES Depuis que la Banque nationale impose un montant d’apport personnel à l’acheteur qui contracte un crédit immobilier, 10 à 15% des primo-accédants n’ont plus la possibilité de se lancer dans leur projet immobilier, selon les statistiques du bureau de conseil Immotheker Finotheker. Ce dernier préconise de mettre en place une assurance-crédit pour ces jeunes familles en compensation d’un apport personnel moindre. D’après le bureau de conseil, il leur sera plus difficile d’emprunter pour une maison en 2020 du fait des règles plus strictes imposées par la Banque nationale. Celles-ci imposent de ne pas emprunter plus de 90% du montant de l’achat, et stipulent que les acheteurs doivent disposer de 10% de la valeur du bien, ainsi que des droits d’enregistrement et des frais de notaire pour l’achat et l’emprunt. Mais, constate Immotheker Finotheker, de nombreuses jeunes familles ne disposent pas de ressources financières suffisantes pour financer elles-mêmes une partie de l’achat et les coûts associés. Ce sont en particulier les moins de 35 ans qui doivent ainsi postposer leur achat. ◀ de l’espace public dans le cadre d’un large travail de dialogue et de mémoire. Ensemble, ils plaident pour un espace public plus inclusif. ▶ Il est de nouveau possible pour les Belges de se rendre en Finlande. Le pays est passé lundi du code rouge au code vert sur la liste régulièrement mise à jour par le SPF Affaires étrangères dans le cadre de la pandémie de Covid-19. JEUNE DIPLÔMÉ(E) OU PROFIL EXPÉRIMENTÉ ? Vous avez un master ou un bachelier et L’administration fédérale recrute et votre Postulez jusqu’au 20.07.2020 via Selor.be !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :