Métro Belgique n°4205 30 jun 2020
Métro Belgique n°4205 30 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4205 de 30 jun 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : une cathédrale pour Monet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS MARDI 30/6/2020 metrotime.be La musique en mode survie BRUXELLES Si, comme tous les secteurs, la musique a pris de plein fouet la crise sanitaire, elle n’est pas près de se remettre sur pied. Concerts impossibles, tournées annulées, sortie reportée, etc., l’industrie musicale ne manquera pas de trinquer dans les prochains mois. Mais certains ont néanmoins décidé de faire de la résistance en proposant une écoute sous de nouvelles formes. UN FONDS DE SOUTIEN Il y a quelques jours a été lancé un fonds de relance et de soutien pour les artistes musiciennes belges. Pour répondre aux « besoins socioéconomiques urgents » du secteur, PlayRight+ et Sabam For Culture, en collaboration avec le FACIR (Fédération des Auteurs-Compositeurs et Interprètes Réunis) et la GALM, ont en effet créé le « Belgian Music Fund ». Ce fonds a pour objectif dans l’immédiat d’aider concrètement les artistes belges, tous genres musicaux confondus, et de stimuler la relance. Il ambitionne à plus long terme de « poser des bases saines pour l’avenir de la musique belge en soutenant notamment, tant sur le plan financier que structurel, la professionnalisation, l’internationalisation et l’exportation de nos talents musicaux », avance-t-il. Pour alimenter ce fonds, les organisateurs font dès lors appel à la solidarité et à la générosité de différents contributeurs (entreprises, organisations, fans et artistes). « Tous les dons octroyés seront déductibles fiscalement », précisent-ils. Cet été, bonne musique et bonne humeur garanties Tous les samedis de 9H à 10H bob dylan - knockin’on heaven’s door Pour ceux qui seraient intéressés, c’est sur www.belgianmusicfund.be que cela se passe. UN TIMIDE RETOUR À l’instar du théâtre, les concerts pourront timidement reprendre à partir de ce 1er juillet. Ils ne pourront par contre accueillir que 200 spectateurs à l’intérieur et 400 spectateurs à l’extérieur. Une possibilité offerte « à partir du moment où les règles de sécurité sont respectées », a précisé la Première ministre, Sophie Wilmès. Il y aura d’ailleurs une réévaluation en août pour passer à 400 personnes à l’intérieur et 800 à l’extérieur. On l’aura compris, la Belgique -terre de festivalsvivra une année blanche. C’est triste, mais voilà ! Tous les yeux sont donc tournés vers une furieuse envie de chanter Ph. Unsplash septembre, un mois gorgé d’espoirs pour autant qu’une deuxième vague ne soit qu’un lointain et mauvais présage. MUSIQUE MALGRÉ TOUT Dans l’attente de ce mois potentiellement libérateur, le secteur musical ne reste néanmoins pas les bras croisés, et certains acteurs proposeront, durant cet été, quelques événements à voir de loin ou d’un peu plus près. ▶ Le Paradise City Festival propose ainsi ces 1er et 2 juillet une version nettement plus intime de son événement. Près de 200 ‘citizens’chanceux par jour pourront ainsi profiter de six DJ sets live dont Âme et Charlotte Adigéry. L’entrée est gratuite mais se fait sur tirage au sort, et l’heureux élu pourra proposer à sept autres personnes de sa ‘bulle’de l’accompagner sur son bateau. Un streaming live sera également diffusé. ▶ Le LaSemo, à Enghien, a également tenu à proposer « une promenade enchantée de trois heures » par groupes de 180 maximum. Au programme, quatre pauses artistiques de 20 minutes, (deux concerts intimistes et deux spectacles d’art de rue), ces 11 et 12 juillet. ▶ Même le gigantesque Rock Werchter changera de taille du 2 au 4 juillet. Deux concerts y sont annoncés par jour, avec un maximum de 200 personnes, lors d’un ‘Zomerbar’. On annonce quand même du Selah Sue et du Bazart. ▶ Le Tomorrowland sera par contre complètement virtuel cette année, ces 25 et 26 juillet. Mais pour 12,5  € par jour (20  € pour le week-end), vous pourrez profiter de près 60 DJ répartis sur huit « scènes ». Les organisateurs annoncent même une « expérience immersive ». ▶ Si les Fifty Sessions avaient pour habitude de nous faire découvrir des intérieurs insolites, ils prendront cet été place près du Vaux-Hall, du côté du parc Royal à Bruxelles. Rendez-vous tous les jeudis pour découvrir deux artistes et un DJ, en audience limitée. ▶ Au Botanique, il n’est pour l’heure pas question de rouvrir au public qui devra attendre le mois d’octobre avant de profiter du retour des Nuits. Néanmoins, le Bota a décidé d’accueillir près de 16 artistes en résidence qui pourront ainsi profiter de leurs installations. Un live de 40 minutes est ensuite diffusé en temps réel, sur YouTube et Facebook, à la fin de chaque séjour. ▶ Et la musique classique n’est pas en reste. On pointera notamment le Festival Contrastes, à Tournai, qui propose, du 1er au 3 juillet, trois œuvres de Schubert. Le Festival Midis-Minimes aura également lieu, du 1er juillet au 27 août. Le Conservatoire royal de Bruxelles accueillera cet événement en une version raccourcie avec quand même près de 21 concerts. Enfin, tenons à l’œil la dynamique Abbaye de Villers-la-Ville qui proposera également du classique ces 1er juillet et 25 août, mais aussi Konoba, Baï Kamara Jr ou encore Saule les autres jours. Pierre Jacobs
metrotime.be MARDI 30/6/2020 NEWS 7 Le masque obligatoire dans les universités BRUXELLES Le port du masque sera recommandé pour tous lors de la reprise des cours dans l’enseignement supérieur en septembre prochain. Il sera même obligatoire lorsque les distances de sécurité de 1,5 mètre ne pourront être respectées. Cette mesure figure dans un protocole que la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) vient d’adresser aux établissements supérieurs en vue de la prochaine rentrée académique. Ce document vise à permettre un retour progressif de l’enseignement présentiel, tout en garantissant la sécurité sanitaire du personnel et des étudiants. Quatre scénarios, avec un code couleur allant de vert au rouge en passant par le jaune et l’orange, ont été élaborés. En l’absence de vaccin, la prochaine rentrée dans le supérieur en septembre se fera donc en code jaune, si la situation sanitaire ne dégénère pas d’ici là. SCÉNARIO PROBABLE Dans ce scénario couleur jaune, outre le port du masque recommandé et l’interdiction de se serrer la main, enseignants et étudiants devront se désinfecter les mains avant d’entrer dans un local. La circulation dans les bâtiments se fera, si possible, à sens unique. Les parcours seront fléchés de manière à limiter au maximum les contacts interpersonnels. Payer son voyage par smartphone ou par carte à la Stib BRUXELLES Dès demain, les voyageurs du réseau STIB pourront payer leur titre de transport avec leur carte bancaire, leur smartphone ou leur smartwatch, indique la société des Transports Intercommunaux de Bruxelles. Des valideurs spéciaux seront installés à cet effet dans les stations et les véhicules du réseau. En passant leur carte bancaire (débit ou crédit), leur smartphone ou leur montre connectée, équipés de la fonction sans contact, devant ces bornes, les voyageurs paieront donc directement leur EN BREF ▶ Le congé parental « Corona », introduit en mai, comptait ce mois 36.898 bénéficiaires, selon des chiffres publiés hier par l’Office national de l’emploi. ▶ Quelque 80% des commerçants estiment que la fréquentation reste inférieure à celle d’avant la crise du coronavirus, indique l’Union des classes moyennes après avoir consulté plusieurs centaines de professionnels en Wallonie et à Bruxelles. Belga/L. Dieffembacq titre de transport. Ce nouveau mode de paiement, le système EMV, était à l’essai depuis plusieurs mois. ▶ Depuis la mise en service du parc Northwester 2 en mai, la Belgique a atteint une capacité installée de 1.775 MW en matière d’énergie éolienne offshore, ce qui place notre pays au quatrième rang mondial sur ce plan. ▶ Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a prolongé jusqu’au 31 janvier 2021 l’interdiction de la consommation d’alcool sur le piétonnier de minuit à six heures du matin. ◀ Dans les salles de cours, il sera recommandé de n’occuper qu’une place assise sur deux et/ou de s’asseoir à 1,5 mètre de distance. Si c’est impossible, le port du masque sera alors obligatoire. Les locaux, nettoyés et désinfectés, ne pourront être utilisés au maximum que trois heures d’affilée. Les établissements devront aussi veiller à éviter la concentration d’un trop grand nombre d’étudiants dans les auditoires. Certaines activités éducatives pourront dès lors continuer à se tenir en ligne après la rentrée. ET SI VOUS CHANGIEZ DE MASQUE ? Le sud de l’Europe 69 * #ChangeIsInTheAir Belga/L. Dieffembacq ORANGE OU ROUGE En cas de passage phase orange, les mesures sanitaires qui seraient alors appliquées n’ont pas encore été arrêtées. Elles devraient être déterminées d’ici fin août au plus tard. En phase rouge, on passerait alors au scénario du lockdown, soit la fermeture des établissements au profit de cours exclusivement à distance. Seuls les stages seraient maintenus en présentiel, dans le respect des modalités sanitaires qui s’appliqueront. ◀ *Conditions  : brusselsairlines.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :